Le FMI appelle la France à réduire ses dépenses publiques…

    Nous avons lu sur le site  www.ifrap.org site reconnue d’utilité publique, cet article très intéressant mais malheureusement aussi inquiétant sur l’annonce faite le 31/07 du FMI sur la santé des finances publiques de notre pays .aie aie …

    Extraits de presse :

    Le FMI (Fonds Monétaire International) a mis en ligne son « bilan de santé économique » de la France le 31 juillet dernier (Note d’information au public (NIP) n° 10/103 du FMI), à une date où les Français s’endormaient dans la torpeur estivale…

    En résumé :

    - Le « retour à la viabilité des dépenses publiques » est le point essentiel, et il passe par la maîtrise des « dépenses de l’administration centrale, du système de sécurité sociale », et de celles des « collectivités locales ».
    - Enfin, il faut poursuivre l’ambitieux programme de réformes structurelles, et, pour assurer la compétitivité de l’économie française, «  privilégier les mesures propres à modérer la croissance des coûts salariaux, intensifier la concurrence et promouvoir l’innovation ».

    Lire l’article : http://www.ifrap.org/Le-FMI-appelle-la-France-a-reduire-ses-depenses-publiques,11845.html?date=20101118

    «  Les vérités que l’on aime le moins à entendre sont souvent celles qu’on a le plus besoin de savoir  »

    Si le battement d’aile d’un papillon peut modifier le climat ALORS un petit clic sur un mulot peut réorienter des choix politiques … Participez à la vie de ce blog commentez les articles pour réussir ensemble …

    Ainsi va la vie dans notre pays où les colères et injustices qui existent, demeurent bien profondément enfouies devant nos dirigeants. Jusqu’à quand ?

    (Ici nous respectons la loi sur les droits d’auteur et le travail de la presse et des journalistes professionnels)

    Et vous qu’en pensez vous ?

      Laisser un commentaire

      Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.