La santé au travail toujours en carence de médecins …

    Jacques Preynat-Sauve, président d’AIST 43 (Association interprofessionnelles de santé au travail) dresse le bilan de la santé au travail en Haute-Loire.

    L’année dernière, vous tiriez la sonnette d’alarme sur le manque de médecins du travail. Le problème est-il résolu ?

    On estime que 30 à 40 % des services de santé au travail n’ont pas un nombre suffisant de médecins. Dans les deux ans, ce chiffre atteindra 50 %. En Haute-Loire, il nous manque des médecins. Ça fait deux ans que ça dure.

    Dans la pratique, quelles sont les répercussions ?

    Normalement, c’est un rendez-vous tous les deux ans. Pour les surveillances particulières, c’est tous les ans. Si, sur le secteur du Puy-en-Velay, on arrive à tenir ces délais, dans d’autres secteurs, on n’y arrive pas : au lieu de tous les ans, c’est tous les dix-huit mois.
    L’endroit le plus crucial, c’est la région d’Yssingeaux mais aussi le Nord du département.
    C’est pourquoi nous attendons beaucoup de la réforme de la santé au travail qui doit résoudre, très rapidement, ce problème, mais qui se fait attendre. Et son contenu est encore très incertain.

    Lors de la précédente assemblée générale, il a aussi été question de la création du pôle prévention…

    C’est un pôle de spécialistes, mis à la disposition des sociétés, de façon à faire le travail de prévention à l’intérieur de l’entreprise.
    On trouve des intervenants sur les risques professionnels, d’autres sur les mesures. Ils vont dans les entreprises, à la demande ou du médecin, ou alors de l’entreprise pour explorer des problèmes qui pourraient être des nuisances pour les salariés. Ce pôle a démarré en mars 2009, la demande est forte. C’est inclus dans les cotisations, les entreprises ne payent pas si elles font appel à ce pôle.

    Qu’en est-il des chiffres de la santé au travail, des pathologies ?

    suite article : http://www.leprogres.fr/fr/region/la-haute-loire/haute-loire/article/3217923/La-sante-au-travail-toujours-en-carence-de-medecins.html

    Le gouvernement a annoncé une série de mesures, parmi lesquelles une baisse supplémentaire de prix des médicaments, pour 100 millions d’euros, un gel des crédits du fonds pour la modernisation des hôpitaux 105 millions d’euros, ou un changement du mode de calcul des indemnités journalières de compensation des arrêts de travail  70 millions d’euros .

    suite article : http://tempsreel.nouvelobs.com/actualite/social/20100528.FAP2669/assurance-maladie-le-gouvernement-annonce-600-millions-d-euros-d-economies-supplementaires.html

    Après la taxation sur les indemnités des victimes d’accident du travail (il fallait oser ! ) …la pénurie de médecin du travail qui s’annonce suite au départ massif à le retraite et leur non remplacement … (lire article : santé au travail)
    Roselyne en charge de la reforme des services de santé…oulala …
    ça va faire mal !
    Que ce soit bien clair pour tous , leurs profits priment sur notre santé ( ça c’est fait) !

    et vous , vous en pensez quoi ?

      Laisser un commentaire

      Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.