France : Un état de Grèce annoncé

hollandeDiscours au MEDEF, virage à droite :

le coup d’État du PS

Les mesures « turbo » annoncées aux universités d’été du Medef le 27 et 28 août . Avec les douze travaux, le Medef et Valls s’attaquent ainsi:

• aux seuils sociaux (obligations sociales liées au nombre de salariés),
• à l’interdiction du travail le dimanche,
• à l’interdiction de travailler après 21 heures,
• au niveau du Smic
• aux CE, DP, CHSCT, DS .
• aux 35 h,
• au code du travail.
les régimes spéciaux
les statuts comme celui d’EDF

Brn-IODCYAADs3H.jpg largeLe Medef et le gouvernement veulent :

• autoriser la baisse les salaires
• autoriser la baisse des retraites,
• créer un Smic jeune, sous-smic.

Pour les seuils sociaux, notamment au niveau du CE, c’est en gros le grand adieux aux chèques vacances, noël, le 1% patronal, la participation aux bénéfices, la part sociale versée au CE pour le distribuer aux salariés à part égale, ETC, ETC

Faites les comptes de combien votre pouvoir d’achat va baisser si vous ne bougez pas ?

des sous medefPendant ce temps, les dividendes versées aux grands actionnaires passent de 11,8% à 29,2% au premier semestre 2014 et cela n’émeut pas ce brave gouvernement de la Valls macabre.

lolo-hollande-img-1Dans 5 minutes je m’occupe des travailleurs avec la CFDT

Nous avons déjà compris ce qui nous attend !!!

poids_des_chaines-a8657Laurent Berger, secrétaire général de la CFDT, a assuré vendredi que les seuils sociaux n’étaient pas un « sujet tabou » et que son syndicat accepterait d’en discuter avec le patronat.

« Il n’y a pas de sujet tabou, on va en discuter avec le patronat, c’est un sujet parmi d’autres », a déclaré le leader syndical sur RMC.

Les seuils sociaux multiplient les obligations des entreprises quand leurs effectifs augmentent. Ils doivent faire partie, entre autres sujets, de la négociation nationale interprofessionnelle sur le dialogue social dans les entreprises, qui débute à la rentrée.

Le gouvernement souhaite un assouplissement et une meilleure représentation des salariés dans les petites entreprises. L’exécutif a prévenu qu’il légifèrerait même en l’absence d’accord….citation-bruce-fairchild-barton1

Heureusement,

la CGT avait anticipé tout cela en préparant son/notre projet pour un statut unique des salariés du nucléaire.

Accord collectif

Nous avons l’information que la CGT va, dans les prochains jours, amplifier la distribution papier sur tous les chantiers du nucléaire.

Renseignez-vous, rendez visite aux syndicats CGT des sites AREVA, CEA, EDF, ANDRA, … et voyez si les militants ont besoin d’un coup de main pour effectuer la distribution devant les portes de nos usines. Faites-leur confiance, ils sont là pour nous aider à obtenir ce vieux rêve des sous-traitants du nucléaire.
derniere minute
Notre association MZC sera certainement en capacité de vous annoncer une très bonne nouvelle. Restez vigilants.
Un dossier que nous avons lancé va peut-être nous permettre enfin, d’avoir les fonds nécessaires pour acquérir notre bus aux couleurs de MA ZONE CONTRÔLÉE pour régulièrement vous rendre visite sur tous les sites nucléaire. 
bus-bleu MZC
Nos amitiés aux uns, notre respect aux autres, bises à toutes et tous.

60 comments for “France : Un état de Grèce annoncé

  1. Redaction MZC
    12 septembre 2014 at 6h04

    L’Assemblée nationale crée une commission d’enquête sur les tarifs de l’électricité

    Alors que la ministre de l’Ecologie et de l’Energie a affiché à plusieurs reprises sa volonté de limiter les hausses de tarifs de l’électricité, l’Assemblée nationale a décidé le 10 septembre, sur proposition du groupe socialiste, de créer une commission d’enquête de 30 membres consacrée à ces tarifs. Après avoir souligné que cette commission va intervenir après plusieurs annulations par le Conseil d’Etat d’arrêtés pris par le gouvernement, la socialiste Marie-Noëlle Battistel a évoqué une « spirale d’augmentation préoccupante et peu comprise par les consommateurs », qui n’ont « rien gagné » à l’ouverture du marché à la concurrence votée en 2003. « C’est aussi un sujet majeur pour la compétitivité des électro-intensifs et l’avenir de l’industrie », a noté cette députée de l’Isère, membre de la commission des Affaires économiques….

    http://www.localtis.info/cs/ContentServer?pagename=Localtis/LOCActu/ArticleActualite&jid=1250267691748&cid=1250267689095

  2. webmaster MZC
    11 septembre 2014 at 18h05

    • Paul
      11 septembre 2014 at 19h03

      Bonne rencontre avec le syndicat CGT ce matin. Magnifique moment avec les participants à la distribution, surtout les échanges sur le contenu de ce document,. ça donne la banane de voir que les consciences s’ouvrent et que notre condition de travailleur sur-exploité font maintenant le tour des chantiers du nucléaire. Fini l’omerta sur le travail d’esclave du nucléaire et tant mieux. Enfin la CGT se lance sur ce tabou. J’espère que ça ouvre aussi la conscience des autres syndicats sur cette question mais je ne crois pas trop. C’est dommage et au même temps, ce n’est pas étonnant. Pour eux, ont peut crever à condition qu’ils gardent leurs propres avantages. Merci les gars de penser à nous. Bon travail. C’est sur, je me syndique chez vous.

  3. Redaction MZC
    10 septembre 2014 at 5h57

  4. webmaster MZC
    9 septembre 2014 at 6h19

    Ce soir Canal +

    De petits boulots en petits boulots, Gary est embauché dans une centrale nucléaire. Là, au plus près des réacteurs, où les doses radioactives sont les plus fortes, il tombe amoureux de Karole, la femme de Toni. L’amour interdit et les radiations contaminent lentement Gary. Chaque jour devient une menace.

  5. Abdel
    9 septembre 2014 at 1h26

    BOOOM ! – Étienne Chouard brise l’omertà en direct à la télé !!!

    • Sylver
      9 septembre 2014 at 22h22

      Tout a fait d’accord avec son analyse de la situation. Voila la seule explication possible que puisse nous conforter à continuer de croire que la seule solution rapide doit venir du peuple et pas des politiques enchainés par leurs accords avec la finance.

      Aujourd’hui, les salariés prestataires n’ont pas d’autre choix que de se battre avec et pour le projet de statut de la CGT.

      Je suis convaincu que si nous y arrivons, d’autres vont croire que c’est possible et se battrons aussi.

  6. Sylver
    8 septembre 2014 at 22h50

    TRICASTIN Percuté par une voiture sur le parking de la centrale

    Accident peu banal hier sur le site du Centre nucléaire de production d’électricité (CNPE) du Tricastin. Un homme qui se trouvait sur le parking, s’était assis sur le rebord de son coffre, à l’arrière de sa voiture, pour changer de chaussures. Mais un autre automobiliste, qui reculait sans l’avoir vu, l’a percuté assez violemment pour le blesser grièvement.

