Le patrimoine de l’atome…

    L’économie expliquée par l’Atlas du Patrimoine industriel de Champagne-Ardenne (Apic).

    La Champagne-Ardenne a déjà un important patrimoine industriel relatif à l’énergie nucléaire, localisé dans les Ardennes et dans l’Aube.

    Chooz
    Chooz, petit village ardennais situé à l’extrémité de la pointe de Givet et adossé à la frontière, a vu la construction successive des centrales A et B.
    La centrale A fut la première, sur le plan national, à être équipée d’un réacteur à eau pressurisée fonctionnant à l’uranium enrichi, résultat d’un transfert de technologie militaire (propulsion nucléaire des sous-marins) des États-Unis vers l’Europe occidentale.

    Chooz B est la vitrine du nucléaire français
    Entrée en service en avril 1967, son véritable fonctionnement démarre à la mi-mars 1970.
    Jusqu’à sa fermeture le 31 octobre 1991, Chooz A a produit 38 milliards de kwh.
    De son démantèlement, en cours et de cette épopée du nucléaire, il ne restera bientôt plus rien sur le site.
    À peu de distance, Chooz B a été construite à partir de 1982.
    Cette nouvelle centrale a intégré immédiatement trois innovations majeures : une salle de commandes informatisée, une turbine performante et un générateur de vapeur au rendement supérieur.
    En 2003, elle a produit 5 % de la production nationale.
    Considérée comme la plus avancée au monde et la plus puissante, elle est la vitrine du nucléaire français.

    Nogent…

    suite article : http://www.lunion.presse.fr/article/economie-region/energie-le-patrimoine-de-latome

    et vous , vous en pensez quoi ?

      Laisser un commentaire

      Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.