Qui nous sommes ?

Un collectif de salariés militants sous-traitants de l’industrie nucléaire française.295946_471294629561906_83315732_n Nous participons , à la maintenance , à la production, à la distribution, aux traitements et conditionnement des déchets, à l’enrichissement et/ou la recherche .
Certains d’entre nous , sont , ou pas adhérents, dans divers syndicats nationaux .

c3a9ducation

– Nous, les sous-traitants , sommes le plus souvent payés au niveau du SMIC .
– Nous parcourons en moyenne 45000 Kms par an avec des voitures personnelles pour certains d’entre nous.
– Nous n’avons pas le même suivi médical que nos collègues d’EDF, AREVA, du CEA …
– Nous perdons notre emploi au gré des marchés.
– Nous prenons 80% des doses de cette industrie .
– Nous sommes victimes de la majorité des accidents de travail (souvent non déclarés) .
– Nous effectuons plus de 80% de la maintenance des installations.

Oui, l’APARTHEID existe en France et tout particulièrement dans le nucléaire.

Cette filière emploie 120 000 salariés sous-traitants et presque autant de salariés des donneurs d’ordres.

Nos objectifs :

Au-delà de la question « pour au contre le nucléaire », nous voulons essentiellement ici mettre le salarié(e) au centre de la sûreté des installations.
Il ne peut pas y avoir de sûreté nucléaire avec des femmes et des hommes réduits au niveau d’esclaves.

Le salarié(e) n’est pas le maillon faible, il est bien au contraire le maillon fiable de cette industrie . Nos conditions de vie et de travail sont actuellement dignes d’une autre époque.

Nos soutiens :

Nous sommes actuellement soutenus par un grand nombre de salariés sous-traitants des principaux grands groupes d’entreprises intervenant dans le nucléaire (AREVA, SPIE, ONET, DERICHEBOUR, NUVIA, Veolia, BOUYGUES, ENDEL, SUEZ,…) et de leurs entreprises sous-traitantes , plus des associations .

Nous connaissons actuellement jusqu’à 8 niveaux de sous-traitance ainsi que des conventions de prêt de personnel entre ces entreprises.

Cette dynamique , irresponsable et dangereuse pour l’ensemble de nos concitoyens.

Nous sommes soutenus , par des membres de diverses CLI (Commission Local d’Information), des membres du HCTSIN (Haut Comité à la Transparence à la Sécurité et Information dans le Nucléaire) , divers CHSCT (Comité d’Hygiène de Sécurité et des Conditions de Travail) , de Divers syndicats CGT EDF, de l’UFSN CFDT, de diverses CIESCT de site, de chercheurs de l’IRSN , de l’INSERM , de journalistes locaux, nationaux et internationaux, de politique, de quelques conseillés régionaux, de quelques maires des communes nucléarisés, et de nombreuses associations, de membres du CCE d’EDF SA, de quelques UD et UL , de cinéastes nationaux et internationaux et de nombreux cadres de nos donneurs d’ordre actifs et inactifs…

Il ne peut y avoir de sûreté et de transparence nucléaire avec des Hommes muselés par la peur de perdre leur emploi…parce qu’ils ont osé dénoncer !!!

Pour nous aider à rendre cette industrie plus sûre,vous pouvez :

Laisser un commentaire sur l’article de votre choix dans le cadre réservé à cet effet en bas de chaque page/article . Renseigner les champs obligatoires (NOM et adresse mail). Vous n’êtes pas obligé de marquer votre vrai nom, afin que votre anonymat soit garanti.
Partagez ce site dans vos réseaux sociaux (mails, facebook, twitter , friendfeed et autres).

******************************************

Déclaration de Monsieur Marcel Paul

fondateur du statut

EDF / GDF (1946)

contactez nous

mazonecontroleevamal@gmail.com 

l’union sera notre force .

Consultez nos sous-rubriques et nos divers mots clés

357 comments for “Qui nous sommes ?

  1. marsouin
    20 novembre 2014 at 17 h 38 min

    bonjour,

    Comment se fait-il qu’ aucun d’entre vous ne parle du survol des centrales ?
    Avez-vous reçu l’ordre de vous taire ?
    merci pour la réponse !
    cordialement.

  2. elodie
    23 novembre 2013 at 17 h 44 min

    Bonjour,

    J’ai vu, j’ai entendu, et dégoûtée je suis partie !

    Je vous présente ici la crème des crèmes ceux qui font la pluie et le beau temps du Nucléaire.
    Décident de votre sort de votre carrière de votre salaire de vos conditions ou de votre avenir !

    Qui sont sont-ils ?

    Un groupement puissant d’entreprises prestataires rassemblés sous l’image d’une soit disant belle enseigne .
    Le « GIE ATLANTIQUE » ou plutôt la mafia , la secte des entreprises prestataires d’où dépend encore d’autres associations comme l’ IFARE , PEREN, GIPNO, GIMEST…etc.

    http://www.gie-atlantique.com/presentation/

    Leur slogan*
    « Agir pour progresser ensemble »
    Leur soit disant pôles de compétences
    • Nous sommes un vecteur de communication aux entreprises
    • Nous sommes expert en appui technique des entreprises
    • Nous favorisons le renouvellement et le maintien des compétences des entreprises

    Mais la réalité est tout autre !

    Ils décident de votre embauche de votre carrière de votre salaire ou de votre licenciement !
    Ils n’hésiteront pas à vous dénigrer si vous ne marchez pas dans leur sens ou à leur soumission !
    A casser votre carrière, à salir votre avenir, voir même vos recherches d’emplois au mépris de vos compétences si par malheur vous êtes parti, vous avez été renvoyé, vous êtes au chômage ou que votre CV tombe dans d’autres mains.

    Ils savent qu’ils sont les maîtres occultes du pouvoir d’influence et de décision, ils développent des soutiens politiques et n’hésitent pas à les séduire à les engraisser pour encore plus de pouvoir !

    Ils font des séminaires, des réunions séduisent même et au mépris de votre santé les organismes sociaux qui par la même se voilent la face, et déploie un zèle très relatif face au danger dont les travailleurs du nucléaire sont confrontés.

    Et malheur au pauvre bougre dont le nom mal aimé se retrouve entre leurs mains !

    Entre eux et au mépris de toutes les lois, ils se passent le mot, les noms des personnes à surveiller à expulser à dénigrer ou ne surtout pas ou plus embaucher.

    Ils font cela dans l’ombre par conspiration, comme des taupes, confidentiellement se passant le mot entre eux par téléphone, mail , sms, réunion, etc.. Et détiennent même des listes qu’ils tiennent à jour des têtes des personnes qui gênent ou dérange leur système.
    I
    ls savent tout sur vous, jusqu’à votre vie privée et ils n’hésiteront pas à vous inventer même une faute ou salir vos compétences si vous les gênez .

    – Ci-joint la communauté de ces personnes qui s’autorisent le droit de votre sort !
    – Ci-joint la communauté de ces personnes (cette mafia) qui s’autorisent le droit de votre vie, de vos conditions de travail, de votre salaire ou de vous discriminer.
    – Ci-joint la communauté de ces personnes qui ne pensent qu’a leur petit profit personnel s’accrochant à leur bureau pour du toujours plus et à s’engraisser à volonté !
    Ci-joint la communauté de ces personnes qui s’autorisent même le droit de vous tuer !

    http://www.gie-atlantique.com/presentation/

    Les recruteurs de viandes à rems ou les assassins sans scrupules à grandes et à petites doses !

    Maintenant vous savez !!!

    Elodie

    • daniel
      23 novembre 2013 at 18 h 54 min

      Oui Élodie une vraie mafia, mais le pareille, c’est bien des mercenaires a la solde d’EDF SA. En temps de guerre nous aurions dit « collabos ».

      • Le père Noël
        23 novembre 2014 at 20 h 56 min

        Elodie il manque l’association des pirates du COPSAR. Ceux-là ils ont la médaille d’or et pis non ils sont hors catégorie.

  3. Rédaction MZC
    12 novembre 2013 at 6 h 29 min

    • la tortue
      31 octobre 2013 at 19 h 18 min

      EH oui pour nos chers députés notre travail n’est pas pénible il n’ont qu’à faire un arrêt de tranche et ils verront eux qui ne vont même pas siéger à l’assemblée ou alors ils y vont pour dormir; honte à eux et brulons nos cartes d’électeurs.

  4. 10 septembre 2013 at 9 h 06 min

    Bonjour,

    Nous aussi on souhaite l’ouvrir sur les conditions de travail dans les centrales et autours…

    EDF condamné pour une faute inexcusable

    EDF a été reconnu coupable d’une faute inexcusable par le tribunal des affaires de Sécurité sociale d’Orléans pour être à l’origine du cancer du poumon mortel, développé par un employé de sa centrale nucléaire de Dampierre-en-Burly. L’ouvrier chaudronnier aurait été exposé à de faibles doses de rayonnements ionisants.

    La suite : http://www.batiactu.com/edito/edf-condamne-pour-un-cancer–inexcusable–36038.php

    Cdlt,
    SDN Bugey

    • L'artiste.
      10 septembre 2013 at 18 h 35 min

      Ont ferme la porte et ils rentrent par la fenêtre. SDN Bugey se sont les écolos
      qui souhaitent la fermeture des centrales. Mais bon ce site est ouvert à tous. Mais tout de même !!!!!

  5. Gus
    9 juin 2013 at 20 h 01 min

    FN, le pire ennemi des salarié-e-s

    L’association VISA a publié une brochure intitulée : « FN, le pire ennemi des salarié-e-s »

    Son but est d’aider les militants syndicaux à expliquer et démonter le discours du FN qui trompe les salarié-e-s au moment où ces derniers, fragilisé-e-s par la crise, le chômage, la précarité… peuvent facilement se faire piéger (19 % des ouvriers et 16 % des chômeurs ont voté FN aux régionales de 2010 !).

    Alors qu’il prétend défendre les salarié-e-s, le programme du FN sur les retraites, l’emploi, les salaires, le temps de travail, le droit du travail et les syndicats est purement antisocial et particulièrement régressif.

    Cette brochure décrypte le programme du FN sur ces thèmes et livre aux militants syndicaux des arguments pour combattre les idées d’extrême droite sur leur lieu de travail….

    http://www.legrandsoir.info/fn-le-pire-ennemi-des-salarie-e-s.html

  6. Sandra
    17 mai 2013 at 19 h 20 min

    Gillou insiste pour que je laisse un message…
    Alors ,
    j’espère que ça sera utile parce que c’est vrai qu’il faut dire non au nucléaire low-cost !

    Message après message, les idées arriveront peut être à changer les choses…

    • Sylver
      17 mai 2013 at 19 h 38 min

      Peut-être ? non Sandra !
      Pour nous c’est sur, car nous sommes de plus en plus à le penser et à nous battre pour que cela arrive.

      Les gens qui se battent peuvent perdre. Ceux qui ne se battent pas ont déjà perdu.

      Merci pour ton beau message d’espoir

  7. Chutttttttttt
    24 avril 2013 at 19 h 12 min

    Un sénateur français dénonce « l’évasion sociale » en Europe

    Le sénateur Éric Bocquet (Nord, communiste) a présenté mardi 23 avril un rapport de la commission des affaires européennes sur les « travailleurs détachés » d’un pays à l’autre de l’Europe.

    QUELLES SONT LES FRAUDES RELEVÉES ?

    Le document sénatorial développe, noir sur blanc, le cas « éloquent » de la société Atlanco, « sélectionnée par le groupe Bouygues pour mener à bien une partie du chantier du réacteur nucléaire de l’EPR à Flamanville ». « Cette société irlandaise, basée à Chypre, recrutait ainsi des travailleurs polonais rémunérés aux conditions de leurs pays, leurs heures étant par ailleurs insuffisamment comptabilisés. 38 accidents du travail n’avaient, par ailleurs, pas été déclarés. » ….

    http://www.la-croix.com/Actualite/Europe/Un-senateur-francais-denonce-l-evasion-sociale-en-Europe-2013-04-23-951941

    Pour le Medef, ne pas investir sur le gaz de schiste « serait une erreur dramatique »

    Jeudi 25 avril, le conseil national du débat sur la transition énergétique délivrera un état des lieux de ses travaux. A cette occasion, le groupe de contact des entreprises fera connaître ses propositions. C’est dans cette fenêtre de tir que le Medef a choisi, mercredi 24 avril, de faire connaître ses réflexions et revendications, « pour un mix énergétique compétitif ». Celles-ci sont, sans surprises, assez proches de celles du groupe de contact.
    Dans une mise au point préalable, Laurence Parisot, la présidente du mouvement patronal a estimé que la question de la transition énergétique ne pouvait être pensée sans « réfléchir à la situation économique de notre pays », l’énergie étant un facteur clé de la compétitivité des entreprises françaises….

    http://www.lemonde.fr/planete/article/2013/04/24/pour-le-medef-ne-pas-investir-sur-le-gaz-de-shiste-serait-une-erreur-dramatique_3165594_3244.html

    Un Français sur deux vit avec moins de 1610 euros par mois

    Trois études de l’Insee publiées aujourd’hui montrent que, sous l’effet de la crise, le niveau de vie de la majorité de la population stagne ou recule, tandis que les plus riches continuent de s’enrichir. Le taux de pauvreté dépasse les 14 %.

