Areva: « deux années difficiles » en perspective…

    Pourquoi avoir rétrogradé la note d’Areva ?

    L’année passée, lorsque nous avons mis la note de la société sous surveillances, le problème de rentabilité du groupe était déjà identifié.
    Les provisions liées au chantier de l’EPR finlandais OL3 avaient déjà été alourdies de 550 millions d’euros à 2,3 milliards d’euros mi 2009.
    La note « A » a néanmoins été maintenue  à l’époque, car en même temps, nous nous attendions à une forte amélioration du bilan via la vente de T&D, la cessions d’autres actifs financiers, et la perspective d’une augmentation de capital.

    Lundi, nous avons rétrogradé la note du géant du nucléaire de A à BBB+. Une dégradation importante destinée à signaler deux éléments qui laissent entendre que la rentabilité va encore chuter, au moment où la société est dans un cycle d’investissements majeur.

    Premier phénomène, l’EPR finlandais va peser plus et plus longtemps : Areva vient d’annoncer une provision supplémentaire de 400 millions d’euros (augmentant la totalité des provisions sur ce projet à 2.7 milliards d’euros).
    De ce fait, la rentabilité et surtout les cash flows ne se redresseront qu’en 2012  selon nous: en 2010 elle sera très faible, et en 2011 elle le sera probablement encore.

    Deuxième phénomène, le conflit avec EDF sur l’usine d’enrichissement George Besse 1 représentait un autre événement non-prévu.

    Une solution doit encore être arbitrée par l’Etat et bien que nous pensions que l’enjeu financier ne soit pas gigantesque à l’échelle d’Areva (plusieurs centaines de millions d’euros à chaque fois, NDLR), l’impact négatif se rajoute à un moment critique où les revenus étaient déjà attendus à un point très bas.
    Quelles sont les perspectives pour le groupe ?

    suite article : http://www.usinenouvelle.com/article/areva-deux-annees-difficiles-en-perspective.N134911

    et vous , vous en pensez quoi ?

      Laisser un commentaire

      Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.