La vétusté des réacteurs nuit à la puissance nucléaire française…

    La vétusté des générateurs de vapeur, composants majeurs des réacteurs nucléaires, reste un handicap majeur pour la production des centrales françaises jusqu’à leur remplacement qui ne sera effectif qu’en 2030, estime mardi l’autorité de sureté nucléaire (ASN).

    La France qui produit près de 80% de son électricité à partir de 58 réacteurs nucléaires, souffre depuis 2006 des arrêts fréquents des centrales à cause des générateurs de vapeur vieillissants.

    « Tous ces pépins sont liés au fait que les générateurs de vapeur ont vécu », a dit dans une interview à Reuters, Guillaume Wack, responsable des centrales nucléaires à l’ASN.

    Pour la France, fière de son indépendance électrique et qui entend valoriser ses 35 ans d’expertise dans le nucléaire pour être à la tête d e la renaissance de la filière, le coup est dur.

    L’Hexagone a ainsi été en 2009 importateur net d’électricité durant 57 jours contre six en 2008 et 20 en 2007, selon le Réseau de transport d’électricité (RTE).

    L’an dernier, la part de la production d’électricité d’origine nucléaire est tombée à 78%, soit son plus bas niveau depuis 1992.

    Un générateur de vapeur est un échangeur de chaleur qui convertit l’eau en vapeur à partir de la chaleur produite dans le coeur du réacteur. Chaque réacteur en possède trois ou quatre. (Voir graphique: http://link.reuters.com/qyq64k)

    L’ASN, le gendarme du nucléaire français, est seul habilité à donner son feu vert au redémarrage des réacteurs après chaque arrêt.

    EDF qui exploite la totalité des 58 réacteurs nucléaires a déjà remplacé les générateurs de vapeur dans 18 de ses 58 réacteurs.

    « EDF prévoit maintenant de remplacer chaque année les générateurs de vapeur de deux réacteurs », a déclaré une porte-parole d’EDF, citant le document de référence du groupe pour 2009.

    A ce rythme, il faudra donc 20 ans à EDF pour remplacer l’ensemble des générateurs dont la fabrication prend déjà deux ans.

    La semaine dernière, lors de la présentation de ses résultats trimestriels, EDF a affirmé vouloir redresser la production d’électricité nucléaire en 2010 et s’est donné pour objectif de revenir au seuil de 85% d’ici 2015, contre 2013 auparavant.

    Selon Guillaume Wack, c’est une série d’événements imprévus, souvent liés à l’usure, qui ont endommagé les composants à l’intérieur des réacteurs nucléaires construits dans les années 1970 et 1980.

    Le premier, identifié en 2006, concernait l’obstruction progressive par des dépôts d’oxyde d’un grand nombre de tubes dans 16 générateurs de vapeur.

    Chaque générateur contient des milliers de tubes, d’environ deux centimètres de diamètre.

    EDF a depuis procédé à un nettoyage chimique pour décolmater les tubes dans 12 des 16 réacteurs concernés.

    « RÉDUIRE LA PUISSANCE »

    suite article : http://bourse.challenges.fr/news.hts?menu=news_actualites&urlAction=news.hts%3Fmenu%3Dnews_actualites&idnews=RTR100518_0064H0T9&numligne=11&date=100518

    et vous , vous en pensez quoi ?

      1 comment for “La vétusté des réacteurs nuit à la puissance nucléaire française…

      1. 18 mai 2010 at 22h46

        hé ben ça promet !!! Pour augmenter la disponibilité des centrales nucléaires qui c'est qui va en baver encore ?? Nous allons encore nous faire…entuber !!

      Laisser un commentaire

      Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.