    En brossant un paysage des inégalités en termes de niveau de vie, en France, en 2010, une des trois études que l’Insee rend publiques aujourd’hui (1), valide par les chiffres une réalité subie par les plus fragiles….

    http://www.humanite.fr/social-eco/un-francais-sur-deux-vit-avec-moins-de-1610-euros-524339

    Suicide d’un salarié de Renault: « Tu expliqueras ça à mes filles, Carlos »

    Un salarié de Renault s’est suicidé dans la nuit de dimanche à lundi sur son lieu de travail à l’usine de Cléon, en Seine-Maritime. Il a laissé une lettre dans laquelle il explique subir « pression » et « chantage » de la part du groupe depuis qu’il s’est mobilisé contre les accords dits de compétitivité-emploi cet hiver.

    Agé de 35 ans et père de deux enfants, ce technicien qui travaillait de nuit, a été retrouvé pendu lundi au petit matin sur le site, son lieu de travail, où il était employé depuis 2000. Pascal Le Manach, délégué syndical CGT a expliqué à l’AFP qu’ »il a laissé sur place deux lettres, l’une pour sa famille et l’autre à l’attention de la direction, dans laquelle il dénonce les pressions ».

    Dans ce second courrier, l’ouvrier a écrit : « Merci Renault. Merci ces années de pression, chantage au nuit. Où le droit de grève n’existe pas. Ne pas protester sinon gare. La peur, l’incertitude de l’avenir sont de bonne guerre, paraît-il ? Tu expliqueras ça à mes filles, Carlos », allusion à Carlos Ghosn, le PDG du groupe….

    http://www.humanite.fr/social-eco/suicide-d-un-salarie-de-renault-tu-expliqueras-ca-524966

  8. Bon pied bon oeil
    23 avril 2013 at 19 h 20 min

    Suivez-nous sur FACEBOOK

    http://www.facebook.com/MaZoneControleeVaMal

    Clic sur j’aime 😉
    cela rendra service à tous les salariés de cette industrie
    partages , tu sera des nôtres !

  9. Gilles
    14 mars 2013 at 18 h 05 min

    Pour les députés, le nucléaire de l’UE doit suivre les standards les plus élevés

    Les exploitants des centrales nucléaires devraient exécuter toutes améliorations de sécurité recommandées suite aux tests de résistance des réacteurs nucléaires de l’Union européenne, et assumer les coûts auxquels ils sont liés en cas d’accident, a estimé le Parlement européen dans une proposition de résolution qui a été débattue en séance plénière le 11 mars et adoptée le 14 mars.

    Les accidents nucléaires, qu’ils soient dus à une erreur humaine ou à un tremblement de terre, constituent un grave danger pour la santé publique. Aujourd’hui encore, les conséquences du pire accident nucléaire de l’Histoire à Tchernobyl en 1986 se font sentir. Pour en savoir plus, ne manquez pas la vidéo d’EuroparlTV ci-contre.

    Les tests de résistance ont été mis en place suite à l’accident de la centrale de Fukushima au Japon, en mars 2011. Ces tests sont destinés à déterminer si les centrales nucléaires peuvent résister aux catastrophes naturelles. En tout, 145 réacteurs ont été testés dans 15 Etats membres de l’Union européenne. Il en résulte que pratiquement toutes les centrales nucléaires de l’Union européenne ont besoin d’améliorations au niveau de leur sécurité. Le montant des travaux recommandés pourrait s’élever à 25 milliards d’euros.

    Dans résolution adoptée le 14 mars, le Parlement européen appelle les Etats membres à mettre immédiatement en place toutes les améliorations de sécurité recommandées suite aux tests de résistance.
    Aux yeux des députés, les améliorations devraient être intégralement financées par les exploitants des centrales nucléaires, et en aucun cas par les contribuables. Les députés demandent également que d’ici à la fin 2013, de nouvelles propositions soient faites en ce qui concerne l’assurance et la responsabilité nucléaire.

    http://www.europarl.europa.eu

  10. Tout va bien
    10 mars 2013 at 15 h 28 min

    Tensions et démissions chez les syndicats signataires de l’accord

    Dans le cortège parisien, difficile de trouver ces adhérents ou ex-adhérents de la CFDT, de la CFTC ou de la CGC qui désapprouvent le texte sur la réforme du marché du travail. Ils avaient pourtant prévus de venir, sans banderoles ni badges syndicaux, pour participer à la journée d’action du mardi 5 mars pour dénoncer cet accord national interprofessionnel (ANI) de sécurisation de l’emploi signé le 11 janvier.
    Adhérents ou ex-adhérents de ces trois syndicats signataires, ils contestent ce texte et mêlent leur voix aux syndicalistes de la CGT et de FO à la veille de la présentation en conseil des ministres du projet de loi qui retranscrit cet accord.

    Combien sont-ils à contester l’accord chez les syndicats signataires ?
    Les confédérations évacuent rapidement cette question. Pour la CFDT, aucune tête ne dépasse. « Depuis la signature de l’accord, explique-t-on, nous avons organisé des débats dans toutes les régions avec des syndicalistes CFDT et partout, les salles étaient totalement acquises à l’accord, hormis un militant par-ci, par-là. »

    Idem à la CFTC, où l’on « n’a pas enregistré plus de démissions que d’habitude. On ne peut pas dire qu’il y a 100 % d’adhésion à l’accord. Mais nous avons produit un tract d’explication et un argumentaire pour les militants »….

    http://www.lemonde.fr/emploi/article/2013/03/05/securisation-de-l-emploi-tensions-et-demissions-chez-les-syndicats-signataires-de-l-accord_1842904_1698637.html

  11. Loic
    8 mars 2013 at 20 h 25 min

    Salarié STMI sur le site de Cadarache depuis 6 ans
    Je vous remercie pour votre implication et votre soutient à tous les salariés du nucléaire Français.
    Ensemble, luttons pour une meilleure reconnaissance de nos droit et nos métiers….

  12. Gus
    14 février 2013 at 8 h 32 min

    Sous-traitants du nucléaire, ultimes atomes

    «Améliorer» les conditions de travail des salariés les plus exposés, «c’est aussi améliorer la sécurité des installations qui existent aujourd’hui sur nos territoires».

    C’est pourquoi le Front de gauche propose de «réintégrer tous les sous-traitants» et nationaliser «EDF, Areva et GDF-Suez».

    Par Mathieu Agostini, Corinne Morel Darleux et Didier Thévenieau (Parti de gauche) et Anne Debregeas (syndicaliste EDF)…

    Quelle que soit la position de chacun sur le devenir de l’industrie nucléaire en France, aujourd’hui nous avons des centrales, et elles tournent. Et si elles fonctionnent, c’est parce que tous les jours, des hommes et des femmes prennent des risques que le nucléaire leur impose mais aussi que la privatisation et la sous-traitance de l’entretien provoquent…

    C’est à la mise en place d’un début d’apartheid social que nous assistons ici. Et les choses ne risquent pas de s’arranger si nous ne faisons rien.

    http://blogs.mediapart.fr/edition/2012-ils-sengagent/article/020412/sous-traitants-du-nucleaire-ultimes-atomes

  13. Ckrouste Céline
    13 février 2013 at 21 h 18 min
  14. 13 février 2013 at 18 h 45 min

    Le rapport annuel 2013 de la Cour des comptes, publié mardi 12 février, révèle que, de 2005 à 2010, la rémunération du PDG d’EDF a plus que doublé. Les autres dirigeants ne sont pas en reste.

    Le patron d’EDF s’augmente de 148 % en six ans

    Le rapport annuel 2013 de la Cour des comptes, publié mardi 12 février, est une mine de renseignements sur la gestion des finances publiques. Cette année, les magistrats ont procédé au contrôle des rémunérations à EDF dans un chapitre intitulé : « Les rémunérations à EDF SA : une progression rapide, une accumulation d’avantages, peu de liens avec les performances »…

    http://www.politis.fr/Les-salaires-vertigineux-des,20937.html

  15. 13 février 2013 at 17 h 15 min

    Des salariés au bord du gouffre

    Le groupe Areva continue sa restructuration en laissant croire sa préoccupation principale est de « mieux maîtriser les risques » et de réduire son « empreinte environnementale » alors qu’il s’agit de toujours plus rentabiliser ses activités.

    Sur son site du Tricastin (Drôme), alors que des fusions sont prévues prochainement, les syndicats dénoncent une « désorganisation complète du travail » : un employé sur quatre serait sous traitement médical pour pouvoir travailler. Cet état de fait est inadmissible !

    La sécurité nucléaire, des installations comme des citoyen-ne-s, va forcément de pair avec la sécurité des travailleurs ! Depuis plus de 20 ans, l’industrie électro-nucléaire dans son ensemble, fidèle aux exigences libérales et du capitalisme financier, cherche à baisser ses coûts de production en sacrifiant les conditions de travail et la santé de ses employé-e-s et des 43 000 ouvriers de la sous-traitance sur lesquels reposent 80 % de la maintenance et du fonctionnement des sites.

    Le Parti de Gauche dénonce l’idéologie capitaliste et libérale qui met en danger la vie des êtres humains. L’industrie électro-nucléaire, née dans l’opacité, continue de nier les risques qu’elle fait courir à ses employé-e-s et à la population toute entière. Elle use de méthodes de management qui diluent les responsabilités en les faisant supporter à des employés qu’elle pressurise.

    Le Parti de Gauche demande que toute la lumière soit faite sur les multiples -et de plus en plus fréquents- incidents qui se produisent partout en France. Il demande que la voix des statutaires et des sous-traitants soit enfin entendue avant que l’irréparable n’advienne. ll réclame avec le Front de Gauche un pôle public de l’énergie seul à même de garantir que les profits ne priment pas sur la sécurité.

    Le Parti de Gauche réaffirme qu’il est nécessaire, à l’heure où un grand débat sur la transition énergétique est lancé, de préparer la France à sortir de cette industrie opaque et aliénante qui, de par sa nature, met les êtres humains et notre environnement en danger. Il est urgent de mettre en place une planification écologique ancrée dans un socialisme vivant : Vite l’écosocialisme !…

    http://www.lepartidegauche.fr/actualites/communique/nucleaire-aussi-des-salaries-au-bord-gouffre-20790

  16. Ckrouste
    13 février 2013 at 15 h 26 min

    Suivez le cas d’ERIC suite à l’annonce ici même le 7 février 2013 at 17 h 06 min

    Un article du journal « Le Canard enchaîné » vient de paraître à son sujet aujourd’hui mercredi 13 Février 2013.
    En 1ère page: Document: la justice enquête sur le « travail dissimulé » à EDF. &
    en page 4 : La carrière pas très rayonnante d’un « nomade du nucléaire »
    Il passe également ce soir sur l’antenne France info vers 17h45.

    • 13 février 2013 at 16 h 24 min

      EDF et le nucléaire : Proglio patron voyou ?

      Le patron d’EDF menacé de poursuites pénales pour « travail dissimulé » dans les centrales nucléaires….

      Avec d’abord l’histoire ordinaire d’un travailleur du nucléaire…

      On va l’appeler Eric. Son histoire est racontée par le Canard Enchaîné. Deux jours après avoir appris qu’il était atteint d’un lymphome, une forme de cancer, il est licencié par son employeur, un sous-traitant d’EDF, qui l’envoyait travailler dans les réacteurs nucléaires un peu partout en France, au gré des contrats.

      Eric a un défaut : il est consciencieux. A force d’attirer l’attention sur des dysfonctionnements et des défauts de maintenance qui lui semblent inquiétants sur les sites nucléaires, au lieu d’être écouté, il est viré.

      Il a un cancer, mais pas de chance, son ex-employeur a « perdu » – perdu entre-guillemets – son dosimètre, cet appareil qui mesure tout au long de sa carrière la somme des radiations subies par un ouvrier du nucléaire. C’est vraiment malheureux, et ce n’est pas si rare selon le Canard, malheureux, car faute de dosimètre, impossible d’évaluer exactement la prise de risque du salarié, et le lien éventuel avec son cancer.

      Une histoire ordinaire, elle illustre une situation qui irait bien au-delà du cas de cet ouvrier du nucléaire…

      http://www.franceinfo.fr/decryptage/la-revue-de-presse/a-890877-2013-02-13

      • 13 février 2013 at 17 h 08 min

        Le Canard précise encore que dans ses bilans financiers, EDF classe ce personnel sous la rubrique « Fourniture », au même titre qu’une vulgaire prise électrique.

  17. Gus
    12 février 2013 at 6 h 48 min

    Formation, emploi, logement, santé, qu’en est-il de la jeunesse ?

