Du mépris encore , jusqu’à quand ?…

    Grogne social à EDF et maintenant Areva …

    Nous avons lu sur le site http://www.leparisien.fr cet article sur la décision du tribunal de proximité de Rouen qui a débouté jeudi notre copain Dominique Sanson , robinétier chez Endel. Il poursuivait son entreprise pour non déclaration d’accident du travail après une contamination interne survenue à la centrale EDF de Paluel en 2007 . Vous en conviendrez , c’est une honte un scandale , une injustice de + . Comment est-ce encore possible aujourd’hui de ne pas admettre qu’une contamination interne face l’objet d’une déclaration d’accident du travail . Les lésions ne sont pas apparentes aujourd’hui , mais dans 15/20 ans ??? Il faudra aller se battre au TASS afin d’avoir une reconnaissance de maladie professionnelle ! On marche à l’envers !  Rappelez vous février 2011 :

    Les salariés de l’industrie nucléaire moins bien considéré que l’environnement !

    Le décret N° 2011-354 du 30 mars 2011 définissant  les facteurs de risques professionnels pris en compte dans le cadre de la prévention de la pénibilité ainsi que du droit à une retraite anticipée, a écarté l’exposition aux rayonnements ionisants de la liste des agents cancérigènes ouvrant droit à ce bénéfice, pourtant prévu initialement[1].

    Ainsi les travailleurs du nucléaire sont mis à l’écart d’une disposition valable pour toutes les expositions professionnelles à des cancérogènes alors que le risque qu’ils encourent est supérieur au risque d’exposition à toutes les autres substances cancérogènes  https://www.ma-zone-controlee.com/?p=12992 .

    Face à ce mépris affiché et grandissant à notre égard , seul une réelle prise de conscience de la part de chacun pourra inverser cette odieuse tendance . Ils sont prêts  à tout chers collègues au nom de la rentabilité . Maintenant si nous ne les arrêtons pas rapidement , n’ayez crainte nous serons tous remplacés par des ressortissants de l’union européenne , parce que économiquement plus rentable pour les actionnaires . Moi je laisse ma place sans scrupule à quelqu’un de plus compétent (respect) ,  mais certainement pas parce que aujourd’hui rémunéré au SMIC  j’entends être trop payé . Faire du dumping social dans cette industrie n’est pas responsable , elle est méprisante parce que dangereuse  . Nous avons donc tous une obligation maintenant  , celle de contester pareille pratique pour qu’enfin l’homme , le maillon essentiel qui garantit  la sureté au quotidien , retrouve sa dignité , volé ! Les sous-déclarations d’accidents du travail et de maladie professionnelle : coûte un milliard d’€ pour la sécurité social …arrêtons immédiatement  pareil aberration ! http://www.lindependant.fr/2011/09/06/sous-declaration-des-accidents-du-travail-et-des-maladies-professionnelles-un-milliard-d-pour-la-secu,58512.php

     

    Dans le même temps les victimes des essais nucléaires militaires à leurs tours sont bafoués. Seulement deux personnes indemnisées sur 129 demandes … et encore plusieurs dossier sont en attentes  http://www.lesnouvelles.pf/actu/nucleaire-seulement-deux-personnes-indemnisees-sur-129-demandes

    C’est chaud à Tricastin EDF/ Areva  :  Après l’action du 22/09 à EDF pour la reconnaissance d’un haut statut social pour tous les sous-traitants intervenants sur les CNPE EDF , Polinorsud / Derichbourg présent et  juste de l’autre côté de la route nos copains d’Areva organisés eux en inter-syndicale se mobilisent pour la reconnaissance de la pénibilité dans le nouvel accord d’entreprise , l’application des 35 heures , mutuelle santé … Merci Maman pour l’article de presse et merci ma puce pour le scanne : grogneàtricastinarevaedfpdf

    Exigeons ensemble la maîtrise 100% publique et citoyenne de l’industrie nucléaire , appuyons nous  sur la réduction de notre consommation, la sobriété et l’efficacité énergétique et développons les énergies renouvelables.

    L’économie de moyen finit par coûter très très cher à la fois sur les plans sanitaires, économiques et sociaux.

    L’illusion du gain immédiat gonfle les dettes de toute nature. Ne pas voir plus loin que le bout de son nez est un bon moyen de se casser la gueule dans l’escalier.


