Radioactivité : la France décide de mieux protéger la thyroïde…

    Le ministère de la Santé a homologué fin décembre la décision de l’ASN d’abaisser de moitié le seuil de la prise d’iode stable en cas d’accident nucléaire.

    L’Autorité de sûreté nucléaire avait adopté le 18 août 2009 une décision abaissant le niveau d’intervention pour l’ingestion d’iode stable (iodure de potassium) en cas d’accident nucléaire.

    Les pouvoirs publics viennent d’homologuer la préconisation de l’Autorité de Sûreté Nucléaire.

    Les comprimés d’iode stable doivent désormais être pris lorsqu’une dose de 50 millisievert (mSv) à la thyroïde est susceptible d’être atteinte (contre 100 mSv auparavant).

    Cette décision améliore la protection des populations les plus sensibles (fœtus et jeunes de moins de 18 ans) et accorde la pratique française à celle des pays limitrophes, précise l’ASN.

    Campagne de distribution d’iode en cours

    suite article : http://www.enviro2b.com/2010/01/05/radioactivite-la-france-decide-de-mieux-proteger-la-thyroide/

      Laisser un commentaire

      Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.