    A chaque campagne électorale la jeunesse a droit à de beaux discours. On lui parle d’avenir, d’autonomie, d’égalité des chances, d’espoir ou encore de liberté. Cependant, les discours ne suffisent plus. Les actes se font attendre. Formation, emploi, logement, santé, dans de nombreux domaines les difficultés ne cessent de s’accroitre pour la jeunesse de France. Il y a d’ailleurs de fortes raisons de craindre que la génération actuelle sera la première qui vivra moins bien que celle de ses parents…

    http://blogs.mediapart.fr/blog/matthieu-lepine/110213/formation-emploi-logement-sante-qu-en-est-il-de-la-jeunesse

  18. Ckrouste
    7 février 2013 at 17 h 06 min

    Suivez le cas d’Eric, trop c’est trop !!!

    Licenciement inacceptable à SEIV !

    Eric licencié pour « faute grave » en ce début d’année… dans une lettre de 4 pages …

    En arrêt de travail depuis déjà plusieurs semaines car touché par une leucémie, Eric s’est vu à maintes reprises convoqué à des entretiens préalable à un licenciement auxquels il ne pouvait se rendre, compte tenu de son état de santé. Devant l’insistance de son employeur, il se résignera et se fera transporter sur 400Km pour entendre ce qu’on avait à lui reprocher…Eric n’en revient toujours pas !

    Viré pour un fallacieux défaut de procédure !

    Lequel ? « vous n’avez toutefois pas procédé au retrait complet du produit révélateur « blanc » après ressuage, ce qui a été constaté par le soudeur ».
    La technique de ressuage permet de repérer des défauts de soudure sur le matériel et il est de pratique de laisser sur certaine réparation « le blanc », qu’un coup de chiffon humide suffit à enlever, pour que le soudeur cible bien l’endroit à réparer. C’est ce qui a été fait. Le défaut sur le matériel a été détecté et localisé, mentionné dans un rapport et la réparation effectuée.
    Fort de café ! Viré pour être un contrôleur expérimenté !

    Viré pour avoir eu un écart constaté par EDF…

    Le client EDF a formalisé par une fiche d’écart (référence donnée !) l’absence de procédure sur un chantier en Zone Contrôlée. En effet, afin de ne pas contaminer les documents en ZC notre collègue les laissa aux vestiaires froid… une fiche d’écart fût dressée. Est-ce que cela vaut un licenciement ? un avertissement même …? EDF n’a de cesse de nous expliquer que ces fiches d’écart sont destinées à une amélioration continue de nos pratiques de travail, à l’amélioration de notre culture sûreté et radioprotection. Il semblerait que SEIV ne soit pas de cet avis et s’en serve pour justifier un licenciement. Déjà l’entreprise TECHMAN avait nommé un surveillant EDF pour justifier le licenciement d’un de ses salariés. SEIV récidive. Les collègues surveillants EDF seront s’en doute à nouveau ravis de voir qu’on utilise leur travail pour virer des collègues… et le client EDF lui, qu’en pense t-il? Est-ce que c’est de nature à jouer la transparence dans nos pratiques de travail ? Est ce cela une sous-traitance socialement responsable? L’ASN et le public apprécierons…

    Viré pour son comportement…

    « Vous adoptez une attitude agressive tant à l’égard de vos collègues que de vos supérieurs hiérarchique ». Nous y voilà… ! L’aveu de SEIV…
    En effet, Eric entendait faire son travail comme il se devait, respecter au mieux les consignes de sécurité et sans doute le pire pour son employeur, faire appliquer les dispositions de sa convention collective.
    Alors effectivement il est arrivé à notre collègue d’hausser la voix quand il ne pouvait pas travailler comme cela était prescrit et comme il l’avait appris en formation chez les compagnons chaudronniers. Il haussait la voix quand on le prévenait la veille pour qu’il parte en grand déplacement. Il haussait également le ton quand on l’affublait de surnoms qu’il jugeait déplacés. C’est d’ailleurs dans un ras le bol final qu’il finira par dénoncer tout cela dans un courrier à son employeur. Crime de lèse majesté, il semblerait… la sanction il n’en revient toujours pas… (nous non plus !):
    « Faute grave »

    Et pour couronner le tout Éric a reçu des menaces envers sa famille…pour « lui faire fermer sa gueule » concernant son licenciement…

    Plus de 1200 tracts distribués
    La cgt Blayais

    • BAMBINO
      7 février 2013 at 19 h 57 min

      Salut,

      nous sommes preneurs de votre tract sur les autres sites nucléaires, afin de pouvoir le distribuer localement.

      Pouvez-vous l’envoyer aux syndicats cgt EDF des centrales nucléaires.

    • 7 février 2013 at 23 h 56 min

      est t’il prêt a l’annoncer dans un reportage télé,faut que cela cesse réveillons nous camarade.
      HARCELONS L’émission de jc bourdin,appel téléphonique pour lui donner notre coup de gueule.

    • LAURENT yvon
      8 février 2013 at 8 h 53 min

      Des années que je dénonce ces dérives et le rôle imposé (parfois !) à ces chargés d’affaires !
      Les chargés d’affaire EDF = les « matons » de la zone contrôlée, la « flicaille » de la sous traitance !
      Ces « anciens travailleurs EDF », tel la gendarmerie nationale exposent leurs « radars » ou il est plus facile de « rentabiliser » leurs « rendements » leurs primes et leurs « promotions »
      J’ai un souvenir sur le CNPE de Bugey, ou deux chargés d’affaire (pas trop lourdes !) prenaient des photos tels des paparazzi sur n’importe quoi et « revendaient » leurs clichés à leurs supérieurs ! Les mauvaises conditions de travail, le manque d’effectif, la vétusté des installations et le  » tout va vite » n’étaient pas leurs préoccupations, au contraire ça alimentait leurs « album photos » !! Je me suis fait viré du CNPE de Bugey, eux, ont reçu une..promotion ! Un an après (voir archive syndicat CGT EDF St Alban…)la direction du CNPE de St Alban demandait à ses « chargés d’affaire de prendre exemple sur leurs confrères de Bugey !!
      Si vous en voyez un, distribuer un trac pour aider Eric, appelez moi vite !! Désolé, mais plein le c..de servir de préservatif….

  19. Gus
    2 février 2013 at 9 h 56 min

    Le salarié souffrant d’une incapacité permanente au titre d’une MP ou d’un AT peut demander la retraite à taux plein pour pénibilité à compter de 60 ans.

    Quelles démarches accomplir pour bénéficier de la retraite pour pénibilité ?

    La réforme 2010 des retraites a modifié les conditions d’ouverture des droits à la retraite, afin de prendre en compte la pénibilité subie par certains salariés au cours de leur carrière professionnelle. En effet, certains métiers sont particulièrement difficiles et usants, exposant par la même les salariés à des pénibilités physiques (ex : douleurs lombaires ou articulaires) ou psychosociales (ex : stress, anxiété).

    Depuis le 1er juillet 2011, un droit à la retraite à taux plein est ouvert dès l’âge de 60 ans et quelle que soit la durée d’assurance, pour les personnes souffrant d’une incapacité permanente :

    * reconnue au titre d’une maladie professionnelle, ou d’un accident du travail ayant entraîné des lésions identiques à celles indemnisées au titre d’une maladie professionnelle,
    * et d’au moins 20%, ou entre 10 et 20% à condition de justifier de 17 années d’exposition aux facteurs de risques professionnels…

    http://www.net-iris.fr/veille-juridique/actualite/29753/quelles-demarches-accomplir-pour-beneficier-de-la-retraite-pour-penibilite.php

    Quelles sont les lésions professionnelles ouvrant à la retraite anticipée ?

    Celles liées à une incapacité permanente reconnue au titre d’une MP ou d’un AT ayant entraîné des lésions identiques à celles indemnisées au titre d’une MP.

    Liste de référence des lésions admises…

    http://www.net-iris.fr/veille-juridique/actualite/26862/quelles-sont-les-lesions-professionnelles-ouvrant-a-la-retraite-anticipee.php

  20. 26 janvier 2013 at 12 h 22 min

    MARDI 29 JANVIER 2013
    Un Tract de la CGT sera distribué en matinée sur la centrale nucléaire du BLAYAIS 33820
    En effet le salarié Eric de l’entreprise SEIV est licencié pour faute alors que celui-ci est en arrêt de travail pour avoir contracté une leucémie.
    Soyez nombreux à soutenir à encourager Eric contre autant d’abus et d’injustice d’autant plus celui-ci est un travailleur très expérimenté.
    Faisons fasse tous ensemble contre ce licenciement inacceptable !

  21. william navarre cedric beguel
    26 janvier 2013 at 0 h 22 min

    Nous avons pleinement profité 0
    Les crédits d’heures sont les périodes réservées à l’exercice des fonctions élues ou nommées dans les instituions représentatives du personnel
    Nous regrettons les abus et le privilège qui nous a conduit à l’individualisme et avant tout a nos intérêts financiers.
    Merci Charly

  22. Maxut
    24 janvier 2013 at 15 h 40 min

    3 004 442 visiteurs depuis la création de ce site travailleurs prestataires du nucléaire !!!

    Quel succès au delà des connections téléphoniques non comptabilisées dans votre compteur.

    Si je fais les vraies comptes avec les informations données sur d’autres commentaires nous sommes entre 12 et 15 millions de visiteurs au total.

    Effectivement, plus personne ne peut dire que c’est un épiphénomène , nous devons et pouvons affirmer être face à un vrai fait de société qui ne peux que s’accroître dans le temps !!!

    J’imagine déjà certains qui doivent commencer à trembler dans leurs petits sièges à chaque information diffusée sur site.

    Bravo à tous ceux qui participent et qui ont participer à notre/votre réussite.

  23. Doum
    21 janvier 2013 at 15 h 22 min

    Mailly invite les députés à ne pas se comporter en « godillots »

    Le numéro un de FO estime que certaines dispositions de l’accord sur la récuisation de l’emploi sont inconstitutionnelles. Il a demandé rendez-vous à tous les groupes parlementaires.

    Jean-Claude Mailly, secrétaire général de Force ouvrière, a affirmé lundi que l’accord sur l’emploi comptait « énormément de chausse-trappes » et il a demandé aux parlementaires de ne pas se comporter en « godillots » lors de l’examen du projet de loi transposant ce texte.

    Jean-Claude Mailly, secrétaire général de Force ouvrière, a affirmé lundi que l’accord sur l’emploi comptait « énormément de chausse-trappes » et il a demandé aux parlementaires de ne pas se comporter en « godillots » lors de l’examen du projet de loi transposant ce texte. Selon Jean-Claude Mailly, interrogé sur France Inter, certaines dispositions de l’accord sur la sécurisation de l’emploi – que ni la CGT, ni FO n’ont accepté de signer – pourraient être « inconstitutionnelles ».

    Le numéro un de FO a indiqué qu’il avait « déjà demandé rendez-vous à tous les groupes parlementaires ». « Ce sont les parlementaires qui votent la loi. Ils doivent garder leur part d’autonomie comme toujours sinon on appelle cela des parlementaires godillots », a-t-il dit. « Si le gouvernement donne un ordre et que tout le monde baisse la tête, on peut se demander à quoi sert un Parlement », a-t-il ajouté.

    Selon Jean-Claude Mailly, « quand on regarde les titres de l’accord, c’est très bien ». « Mais je mets au défi quelqu’un de m’expliquer que la complémentaire santé sera pour tout le monde. C’est dans l’annonce du texte, pas dans le contenu du texte », a-t-il affirmé.Il a estimé que l’ensemble de l’accord avait été « mal travaillé ». L’accord sur la sécurisation de l’emploi, conclu le 11 janvier, a été approuvé par le patronat (Medef, CGPME, UPA) et trois organisations syndicales (CFDT, CFTC, CFE-CGC). Il doit désormais être transposé dans un projet de loi qui sera soumis au Parlement en avril et mai.

    http://lexpansion.lexpress.fr/economie/mailly-invite-les-deputes-a-ne-pas-se-comporter-en-godillots_369399.html

  24. Eric
    21 janvier 2013 at 15 h 19 min

    Les astuces des élus pour arrondir leurs fins de mois.

    MULTIPLIER LES MANDATS. DEVENIR PROPRIÉTAIRE AUX FRAIS DE L’ÉTAT. RUSER AVEC SES NOTES DE FRAIS.

    http://lexpansion.lexpress.fr/economie/les-astuces-des-elus-pour-arrondir-leurs-fins-de-mois_251462.html

  25. 21 janvier 2013 at 5 h 56 min

    La blague du jour…

    Le Forum économique mondial de Davos, qui réunira de 23 au 27 janvier les grands de ce monde, aura pour thème principal cette année la santé et les systèmes de santé.

    La santé, thème principal du Forum de Davos 2013

    Le Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki Moon, et le président de la Banque Mondiale, Jom Yong Kim, plusieurs ministres de la santé, ainsi que plus de 25 patrons de l’industrie de la santé assisteront à ce forum, dont le mot d’ordre est « Un dynamisme résilient ».

    Les professionnels de la santé concentreront leurs travaux sur « l’avenir de systèmes nationaux de santé durables », et sur le « bien-être au travail »….

