Le Haut comité rend son rapport…

    Jean-Louis Borloo s’est vu remettre hier  le rapport du Haut comité pour la transparence et l’information sur la sécurité nucléaire concernant la transparence du cycle du combustible nucléaire. 
    C’est son président, Henri Revol, qui a remis ce rapport au ministre.
     
    Jean-Louis Borloo a profité de l’occasion pour saluer l’important travail du Haut comité d’octobre 2009 à juillet 2010 qui a permis de rassembler au travers d’un groupe de travail pluraliste un grand nombre d’informations.

    Cela a permis l’élaboration d’un rapport répondant aux questions soulevées par le Gouvernement, présentant notamment une analyse détaillée des flux de matières, et de déchets produits aux différents stades du cycle du combustible, et des stocks de matières valorisables détenus par les acteurs de la filière nucléaire.

    Un élargissement progressif

    Le ministre considère ce travail comme très utile pour informer précisément et de manière appropriée ses concitoyens.

    Il vient compléter le Plan National de Gestion des Matières et des Déchets Radioactifs (PNGMDR) dont la deuxième version a été remise début avril 2010 au Parlement.

    Le Haut comité, qui a souligné les avancées de ce plan, le considère d’ailleurs comme un véritable outil de référence ayant notamment permis de clarifier les informations sur les déchets et les matières produits aux différents stades du cycle du combustible.

    Le rapport du Haut comité est venu enrichir cet ensemble d’information. A ce titre, Jean-Louis Borloo a fait siennes les recommandations du Haut comité relatives au rôle du PNGMDR et à la nécessaire poursuite du travail d’amélioration de l’accessibilité de l’information et le travail de pédagogie sur ces sujets.

    Une telle démarche s’inscrit dans la dynamique d’élargissement progressif qui a débuté avec la loi Bataille de 1991 : cette loi ne traitait que des déchets de haute activité à vie longue, puis le débat public de 2005 a élargi le périmètre à l’ensemble des déchets radioactifs, et la loi du 28 juin 2006 de programme relative à la gestion des matières et des déchets radioactifs a finalement englobé l’ensemble des substances radioactives.

    Transparence…

     suite article : http://www.enviro2b.com/2010/07/13/securite-nucleaire-le-haut-comite-rend-son-rapport/

    Rappelez vous de la en visite en Russie du HCTISN  : http://mazonecontrolee.blogspot.com/2010/06/dechets-nucleaires-une-delegation.html


    Quand y aura t’il une écoute des salariés sous-traitant de cette industrie ?

    C’est grâce à nous tous , les zolas du nucléaire partout en France que vous  avez le confort d’appuyer sur un bouton électrique , mais n’oubliez pas votre facture EDF elle n’est pas prête de baissée …
    La sûreté nucléaire ce doit respecter tous les citoyens  !!! où alors ..
    Le nucléaire low-cost s’ installe prêt de chez vous pour uniquement satisfaire les actionnaires !!! oulala
    Réagissons avant qu’il ne soit trop tard ?

    et vous qu’en pensez vous ?

      Laisser un commentaire

      Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.