    Souffrant d’une fracture ouverte de la jambe, la victime a été évacuée directement au centre hospitalier de Montélimar. La gendarmerie vauclusienne était sur les lieux pour procéder aux constatations.

    http://www.ledauphine.com/drome/2014/09/07/sur-le-parking-de-la-centrale-il-est-percute-par-une-voiture-en-changeant-de-chaussures

  7. LAURENT Yvon
    8 septembre 2014 at 22h22

    Nous devons faire face à un nouveau danger dans la sous-traitance du nucléaire. Le formatage dangereux de jeunes bacheliers, employés comme « animateurs sécurité » « chargé de prévention » « RQPE » etc. Au service du patronat, ces jeunes cadres qui n’ont AUCUNES connaissances de ce qu’endurent et ont enduré les chers collègues de la logistique depuis des dizaines d’années. Ce n’est point leur problèmes à ces jeunes !! Leurs devoirs et leurs objectifs sont de minimiser les accidents de travail, de contester le lien entre l’activité et l’accident. En bref, de vous démonter pour ne pas démontrer soit la responsabilité de l’employeur soit la maladie professionnelle. Ils ont « leur code du travail », leur dieu sans foi, ni loi. Ils s’accaparent les CHSCT, les analyses des accidents, les arbres des causes.Ils ont des moyens considérables. Il sont au service du client EDF. Ils dénoncent TOUT les accidents du travail, ils forcent les victimes à remplir et signer des attestations sur honneur pour que ceux-ci déclarent que les symptômes sont antérieurs à l’accident ! La cause de l’accident est toujours de la responsabilité du salarié, de la victime. L’action précipitée, le mauvais comportement de la victime, le manque de préparation, sont toujours la finalité de leur analyse de l’accident ! Ils emmerdent les témoins à répondre à l’enquête de la CRAM ! Ils détestent les représentants du personnel, les vrais ! Ils renient les syndicalistes… Ils vont être vos fossoyeurs, ceux de vos veuves aussi, de vos indemnités journalières de maladie professionnelle, de votre rente ou capital et seront les actionnaires pour le calcul des cotisations dues par l’employeur au titre des accidents du travail et des maladies professionnelles… Après 33 ans de logistique nucléaire, croyez-moi se sont devenus mes principaux adversaires ! J’espère qu’ils soient, un jour, orphelins de leur insouciance.

  8. Hugo
    8 septembre 2014 at 20h59

    3 cadres sur 4 continuent à travailler sur leur temps personnel

    Les ingénieurs, cadres et techniciens vivent aujourd’hui une véritable crise de démotivation et de surmenage. Et la cause première est la question du temps de travail, qui explose notamment du fait de l’utilisation des nouvelles technologies, explique Marie-José Kotlick, secrétaire générale de l’UGICT-CGT.

    Vous évoquez une véritable explosion du temps de travail chez les cadres, ingénieurs et techniciens…

    Marie-José Kotlick. Au cours de notre congrès national de l’UGICT-CGT, (Union générale des ingénieurs, cadres et techniciens) nous avons constaté une très forte démobilisation des salariés qualifiés et à responsabilité. Nous avons fait une enquête, deux sondages, et effectivement l’élément fort, le plus préoccupant dans leur situation, c’est la …

    http://www.humanite.fr/3-cadres-sur-4-continuent-travailler-sur-leur-temps-personnel-551012

  9. webmaster MZC
    8 septembre 2014 at 6h12

  10. Jean michel j
    7 septembre 2014 at 21h47

    Nucléaire:

    Valls déclare sa flamme, Royal dit maintenir son engagement

    … Manuel Valls déclare sa flamme à l’atome

    Cette loi prévoit en effet de diminuer de 75 % à 50 % la part du nucléaire dans la consommation d’électricité nationale d’ici à 2025 et atteindre 32 % de production d’énergies renouvelables en 2030. Un combat remis en cause par de récentes déclarations?

    «La filière nucléaire est plus que jamais une filière d’avenir pour notre pays», s’est exclamé le Premier ministre, Manuel Valls, à l’université d’été du Medef, le 27 août. Il avait déjà déclaré sa flamme à l’atome quelques mois plus tôt, en visite dans une forge d’Areva au Creusot, en Saône-et-Loire.

    Questionnée par 20 Minutes, Ségolène Royal a déclaré lors de cette conférence de presse ne pas vouloir commenter «les déclarations de ses collègues» sur ce sujet, mais a tenu à rappeler que l’objectif et l’engagement vis-à-vis du nucléaire ne changeaient pas. «Rien n’est remis en cause. Le nucléaire fait partie du mix énergétique, c’est une filière d’innovation. La question sera débattue dans le calme au Parlement», a-t-elle affirmé. Pourtant, pour certains, si l’adoption ne fait aucun doute, son application l’est beaucoup moins. …

    http://www.20minutes.fr/planete/1437531-20140904-nucleaire-valls-declare-flamme-royal-dit-maintenir-engagement

  11. DI Man
    7 septembre 2014 at 20h01

    Rappelez vous il y a 2 ans , conflit Polinorsud EDF TRICASTIN

    274 commentaires acerbes…

    https://www.ma-zone-controlee.com/?p=33450

  12. Sentinelle26
    7 septembre 2014 at 18h50

    Échange sur Twitter avec la CFDT EDF Dampierre …à vous de voir très chers collègues sous-traitants qui est avec vous 🙁 tout comme vos collègues de la CFDT Cattenom vous êtes UNANIMEMENT fort-MINABLE

    Que fait la CFDT AREVA pour les salariés sous-traitants et tous leurs représentant syndicaux ? Affaire à suivre ici 🙂

  13. Sylver
    7 septembre 2014 at 13h09

    VIDEO

    Reportage consacré aux « nomades du nucléaire ». 80% des activités de maintenance dans les centrales nucléaires sont assurées par des salariés extérieurs à EDF. Selon une étude scientifique, la sécurité et le suivi médical de ces prestataires ne seraient pas assurés. Commentaire sur alternance d’images d’opérations de maintenance, de centrales nucléaires, et d’interviews de Christian UGOLINI, ancien technicien de contrôle « CEP industrie »,…. en fait aujourd’hui 80% des activités de maintenance sont assurés par des salariés extérieurs à EDF ..certaines sociétés estiment donc prendre plus de risques que les agents EDF .. ces inquiétudes sont-elles fondées .. éléments de réponse avec Frédéric MONTEIL, Marie LABORY sujet

    http://www.ina.fr/video/2511265001027

  14. Gilles Ex DS CFDT
    7 septembre 2014 at 11h57

    Les délégué(e)s CGT de nos entreprises sous-traitantes ont une occasion UNIQUE avec ce projet d’accord interentreprises de montrer enfin qu’ils ce préoccupent de l’intérêt général des salariés de l’industrie nucléaire .