    Sur le plan du bien-être au travail, le Forum devrait publier le 24 janvier à Davos un rapport intitulé « faire les bons investissements, la santé des employés », sur la base d’une enquête effectuée auprès de 2 millions de travailleurs dans 125 pays….

    http://www.lematin.ch/economie/La-sante-theme-principal-du-Forum-de-Davos-2013/story/13749281

  26. 20 janvier 2013 at 9 h 16 min

    Offre d’emploi :
    AGENT DE SERVITUDE NUCLÉAIRE (H/F)

    Description du poste :
    Dans le cadre d’une mission d’intérim, nous recherchons pour l’un de nos clients, filiale du groupe AREVA, des :

    Agents de Servitude (H/F)
    pour travailler pendant l’Arrêt de Tranche de Paluel à compter d’Avril 2013

    Votre mission sera :
    – Assurer la préparation logistique des chantiers dans les installations de la centrale nucléaire
    – Amener à réaliser des activités très variées telles que le balisage, le montage de sas, la pose de protections, l’installation de moyens d’accès, de matériels de sécurité et de radioprotection

    Vous pouvez également réaliser des contrôles, de la surveillance radiologique des locaux, des mesures simples de radioprotection, des manutentions mécaniques et manuelles.

    Vous intervenez lorsque le chantier est terminé pour procéder au tri, au stockage et à la gestion des déchets radioactifs…

    Postes à pourvoir sur site nucléaire pendant l’Arrêt de Tranche de Paluel à compter d’Avril 2013.

    Les habilitations nucléaires HN1/HN2, PR1 RN et QSP sont obligatoires.

    Si ce poste vous intéresse, merci de postuler en ligne sur notre site…

    http://www.meteojob.com/candidat/offres/offre-d-emploi-agent-de-servitude-nucleaire-h-f-paluel-haute-normandie-interim-1871175?utm_source=jobrapido&utm_medium=cpc&mpaign=offre

    Servitude nucléaire – Logistique nucléaire mêmes jobs .
    Des possibilités d’évolutions sont possibles.
    Décontamination – assainissement !!!
    Trie des déchets – re-conditionnement !!!
    Un métier relativement dangereux et accessible à tous, vous avez choisi ?

    Alors, elle est pas belle la vie ? G.P 😉

  27. 19 janvier 2013 at 19 h 07 min

    Enfin 😉

    La France s’oriente vers une levée du secret-défense sur les essais nucléaires

    La France s’oriente vers une levée du secret-défense sur les essais nucléaires. La commission de la Défense nationale vient de rendre un avis favorable à la déclassification de documents sensibles sur le sujet. Ce que l’Association des vétérans des essais nucléaires français (Aven) réclame depuis de nombreuses années…

    http://www.rfi.fr/france/20130119-france-s-oriente-vers-une-levee-secret-defense-essais-nucleaires

  28. 19 janvier 2013 at 17 h 01 min

    L’actuelle patronne du Medef manœuvrerait pour prolonger son mandat censé prendre fin en juin. Mais la toute puissante fédération des métiers de la métallurgie s’y oppose.

    L’UIMM s’oppose à la reconduction de Laurence Parisot

    Les observateurs avertis la considèrent comme la réelle direction du Medef. L’UIMM est en tout cas la plus puissante des fédérations de l’organisation patronale. C’est dire le poids de l’avis de Frédéric Saint-Geours, son patron, sur le maintien de Laurence Parisot à la tête du Medef…

    http://www.bfmtv.com/economie/medef-l-uimm-s-oppose-a-reconduction-laurence-parisot-428214.html

    Les maux qui accablent la France (et les solutions qui en découlent) sont connus des observateurs, mais ignorés par nos hommes politiques. Jusqu’à quand ?

    Nos dirigeants sont dans le déni des vrais problèmes

    Il existe un consensus assez large des économistes et des analystes financiers au sujet des problèmes fondamentaux de l’économie française : double problème de compétitivité et de profitabilité des entreprises, en raison du bas niveau de gamme de la production qui force les entreprises à baisser leurs prix de vente ; insuffisante productivité et inefficacité du secteur public conduisant à une pression fiscale anormalement élevée qui détruit la croissance potentielle ; marché du travail absolument non concurrentiel, d’où l’absence totale de lien entre la croissance des salaires et la situation économique ; inefficacité du système éducatif conduisant à l’inemployabilité de nombreux jeunes ; inefficacité du système de requalification des adultes, de formation professionnelle.

    La France devrait réduire son coût du travail de 20 %…

    http://www.lepoint.fr/invites-du-point/patrick-artus/nos-dirigeants-sont-dans-le-deni-des-vrais-problemes-19-01-2013-1617545_1448.php

    • Dany le rouge
      21 janvier 2013 at 16 h 12 min

      A bon la Parisot à la trappe; en ce jour anniversaire (le 21 janvier 1789) oui, oui c’est ce coup là qu’ils ont raccourci Capet alias Louis le seizième.
      Allez hop la Parisot la bascule à charlot t’attend comme le serrurier en 89.

      Vive la veuve.

  29. la louve
    18 janvier 2013 at 11 h 26 min

    Quelle honte pour le syndicalisme français et pour notre représentativité.

    On n’a pas beaucoup de valeur à leurs yeux, puisque nous avons été vendus comme des merdes par la CFDT (Confédération Favorable à la Destruction de Travailleurs).

    Les liaisons dangereuses de la CFDT
    Trois poids lourds du syndicat, dont François Chérèque, vont officiellement travailler pour le gouvernement. Des nominations qui peuvent faire polémique.

    http://www.leparisien.fr/reactions/espace-premium/actu/les-liaisons-dangereuses-de-la-cfdt-05-01-2013-2455501.php

  30. 17 janvier 2013 at 20 h 27 min

    AREVA
    La CGT exige le maintien des compétences nucléaires

    Organisée à Écuisses, l’assemblée générale des syndicats CGT du groupe Areva, a réuni une cinquantaine de délégués mercredi et jeudi afin de mener une réflexion sur l’activité de la filière nucléaire…

    Évoquant une « remise en cause de la filière nucléaire sur la France », la « désertification des entreprises françaises » et une « mobilité à outrance », la CGT exige une filière nucléaire d’excellence avec maintien des compétences. « L’État a le devoir, par l’intermédiaire de ses donneurs d’ordre, de fournir la charge de travail nécessaire. Or, sa volonté est de faire du marché nucléaire un marché comme un autre en mettant en concurrence des usines françaises avec d’autres. La France n’aura bientôt plus de matière grise pour répondre aux besoins. Nous ne sommes pas contre un partenariat commun avec la Chine, à condition qu’il remplisse les usines françaises », précisent les deux représentants, qui soulèvent sur ce point, la question de la sûreté nucléaire…

    http://www.lejsl.com/saone-et-loire/2013/01/17/la-cgt-exige-le-maintien-des-competences-nucleaires

  31. Molière
    15 janvier 2013 at 21 h 01 min

    !!! 8 militants du syndicat CGT Energie Paris MIS EN EXAMEN !!!

    Parce qu’ils avaient avec 200 agents, refusé le licenciement de Nacima, mère célibataire d’un enfant de 4 ans, salariée handicapée, et témoin d’un accident de travail que la direction voulait dissimuler,

    Parce qu’ils avaient avec 200 agents, dénoncé la falsification de son dossier, permettant ainsi de justifier son licenciement,

    Parce qu’ils avaient avec 200 agents, raccompagné Nacima le 14 février 2008, jour de son licenciement, à son poste de travail, exigé sa réintégration et dénoncé les pratiques honteuses de la direction locale,

    8 militants du syndicat CGT Energie Paris, Cédric LIECHTI, Marc TREMENT, Catherine FLECHARD, Gérard DEL MASCHIO, Christian POURRE, Patrice PERICHOU et Gérard HAMON ainsi qu’un 8ème Camarade ont été mis en examen le 27 décembre par le juge Roger LELOIRE, dans le cadre d’une procédure correctionnelle.
    Hormis de lourdes amendes, ces 8 militants risquent aujourd’hui une peine de prison en regard de l’article 431-1 du Code Pénal ainsi que la déchéance de leurs droits civiques.

    Cette politique d’acharnement et de haine anti syndicale menée depuis 4 ans par la direction ErDF Paris est inacceptable et fait peser de graves dangers sur les libertés syndicales.

    – Une 1ère plainte déposée en juin 2008 par le directeur ErDF Paris avait été classée sans suite par le Procureur de la République. Mais qu’importe !!

    – Une 2ème plainte avec la complicité de 2 cadres a été déposée entraînant obligatoirement la désignation d’un juge d’instruction.

    – Un camarade mis en examen aujourd’hui avait déjà été traduit en conseil de discipline et déclassé, subissant ainsi une perte de salaire mensuel de 300 euros.

    – D’autres camarades avaient déjà été déclassés avec une perte de salaire mensuel de 70 euros ou sanctionnés d’un blâme

    – Le dossier présenté par la direction à la justice a été monté de toute pièce, n’hésitant pas à contredire les rapports d’huissiers et présentant les grévistes comme des barbares

    En fait ce que ne supporte pas la direction ErDF Paris, c’est que la CGT Energie Paris se mettent en travers de sa politique de privatisation et de recul social en défendant les intérêts des agents et des usagers au quotidien que ce soit :

    1. dans la conflictuelle négociation Aménagement du Temps de Travail où la direction voulait imposer à 2/3 des agents, 25 jours de travail supplémentaires par an sans augmentation de salaire

    2. sur la dégradation des conditions de travail et des salaires (+0,6% en 2013 pour une augmentation du coût de la vie de 1,7% – Source INSEE)

    3. sur l’augmentation vertigineuse des tarifs du gaz et de l’électricité depuis l’ouverture du capital des 2 entreprises (depuis 2004, +65% pour le gaz et +20% pour l’électricité)

    EN CRIMINALISANT L’ACTION SYNDICALE, la direction veut, par la peur, tenter de créer un désert syndical et interdire toutes formes d’expression du Personnel et de la CGT

    Cela lui permettrait de mener sa politique de casse et de recul social sans résistance face à elle !!

    Paris, le 15 janvier 2013

    CGT

    ENERGIE PARIS http://www.cgt-energie-paris.com

    CGT-UFICT http://www.cgtufict-energieparis.org

    SIGNEZ MASSIVEMENT ET DIFFUSEZ MASSIVEMENT AUSSI !
    http://www.petitionpublique.fr/PeticaoVer.aspx?pi=P2013N34639

  32. atomix
    18 juillet 2012 at 22 h 17 min

    Encore un jours….
    Et oui 13 jours maintenant de gréve…….

    Je reviens m’exprimer ici pour démontrer a tous le monde ce que vive les employés d’Essor, qui passe leur journée a attendre un petit geste de la part d’EDF pour essayer de trouver une solution au problème…
    il joue sur le temps toujours…. en prennent de grand risque avec la sûreté et le fonctionnement des installation… irons t’il jusqu’à risquer une catastrophe, comme a Tchernobyl! (la connerie humaine).
    où sont passé les autorités de sûreté nucléaire ?.

    il pense que la centrale tourne normalement sans les 150 employés grévistes ? depuis 13 jours (apparament ils étais payés a ne rien faire, pendant 5 ans).
    et ils dises quoi pour les tranche 1,4 et bientôt la 3…plein de questions loin d’être expliquer...

    Aujourdhui après une rencontre d’information avec Mr Bordarier le directeur du site, et ces collègues, de la direction EDF, de Paris, venus le soutenir, nous annonces que le marché a était attribué au mieux disant !!..super..
    Et l’être humain qui travail sur le site, a était pris en compte dans ce marché ? on passe d’une convention collectif(syntec) avec des acquis sociaux durement obtenus, a une autre encore plus minable (nettoyage)..

    La réponse est NON, il doit s’estimé heureux de pouvoir travaillé, et gagné quelque miettes , sinon il va être au chômage et fermé ça gueule. La politique de l’omerta d’EDF et vite vue…

    nous nous battront..0on lacheras rien de nos revendications juste.
    * reprise de 100% du personnels dans une seule entreprise,avec maintien de salaire et acquis sociaux, et sur la meilleur convention collective d’entre les deux, (comme ils nous impose deux conventions), car on le répète encore on a des contrats de travail d’agent logistique polyvalent, personne ne pourras allez nettoyage.
    * et reconduction des mandats des élus syndicaux, on a droit a une représentation syndicale forte.

    Franchement pourquoi faire compliqué quant on peut faire simple…reconduire le marché pour la même entreprise comme ça était fait sur les trois autres site qui était sur appel d’offre pour cette année. surtout qu’elle repondait au cahier des charges, et elle était moin cher….

    la lute continus et on lâcheras rien..

  33. angel
    18 juillet 2012 at 19 h 54 min

    Encore un jour de grève en plus !
    Qu’est-ce qu’ils croient ?
    Qu’on va tout lâcher comme çà ?
    Qu’on est pas capable de tenir sur la distance ?
    Souvenez vous messieurs, souvenez vous de 2008 !!!!

    Notre détermination est plus forte encore aujourd’hui qu’elle ne l’était il y a 4 ans!
    Nous ne sommes pas des numéros mais des êtres humains qui refusons de se faire avoir une fois de plus.

    Ne jouez pas trop avec nous parce que vous ne savez pas de quoi on est capables, croyez-moi!!!

