La filière nucléaire française subit un revers majeur …

    Le président sud-coréen, Lee Myung-bak, est rentré de son voyage à Abou Dhabi avec un contrat nucléaire de 20,4milliards de dollars (14,11milliards d’euros), et c’est la France qui, malgré les efforts déployés par le président de la République, Nicolas Sarkozy, essuie un dur revers sur un marché prometteur.
    Le consortium coréen dirigé par le groupe d’électricité Kepco, associé à Hyundai, Samsung et au japonais Toshiba-Westinghouse, a en effet remporté, dimanche 27décembre, l’appel d’offres pour  » la conception, la construction et l’assistance au fonctionnement «  de quatre réacteurs nucléaires de 1400mégawatts chacun.

    Il était en concurrence avec General Electric-Hitachi et le groupement d’entreprises françaises EDF, GDF Suez, Areva, Total, Alstom et Vinci, qui proposaient le réacteur français de troisième génération EPR (1650 mégawatts). La déception française est à la mesure de l’enjeu: considérable. Mais l’Elysée a demandé aux industriels retenue et discrétion: Paris ne veut pas compromettre d’autres contrats en cours de négociation, notamment la vente de 60avions de combat Rafale produits par le groupe Dassault, en concurrence avec le F16 américain et le chasseur bombardier européen Eurofighter. Les entreprises indiquent avoir « pris acte «  de la décision des Emiratis.

    suite article : http://www.lemonde.fr/economie/article/2009/12/28/la-filiere-nucleaire-francaise-subit-un-revers-majeur_1285357_3234.html

    Le nucléaire a besoin de milliers d’ingénieurs et techniciens !!!

    Si la France veut garder son leadership nucléaire, il va falloir former des milliers d’ingénieurs et techniciens dans les prochaines années.

    Un responsable du Syntec tire la sonette d’alarme

    Stéphane Aubarbier est vice-président exécutif d’Assystem, un groupe d’ingénierie spécialisé dans le nucléaire. Il est aussi depuis 2008 un administrateur du SYNTEC Ingénierie (la Fédération Syntec représente au total près de 1250 groupes et sociétés françaises spécialisés dans les professions de l’Ingénierie, des Services Informatiques, des Études et du Conseil, de la Formation Professionnelle).

    suite article : http://energie.lexpansion.com/articles/energie-nucleaire/2009/12/Le-nucleaire-a-besoin-de-milliers-d-ingenieurs-et-techniciens-/

    Areva sanctionné par le marché

    Le revers subi par le consortium français emmené par EDF, GDF, Areva et Total face au consortium coréen mené par Kepco semble avoir déjà été intégré par les marchés.

    C’est un véritable coup porté à la filière nucléaire française, qui a fait de l’EPR sa vitrine internationale. Dimanche, le consortium mené par EDF et GDF Suez n’a pas remporté le méga-contrat pour la construction de quatre centrales nucléaires aux Emirats arabes unis. L’Agence émiratie de l’énergie nucléaire a préféré l’offre d’un consortium (incluant Samsung, Hyundai, Doosan Heavy Industries, Westinghouse, Toshibapour), dirigé par la compagnie sud-coréenne publique Kepco, pour un contrat de 20,4 milliards de dollars, première tranche d’une commande pouvant atteindre 40 milliards.

    Au regard de la réaction des marchés ce lundi, le résultat de cet appel d’offre ne constitue pas un réelle surprise, les titres Total (+0,58%), EDF (+0,94%) et GDF (+1,58%) étant en hausse. Seul le titre Areva , pour qui ce projet revêtait une importance majeure en tant que concepteur de l’EPR, recule de 2,65% à 341,45 euros en milieu de matinée.

    source : http://www.lefigaro.fr/bourse/2009/12/28/04013-20091228ARTFIG00264-areva-sanctionne-par-le-marche-.php

    Abu Dhabi souhaiterait racheter le réseau britannique d’EDF

    Le fonds souverain d’Abu-Dhabi en partenariat avec le fonds de pension canadien serait très bien placé pour racheter le réseau de distribution d’électricité d’EDF en Grande-Bretagne pour un montant de cinq milliards de livres.

    Citant des sources proches du dossier, le site Wansquare signale que les deux partenaires seraient conseillés par Goldman Sachs. Mais les informations n’indiquent pas clairement si le fonds d’infrastructure de la banque américaine prendrait part à la transaction.

    EDF qui cherche à réduire sa dette par le biais d’un prgramme de cession d’actifs avait annoncé en octobre qu’il cherchait des options pour vendre son réseau de distribution en Grande Bretagne fournissant de l’électricité à des millions de foyers dans le sud-est du pays.

    La groupe français est conseillé par Barclays Capital et Deutsche Bank à Londres ainsi que BNP Paribas.
    Le deal pourrait être clos avant la fin du premier trimestre 2010.

    source : http://www.easybourse.com/bourse/information/abu-dhabi-souhaiterait-racheter-le-reseau-britannique-d-adf-14086

      Laisser un commentaire

      Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.