    Oui, vous avez vraiment de la chance chers copines et copains
    Des élections professionnelles vont avoir lieux dans plusieurs entreprises STT… alors saisissez cette chance , car après il sera vraiment trop tard . Je plains d’avance tous ceux qui ne seront pas dans l’action cette fois-ci 😉

    Il y a ceux qui résistent et proposent des alternatives à la montée du FN et il y a les autres !
    Montrons nos dents , nous avons toutes et tous à y gagner
    A bon entendeur

    Gilles Ex DS « de force » CFDT

  15. webmaster MZC
    7 septembre 2014 at 9h30



    Les employés sous-traitants du nucléaire les sacrifiés de la transition énergétique

  16. ALCALINE
    7 septembre 2014 at 3h30

    Le BATHO du gouvernement coule; BERGER et CHEREQUE tremblent de peur sur le plancher avec la crainte de mouiller leur gâteau si savoureux.

  17. BARBEZAT
    6 septembre 2014 at 22h26

    Après Duflot, l’ex-ministre Batho sort un livre à charge contre le pouvoir

    Il s’intitule «Insoumise». Tout un programme. Après l’ex-ministre du Logement, Cécile Duflot, après l’ancienne première dame, Valérie Trierweiler, Delphine Batho, éjectée du ministère de l’Ecologie en moins de 24 heures en juillet 2013, va elle aussi sortir un livre le 15 octobre, relève «Le Monde magazine» ce vendredi. Un nouvel objet littéraire à haut risque pour François Hollande.

    Sur son site internet, Grasset, sa maison d’édition, promet «un récit inédit, vif et saisissant, de son expérience de ministre», « le regard d’une femme de conviction sur le quinquennat de François Hollande», un «impitoyable état des lieux», «un diagnostic de la façon dont l’énarchie et la bureaucratie ont vite envahi tous les mécanismes du pouvoir»…

    «Connivence avec les lobbies»

    Plus embarrassant encore pour l’exécutif, Delphine Batho «raconte comment, au sommet de l’Etat, règne ouvertement la connivence avec les lobbies et les puissances financières que la gauche était supposée combattre». Au lendemain de son éviction du gouvernement, pour avoir publiquement critiqué un «mauvais budget», l’ancienne ministre de l’Ecologie avait déjà dénoncé l’action des lobbies.

    «Certaines puissances économiques n’acceptaient pas le niveau d’ambition que je fixais pour la transition énergétique», notamment sur la question du gaz de schiste et la réduction de la part du nucléaire en France, avait-elle expliqué lors d’une conférence de presse. «Ces forces ne se sont pas cachées de vouloir ma tête, mais si le gouvernement avait été solidaire, elles n’y seraient pas parvenues», avait-elle alors ajouté.

    Son livre s’annonce comme une nouvelle charge. «Delphine Batho décrit des décideurs dépassés par la crise, par leur époque, par le monde qui les entoure, incapables de comprendre en quoi l’écologie ouvre une nouvelle perspective historique», prévient Grasset.

    http://www.leparisien.fr/politique/apres-cecile-duflot-l-ex-ministre-delphine-batho-sort-un-livre-a-charge-contre-le-pouvoir-05-09-2014-4112859.php

    • Sandokan
      7 septembre 2014 at 6h20

      bonjour toutes et tous

      la messe est dite! non pas encore, mais ça sent le roussi pour certain(e)s tetes bien moins pensantes au devenir de ses ouailles!
      là encore un coup de poignard, un coup de pub pour une certaine reconnaissance de la tache accomplie dans cette sphere qui va imploser dans un proche avenir, et puis vous croyez que ce « bouquin » va nous ameliorer la situation dans laquelle nous nous trouvons, je ne le pense pas du tout, par contre il serait plus intelligent de ne pas eteindre le feu qui couve dans le milieu de la prestation voire la servitude dans le nucleaire tant vantée ces dernieres années, ne pas oublier que des gars ont plancher serieusement sur un projet d’un statut unique et pour beaucoup c’est une avancée, alors on se remonte les manches, on se mobilise dans ce sens et si d’aventure nous ne pouvons pas avoir gain de cause, il ne faudra pas languir sur ce qu’il faudra comme action, c’est la GREVE sur tous les sites…faire du bruit, des mouvements sporadiques aux portails, leur annoncer clairement la couleur et surtout leur montrer notre determination de ne plus les servir comme ils le veulent, nous sommes des humains comme eux, non!

      determination, solidarité, et union voilà de vains mots pour lesquels nous ne devons RIEN LACHER

      A bientot

  18. Sylver
    6 septembre 2014 at 18h16

    La CGT appelle à se mobiliser le 16 octobre

    La CGT appelle à une journée de mobilisation intersyndicale contre la politique sociale et économique du gouvernement, le 16 octobre.

    Le secrétaire général de la CGT Thierry Lepaon a annoncé ce vendredi 5 septembre qu’il appelait à une journée de mobilisation intersyndicale le jeudi 16 octobre pour dénoncer la politique sociale et économique du gouvernement.

    Les modalités ne sont pas encore calées avec les autres syndicats, a-t-il nuancé sur France 2 : « il faut le temps que les organisations puissent se réunir, qu’on puisse discuter. Des rencontres intersyndicales sont prévues ». La CGT souhaite que cette journée soit « unitaire ».

    La CGT mobilisée contre l’austérité

    La date du 16 octobre correspond à la semaine où la loi de financement de la sécurité sociale doit être débattue au Parlement. L’objectif est que le budget « ne soit pas voté en l’état », a expliqué Thierry Lepaon. Il a dénoncé le fait que « dans le cadre des politiques d’austérité menées par ce gouvernement, dans le cadre du pacte de responsabilité, on parle beaucoup des 41 milliards d’euros donnés au patronat » mais « moins des économies budgétaires engagées, les 51 milliards ». « Or elles se feront en grande partie sur la santé, au moment même où l’hôpital public manque de moyens ».

    « Nous construisons en ce moment » cette journée de mobilisation qui pourra prendre la forme de rassemblements, de manifestations et de grèves, a indiqué Thierry Lepaon, assurant avoir « pris contact » avec ses « homologues » des autres syndicats. « On sait que la sécurité sociale, c’est (une) chose à laquelle sont attachés les Français et les Françaises et donc nous souhaitons que les salariés puissent prendre leurs affaires en main », a-t-il ajouté.

    Le secrétaire général de la CGT a également regretté un « climat social assez délétère ».

    http://www.rtl.fr/actu/economie/la-cgt-appelle-a-se-mobiliser-le-16-octobre-7774123482

  19. patricia
    6 septembre 2014 at 17h42

    TRICASTIN

    EDF déclare deux événements significatifs de niveau 1 à l’ASN

    La centrale nucléaire du Tricastin vient de déclarer, coup sur coup, deux événements significatifs de niveau 1 à l’Autorité de sûreté nucléaire. Le premier fait suite au mauvais fonctionnement d’une vanne servant à injecter de l’acide borique dans le circuit d’injection du réacteur n°1. Cet incident s’est produit le 25 août. Des techniciens ont rétabli le bon fonctionnement de la vanne. Le deuxième événement déclaré à l’ASN remonte à un an. Lors d’un arrêt précédent du même réacteur, la décontamination de la piscine de la cuve du réacteur avait été réalisée avec de l’eau déminéralisée au lieu de l’eau borée.

    http://www.ledauphine.com/drome/2014/09/03/edf-declare-deux-evenements-significatifs-de-niveau-1-a-l-asn

  20. D.B Cruas/Meysse
    6 septembre 2014 at 8h03

    Cruas/Meysse
    Fuite BR 3
    sur 3RCP014MP le 04 09 14 a 21h
    niveaux : 11m / 8m / 4.65m / 0m / – 3.50
    deconta en muru

  21. kids
    5 septembre 2014 at 11h54

    VIDÉO À VOIR

    Ce docu-fiction d’Arte, baptisé « Inéluctable », reprend à son compte l’hypothèse terrifiante d’un accident nucléaire en France. Avec les limites du genre.