  34. pasdubetaille
    18 juillet 2012 at 19 h 21 min

    Bonjour a tous,
    voila maintenant 13 jours que nous sommes en greve sur le site de cruas à cause d’EDF et de leurs appel d’offres.
    Aujourd’hui j’aimerai dire, que nous ne lacheron rien, et que nous ne sommes pas du bétail.
    Je trouve honteux, inhumain, et surtout impardonnable de voir comment nous sommes traité!
    Voila aujourdhui qu’EDF donne deux lots a deux entreprises differentes plus cher que nous, et qui ne sont pas capable de nous donner exactement les memes conditions de salaire que dans notre boutique.
    Mais alors ? ou va la différence ?
    Pourquoi allons nous toucher moins de salaire ? moin de prime ? moi de tout tout simplement ?
    Ou est la reconnaissance, et quel politique entreprend les grands patrons dans cette action vis a vis de nous ?
    Nous avons des salaires bas, nous prennons 80% de la doses et du salle boulot, sans nous ils ne sont rien, et maintenant il faudrait encore que nous baission la tête et courber le dos à ces personnes qui nous tues à petit feu ?
    Combien de temps encore vont ils trouver des gens pour travailler avec eux ?

    Perdre autant d’argent de salaire tout les mois pour en donner à de grand patron qui ne nous estimes pas et ne nous respecte pas meme pas en tant qu’homme n’est plus acceptable! nous ne sommes pas des betes a viande, et on doit etre respecté.
    STOP maintenant !

  35. beno
    18 juillet 2012 at 19 h 15 min

    Bonjour a tous,
    courage aux salariés d’ESSOR, qui se battent pour l’avenir de tous les prestataires,tous le peuple de cruas est avec vous.
    J’ai un coup de gueule a faire passer a EDF de Cruas / Meysse:

    -N’avez vous pas la moindre pitiés envers les grevistes qui luttent depuis 13 jours, sous un soleil de plomb, pour que leur droit soit respecter et non baffoués ?

    -Nous attendons de votre parts, des reponses à nos interrogations, mais forcez de constater que vous ne nous attendez que trés peu ou pas, sachez que nous sommes déterminés a nous faire respectés et écoutés…

    Bonne fin de journée a toutes a tous.

  36. bayim
    17 juillet 2012 at 21 h 40 min

    Aujourd’hui on ne parle pas des intérimaires qui eux ont un salaires plus que précaire hontes aux entreprises intérimaires pas de primes IPS ou passe l’argent ?

  37. bayim
    17 juillet 2012 at 19 h 56 min

    Aujourd’hui les salariés du groupe ESSOR sont en grève sur la centrale de Cruas
    Nous somme solidaire et nous allons nous battre aujourd’hui car c’est nous peut être demain la COMI, PNS ou AUTRES ?
    Tous le monde doit être solidaire car demain se sera qui ?
    On est déjà assez maltraité vous ne croyez pas ?
    Alors on se bat pour des avantages juste et pour tous …
    Erba on disparu ! la Sap demain ! qui après-demain ? ensemble disons stop

    • 17 juillet 2012 at 20 h 23 min

      Salut bayim merci pour ton commentaire

      OUI l’ami c’est ensemble que nous gagnerons pour tous

      @+

      On lâche rien

  38. la force tranquille
    7 juillet 2012 at 21 h 19 min

    EDF SA UN ETAT DANS L ETAT

    EDF cherche à battre un reccord;non pas le nombre de KW qui sortent de ses centrales,mais bien le nombre de suicide detenu par FRANCE TELECOM.

    L’action menée en 2008 sur le site de CRUAS/MEYSSE,risque bien de se reproduire en 2012.EDF doit se MEFIER car cette fois,ça ne sera pas 9 grévistes de la faim ou de salariés dépréssifs,mais 10,20,30…Qui sais ?
    EDF doit se méfier,car aprés le résultat de la comission de marché du 10 juillet 2012 le mouvement de grève pourrait se durcir et voir le chapiteau de la liberté se dresser à nouveau sur le rond-point de la solidarité.
    EDF doit se méfier, car si un prestataire met fin à ses jours car il aura perdu son amour propre;ils ne pourrons l’ignorer,et dire ne pas avoir été avertis, nous y veillerons.

    Le combat ne fait que commencer!!!

    EDF SA UN ETAT DANS L’ETAT

  39. 25 juin 2012 at 20 h 38 min

    Avenir Radieux…si vous passer par LE FESTIVAL D’AVIGNON

    UNE PIECE DE THÉÂTRE

    ou l’on parle des sous traitants du NUC

    http://www.unpasdecote.org/UnPasdeCote/AvRad_1.html

  40. « On Lâche Rien »
    9 mai 2012 at 0 h 17 min

    Ça gagne combien, un président à la retraite ?

    A peine son mandat achevé, le président sortant, Nicolas Sarkozy, doit songer à sa reconversion. Mais Challenges nous rassure, ce choix ne devrait pas se faire dans la précipitation faute de ressource financière. A l’instar de ses prédécesseurs, Nicolas Sarkozy « percevra une indemnité de 6 000 euros brut, accordée à tous les ‘ex’, quelle que soit la durée de leur séjour à l’Elysée ».

    A cette retraite de base s’ajoute également une indemnité mensuelle de 11 500 euros net s’il décide de siéger au Conseil constitutionnel. C’est le cas de ses aînés en la matière, Jacques Chirac et Valéry Giscard d’Estaing, bien que ce dernier avait choisi dans un premier temps de ne pas siéger au Conseil. Le nouveau président de la République, François Hollande, a toutefois promis de « supprimer cette disposition qui permet aux anciens présidents d’être nommés à vie dans cette institution, mais si elle est approuvée par le Parlement, cette remise en cause ne devrait pas avoir de caractère rétroactif », rappelle le magazine.

    Nicolas Sarkozy bénéficiera également de primes de « sujétion spéciale » accordées par l’Etat pour « compenser les contraintes subies dans l’exercice des fonctions », dont le montant est laissé à discrétion. Enfin, l’ancien chef de l’Etat disposera d’une « série d’avantages matériels » : appartement de fonction « meublé et équipé », deux policiers pour assurer sa sécurité, une voiture de fonction avec deux chauffeurs, sept collaborateurs, mais aussi des cartes de circulation illimitées sur Air France (en classe affaires) et à la SNCF (première classe). Enfin, à l’étranger, Nicolas Sarkozy sera accueilli par l’ambassadeur de France et bénéficiera d’un « hébergement dans les résidences de l’ambassadeur ou des consuls ». Ces dispositions ont été entérinées en 1985, par le premier ministre de François Mitterrand, Laurent Fabius.

    Selon René Dosière, député apparenté PS de l’Aisne et spécialiste de la gestion des finances publiques, l’addition pour l’Etat est estimée à 1,5 million d’euros par an et par ancien président.

  41. Vivre
    3 mai 2012 at 23 h 01 min

    Un militant de Greenpeace survole et s’introduit dans la centrale nucléaire de Bugey

    Publiée le 02 mai 2012 à 12:49 dans Actualité de l’énergie

    Greenpeace a voulu une fois de plus démontrer les failles de sécurité dans les centrales nucléaires françaises. Après Nogent-sur-Seine et Cruas, un militant s’est introduit dans la centrale de Bugey (Ain).

    La sûreté nucléaire s’invite dans la campagne présidentielle, notamment par les actions coup de poing de Greenpeace, dénonçant les failles de sécurité dans les centrales.

    Un militant de Greenpeace a survolé la centrale du Bugey à bord d’un paramoteur ce matin. Il a pénétré dans l’espace aérien interdit aux alentours et au-dessus de la centrale et a réussi à déposer des fumigènes sur le toit de l’un des réacteurs avant de se poser à l’intérieur du site.

    « Les 34 réacteurs de 900 MW, ceux du Bugey, mais aussi ceux de Fessenheim, Gravelines, Dampierre, Blayais, Chinon, Saint-Laurent et Cruas, sont particulièrement vulnérables aux agressions extérieures en raison d’un confinement primaire en béton simple doublé d’une paroi métallique intérieure » explique l’association écologiste, qui dénonce la vulnérabilité des centrales en cas de chute d’un avion de ligne.

    Dans cette hypothèse, « Les confinements primaires des 58 réacteurs seraient confrontés à un risque de défaillance. De même, les bâtiments abritant les piscines de refroidissement des combustibles irradiés seraient soumis à un risque de perforation ou d’effondrement de leur structure. Ces piscines, qui contiennent souvent plus de combustibles radioactifs que les réacteurs eux-mêmes, peuvent être à l’origine d’un accident nucléaire majeur » souligne Greenpeace

    • goubi
      4 mai 2012 at 10 h 41 min

      Ce qui n’est pas dit c’est que l’écolo ne devait pas se poser.
      En fait il s’est cassé la figure et il a eu de la chance car il aurait bien pu se tuer.
      A moins que chez Grenpeace il y est des intégristes kamikaze.

  42. Le Carré Blanc
    24 avril 2012 at 17 h 36 min

    Pourquoi la fédération CGT se mure dans son silence ?
    De qui se fout la fédé CGT ?
    Pourquoi la fédération nationale des mines et de l’énergie n’appelle pas à la grève ?

    oui a la greve sur tout les sites de france.
    Y aurait-il deux types d’adhérents a la CGT ?
    Le prestataire alors lui n’a-t-il pas droit au même soutien que Le statutaire ,l’humanisme a toujours été à Gauche .

    Ou faut t’il allez peut-être avec sarko le 1 mai ?
    Sortez de votre zone de confort.
    Ne nous décevez pas.

  43. sccarabee
    21 avril 2012 at 9 h 24 min

    Joyeux anniversaire au créateur de ma zone contrôlée va mal et bonne continuation

    • 21 avril 2012 at 9 h 38 min

      Merci sccarabee…La lutte continue
      Grâce à la mobilisation de certains salariés actuellement, notre objectif commun ce rapproche .

      RESPECT et merci à tous ceux qui luttent !

      @+ 😉

  44. balancier
    6 avril 2012 at 14 h 37 min
  45. Barbé
    5 avril 2012 at 21 h 12 min
  46. Ze
    4 avril 2012 at 23 h 53 min

    Je te conseille de le regarder ce Film, une bonne partie se passe sur le site nucléaire de Cruas/Meysse.

    Je le trouve magnifique, il met en lumière le phénomène de la sous-traitance à outrance dans notre industrie nucléaire.

    http://documentaires.france5.fr/documentaires/nucleaire-la-bombe-humaine

    Merci Elsa pour avoir dit que la vérité

    • Jobert
      6 avril 2012 at 13 h 56 min

      C’est effectivement un point trop peu abordé dans l’analyse des évolutions des entreprises: celui de l’externalisation des métiers qui ne sont pas dans le « cœur du métier ».
      Cela dépasse largement le cadre du nucléaire mais on en parle maintenant dans ce domaine en finissant par s’apercevoir qu’évidemment ça n’est pas tout à fait anodin dans la qualité du travail fourni. Cela s’accompagne toujours, car c’est l’objectif principal recherché, d’une forte pression sur les coûts gérée par la direction des achats en premier lieu.
      Ce qui signifie que les techniciens de l’entreprise se limitent à jouer les contrôleurs et perdent peu à peu eux-mêmes leur savoir-faire initial qui était par essence bien connecté aux savoir-faire connexes nécessaires, le risque étant grand que ce ne soit plus le cas. Et comme l’enfer est dans les détails, dans des domaines à risque (nucléaire, aéronautique, etc.) cette organisation hétéroclite même sous maitrise d’œuvre est sujette à des failles, par construction, au-delà de l’erreur humaine toujours possible.
      Souhaitons que votre reportage pousse à une vraie remise en cause de cette stratégie.

  47. DD07
    4 avril 2012 at 15 h 14 min

    un film qui commence a parler des invisibles de la sous traitance. Sur la 5 le 10/04 mais déjà visible sur le site:
    http://documentaires.france5.fr/documentaires/nucleaire-la-bombe-humaine

  48. Baronel
    3 avril 2012 at 21 h 09 min

    Partir à la retraite : 3 points essentiels à connaître

    Quelles sont les conditions à respecter pour que je puisse partir à la retraite ?

    Pour pouvoir partir à la retraite, vous devez avoir atteint un certain âge. Pour les générations nées à compter du 1er janvier 1955, cet âge de départ à la retraite est fixé à 62 ans (1). Elle était autrefois de 60 ans.

    Il est toutefois possible de partir avant 62 ans dans trois cas précis :

    Si vous êtes nés avant le 1er janvier 1956, que vous avez commencé à travailler très jeune et que vous justifiez d’une longue carrière, vous pouvez partir à la retraite dès 56 ans. Si vous êtes nés après le 1er janvier 1956, vous pouvez bénéficier d’un départ anticipé à partir de 58, 59 ou 60 ans selon votre âge de début d’activité.

    Si vous êtes handicapé, vous pouvez partir dès 55 ans mais sous certaines conditions.

