Nouveau traité Start: une affaire de femmes…


    L’Amérique et la Russie vont donc signer un nouveau traité de désarmement nucléaire, le 8 avril prochain à Prague.

    Derrière cet évènement historique – qui redonne à Barack Obama son prestige et son autorité sur la scène internationale -, il y a trois femmes.

    Hillary Clinton, qui a mené d’inlassables négociations avec son homologue russe, l’impressionnant Sergeï Lavrov.

    Helen Tauscher, la sous secrétaire d’Etat en charge de ce dossier dont elle était déjà LA spécialiste au Congrès.

    Et puis il y a Rose Gottemoeller, à laquelle Hillary Clinton rendait hommage avant hier lors de la conférence de presse annonçant la signature du traité.

    Rose, c’est elle qui a mené la délégation américaine à Genève, qui depuis plus d’un an travaille avec son homologue russe.

    Il faut dire deux mots de cette femme admirable.

    Comme beaucoup de journalistes intéressés par les questions de désarmement et par la Russie, j’ai souvent discuté avec elle à Moscou dans les années 2006-2008, quand elle dirigeait la branche moscovite de la Carnegie, une fondation américaine qui milite depuis toujours pour le désarmement.

    Elle désespérait de voir la Maison Blanche négliger le sujet et la Russie.

    suite article : http://globe.blogs.nouvelobs.com/archive/2010/03/28/la-femme-qui-a-fait-le-nouveau-traite-start.html

    Occasion de rendre hommage à Mr FERRAT artiste engagé qui dans une de ses chansons chantait :
    La femme est l’avenir de l’homme …OUI JE LE CROIS …
    RESPECT

      1 comment for “Nouveau traité Start: une affaire de femmes…

      1. 28 mars 2010 at 18h41

        ah si tous les hommes pouvaient en être conscient !!!!!!ils réagissent souvent sans penser aux conséquences !!!ils faut messieurs retrouver la part féminine en vous.et les femmes n'essayaient pas de ressembler aux hommes 🙂

      Laisser un commentaire

      Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.