    À CONSULTER

    Les premiers éléments de doctrine « post-accidentelle » de l’autorité de sûreté nucléaire française, dans un vocabulaire quelque peu administratif –ce document s’adresse plutôt aux élus

    http://www.asn.fr/Presse/Actualites-ASN/Gestion-post-accidentelle-d-un-accident-nucleaire

    Le plan national de réponse « accident nucléaire ou radiologique majeur ». Une approche assez militaire

    http://www.sgdsn.gouv.fr/site_rubrique146.html

    Cette page réunit les documents de travail du « Comité directeur pour la gestion de la phase post-accidentelle d’un accident nucléaire ou d’une situation d’urgence radiologique » (CODIRPA) ; une lecture foisonnante et souvent agréable

    http://post-accidentel.asn.fr/Gestion-post-accidentelle/Les-travaux-du-CODIRPA/Synthese-et-rapport-de-chaque-groupe-de-travail

    • saïd
      5 septembre 2014 at 20h00

      Mortel le film tellement il est réaliste. Je croyez les entendre sur le site. C’est incroyable comme ils sont sûrs que rien de grave ne peut arriver chez nous.
      Merci pour ce bon moment, même s’il est très flippant.

    • Géraldine
      5 septembre 2014 at 22h38

      Quand la fiction rattrape une triste réalité!

      Le film est inspiré des incidents survenus ces derniers temps dans des centrales nucléaires françaises et des conclusions d’un rapport de l’IRSN, l’Institut de Radioprotection et de Sûreté Nucléaire.

      Connaissant le monde du nucléaire depuis une quarantaine d’années, je vous assure que le financier passe avant l’anticipation incidentelle. Nous n’avons qu’à regarder la situation de la sous-traitance dans le nucléaire, pour comprendre que la sûreté du nucléaire passe au dernier plan dans l’échiquier. Un seul regret! le film aurait dû expliquer que les intervenants sur les vannes sont des prestataires, puisque il n’y a plus qu’eux qu’interviennent sur les opérations de maintenance.

      J’ai adoré ce film

  22. Y-L Civaux
    5 septembre 2014 at 11h52

    Distribution effectuée ce jeudi 04/09/14 sur le CNPE de Civaux par la CGT EDF du site, seulement !!!!

    Bref, je ne dis plus rien !

    • l'abeille sociale
      5 septembre 2014 at 20h28

      Et 1 de plus. La distribution de 1000 projets du statut de la CGT a été faite avant les vacances. Les salariés sont ravis et attendent les suites à donner à ce dossier

  23. webmaster MZC
    5 septembre 2014 at 5h56

  24. la Taupe
    4 septembre 2014 at 20h35

    En vendant les sans-dents au MEDEF, Hollande et Valls finiront par perdre les leurs en se mordent les couilles mutuellement.

    Hollande au plus bas à 13% de confiance, Valls chute à 30%

    Selon le baromètre politique du Figaro Magazine réalisé par TNS Sofres publié jeudi, la cote de confiance du président Hollande est au plus bas à 13%. Pour Valls, une chute de 14% l’amène à 30%.

    http://www.midilibre.fr/2014/09/04/hollande-au-plus-bas-a-13-de-confiance-valls-chute-de-14-points-a-30,1046281.php

    • Clovis
      4 septembre 2014 at 23h11

      Un BERGER allemand de la CFDT reste toujours fidèle à ceux qui font des courbettes à la politique de MERKEL . Eh oui! N’oublions pas que les trois pointures de la CFDT ( ) sont rentrés au gouvernement pour bien le conseiller afin qu’il nique les sans-dents.

      Les liaisons dangereuses de la CFDT

      Trois poids lourds du syndicat, dont François Chérèque, vont officiellement travailler pour le gouvernement. Des nominations qui peuvent faire polémique….

      … Troublant télescopage de nominations de syndicalistes CFDT dans les allées du pouvoir… Dès lundi 7 janvier, François Chérèque, l’ex-secrétaire général du syndicat réformiste — qui a passé le témoin en novembre à Laurent Berger —, sera recasé dans l’une des nombreuses terres d’accueil que compte la République… il sera chargé d’évaluer les politiques sociales afin d’éclairer la décision publique

      … Lundi, l’ex-secrétaire nationale Laurence Laigo, un des anciens bras droit de Chérèque, va prendre son bureau de conseillère au cabinet de Najat Vallaud-Belkacem…

      … Depuis septembre, Bontems est officiellement chargé de mission auprès de Matignon. Et dans quelques jours, il intégrera le Commissariat général à la stratégie et à la prospective…

      http://www.leparisien.fr/espace-premium/actu/les-liaisons-dangereuses-de-la-cfdt-05-01-2013-2455501.php

  25. Sylver
    4 septembre 2014 at 19h59

    Hollande « les sans dents ».

    Il a déjà vu un coq français avec des dents?
    Par-contre, avec lui et son gouvernement, nous allons avoir les pieds dans la merde pour longtemps.

  26. Albert
    3 septembre 2014 at 22h21

    Les sans-dents ont les crocs contre le gouvernement!!!

    Sondage. Forte chute de Manuel Valls, Hollande recule de 4 points

    Selon le baromètre Ifop de septembre, Hollande enregistre une baisse de 4 points de sa cote de popularité qui s’établit à 19% tandis que celle de Valls a chuté de 10 points.

    L’approbation de l’action présidentielle passe de 23 à 19 % par rapport à début juillet (18 % en juin son plus bas depuis 2012).

    http://www.ouest-france.fr/sondage-forte-chute-de-manuel-valls-hollande-recule-de-4-points-2795088

    • mouss
      3 septembre 2014 at 23h18

      Comme c’est étonnant!

      – 81% de contre le gouvernement,
      – 81% de sous-traitance dans les activités du nucléaire,
      – 81% de la dose prise par les salariés prestataires.
      – 81 de sous-traitance chez TEPCO au moment de l’accident de Fukushima au Japon.

      Voilà le prix à payer quand on passe des pactes endiablés avec le Medef, le COPSAR et les syndicats réformistes, pour niquer les sans dents du nucléaire.

      Nous n’avons plus de dents à cause de l’irradiation mais nous avons encore un cerveau pour comprendre qui nous respecte et qui se moque de nous.