    Si vous justifiez d’un taux d’incapacité permanente d’au moins 80 %, au titre d’une carrière pénible, vous pouvez bénéficier d’une liquidation de votre pension dès 60 ans.

    http://www.juritravail.com/Actualite/retraite-preretraite/Id/14393/

    • Moi
      4 avril 2012 at 2 h 31 min

      d’accord avec toi, mais bon courage pour faire appliquer la responsabilité de ton incapacité comme resultat de ton travail… Pour cela il faudrait avoir son dossier medical et la med du travail se refuse a donner au SEUL interessé le contenu de son dossier, c’est a dire au travailleur. Par contre, le patron peut avoir copie n’importe quand. Je connais, j’ai deja vecu cela…

  49. faite l'amour pas la guerre
    30 mars 2012 at 6 h 45 min

    Bonjour,
    Je pensais que ce site, voulais dénoncer le malaise vécu par les salariés du nucléaire?
    Déjà, pas beaucoup se manifestent, Maintenant, on viens ici pour entendre ou lire pardon de politique, je tombe sur la tête, je suis citoyen français, je vote depuis l’âge de 18 ans, je ne suis jamais devenu millionnaire, mon combat, est d’essayer de faire prendre conscience aux salariés du nucléaire, surtout ceux qui sont dans les entreprises dites «servitudes » de lever la tête.
    Je met bien le mot servitude, car dedans il y a le mot serf, au moyen âge le mot CERF , était les esclaves, a t-on changé quelle chose ?
    je ne pense pas, regardez vos salaires, on vous achète à coup de prime, vos donneurs d’ordre, font de vous des esclaves, je pense aussi que vos surveillants, salariés comme nous, au lieu de nous aider,nous mettent des pénalités, cela ne vous rappellent rien à l’époque du moyen age.
    Voila, mon combat, me battre, pour un avenir des salariés, et non pour un parti ou un autre, que de beaux discourt, mais au lendemain des élections, n’importe quel président ne changerons pas nos salaires.
    Je rappelle, moi je viens sur ce site pour ma seule conviction, l’amélioration de vie au travail;
    Vous les politiciens, les rabatteurs de voix pour un parti ou un autre, non merci.

    • Moi
      30 mars 2012 at 13 h 30 min

      Eh attend, le détour par la politique est inévitable pour que le mouvement de grogne des travailleurs soit entendu…C’est le monde des bisounours si chacun grogne de son coté, continue a faire son travail et fait gagner des tunes a son patron.
      On est en période électorale, et C’EST LE MOMENT OU JAMAIS DE FAIRE PLIER NOS POLITIQUES ET DE SE FAIRE ENTENDRE NOM DE DIEU!!!.
      Participer et intervenir dans les meetings politiques, faire des actions qui se voient. Après, si on ne veut pas engager ce combat, alors faut plus se plaindre. Le système de gréve japonais a montré son ineptie…

      Le malaise dans le nucléaire et ailleurs doit être porté de manière forte et sans détour a nos dirigeants et futurs dirigeants.
      Rester dans son coin, faire des pétitions sans suite, des réunions qui n’ont abouti a rien et qui n’aboutiront pas (on se croirait a EDF ou sur 7h de travail journalier, il y a le tiers de réunion – le matin a 8h et l’après midi a 15h ‘esse pas la SRP???).
      Bref, ça fait des années que les travailleurs tournent en rond pour rien avec des actions sans effet (eh oui les pétitions c’est pour se donner bonne conscience). Regardez les autres pays, les manifs au moins montrent qu’ils ont la hargne .. Ils veulent aller loin et EUX ils y arriveront.

      A la date d’aujourd’hui soyez réaliste et francs:

      Qu’est ce qui a débouché des réunions et tergiversations menées depuis 2 ans par les syndicats ?
      Qu’y a t’il comme avancée pour les salariés prestataires ?
      Moi j’en voie aucune.
      Allez dites moi ce que ces deux ans de paluchage forumesque a apporté aux conditions des travailleurs ??? Maintenant, il est temps de tout mettre a plat et de dire ou le mouvement en est réellement. Plus de blabla, nos politiques nous en pipautent assez.

      En gros un bilan réel est plus que nécessaire, et c’est pas après les élections que c’est utile, mais de suite.

      • Moi
        30 mars 2012 at 17 h 07 min

        Merci admin pour m’avoir laissé exprimer ma vision des choses sur l’évolution des choses et sur la date buttoir qui approche.
        Il y a des réunions de nos politiques en ce moment même, c’est l’occasion de faire entendre la voix des travailleurs du nuc.

        Une délégation d’une quinzaine de nuc dans chaque reunion pour aborder le problème franchement et sans langue de bois, ils finiront bien par comprendre rapidement. Et ca ouvrira les yeux du public présent.

        Faire du bruit, que cela se voit et s’entende, en cela le combat portera, et pas en restant a discuter uniquement ici et avec des pétitions qui n’arrivent jamais aux intéressés.
        Le public est celui a convaincre. C’est lui qui vote.
        Pas un obscur gratte papier d’un bureau ministeriel.

  50. dodo
    28 mars 2012 at 16 h 41 min

    Pas trop d’accord avec toi « moi »!!!
    Ce sont des discours comme le celui-ci qu’ont permis aux détracteurs de cette industrie d’avoir l’image et la place qu’elle a aujourd’hui. Ne rien dire et ne pas dénoncer, c’est leur donner raison sur leur maltraitance humaine.
    Pour avoir suivi ce site depuis quelques mois, tu ressembles étrangement à un certain franck-026 ???
    Tu veux quoi?
    le FN ? « Non merci ».

    Continuez à vous battre et à dénoncer vos conditions de vie et de travail et ne vous occupez pas des nuisances externes qui sont sur ce site pour vous faire de l’enfumage cérébrale.

    Un agent EDF et de tout cœur avec vous et votre bataille pour la transparence de votre vie socio-professionnelle et financière sur ces sites de non droit.

    Ne lâchez rien car vous êtes les meilleurs VRP de cette industrie; et non pas vos patrons, qui se gavent d’avantages et de fric au détriment de votre souffrance humaine dans le nucléaire.

    • sandokan
      28 mars 2012 at 20 h 43 min

      Ça fait du bien d’entendre quelqu’un de droit dans ces bottes et dans sa tête.
      Merci pour ton témoignage car c’est ensemble que nous sortirons de cet état de faits dans les quels ils veulent nous enfermer et nous diriger.

      Dénonçons et travaillons pour un statut unique des salariés du nucléaire.

      Continuons, comme tu le dis si bien, a être les VRP d’un nucléaire sur pour nous et pour les populations. Rien à foutre des risques de sortir s’ils veulent continuer à nous exploiter comme des chiens.

      Pourquoi Sarko fait des appels du pied aux salariés d’EDF et ne change pas nos conditions de vie ?
      Pour que ces copains continuent à nous exploiter pour rien mais pour les bénéfices de ses chers amis, les patrons.
      Merci encore Dodo pour ton témoignage.

    • Moi
      28 mars 2012 at 22 h 36 min

      NON!!!
      Je dis simplement que le PS peut se passer des écolos, que les 2% écolos feront énormément de mal a notre pays.
      Sans parler d’autres partis de droite, le PS pourrait faire l’économie d’accords calamiteux qui se feront sentir sur tout le quinquennat qui arrive.
      La course a la gagne coute que coute peut être dangereuse.Dangereuse pour les travailleurs du nucléaire qui feraient les frais de ces accords.

      2012 fermeture de fessenheim, 2014 fermeture de bugey, et 2016 pourparlers pour la fermeture de tricastin… En 5 ans, cela ferait au final combien de contrats en moins pour les entreprises prestataires sur EDF ? et qui dit contrats en moins dit suppression d’emplois.

      Je ne dis pas qu’il faut voter pour un autre parti que le PS, je dis simplement que l’électorat travailleur du nucléaire doit faire entendre sa voix immédiatement auprès du PS pour qu’ils renoncent a leurs projets d’alliance avec les écolos.
      Le PS a un programme qui se tient, mais l’entrée des écolos dans la bergerie fera des dégâts immenses.
      Il ne faut pas croire ceux qui disent que cela ne fera perdre aucun emploi en cas de fermeture de sites. Bien au contraire, pas mal de sociétés comme Essor, et autres réduiront leur effectif en fonction des contrats reconduits ou supprimés.

      C’est en cela que je me répète surement, votons PS oui, mais ne les laissons pas ruiner les emplois du nucléaire a cause des écolos.
      Et attention aux effets de manche de Merluchon, qui est un opportuniste qui ne veux qu’assurer sa place pour les années a venir, qui réclame la transparence des patrimoines des candidats, mais s’emporte violemment quand on commence a regarder son propre patrimoine.
      Le PS risque de perdre aussi a cause de lui. Grande gueule avec un cerveau de moineau…Danger les gars… Faites front avec Hollande pour assurer sa victoire et c’est le moment ou jamais de lui imposer les vues des travailleurs du nucléaire.

      au fait félicitation pour le non licenciement de l’agent EDF qui refusait de couper les compteurs des pauvres. Bravo, enfin une bonne décision. J’espère qu’il n’y aura pas appel.

  51. village
    25 mars 2012 at 14 h 06 min

    Visiblement il y en a en France qui ont oublié que le nucléaire continue à se développer dans le monde sur tous les continents…

    Russie: Excellente année pour le nucléaire

    http://www.20minutes.fr/ledirect/903799/russie-excellente-annee-nucleaire
    Mis à jour le 23.03.12 à 18h49

    Malgré la catastrophe de Fukushima en mars 2011, l’agence fédérale russe de l’énergie atomique (Rosatom) a reçu l’an dernier deux fois plus de commandes de l’étranger pour construire des réacteurs nucléaires et son carnet de commandes représente 50 milliards de dollars sur les dix prochaines années.

    «Nous étions conscients que nous risquions d’avoir une mauvaise année et que nous pouvions même perdre des contrats existants», a déclaré ce vendredi à des journalistes Sergueï Kirienko, ancien Premier ministre qui dirige aujourd’hui Rosatom.

    Des bénéfices de 17 milliards de dollars
    En réalité, a-t-il expliqué, le volume des contrats de construction de centrales nucléaires à l’étranger a presque doublé l’an dernier grâce aux commandes venues d’Asie. Rosatom construit actuellement des centrales en Chine, au Viêtnam, en Inde, en Iran et en Turquie. En janvier dernier, elle pouvait se vanter de la conclusion de 21 accords, contre 12 en janvier 2011, a précisé Sergueï Kirienko.

    L’an dernier, les bénéfices de Rosatom ont approché les 500 milliards de roubles (17 milliards de dollars) et la production d’uranium russe a été en hausse de 35%, a-t-il ajouté.

    Reuters

    • Moi
      26 mars 2012 at 0 h 44 min

      Les écolos vont faire se casser la gueule a l’industrie nucléaire française, n’en déplaise a certains nombrilistes de la ZC.
      Est ce cela que vous voulez pour le futur ???

  52. Marcel
    19 mars 2012 at 21 h 08 min

    LES MANBOUSS EN CONCERT A CRUAS

    Venez écouter ces champions des galas gratuits une nouvelle fois, mais en leur permettant d’ajouter un cachet pour garantir leurs droits d’intermittents.

    Mardi 3 avril à 20 h 30
    au ciné-théâtre de Cruas

    Entrée 5 euros

  53. le rescator
    17 mars 2012 at 22 h 25 min

    Pas de gaspillage chez ESSOR.
    Les salariés doivent remettre leur vieux casques de chantier gris (oui ceux qui ressemblaient aux caques de l’armée allemande pendant la guerre)contre un tout neuf bleu qui leur donne la tête d’un play-mobil.
    Et comme ESSOR n’est pas à une connerie près, ils ont décidés de remettre les casques allemands usagés aux CDD et intérimaires.
    Discrimination,discrimination.

    • Moi
      18 mars 2012 at 23 h 48 min

      Et on en fait quoi de la date de peremption des casques??? ca n’a pas l’air de les gener en tout cas…
      Et pourtant, c’est inscrit en toute lettre sur le revers… dans un logo standardisé…

  54. LAURENT Yvon
    17 mars 2012 at 20 h 31 min

    Deux témoignages et du vécu sur l’inégalité de traitement entre deux catégories de personnel ! Le suivi médical est il le même ???
    1) Il y a quelques mois, j’ai fais un malaise en zone contrôlée sur le CNPE de Civaux (86). Spasmophilie, stress ? Les symptômes ressemblaient à ceux d’un infarctus… Je fus transporté à l’infirmerie de site ou un infirmier m’a pratiqué un électrocardiogramme ainsi que les contrôles habituels ? Un médecin arriva, l’infirmier lui fit son rapport en lui donnant mon identité et mon…statut. Le médecin chef EDF lui demanda alors : » Donnez moi son dossier, svp… » l’infirmier lui répondit alors : « Mais ! C’est un salarié sous-traitant ENDEL » !!!
    Le médecin m’ordonna alors d’aller m’allonger 1heure dans une chambre et ensuite d’aller manger surtout !
    Merci docteur ! Je viens d’aller passer ma visite médicale, à Pierrelatte (26) le lundi 5 mars 2012, mon médecin me demanda si j’allais bien, je lui ai répondu : » Comme un salarié sous-traitant ! » J’avais pas de dossier et donc pas de suivi !!! Il ne savait RIEN et comme j’ai pris des « doses minimes » pendant 1an, mon médecin du travail était content !!!

