Eurodif : un « compromis » pour sauver les emplois

    L’information devrait rassurer ceux qui s’inquiétaient et pourrait faire sourire ceux qui n’y croyaient pas.

    Selon le député de la circonscription de Saint-Paul-Trois-Châteaux, Hervé Mariton, un « compromis » serait en train de se dessiner entre Areva et EDF au sujet des contrats pour l’enrichissement de l’uranium sur l’usine du Tricastin, Eurodif.

    Le ministère de l’Écologie et de l’Énergie aurait proposé aux deux géants du nucléaire de s’entendre sur un accord qui occasionnerait une « réduction de la production sur la période de deux ans » [2010-2012, ndlr] et non son arrêt complet en 2010 de manière anticipée, ce que le non-renouvellement des contrats pouvait engendrer.

    Une décision devrait être prise d’ici la fin janvier

    suite article : http://www.ledauphine.com/site-du-tricastinles-negociations-entre-areva-et-edf-avanceraient-eurodif-un-compromis-pour-sauver-les-emplois-@/index.jspz?chaine=22&article=239832

      1 comment for “Eurodif : un « compromis » pour sauver les emplois

      1. 27 décembre 2009 at 15h22

        C'est bon,le maires ont écrits à Besson!Ils sont sur de ne pas avoir de réponse!Il s'en bat les couilles,il pense d'abord à un ministère pour sa gueule!

      Laisser un commentaire

      Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.