    • STTencolére
      4 septembre 2014 at 6h01

      • Sandokan
        4 septembre 2014 at 11h22

        l’humour grinçant d’entre les mur de l’Elysée fait honte à toutes et tous ceux qui ont voulu le changement, le remerciement qu’on en reçoit ne vaut pas la peine de reconduire son mandat, lui aussi qu’il se casse et le plutot sera le mieux!

        mais qui sera à la hauteur de nos souhaits, de prerogatives, de nos craintes, de notre avenir (moins rose qu’il ne parait)?
        alors le petit peuple edenté va se reveiller, et la rage aux tripes va devenir mechant.
        entre Rebsamen qui l’a ramene sur la pesudo culpabilité des chomeurs, et Hollande sur notre physique (il s’est regarde avant de nous critiquer de la sorte!!!), ils feraient mieux de rendre les cles et de s’exiler loin et de mediter sur la situation actuelle du pays et de vraiment instaurer du DIALOGUE constructible avec tous les acteurs car dans l’insistance de leur position c’est la rue qui va parler et on verra bien qui va mordre la poussiere le premier

        allez, c’est de bonne guerre, mais il va falloir y penser…à descendre dans la rue, faire du bruit!
        syndicalement forcement!

  27. Redaction MZC
    3 septembre 2014 at 6h18

    Dialogue social, jusqu’où ?

    Clarifier la ligne, l’assumer et accélérer les réformes. Le triple mot d’ordre que s’est donné Manuel Valls ne peut qu’être approuvé. La situation économique est assez sérieuse pour tourner le dos à tout ce qui pourrait ressembler à des zigzags et à des flottements. Reste un détail tout bête : réformer mais avec qui ? La majorité politique du Premier ministre est, on le sait, fragile. Il a du coup encore davantage besoin d’une majorité sociale, du côté du patronat et syndical. Mais l’a-t-il ? Et s’il ne l’a pas, que faire ?

    Après un été à souffler le chaud et le froid, le patronat est prêt à donner sa chance au gouvernement. Il a raison. Il sera toujours temps, en fin d’année, de faire le bilan de ce qui a été fait ou pas avant de changer de pied s’il le juge nécessaire. En revanche, côté syndical, le paysage est moins rose. Il ne faut pas compter sur la CGT, toujours aussi raide au plan national que (parfois) pragmatique sur le terrain. Depuis dix ans, le soi-disant réformisme de Bernard Thibault puis de Thierry Lepaon n’a trompé que les plus crédules. Force ouvrière est, quant à elle, imprévisible derrière le sourire toujours enjôleur de l’infatigable Jean-Claude Mailly. Les espoirs de l’exécutif reposent donc, une fois de plus, sur les épaules de la CFDT….

    En savoir plus sur http://www.lesechos.fr/idees-debats/editos-analyses/0203739296229-dialogue-social-jusquou-1038109.php?QT8Ci0wi561xr3Jo.99

  28. EDDY
    2 septembre 2014 at 22h06

    Toujours la même chose avec la CFDT, syndicat reformiste de mes deux.

    Le gouvernement et les patrons l’appellent pour ouvrir des discutions et pas de négociations, en les débutant avec la situation actuelle.

    Finalité, à la fin de ces belles discutions autour d’une belle tasse de thé en porcelaine chinoise, ce sont toujours les mêmes qui l’ont dans le cul, les salariés, et cela au nom de la dite crise.

    De quel droit, ce putain de syndicat se permet de brader notre social, alors qu’il n’a jamais rien fait pour obtenir une selle avancée?

    Jamais ce syndicat dans mon entreprise est venu dans une réunion avec l’idée d’obtenir une avancée pour les salariés.

    Sa discussion est toujours la même en sortant des réunions

    « C’est normal que l’on recule sur certains sujets pour que l’on avance sur d’autres ».

    Ce qu’ils oublient de nous dire c’est qu’ils nous font reculer de 80€ pour 80% des salariés pour gagner 30€ pour 20% des restants.

    Pour ce putain de syndicat, ce genre de recul est considéré comme une sacrée avancée sociale pour eux. Drôle d’analyse!

    Ahhhh, c’est vrai, il y en a qui gagnent!

    Les patrons et les négociateurs de la CFDT et de La CFE-CGC.

    Ce n’est rare de voir les représentants de la CFDT et d’autre, évoluer à grand pas, après ces reculades de la majorité des salariés.

    Beaucoup deviennent chefs de chantier et d’autres, chefs d’équipe, etc.

    Regardez dans votre entourage et vous verrez!

    Comme les salariés, ceux qui tentent s’opposer à eux à l’intérieur de ces syndicats ne résistent pas dans le temps. Ils sont jetés aux lions par les fripouilles syndicales.

    Vous en avez connu des bons syndicalistes CFDT, moi aussi! Jetez un coup d’œil et regardez où ils sont et ce qu’ils sont devenus! Ils sont vite stigmatisés par la tête de la CFDT et écrasés comme des merdes.

    Pensez-vous que les ripous du syndicalisme sont responsables?

    Moi je vous dit NON! Les responsables sont autour d’eux!

    C’est toi, moi, et tous les autres qui cautionnons ces politiques de voyous, parce que nous avons de la merde dans les yeux. Nous refusons de regarder la réalité du terrain, parce que seul notre nombril nous intéresse.

    Nous sommes devenu des individualiste dans un monde où on flingue nos collègue devant nos yeux, sans que cela nous touche ou nous attriste.

    Il fut un temps ou social avançait parce 1+1+1+1+1+…… était = 1, aujourd’hui je constate que la politique des syndicats dit réformistes font que notre quotidien se transforme par du -1 à chaque jour qui passe.

    Nous sommes responsables de la situation politique et syndicale que vous le vouliez ou pas.

    Bonne nuit mes camarades de travail dans ce nucléaire qui nous écrase un peu plus chaque jour.

    Réveillons-nous, tous ensemble pour faire reculer cette tendance infernale qui nous entraine dans un gouffre où nous nous boufferons les uns et les autres, parce que nous n’avons plus rien à bouffer.

    L’union fait la force! Et cela, les patrons, le gouvernement le savent!

    C’est pour cela qu’ils ont inventé les syndicats réformistes et qu’ils continuent à les placer dans les postes stratégiques des entreprises.

    Comme au gouvernement, où il faut se taire, nos patrons du nucléaire n’hésitent pas à nous faire fermer la gueule avec leurs chiens de garde qui nous épient au travail.

    Avec moi, cela ne marchera plus! Et avec VOUS???

    • noëlle
      3 septembre 2014 at 0h47

      Voilà des bonnes/mauvaises nouvelles. Nous ouvrons enfin les Yeux

      Démission massive des élus CFDT de La Redoute à Wattrelos

      Lundi matin, une majeure partie des syndicalistes de la CFDT de La Redoute ont rendu leur carte en signe de protestation contre la signature du plan social par leur délégué central, Jean-Claude Blanquart….

      http://www.nordeclair.fr/info-locale/demission-massive-des-elus-cfdt-de-la-redoute-a-wattrelos-ia59b0n389360

      Un responsable CFDT Sanofi démissionné de ses fonctions syndicales

      Le coordinateur CFDT de Sanofi Pascal Vially a démissionné, contraint, de toutes ses fonctions syndicales, pour marquer son opposition aux « consignes contraires aux souhaits des adhérents et militants » émanent de la direction du syndicat et de Laurent Berger.