    2) Quelques mois suivant, je suis allé de nouveau à l’infirmerie du site de Civaux… Depuis quelques années, je souffre d’une orchiépididymite aigüe, une inflammation mal placée et très masculine !! Cette inflammation me parait plus présente quand je suis stressée et loin de chez moi ! Bref, ne pouvant presque plus marcher et ayant une douleur très forte , je me suis rendu moi même à l’infirmerie. Me présentant au même infirmier, je du attendre Madame le docteur, pendant 20 minute pour cause de réunion… Ensuite, après m’avoir » ausculté » , elle ordonna que j’aille aux urgences.. Un débat, s’installa alors entre elle et l’infirmier sur le transport aux urgences d’un salarié prestataire… L infirmier signala au docteur de l’impossibilité de faire appel à un taxi ambulance car il était trop tard ! Il était 15h30 !!!
    Donc la Madame me demanda si je pouvais me rendre aux urgences avec mon propre véhicule ? Je lui ai répondu « Je n’ai pas le choix !! » Ensuite un autre débat commença sur l’hôpital ou je pouvais me rendre et de la facilité d’accès de celui-ci ! L’hôpital de Poitiers étant très limité en parking ! Devant la béatitude de mes deux « sauveurs » je proposa les urgences de l’hôpital de Montmorillon et la « eurêka » !! J’avais trouvé !!! Ils me demandèrent donc de m’y rendre… seul !! Le médecin urgentiste m’ordonna un antibiotique et une analyse d’urine et me confirma l’incompétence de l’infirmerie… Ceci n’engage que lui, moi je luis ai simplement dit « Monsieur le docteur, mais je suis, seulement, un salarié sous-traitant du nucléaire !!!
    Lors de ma visité médicale à Pierrelatte, mon médecin du travail ne savait RIEN !! Il est si loin de moi, le pauvre et même s’il avait su !!!!!

    • Moi
      18 mars 2012 at 23 h 47 min

      Il est vrai qu’a la médecine du travail de Pierrelatte, il y a une chose choquante: un travailleur ne peut avoir de copie de son dossier médical, alors que son employeur peut demander copie du dossier intégral de ce même travailleur…

      Bravo la médecine du travail, pas très clairs sur ce sujet là…

    • Ze
      19 mars 2012 at 20 h 52 min

      Salut à tous,

      Pour Info:

      Un arrêt intéressant de la Cour de Cass sur le préjudice subi par le salarié en cas de non déclaration d’AT

      AT : caractérisation d’un préjudice, condition nécessaire au succès de l’action du salarié contre son employeur pour non déclaration d’accident du travail

      Ce préjudice est caractérisé par le fait que le salarié, qui a reçu une gifle au temps et au lieu de travail, a été privé de l’enquête qui aurait pu être immédiatement diligentée.

      L’employeur doit déclarer à la CPAM tout accident dont il a eu connaissance. Il ne saurait se dispenser de la déclaration et n’a pas à se faire juge du caractère professionnel de l’accident. En cas de non déclaration, la Cour de cassation reconnaît au salarié le droit d’intenter une action en responsabilité civile contre son employeur mais le succès de cette action dépend de l’existence d’un préjudice. La caractérisation de ce préjudice n’est pas toujours évidente. L’exemple de préjudice le plus souvent retenu pas la jurisprudence est la perte de la chance d’être indemnisé au titre de la législation professionnelle.

      Ce n’est pas, à proprement parler, ce type de préjudice qu’ont retenu les juges dans une espèce relative à des violences physiques et insultes qu’une salariée reproche à son employeur, gérante d’une société, et, notamment, un incident au cours duquel le conjoint de celle-ci, qui est son collaborateur, l’a giflée. L’employeur n’a pas effectué la déclaration prévue par l’article L. 441-2 du CSS.

      La cour d’appel a retenu qu’il était établi que la salariée avait reçu une gifle au temps et au lieu de travail, qui a donné lieu à un arrêt de travail, a constaté que l’employeur n’avait pas respecté son obligation de déclaration dans les délais prescrits et en a déduit que « la salariée avait été ainsi privée de l’enquête qui aurait pu être immédiatement diligentée » ce qui, selon elle, caractérise le préjudice. La Cour de cassation approuve cette solution.

      On peut se demander en quoi une enquête immédiatement diligentée par la caisse aurait permis à la victime d’être indemnisée au titre de la législation professionnelle. Le pourvoi nous donne un élément de réponse. En effet, selon lui, la victime a procédé elle-même à la déclaration de son accident du travail, laquelle a donné lieu à une enquête et la Caisse a ensuite notifié à la victime le refus de prise en charge de l’accident.

      C’est incontestablement cette décision de refus qui cause un préjudice à la victime et elle pouvait intenter un recours contre cette décision (nous ne savons pas si elle l’a fait) qui est des plus discutables. En effet, la salariée a bien reçu une gifle au temps et au lieu de travail qui a entraîné une lésion. Deux certificats en attestent, l’un établi le jour même de l’incident et qui fait état d’un traumatisme facial et psychologique, l’autre établi par l’unité de consultations médicojudiciaires du centre hospitalier intercommunal que la victime a consultée à la suite de sa plainte. Ce certificat détaille les lésions (ecchymose de la lèvre droite, contusion, etc.). Ces lésions ont entraîné un arrêt de travail de plus de deux mois. La victime pouvait donc prouver, comme cela lui revient, la réalité de la lésion et sa survenance aux temps et au lieu de travail. La présomption d’imputabilité devait donc s’appliquer.

      Juger que le préjudice subi par la victime consiste en l’absence d’enquête immédiatement diligentée peut donc prêter à discussion. On aurait pu également difficilement retenir comme préjudice la perte de la chance d’être indemnisé au titre de la législation professionnelle.

      Les juges du fond ont peut-être été sensibles aux circonstances de l’accident (l’auteur de la gifle niait en avoir donné une). De plus, la victime, à la suite de son arrêt de travail, a pris acte de la rupture de son contrat de travail. La cour d’appel a jugé que la prise d’acte devait produire les effets d’un licenciement abusif au motif que le geste de violence (la gifle) caractérise un manquement grave commis au détriment de la salariée.

      Cass soc 18/01/2012, n°10-15.665

  55. LAURENT Yvon
    17 mars 2012 at 20 h 11 min

    N’hésitez pas, j’ai été contacté mais ma voix est trop connue à la radio et la je suis enrhumé….
    Faites lui parvenir des numéros de téléphone de collègue que vous connaissez !!

    • daniel
      18 mars 2012 at 14 h 04 min

      IDEM j’ai été contacter mais je suis pas sur Golfech
      Hésiter pas profiter, raconter vos conditions de travail.
      Nous nous devons d’aller au devant des médias pour nous faire connaitre ces invisibles et ces esclaves du nuc.

  56. Comme Alaradio
    16 mars 2012 at 7 h 09 min

    Bonjour,

    Nous animons une émission sur Canal Sud, radio associative toulousaine.
    Nous préparons actuellement une série d’émissions sur la centrale de Golfech et recherchons des contacts pour interviewer des travailleurs et travailleuses qui seraient embauchés en ce moment pour l’arrêt de tranche décennal à Golfech.

    Nous souhaiterions évoquer l’organisation du travail (sous-traitance, intérim, déplacements, type d’interventions…) ainsi que les conditions de travail, d’exposition à la radioactivité, et les éventuelles luttes.

    Nous serons à Golfech le samedi 24 mars, d’autres dates de rencontre sont possibles selon les disponibilités.
    Nous sommes conscientes des difficultés qu’il peut y avoir à s’exprimer sur ce sujet mais la radio permet d’éventuellement rendre anonymes des paroles que vous souhaiteriez porter sans être reconnaissables.

    Vous pouvez nous joindre par mail à cette adresse : commealaradio@yahoo.fr.

    N’hésitez pas à nous demander davantage d’informations si vous en avez besoin.
    Merci d’avance de votre contribution.
    Salutations solidaires,
    L’équipe de Comme à la radio

  57. 14 mars 2012 at 9 h 46 min

    Ce soir meeting J-L Melenchon . Déclaration sur la sous-traitance à suivre, donc …

    La marche des indignés arrive ce soir à Montélimar RdV (le petit Nice)

    @+

  58. Camélito
    12 mars 2012 at 19 h 23 min

    COMMUNIQUE N°3
    SOLIDAIRE AVEC JEF NON AU LICENCIEMENT DE JEF

    Quel élan de solidarité citoyenne !
    De 2000 signatures de soutien jeudi 8 mars, nous voilà aujourd’hui à 18331 signatures électroniques et 2874 signatures papier, nous pourrions aussi y associer les 699 personnes qui sur le site « pétitionenligne » appellent à soutenir Jef.

    C’est pratiquement 22000 personnes aujourd’hui qui soutiennent Jef et ses collègues dans la lutte qu’ils ont engagé au lendemain du 17 février date où ses employeurs votaient, lors d’un conseil de discipline son licenciement. Les procédures internes obligent l’employeur avant de signifier au salarié son intention de licenciement, d’attendre le retour du procès-verbal de cette commission. C’est pour cela, au vu des 11h00 de débats de défense, en vain le 17 février, que nous avions décidé d’engager la lutte pour empêcher le licenciement de Jef.

    Bien mal nous en a pris!
    Notre combat, votre combat ainsi que le comportement exemplaire de Jef est en phase de devenir un symbole de l’acte citoyen, du refus de l’inhumain, du droit à la conscience dans l’entreprise.

    Du journal l’Humanité en passant par France Inter, BFM TV, RMC, RTL, France 3, M6 et bien d’autres, le comportement de Jef a été comme sur France Info.fr une des infos la plus consultée.

    Jef tu es le symbole de ce service public à la française, de ce comportement citoyen malgré les ordres.

    Ce comportement que ceux du CNR (conseil national de la résistance), voyaient en chacun d’entre nous pour reconstruire la France et créer en 1946 EDF GDF.

    Tu permets aussi par ton acte, à toutes celles et ceux, qui demandent depuis bien trop longtemps, que la question du droit à l’énergie soit encadrée par des dispositions législatives et réglementaires, permettant à tous de disposer de l’électricité et du gaz produit de première nécessité, quelque soit ses revenus, de poursuivre leur mobilisation solidaire.

    L’association « Stop aux coupures » en étant leur fer de lance.

    Continuons à nous mobiliser, à communiquer, à signer, à faire connaître la lutte solidaire engagée autour de son acte citoyen. À ce jour, les directions d’erdf et grdf ne sont pas encore revenues sur leur volonté de ne pas sanctionner Jef.

    « Créer, c’est résister, résister c’est créer »

    Appel des résistants aux jeunes générations du 8 mars 2004

    Pour plus d’infos :
    Syndicat CGT Energie Bagneux, tel : 01 49 86 02 36 fax : 01 47 35 07 89
    email : cgt-egd-bagneux@erdf-grdf.fr ou sur le site fnmecgt.fr Bagneux, le lundi 12 mars 2012.

  59. Camélito
    12 mars 2012 at 19 h 10 min

    Les brèves du CCE d’EDF SA

    NUCLEAIRE

    Bouygues et son sous-traitant Atlanco sont appelés à comparaître devant le conseil des Prud’hommes de Cherbourg le 12 décembre prochain, suite à la plainte de 43 ouvriers polonais travaillant sur le chantier de l’EPR de Flamanville dont la couverture sociale n’aurait pas été payée.

    En Suisse, le Tribunal administratif fédéral a décidé que l’exploitation de la centrale nucléaire de Mühleberg ne serait plus autorisée au-delà du 1er semestre 2013, annulant ainsi une précédente décision du Département fédéral de l’environnement et de l’énergie (Detec).

    La Société Française d’Energie Nucléaire (SFEN) publie sur son site Internet (sfen.org) des fiches thématiques sur le nucléaire afin d’alimenter le débat sur la politique énergétique.

  60. bison
    12 mars 2012 at 8 h 36 min

    Comment dis-tu, ou pourquoi ?

    Si les salariés du nucléaire en sont là, c’est que les coups de fouet font mal, surtout quand la peau est meurtrie par des années de maltraitante et de non reconnaissance.

    A force de tirer sur la corde, elle finit par casser.

  61. choix
    12 mars 2012 at 8 h 12 min

    VIDEO. Chaine humaine anti-nucléaire : 60000 écolos entre Lyon et Avignon

    «Plus de personnes sur la chaîne humaine contre le nucléaire qu’à Villepinte».

    Sortir du nucléaire n’est plus un épiphénomène et l’idée fait son chemin. Merci à la logique de la rentabilité des grands groupes financiers au détriment de hommes et des femmes de cette industrie.

    Les travailleurs de la sous-traitance et d’edf « maltraités dans le nucléaire » sont venus en nombre pour dire non au nucléaire tels qu’ils le pratiquent aujourd’hui.