    PS: lire les derniers commentaires… 

    Extraits de presse :

    « C’est une grosse claque pour moi et pour les trente mille sous-traitants du nucléaire », a déclaré Dominique Sanson, 53 ans, à l’énoncé du jugement.

    « Le tribunal ne s’est pas laissé dévoyer par la partie adverse qui a cherché à faire croire à tort qu’Endel avait voulu dissimuler un accident du travail », a affirmé Aline Bourcereau, avocate d’Endel.

    L’incident s’est produit le 6 novembre 2007 alors que Dominique Sanson venait d’intervenir sur un robinet difficilement accessible de la centrale nucléaire de Paluel. Il ne portait pas de heaume de protection et l’aspirateur censé évacuer les particules autour de lui ne fonctionnait pas.

    A l’issue de ce travail, ce salarié est passé sous les portiques de détection dont les alarmes se sont déclenchées. Il a été conduit à l’infirmerie où a été détectée dans son corps la présence de Cobalt 58 et 60 dans des quantités qui n’ont pas été précisées.

    La direction de Endel n’avait pas déclaré cet incident comme accident du travail et s’en était justifiée à l’audience, le 16 juin dernier. « Aucune lésion immédiatement vérifiable n’a été constatée sur ce salarié », avait assuré Me Bourcereau.

    Au nom du ministère public, le commandant de police Richard Thomas avait requis des amendes d’un montant de 1.000 euros contre Endel « pour défaut de déclaration d’un accident du travail » en contestant l’analyse de l’entreprise.

    « Nous sommes dans une situation aberrante où plaies et bosses seraient reconnues comme accidents du travail mais où seraient exclues les contaminations pernicieuses, chimiques ou ionisantes », avait-il affirmé.

    L’article : http://www.leparisien.fr/rouen-76000/nucleaire-un-salarie-d-endel-deboute-apres-une-contamination-a-paluel-29-09-2011-1631775.php

    «  Les vérités que l’on aime le moins à entendre sont souvent celles qu’on a le plus besoin de savoir  »

    (Ici nous respectons la loi sur les droits d’auteur et le travail de la presse et des journalistes professionnels)

    Et vous…qu’en pensez vous ?

    Mes amitiés aux uns, mes respects aux autres, bises à toutes et tous

    « En ces temps de tromperie universelle, dire la vérité devient un acte révolutionnaire »  George Orwell

    Ils ne savaient pas que c’était impossible, alors ils l’ont fait (Mark Twain)

      6 comments for “Du mépris encore , jusqu’à quand ?…

      1. la taupe
        2 octobre 2011 at 21h37

        Salut Yvon, je suis d’accord avec toi sur le fond mais pas sur la forme. lorsque tu nous dis que nous sommes tous responsables de la situation actuelle, je suis d’accord que nous les avons laissé faire trop longtemps et eux, ils le savent. La où je ne rejoints pas, c’est sur le fait que tu nous accuse de cet état de faits, car tu le sais comme moi, qu’ils nous ont isolé des délégués avec la valse des sites et que tout seul, il est difficile de se défendre.
        Regarde Dominique, alors qu’il est soutenu, il à perdu.
        Je crois, comme toi qu’il est temps de l’ouvrir et de ne plus les laisser faire.
        Sur Cruas, lorsque que j’ai été contaminé interne, nous étions 6 personne, depuis, trois d’entre nous sont décédés.
        La difficulté, c’est que ces copains sont morts des mêmes symptômes, avec quelques années d’intervalle et aussi, en travaillant souvent dans les mêmes postes de travail.
        Que dire aussi des suicides que nous entourent, comme toi, cela me rend dingue que l’ont puisse la fermer sur des cas aussi graves.
        J’ai entendu dire qu’un copain de PNS à mis fin à ces jours cette semaine, est-ce quelqu’un d’entre vous peut nous donner des infos?

        • LAURENT Yvon
          3 octobre 2011 at 20h35

          Mais la « Taupe » JE m’accuse aussi !!!
          La désobéissance est aussi un acte de courage…
          tu sais mes carnets DATR bien renseignés et que je cumule depuis 1980 je les est  » légués » à une « notaire d’utilité publique »….

