Entre EDF et le monde rural, il y a de l’électricité dans l’air…

    La qualité de la distribution de l’électricité se détériore et les campagnes françaises sont les plus touchées par ce phénomène. Selon Jean-Philippe Huelin, militant socialiste, EDF préfère investir à l’étranger, avec la complicité de l’Etat.

    La qualité de la distribution de l’électricité se détériore gravement en France depuis 10 ans. Les coupures sont de plus en plus longues, surtout dans les territoires ruraux, car la maintenance du réseau n’est plus une priorité. Sont en cause EDF bien sûr mais aussi l’Etat…
    Avec son plan de relance, le gouvernement fait miroiter le très haut débit au monde rural. Celui-ci connaît certes l’adage (« les promesses n’engagent que ceux qui y croient »), mais surtout, il ne peut que constater la dégradation de la qualité du réseau électrique existant. C’est comme si on vous promettait d’entrer dans le XXIème siècle en vous privant des technologies du XIXème ! Faudrait-il envisager l’acquisition d’une dynamo de bicyclette pour faire tourner nos ordinateurs ? C’est un peu cela, l’attitude du gouvernement par rapport aux campagnes !
    Reprenons dans le détail. Un rapport d’étape sur la qualité de la distribution d’électricité a été rendu public au mois de mars dernier. Sans faire trop de bruit, ce rapport lâche pourtant un certain nombre de bombes qui pourraient révolter la France rurale. Que disent ses auteurs, tous deux vice-présidents de la Commission de Régulation de l’Energie (CRE) ? « Les performances des réseaux se sont très sensiblement dégradées ». « Le temps moyen annuel de coupure des réseaux est actuellement de 1h30 pour le consommateur » avec de fortes variations selon les départements puisqu’il était « en 2008 de 35h31mn en Lozère pour seulement 20mn à Paris » ! Pour tous, ce « temps a augmenté de moitié ces dix dernières années ». Nous ne sommes donc pas surpris de retrouver nos deux départements ruraux, la Nièvre et le Jura, parmi les départements où les coupures sont les plus longues…

      1 comment for “Entre EDF et le monde rural, il y a de l’électricité dans l’air…

      1. Franck
        18 août 2010 at 6h03

        ben oui, mais il faut quand meme dire que en 2007, il y avait aussi beaucoup de salariés privé/public a voter pour le nabot et ses idees destructrices. Alors assez d’alzeimer, et faut assumer ses opinions…

        En effet, l’argent qui devait servir depuis des dizaines d’années a l’entretien et au developpement du reseau electrique (payé sur les factures des clients EDF) n’ont pas servi a ce à quoi il devait servir, mais a engraisser les porcs d’actionnaires dont certains salariés possesseurs d’actions EDF… J’adore la double casquette salarié ronchon d’un coté, et actionnaire de l’autre…

        Mais je vous rassure, Si l’etat vire au rose apres certaines elections prochaines, cela ne changera pas les pratiques de EDF, le pli etant pris.

        Bon courage messieurs…

      Laisser un commentaire

      Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.