      Dans sa lettre de « démission forcée » adressée à Laurent Berger, secrétaire général de la confédération, et aux responsables de la fédération CFDT en charge … Selon lui, dans la « longue lutte contre le plan de restructuration de Sanofi », qui prévoit de 900 2000 suppressions de postes, « les structures CFDT (syndicats, fédération, confédération) sont en décalage complet avec les revendications de la majorité des adhérents et militants de terrain et la démocratie interne de la CFDT ne fonctionne malheureusement pas …

      http://www.humanite.fr/un-responsable-cfdt-sanofi-demissionne-de-ses-fonctions-syndicales

      Sécurisation de l’emploi : tensions et démissions chez les syndicats signataires de l’accord

      Dans le cortège parisien, difficile de trouver ces adhérents ou ex-adhérents de la CFDT, de la CFTC ou de la CGC qui désapprouvent le texte sur la réforme du marché du travail. Ils avaient pourtant prévus de venir, sans banderoles ni badges syndicaux, pour participer à la journée d’action du mardi 5 mars pour dénoncer cet accord national interprofessionnel (ANI) de sécurisation de l’emploi signé le 11 janvier.

      Adhérents ou ex-adhérents de ces terois syndicats signataires, ils contestent ce texte et mêlent leur voix aux syndicalistes de la CGT et de FO à la veille de la présentation en conseil des ministres du projet de loi qui retranscrit cet accord.

      Combien sont-ils à contester l’accord chez les syndicats signataires ? Les confédérations évacuent rapidement cette question. Pour la CFDT, aucune tête …

      http://www.lemonde.fr/emploi/article/2013/03/05/securisation-de-l-emploi-tensions-et-demissions-chez-les-syndicats-signataires-de-l-accord_1842904_1698637.html

  29. ISA
    2 septembre 2014 at 19h02

    Vidéo: Thierry Lepaon dénonce « la foire à tous les abus »

    Invité de France Info le 29 août, le secrétaire général de la CGT est revenu sur le débat sur les 35 heures.

    Et il a critiqué beaucoup des déclarations qui ont émaillé cette rentrée économique et sociale.

    http://www.cgt.fr/Thierry-Lepaon-sur-France-Info,41763.html

  30. webmaster MZC
    2 septembre 2014 at 18h59

    Comment la CFDT aide le gouvernement à réformer la France

    Suite au remaniement qui acte le tournant social-libéral du gouvernement, les clivages idéologique entre la CFDT et la CGT éclate au grand jour. Décryptage.

    Tout juste nommé, Emmanuel Macron, ministre de l’Economie, n’a pas tardé à recevoir les syndicats dans son tout nouveau bureau de Bercy. Et l’ordre dans lequel il a organisé ces entretiens, à huit-clos, n’est pas un hasard. D’abord, Laurent Berger, leader de la CFDT, consulté vendredi dernier. Ensuite la CGT de Thierry Lepaon ce mardi 2 septembre.

    Cette chronologie illustre bien la préférence du gouvernement pour la ligne social-démocrate et réformatrice de la CFDT. Cette dernière s’oppose à celle adoptée par la CGT, vent debout contre le tournant « social-libéral » de l’exécutif…

    http://www.challenges.fr/economie/20140902.CHA7196/comment-la-cfdt-aide-le-gouvernement-a-reformer-la-france.html


    Laurent Berger, invité de l'économie par radioclassique

  31. l'odeur de la dose
    2 septembre 2014 at 0h33

    Jean-Claude Mailly : «Emmanuel Macron ne connait pas la vie»

    https://www.youtube.com/watch?v=14shj0JjUhE&feature=youtu.be

  32. Redaction MZC
    1 septembre 2014 at 22h58

    L’ingénieur soupçonné de liens avec des jihadistes interdit de centrales nucléaires

    Le tribunal administratif de Châlons-en-Champagne a confirmé ce lundi l’interdiction faite à un ingénieur de confession musulmane d’accéder aux centrales nucléaires en raison de «liens qu’il entretiendrait avec un groupe terroriste jihadiste».

    L’ingénieur de 29 ans, employé depuis 2012 par une société sous-traitante d’EDF, contestait devant la justice administrative une décision de la direction de la centrale nucléaire de Nogent-sur-Seine (Aube) de lui interdire de travailler sur le site, après un avis défavorable de la préfecture de l’Aube et du ministère de l’Ecologie dénonçant des «liens qu’il entretiendrait avec un groupe terroriste jihadiste».

    Selon cet avis, l’homme serait en contact avec un «imam adepte de l’idéologie salafiste, impliqué dans le recrutement de jeunes qui combattent des troupes américaines en Irak».

    Pointant «le risque de manipulation et donc de vulnérabilité d’un ingénieur ayant accès aux centrales nucléaires» le tribunal administratif de Châlons-en-Champagne a estimé que l’administration pouvait «légitimement écarter les personnes qui, en l’état d’informations précises, apparaissent engagées dans un processus de radicalisation politico-religieuse».

    Défendu par le Collectif contre l’islamophobie

    «Il n’y a aucune preuve de ces supposés liens, cette décision qui s’appuie sur des affirmations non circonstanciées n’est pas digne d’un état de droit», a déploré Sefen Guez, l’avocat du Collectif contre l’islamophobie (CCIF) qui le défend.

    Selon l’avocat, l’ingénieur «diplômé et sans aucun casier judiciaire» avait obtenu une autorisation d’accès aux sites nucléaires en 2012 et 2013, mais en mars dernier, il s’était vu une première fois refuser l’accès à la centrale de Nogent-sur-Seine à la suite d’un avis défavorable de la préfecture de l’Aube.

    En juin, le tribunal administratif de Châlons-en-Champagne avait annulé cette interdiction, estimant qu’il y avait «un doute sérieux sur la légalité de la décision» puisque «ni EDF, ni le préfet de l’Aube n’ont précisé quelles caractéristiques justifiaient l’interdiction d’accès».

    L’ingénieur avait pu alors rentrer dans quelques sites nucléaires, avant d’être de nouveau interdit d’accès à la centrale de Nogent-sur-Seine, qui se référait à l’avis préfectoral confirmé par le ministère de l’Ecologie.

    «Nous étudions avec mon client les possibilités de faire appel de cette décision», a indiqué l’avocat.

    LeParisien.fr

    http://www.leparisien.fr/faits-divers/l-ingenieur-soupconne-de-liens-avec-des-jihadistes-interdit-de-centrales-nucleaires-01-09-2014-4102413.php?utm_source=dlvr.it&utm_medium=twitter

    • THYS
      1 septembre 2014 at 23h22

      On est pas dans la merde entre les démissions, les non conformes, les licenciés, les accidentés, les usés, les discriminés, les malades, les … et les départs en inactivité.

      Les risques viennent aussi du vieillissement humain

      63%des cadres du nucléaire sont éligibles à la retraite dans les 5 ans à venir

      Le personnel d’une centrale nucléaire est recruté environ 5 ans avant la mise en service et est extrêmement fidèle (très faible taux de turn-over dans ce secteur).

