Filière nucléaire : Après le discours, la CGT attend des actes concrets…

    Depuis de nombreux mois, la CGT dénonce l’état de la filière industrielle nucléaire française et la concurrence meurtrière que se livrent les principaux acteurs du secteur que sont en particulier EDF et AREVA .

    Après la réunion du conseil de politique nucléaire, de ce 27 juillet, présidée par le Président de la République, un communiqué de l’Élysée a donné lieu à un certain nombre d’annonces et de nombreux commentaires de la presse.

    Si la CGT peut se féliciter de l’annonce de l’Élysée d’un accord de partenariat stratégique entre EDF et AREVA, elle sera très vigilante quant au contenu de cet accord entre les deux opérateurs majeurs du secteur. Celui-ci devra porter un véritable projet industriel de développement et de renforcement de la filière nucléaire française.

    En revanche rien n’est dit sur des maillons essentiels de la filière que sont le CEA, ALSTOM, BOUYGUES ou VINCI.

    De même que l’affirmation de confirmer EDF dans son rôle d’architecte industriel et de « chef de file » de la filière paraît aller dans le bon sens pour redonner de la cohérence à la filière française.

    Dans cette même annonce, il est fait état d’une éventuelle entrée d’EDF au capital d’AREVA. Si l’entrée d’EDF au capital d’AREVA peut apparaître comme une bonne nouvelle pour les marchés, pour la CGT, la propriété publique de ces deux entreprises est impérative et les coopérations entre celles-ci doivent se renforcer. La CGT s’opposera à l’arrivée d’investisseurs privés au capital D’AREVA. C’est en ce sens qu’elle réitère sa proposition de pôle public de l’énergie favorisant la cohérence et l’efficacité des entreprises du secteur.

    A l’occasion de ce même conseil de politique nucléaire, l’Élysée s’est enfin décidée à rendre public (partiellement) les travaux de la mission ROUSSELY.

    Enfin, car ce rapport a été remis au Président de la République début mai et ce n’est que ce 27 juillet, en pleine période estivale, que celui-ci fait l’objet de la publication d’une synthèse.

    La CGT est en train d’analyser le contenu de la synthèse du rapport, celui-ci préconise 15 recommandations principales.

    La CGT ne manquera pas de faire connaître ses analyses et propositions sur les recommandations préconisées.

    Fédérations Mines-Energie et Métallurgie CGT

    source : http://www.humanite.fr/29_07_2010-fili%C3%A8re-nucl%C3%A9aire-apr%C3%A8s-le-discours-la-cgt-attend-des-actes-concrets-450778

    et vous qu’en pensez vous ?

      Laisser un commentaire

      Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.