      2. LAURENT Yvon
        2 octobre 2011 at 20h20

        ET si, nous devions nous en prendre qu’à nous même ?
        Nous avons et nous acceptons tous individuellement tant de chose, tant de compromission, tant de secret, tant de « non-dits »
        Si je jouais le candide maintenant, je dirais POURQUOI avoir accepté, pourquoi avoir « couvert » indirectement nos « marchands de viande »,pourquoi avoir plébiscité et défendu le « nom » de nos sociétés pendant des années ?
        Si nous aussi nous voulions nous « lisser la conscience » ?
        Aujourd’hui pourquoi ne pas faire acte de désobéissance en mettant en place, nous même, NOS procédures de suivie de santé.
        Je vous rappelle que lors de votre passage de sortie d’anthropogamamétrie, ne figure plus sur votre petite fiche la traçabilité et la mesure de votre éventuelle contamination interne, et ce depuis presque 1 an !!! Et nous faisons quoi ?
        Je le redis camarades, n’ayez AUCUNE identité d’entreprise, ils ne veulent pas, eux !!!
        Vous n’êtes pas Polinorsud, Endel, Techman, Spie etc mais que des sous-traitants exploités par EDF et les grands groupes prestataires.
        Nous avons certains beaucoup participé, par nos luttes et manif, au maintien du service public et……???
        PS: je n’ai AUCUNE action EDF ni GDF/SUEZ, moi….

        • 14 décembre 2011 at 20h22

          Great insight. Releived I’m on the same side as you.

      3. la taupe
        1 octobre 2011 at 19h55

        salut Dominique, je soutien ton combat, car il est celui de tous les prestataire du nucléaire. Moi aussi, j’ai été contaminé interne il y a plus de 25 ans et aujourd’hui il n’existe aucune trace. Je ne suis pas surpris car il suffit de voir comment ils arrivent à trafiquer toutes les données radiologiques.

        La Criirad a annoncé vendredi qu’elle allait saisir la justice après l’explosion mortelle d’un four mi-septembre sur le site nucléaire de Marcoule, dénonçant des « chiffres erronés, voire mensongers » sur la radioactivité initialement annoncée des déchets contenus dans le four.

        Selon un communiqué publié jeudi par l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN), ses vérifications ont démontré que le four contenait près de 500 fois plus de radioactivité que l’exploitant, une filiale d’EDF, ne l’avait déclaré initialement.

        Selon l’ASN, qui a demandé à l’exploitant, une filiale d’EDF, « des explications sur les raisons de cette sous-évaluation », le four contenait une charge d’environ 4 tonnes de métal pour une activité de l’ordre de 30 MBq (mégabecquerels) et non de 63 kBq (kilobecquerels).

        La Criirad va saisir la justice

        Ce « constat est particulièrement préoccupant », estime la Commission de recherche et d’information indépendantes sur la radioactivité (Criirad).

        « L’instruction devra déterminer si la sous-évaluation de l’activité des déchets relève d’une action délibérée de l’exploitant ou d’un défaut de maîtrise des substances radioactives qu’il met en oeuvre », ajoute la Criirad dans un communiqué.

        L’association a « décidé d’inscrire le dépôt d’une plainte en justice à l’ordre du jour du prochain conseil d’administration », le 14 octobre, afin de « s’assurer que toutes les responsabilités sont bien recherchées et établies ».

        L’explosion qui avait fait un mort et quatre blessés le 12 septembre, dans l’installation Centraco à Codolet (Gard), près du site nucléaire de Marcoule, a été classée jeudi par l’ASN au niveau 1 (sur 7) de l’échelle internationale des événements nucléaires (INES).

        Selon l’ASN, « les enjeux strictement radiologiques de cet événement sont limités » mais il s’agit d’un « accident industriel grave en raison de ses conséquences humaines ».

        • daniel
          2 octobre 2011 at 18h11

          Courage,Dominique tous les chsct et tous les syndicat doivent déposer un droit d’alerte et de retrait,sur tous les travaux en zone , qui des syndicats va se lancer ?
          Il est grand temps d’agir Dominique peut tu venir a une conference débat sur Gien le 19 novembre de nombreux acteurs docteur ,association journaliste presse et télé seront présent .
          il faut dire au public ce qui se passe dans nos centrale et cette discrimination que EDF SA fait a ces sous traitant?
          Appel moi pour plus de renseignement , ça prend chez les citoyens bcp bcp de questions en suspend…

      Laisser un commentaire

      Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.