Un rapport du CHSCT alerte sur les risques psychosociaux dus à la fermeture du site…

    Le 6 septembre, le Comité d’hygiène de sécurité et des conditions de travail a remis un rapport sur les conséquences du déménagement des salariés d’Axa Montauban vers le nouveau site à Balma.

    Un rapport qui met en lumière les risques physiques et psychiques pour certains employés induits par ce déménagement.

    Le 4 juin dernier, le cabinet Laurence Gugenheim a été mandaté par le CHSCT pour mener une étude sur les impacts psychosociaux du déménagement d’Axa Montauban vers le site de Balma. Sur les 80 collaborateurs de Montauban, 53 ont accepté de passer des entretiens et 64 ont répondu à un questionnaire sur le sujet. Dans le rapport final, il ressort qu’une partie des employés de Montauban vit très mal ce changement

    Dans 66% des entretiens, les salariés ont évoqué une perte de confiance dans leurs employeurs. « La parole n’est pas franche, désolidarisée des personnes ». « Les salariés sont en questionnement par rapport aux motivations réelles d’Axa quant au déménagement. L’absence d’argument financier, mis en évidence par Syndex (voir notre article sur le sujet) renvoie le manque de fiabilité du discours de la direction » ont exprimé les employés du site de Montauban.

    « Un véritable désastre social »

    Ils sont également 80% à avoir pointé du doigt la désorganisation matérielle et familiale induite par ce déménagement, notamment en raison du rallongement du temps de transport pour se rendre sur le site de Balma. « La famille n’a pas à payer le prix de la volonté d’Axa ». « Cette désorganisation peut devenir un réel handicap pour les personnes ». « Je ne pourrais plus assumer certaines fonctions dans le milieu associatif, le club va disparaître » relève le cabinet.

    Pour Force ouvrière, «  ce déménagement est un véritable désastre social et humain qui peut avoir de graves conséquences sur la santé ». A la lecture du rapport Gugenheim, les risques psychosociaux sont bel et bien présents, principalement à travers le stress engendré par le déménagement. 42% des employés ont évoqué des problèmes de santé pendant les entretiens. Plus grave, trois d’entre eux ont parlé de pensées suicidaires.

    Selon les syndicats, l’inspection du travail aurait envoyé un courrier au siège d’Axa pour alerter sur la situation des employés de son site de Montauban. « Nous allons aider les collaborateurs les plus affectés en association avec l’assistante sociale. Nous les orienterons vers les structures psychologiques et prendront en charge les frais » précise Corinne Guillemin directrice des affaires sociales d’Axa France.

    « Des mesures d’accompagnement raisonnables »

    lire la suite : http://news-assurances.com/pro/blog/2010/09/09/axa-montauban-un-rapport-du-chsct-alerte-sur-les-risques-psychosociaux-dus-a-la-fermeture-du-site/

    et vous qu’en pensez vous ?

      Laisser un commentaire

      Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.