Incident lors de la récupération d’une source radioactive d’un appareil de radiographie industrielle : six personnes contaminées …

    Au cours d’une opération conjointe de l’IRSN et des entreprises Cegelec et Feursmétal, effectuée dans l’après-midi du 26 mai 2010, pour récupérer une source radioactive bloquée dans un gammagraphe de Cegelec situé dans un atelier de l’usine Feursmétal (Feurs-département de la Loire), une dispersion accidentelle de particules de cobalt 60 a entraîné la contamination de six personnes présentes dans le local où était réalisée l’opération.

    Cette intervention de l’IRSN, réalisée à la demande de Cegelec et dans le cadre de la mission d’assistance en radioprotection de l’Institut, avait pour but de mettre en sécurité une source de cobalt 60 bloquée dans le gammagraphe.
    Cette opération difficile a été menée à distance à l’aide de moyens robotisés et de caméras vidéo.
    Elle a conduit à endommager accidentellement la source de cobalt 60 (radionucléide émetteur de rayonnement gamma), entraînant la dispersion de cette substance radioactive dans le hall où se déroulait l’opération. Les dosimètres dont étaient équipés les intervenants ont permis de détecter rapidement une anomalie dans le déroulement des opérations.
    L’existence d’une contamination a été établie vers 17h30.
    Les six personnes présentes dans l’atelier au moment de l’incident (deux de Feursmétal, deux de Cegelec et les deux intervenants de l’IRSN) ont été contaminées. (faire une déclaration d’Accident du Travail par les employeurs respectif …ou lire plus loin la possibilité de le faire sois même )
    Elles ont été prises en charge en fin de journée par la cellule mobile d’intervention radiologique (CMIR) de la Loire qui a procédé à une décontamination externe de chacune d’entre elles.
    Elles ont ensuite été dirigées vers le service médical de la centrale nucléaire de Saint-Alban qui dispose de l’appareillage spécifique indispensable (anthroporadiamétrie) pour l’évaluation d’une contamination interne chez l’homme.
    Les premiers résultats des mesures anthroporadiamétriques, réalisées en urgence, montrent que la contamination bien que significative ne semble pas être inquiétante pour la santé de ces personnes. ( honte à vous )
    Des examens complémentaires seront réalisés dans les prochains jours afin de confirmer ces résultats et de réaliser une évaluation précise des doses individuelles reçues.

    suite article : http://www.irsn.fr/FR/Actualites_presse/Communiques_et_dossiers_de_presse/Pages/20100527_incident_gammagraphie_feursmetal.aspx

    Dans l’article on lit :
    Les premiers résultats des mesures anthroporadiamétriques, réalisées en urgence, montrent que la contamination bien que significative ne semble pas être inquiétante pour la santé de ces personnes.

    C’est une honte d’avoir de tel propos sur ce sujet …aujourd’hui tous les incidents / accidents sont minimisés , camouflés , sauf qu’il s’agit de santé …moi ça a le don de m’énerver au plus haut point !
    Ci dessous le document pour faire une demande de déclaration d’accident du travail à la CPAM par la voie du CHSCT
    (merci ANNIE )

    http://www.travail-solidarite.gouv.fr/IMG/pdf/formulaire_61-2258.pdf .

    Regardez le tableau à droite en bas sur la toxicité des radioélements  CO 60… (forte toxicitée ) , CO 58 (toxicité modérée ) etc etc …

    Je vous donnerais très bientôt des nouvelles d’un copain intérimaire qui avait une suspicion de contamination interne (incident du 25/05) …mais chut , ce n’est que sa santé à lui qui est en jeu !!!

    et vous , vous en pensez quoi ?


      1 comment for “Incident lors de la récupération d’une source radioactive d’un appareil de radiographie industrielle : six personnes contaminées …

      1. 28 mai 2010 at 15h37

        c'est sur que disquer une tubulure sans savoir ou est la source physiquement… Vu les moyens employés, une camera gamma genre gammacam aurait du etre employee pour determiner ou couper… A mon avis la negligence est due a l'urgence de la situation…Heureusement que cela n'etait pas du PU239… Sinon tout le batiment aurait ete contaminé par des debris plus pulverulents que de la poussiere…

      Laisser un commentaire

      Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.