      La très grande majorité des employés font la totalité de leur carrière dans la même centrale. Alors que la majorité des réacteurs nucléaires européens a dépassé les 15 ans d’exploitation, les employés ont en moyenne 20 ans d’expérience dans le domaine.

      Nous faisons alors face à une vague de départs à la retraite massive, en parallèle d’une baisse continue des recrutements et d’une hausse de la proportion d’intérimaires.

      Nous entrons donc dans une ère de risque humain augmenté.

      L’expérience technique acquise avec les débuts de la centrale, ainsi que les connaissances accumulées de sa conception à la construction, ne sont pas transmises.

      Que dire de la sous-traitance ou le turn-over n’a jamais été aussi important. Pourtant, ce sont eux qui réalisent plus de 80% des activités de maintenance en France.

  33. Sylver
    1 septembre 2014 at 22h49

    EDF déclare un incident de niveau 1 à la centrale du Tricastin

    EDF vient de déclarer un événement significatif de niveau 1 à l’Autorité de sûreté nucléaire à la suite du mauvais fonctionnement d’une vanne permettant d’injecter de l’acide borique dans le circuit d’injection de sécurité à la centrale nucléaire du Tricastin. Cet incident s’est produit au cours d’un essai le 25 août dernier lors des opérations de redémarrage du réacteur n°1. L’acide borique qui permet de contrôler la réaction nucléaire dans le réacteur aurait dû être injecté dans un délai d’une heure par une autre procédure, mais ce délai a été dépassé de 45 minutes. Des techniciens sont intervenus pour rétablir le bon fonctionnement de la vanne.

  34. Apollinariya
    1 septembre 2014 at 20h17

    Discours de Gérard Filoche lors de l’appel de VIVE LA GAUCHE aux Universités d’étés du PS à la Rochelle ce week end :

    « Vive les 35h !  »
    « Rendons la dignité aux salariés en prenant sur les dividendes pour augmenter les salaires. »
    « Non les droits des salariés ne doivent pas etre sacrifiés pour la compétitivité. Les salariés qui travaillent le mieux sont les mieux payés, les mieux formés; pas ceux qu on flexibilise. »

    … Non, nous n’avons pas à céder sur le repos du dimanche, sur les élections prud’hommes, sur l’amnistie des syndicalistes, sur les seuils sociaux, sur le contrôle des licenciements, sur le combat contre les CDD, la précarité, les temps partiels…

    … Non, nous ne pouvons laisser faire un dirigeant qui au nom de la gauche, des socialistes, ose parler une heure devant un parterre du Medef sans même mentionner les salariés, nos électeurs ! Ce sont les salariés qui créent les richesses et n’en reçoivent pas la part qu’ils méritent. Non, nous ne pouvons assécher nos fonds publics, et nos besoins sociaux de 50 milliards, pour les jeter en CADEAUX dans le puits sans fond des dividendes du Medef dans les iles Caïman. L’assistanat sans retour aux patrons n’a jamais créé un emploi, le patronat est sous la férule de la finance qui préfère spéculer plutôt que d’embaucher… Il y a 30 % de dividendes le trimestre dernier, trois fois plus que les investissements… Les « aides » aux entreprises, cela est prouvé depuis des décennies, n’ont jamais crée d’emplois !

    Je parle comme membre du Bureau national du parti, …

    http://www.filoche.net/2014/09/01/intervention-gerard-filoche-a-lassemblee-de-vive-la-gauche-a-la-rochelle-samedi-30-aout/

    • Mika
      1 septembre 2014 at 22h18

      Gérard Filoche : Valls, « c’est cap suicide ! »

      Gérard Filoche, membre du bureau national du PS, veut que Manuel Valls quitte Matignon. Il espère que les députés le mettront en minorité ce mardi lors du vote de son pacte de stabilité. Pour qu’un nouveau Premier ministre, plus à gauche, soit nommé.

      Source vidéo : Gérard Filoche : Valls, « c’est cap suicide ! »

      http://videos.tf1.fr/infos/2014/gerard-filoche-valls-c-est-cap-suicide-8407396.html

  35. claude
    1 septembre 2014 at 17h12

    Assemblée générale de rentrée 2014 :

    Avec le gouvernement VALLS II, les choses sont encore plus claires.

    Le gouvernement est totalement soumis à la finance, au patronat, aux politiques européennes.

    Ce sont tous les droits des travailleurs qu’ils veulent remettre en cause.

    Les moyens existent pour satisfaire les revendications en reprenant sur les richesses produites, détournées par les actionnaires et les grosses sociétés.

    L’assemblée générale de rentrée de la CGT Ardèche réaffirme le refus de discuter des contre-réformes avec ce gouvernement :

    – Non au Pacte de responsabilité avec ou sans contreparties
    – Retrait de la réforme territoriale
    – Non à la casse des départements et des services publics
    – Pas touche au code du travail notamment

    L’assemblée générale de rentrée considère en conséquence que nous devons aller vers un mouvement d’ensemble pour dire non à toutes ces attaques et propose que le 16 octobre aille dans ce sens, ainsi que toutes les actions déjà décidées ou à venir.

    L’Union Départementale CGT prendra ses responsabilités et œuvrera au rassemblement pour cette perspective.

    Elle invite ses militantes et militants à se réunir, à débattre avec les salariés du public et du privé, avec les actifs et les retraités, avec les demandeurs d’emploi et avec la jeunesse.

    Adoptée à l’unanimité.

    Cruas, le 29 août 2014

    • Gauthier
      1 septembre 2014 at 18h15

      L’ENTREPRISE APPARTIENT AUSSI AUX SALARIES

      Mais, comment est-il possible d’en arriver-là ? C’est la question que nombre de salariés sont en droit de se poser ! Deux ans après l’arrivée d’une nouvelle majorité aux élections présidentielles et législatives, le patronat applaudit debout le Premier ministre le jour-même de la publication des catastrophiques chiffres du chômage. Le patronat jubile. Au même moment, dans le pays le désespoir l’emporte sur l’espoir de pouvoir vivre mieux demain, de retrouver les chemins du progrès, du développement et de l’emploi.

      Pourtant le pays tout entier a envoyé des signaux très clairs lors des élections municipales et européennes. Les records d’abstentions, la démobilisation des électeurs désabusés, les votes eux-mêmes étaient des messages envoyés pour un changement des conditions de vie et de travail.

      Pendant combien de temps encore le pouvoir politique va-t-il repasser les plats au patronat et aux actionnaires déjà gavés ? Jusqu’où vont-ils aller ? Pouvons-nous accepter plus longtemps une croissance nulle, le chômage de masse, le recul des droits, le manque d’embauches dans toutes les professions ?

      Comment s’en sortir ? :

      -  Prenons nous-mêmes nos affaires en main !
      –  Choisissons de ne pas subir mais de nous unir.
      – Ne laissons pas le Medef diriger le pays et gagner toujours plus à chaque changement de gouvernement.

      La question de la répartition des richesses dans notre pays et du contrôle des aides publiques par les salariés et leurs représentants est posée avec force. Cet argent, c’est le nôtre !

      Il faut vraiment être ringard pour dire que l’entreprise ce sont les patrons et les actionnaires ! Nous produisons. Nous créons la richesse.

      L’entreprise, c’est aussi nous !

      Débattons entre syndiqués, militants, salariés pour ne pas baisser la tête et refuser l’inacceptable, pour nous opposer résolument à la mise en route de la machine à remonter le temps !

      Le chacun pour soi n’est pas la solution, c’est l’arme des patrons. La nôtre, c’est notre union, le syndicat pour être plus forts et gagner.

  36. Redaction MZC
    1 septembre 2014 at 7h12

    Vers un big bang social ?

    Les réformes défendues par Manuel Valls et par le nouveau ministre de l’Économie heurtent de front les marqueurs sociaux de la gauche et des syndicats. Explication.

    L’ambiance restait électrique samedi à Bercy après les déclarations « prénomination » du nouveau ministre de l’Économie. Dans un entretien au Point dimanche, publié mardi, Emmanuel Macron a touché aux totems et tabous de la gauche : les 35 heures. Une durée à laquelle on pourrait selon lui « déroger » ainsi qu’aux règles de rémunération « dans le cadre d’accords majoritaires ». Depuis, Matignon s’est empressé d’évacuer le sujet, mais le réformisme affiché par Manuel Valls sur d’autres dossiers à tonalité sociale pourrait faire bouger les lignes et échauffer les esprits. Parmi les mesures déjà inscrites dans le projet de loi de croissance porté par Arnaud Montebourg, prédécesseur de Macron à Bercy, figurent notamment la libéralisation des professions réglementées et l’assouplissement des règles sur le travail dominical.

    35 heures, smic, seuils sociaux : un cocktail explosif…

    http://www.lejdd.fr/Politique/Travail-vers-un-big-bang-social-683616

  37. webmaster MZC
    1 septembre 2014 at 6h53


    Nous devons toutes et tous envisager très sérieusement le partage de notre temps de travail !
    Oui à :
    6 jours de travail / 4 jours de repos pour les campagnes d’arrêts de tranche
    151heures maxi par mois pour chacun de nous,
    voilà un axe à explorer rapidement 🙂 qui faciliterons la création d’emploi et renouvellement des compétences
    Cela ne pourra être réalisable et acceptable que si nous obtenions le statut unique évidement

    Bonne reprise à toutes et tous ,
    les mois de septembre-octobre seront déterminant pour l’avenir des salariés de l’industrie nucléaire …à suivre ici, faites passer l’info
    🙂

  38. Sylver
    31 août 2014 at 22h01

    Goldman Sachs conseille à la France de baisser les salaires de 30%

    Interviewé vendredi par le Huffington Post, l’économiste en chef de la banque, Huw Pill, a généreusement confié son analyse de la situation française. Le «Monsieur Europe» de la banque internationale d’investissement s’est ainsi penché sur son «manque de compétitivité» et nombre de «déséquilibres dans ses comptes». Interrogé sur un solution miracle à proposer au président de la République François Hollande, l’expert assure qu’«il faudrait s’appuyer sur une baisse des salaires générale, afin de regagner de la compétitivité. On estime que la France devrait réduire sa moyenne salariale d’environ un tiers…» Soit 33% de moins en moyenne. ….

    … En janvier 2011, la banque d’affaires américaine annonçait que le salaire annuel de son PDG Lloyd Blankfein était augmenté de 600 000 dollars à… deux millions de dollars. Et ce, malgré le recul de 37% du chiffre d’affaires de la banque. La banque Goldman Sachs avait en effet été l’une de celle touchée par la crise de 2008 : elle avait du coup bénéficié de plusieurs milliards de dollars d’aides de la part du Trésor américain.

    http://www.leparisien.fr/economie/goldman-sachs-conseille-a-la-france-de-baisser-les-salaires-de-30-30-01-2013-2525317.php

    • didier f
      1 septembre 2014 at 6h34

      Aucune honte à demander une baisse de salaire. C’est bien connu, la misère est moins pénible chez lez autres. Il faut manger tous ces cons. Grève vite.

  39. stephanie
    31 août 2014 at 20h49

    bon choix d’article, dessins bien placés, commentaires sensés! vous m’avez convaincue. bise

  40. willy
    31 août 2014 at 18h47

    Je rentre tout juste et je tombe sur votre article. Je me lance pour mon premier commentaire sur votre site alors que ça fait des mois que je le visite tous les jours. Je le savais pour le PS et pas pour la CFDT. C’est quoi cette merde de syndicat. D’accord avec vous pour mener une grève dans le nucléaire. ici c’est le bagne.

  41. ISA
    31 août 2014 at 18h16

    Contrairement au PS et à la CFDT, le chien est vraiment le meilleur ami de l’homme. Tant que vous les nourrissez et que vous les aimez, les chiens vous rendent votre amour. Vous ne risquez jamais qu’ils vous volent, qu’ils vous frappent ou qu’ils vous trahissent. Ils sont honnêtes. Ils ne cachent jamais ce qu’ils pensent. Avec vous aussi. Areva Tricastin.

  42. clebert
    31 août 2014 at 18h16

    Toujours friand d’actualité je fais le même constat.
    Demain je suis sur penly je me renseigne sur la distribution de la cgt.
    Avec vous.

  43. carapace
    31 août 2014 at 17h55

    Je suis encarté à la cfdt depuis 4 ans et au PS depuis 2 ans, je ne me reconnais plus dans ces deux organisations, je ne les comprends plus. Plein les bottes de servir du caviar aux patrons avec elles. Je suis d’accord avec vous. Moi aussi, je suis prêt à vous suivre jusqu’au bout. Mon site d’appartenance est le Tricastin. Je passe le mot aux autres copains.

  44. Sandokan
    31 août 2014 at 17h42

    salut tout le monde!

    Fini de se dorer la pilule au soleil! Mettre le turbo pour que toutes et tous, nous restions dignes en faisant que ce statut unique devienne une PRIORITÉ absolue pour l’avenir. Préparons-nous à des blocus, des gréves et du bruit. Il est temps de se faire entendre avant que nous devenions l’ombre de nous-mêmes, avec tous les tracas qui nous empoisonnent notre quotidien.

    L’accord CGT doit être appliqué sans tarder, c’est la bérézina dans le pays, donc le changement doit venir de nous les « nomades de l’atome ».

    Alors on range les serviettes de bains, les tongs et la pelle à sable! et on ressort l’arsenal contestataire pour combattre l’austérité de notre vie professionnelle pour qu’un mieux vivre soit obtenu.

    Courage à toutes et tous, tout est à nous, rien à eux! Alors, doit-on encore se regarder crever de faim sans bouger. Mon choix est fait; Qui me suit?

    A bientôt

    • daniel
      31 août 2014 at 18h48

      Les palettes de sorties, les pétards, la zic, les barbecues, les tentes, les caravanes ,occupons ces territoires de magouilles, des appels d’offres bidons. Prendre les parking d’assaut ne rien laisser…..
      LA RÉVOLUTION EST DE NOTRE CÔTE DOIT RESTER DE NOTRE CÔTE.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.