    Comment les salariés de cette industrie peuvent ils demander la fermeture des centrales? alors que celles ci leurs permettent de travailler. Il faut croire que les conditions à l’intérieur se sont vraiment dégradées.

    Edf et les grands groupes privés vont ils prendre conscience qu’ils sont en phase de tuer cette industrie avec la maltraitante humaine dans les centrales nucléaires.

    Connaissez vous l’histoire de la poule aux oeufs d’or? l’histoire se répète parfois!

    http://www.leparisien.fr/election-presidentielle-2012/chaine-humaine-anti-nucleaire-60000-ecolos-entre-lyon-et-avignon-11-03-2012-1900077.php

    • Moi
      12 mars 2012 at 17 h 42 min

      J’aime bien: les agents EDF parmi les manifestants pour dénoncer leurs conditions de travail…
      Quel coup de fusil dans le pied. Avec ce genre de chose, OUI, le nucléaire sera arrêté, avec la collaboration des acteurs du nucléaire.

      Mais quand comprendrez vous qu’il faut se plaindre des conditions de travail MAIS surtout PAS se rallier aux acteurs de la destruction des emplois du nucléaire.

      Si avec ça, le nucléaire reste vivant, ça sera vraiment fort…
      Il y a tellement de choses a faire pour montrer la douleur au travail sans aller se frotter aux fossoyeurs du nucléaire.

      Mais bon, quand on ne comprend pas tout, on n’y peut rien non ?

      • Vérité
        12 mars 2012 at 22 h 32 min

        T’as la gachette facile!

        Les vrais fossoyeurs du nucléaire ce sont les patrons d’edf et des entreprises sous-traitantes qui provoquent ces conditions de travail rien que pour le fric.

        • Moi
          13 mars 2012 at 12 h 32 min

          J’ai pas la gachette facile, j’appuie juste un peu plus fort. Quand des ecolos viennent soutenir les travailleurs du nucleaire, moi ca me gene. il y a anguille sous roche. Quand des travailleurs du nucleaire se plaignent en manifestant dans la chaine humaine des ecolos, ca me gene. Cela n’est pas leur place et leur message sera perverti avant d’arriver au public.
          Apres, si aider les ecolos a torpiller le nucleaire convient aux travailleurs, allons y gaiement… Mais quand cela sera trop tard, ca sera trop tard… plus le temps de se plaindre apres.

        • Vérité
          13 mars 2012 at 18 h 57 min

          Qui donne une mauvaise image du nucléaire?

          TEPCO, EDF, AREVA,… avec une sous-traitance maltraitée et à bout de forces.

          Les écolos, et la t’as raison, ne font que se mettre dans la brèche pour faire ressortir leur cause qu’ils estiment juste.

          Posons-nous la bonne question: Pourquoi les salariés du nucléaire osent défiler avec les écolos au risque de perdre leurs emplois?

  62. prud
    12 mars 2012 at 1 h 12 min

    d’après mes lires je comprends que vous êtes appelés à travailler au delà des horaires de référence de l’entreprise.

    Je comprends aussi que cela devient une contrainte pour vous;

    Ce que dit la convention Syntec sur le travail du dimanche:

    Convention syntec.

    Article 35 – Travail exceptionnel de nuit, du dimanche et des jours fériés

    Article 35.1

    Dispositions communes

    Le travail du dimanche et des jours fériés est subordonné aux dispositions de la législation du travail, et spécifiquement au titre II du code du travail portant sur les repos et congés. *Par conséquent, lorsqu’une société est amenée à exercer des travaux non dérogatoires au repos dominical, elle doit faire la demande auprès du préfet du département et reste, en outre, tenue de respecter les dispositions légales.* (1)

    Le nombre de dérogations est limité par la présente convention collective à 15 autorisations par année et par salarié.

    Autant vous dire que le travail du dimanche est quasi interdit par votre convention. En tout cas il et interdit si votre entreprise n’a pas la dérogation du préfet du département.

    Courage à vous.

  63. La Taupe
    12 mars 2012 at 0 h 26 min

    Tu as raison et ceci est de jurisprudence constante.

    merci pour l’info.

    Les patrons vont baliser avec cette info

    vendredi 13 mai 2011

    Clause de mobilité : obligation de définir la zone géographique

    Dans son arrêt n° 09-42321 du 28 avril 2011, la Chambre sociale de la Cour de cassation vient d’affirmer que toute clause de mobilité devait indiquer, pour être valable, la zone géographique au sein de laquelle un salarié est susceptible d’être muté.

    Si tel n’est pas le cas, la clause de mobilité est nulle.

    Dans cette affaire, une entreprise de transport avait licencié un chauffeur livreur qui avait refusé une affectation dans le Val-de-Marne, alors qu’il travaillait dans le Nord-Pas-de-Calais.
    L’employeur s’était appuyé sur la clause de mobilité figurant au contrat de travail du salarié laquelle autorisait « tout changement d’affectation géographique pour les besoins de l’entreprise ».

    Cette clause de mobilité n’apportant pas de précision quant à sa zone géographique d’application, la Cour de cassation l’a donc considéré comme étant nulle (l’employeur ne pouvant en étendre unilatéralement la portée

  64. L'Indigné
    11 mars 2012 at 22 h 53 min

    Les Indignés de Montélimar et d’ailleurs accueillent la MARCHE DES POSSIBLES Mercredi 14 Mars à partir de 16h30 au théâtre de Montélimar
    Ou plus tard
    à 17h30 à côté du Pont de St James à la Promenade du Petit Nice

    Au programme de cette soirée :
    REPAS Solidaire
    PROJECTION DÉBAT / CONCERT avec

    – SAM SOUL
    – MANBOUSS

    Un repas solidaire est prévue, nous recherchons des légumes et fruits de saison (carottes, navets, poix chiches, pommes), pour cuisiner sur place un couscous. Si vous pouvez trouver également de la viande ce sera bienvenu.
    Nous pouvons avancer une petite somme pour acheter les denrées qui ne nous seront pas offertes, si vous connaissez des producteurs qui pourraient nous faire des prix intéressants transmettez nous vos prix !
    Si vous avez des grandes casseroles, des réchaufs, des douches solaires, tables, chaises, n’hésitez pas à les ammener.

    http://marche-marseille-paris.blogspot.com/

  65. Fusion
    11 mars 2012 at 21 h 58 min

    Depardieu a raison, ils font partie du même monde et appliquent les mêmes moyens!
    Il est devenu riche avec notre argent « cinéma, vidéos, publicités, films en tout genre » et maintenant il soutien Sarkozy pour protèger sa richesse. Pas fou la guêpe.

  66. Bourguignon Live
    11 mars 2012 at 20 h 03 min

    Depardieu: « Je n’entends que du mal de Sarkozy » alors qu’il ne « fait que du bien »

    Il rêve encore qu’il pisse dans une bouteille ! sans fond cette fois-ci.

    Après avoir fait une mauvaise analyse de la contenance de la bouteille il se trompe sur le contenu de la politique de Sarkozy. Ah, pardon, il est vrai que ce monsieur habite dans un château et est propriétaire de plusieurs vignobles !

    On comprend mieux sa position.

  67. La vérité
    11 mars 2012 at 11 h 10 min

    Communiqué de presse

    Le CADTM dénonce la campagne de désinformation sur la dette grecque et le plan de sauvetage des créanciers privés

    http://www.cadtm.org/Le-CADTM-denonce-la-campagne-de

  68. Camélito
    10 mars 2012 at 23 h 10 min

    Le PCF énergie nous donne raison .

    Oups, le corporatisme syndical a sûrement ces jours comptés dans le nucléaire.

    Messieurs/dames les corporatistes, accrochez vous!!! ça va secouer dans vos chaumières.

    COMMUNIQUE DE PRESSE DU PCF
    Japon, un an après…

    Le 11 mars 2011, le Japon était frappé par un terrible séisme suivi d’un tsunami dévastant 250 km de la côte Nord-Est et qui ont fait 23 000 morts et disparus, des milliers de blessés, des maisons et des industries détruites. Beaucoup de Japonais sont encore aujourd’hui sans toit. Ces évènements ont aussi déclenché un accident nucléaire majeur à la centrale de FUKUSHIMA DAÏCHI produisant une zone contaminée par des éléments radioactifs. Ce sont les catastrophes les plus dévastatrices de ces dernières années. Le peuple japonais mettra longtemps à reconstruire son pays. Cette catastrophe a affecté l’ensemble de la communauté internationale.

    En France, l’accident nucléaire a eu pour conséquence d’ouvrir un débat sur la politique énergétique. Il y a un an, le Parti Communiste Français soulignait l’urgence de tirer les enseignements susceptibles d’éclairer les conditions d’exploitation de la filière nucléaire dans notre pays mais également au plan international.

    Depuis, l’ASN (l’Agence de sûreté nucléaire indépendante) a conduit une étude sur la sûreté des centrales nucléaires françaises. Elle considère que les installations examinées présentent un niveau de sûreté suffisant, et ne demande donc pas l’arrêt immédiat d’aucune d’entre elles. Dans le même temps, l’ASN considère que la poursuite de leur exploitation nécessite d’augmenter, dans les meilleurs délais, au-delà des marges de sûreté dont elles disposent déjà, leur solidité face à des situations extrêmes.

    L’ASN rappelle, à juste raison, que la sûreté ne dépend pas « seulement » de conditions technologiques mais « repose fondamentalement sur les hommes. Ainsi nous exigeons, à nouveau, le renforcement des effectifs qualifiés et un haut niveau de garanties sociales pour l’ensemble des salariés concernés par l’exploitation et la maintenance des centrales, comme pour les installations du cycle du combustible, de la mine au traitement des déchets.

    Le PCF affirme que toutes les recommandations et exigences demandées par l’ASN pour améliorer la sûreté doivent être effectuer par tous les exploitants, en premier lieu par EDF. L’atout constitué par le nucléaire civil, pour être maintenu et optimisé, ne peut se passer du souci permanent de sécurisation, tant sur le plan matériel qu’humain. Les moyens financiers doivent être mobilisés à cette fin.

    Face aux enjeux planétaires du changement climatique et aux inégalités de développement en France et dans le monde, le PCF réitère le besoin d ‘un nucléaire sécurisé, 100% public, dans un mix énergétique rééquilibré, au cœur des « 10 principes pour une transition énergétique réussie » rendus publics par Pierre Laurent, Secrétaire National, et soumis au débat public.

  69. l'incompris
    10 mars 2012 at 22 h 26 min

    Demain c’est le jour de la chaine humaine contre le nucléaire dans le couloir de la vallée du Rhône. Suis-je pour ? Non, parce que j’ai peur de perdre mon emploi que j’ai gardé avec beaucoup de sacrifices depuis plus de 20 ans.

    Parfois, je suis content d’être dans cette famille nucléarisée, parce que j’ai mes copains, mes souvenirs et que j’ai offert toute ma jeunesse dans cette industrie.

    Parfois, je le regrette ; parce qu’il devient de plus en plus dur de voir les camarades souffrir et bouffer de la dose et des produits CMR sans pouvoir rien dire, par peur de perdre l’emploi.

    Ont’ ils (les autres) raison de faire la chaine humaine ? Je crois que oui ! Parce que le nucléaire que nous subissons aujourd’hui n’est plus celui de mes 20 ans; parce qu’il n’existe que pour satisfaire le fric au détriment des hommes qui portent le nucléaire et qui se sacrifient tous les jours en son nom sans aucun retour.

    Je suis d’accord avec vous tous. Ceux qui l’aiment ont raison de le protéger, mais pas comme ça! Pas que pour le fric, pas que pour le bonheur de certains, pas pour le souillage de la vie des salariés prestataires, pas pour faire du nucléaire pour faire que du nucléaire.

    Les syndicats d’EDF devraient avoir honte d’être que dans le protectionnisme des salariés de leur entreprise. Si nous sommes dans cet état, c’est bien que les syndicats EDF n’ont fait qu’accompagner cette décente à l’enfer pour ces salariés du privé sans vraiment s’y opposer.

    D’accord, on vous a donné la possibilité d’externaliser les risques à l’extérieur de vos salariés.
    D’accord, c’est plus facile pour vous de ne pas traiter ces soucis quotidiens de dose et des accidents du travail sur votre activité.

    D’accord, seulement vos salariés continuent à bénéficier des avantages sociales du fric dégagé par le nucléaire ! mais quand même, comment vous pouvez voir souffrir les salariés de la sous-traitance en fermant les yeux et en faisant semblant de vous en occuper ?
    Vous n’êtes pas à votre place et il est temps que ça change pour le bien et la pérennité de cette industrie.

    A vous de voir, mais ne faites plus semblant.

    Salariés de la sous-traitance révoltez-vous et n’attendez pas que d’autres le fassent à votre place.

    Je tire malgré tout mon chapeau aux nombreux membres des syndicats edf qu’ont le courage de protéger les salariés du privé contre l’avis des grands décideurs d’en haut.

    Merci à eux et bon courage à tous.

    • goubi
      12 mars 2012 at 7 h 53 min

      Cela fait 30 ans que je suis à EDF, je suis militant syndical depuis 1985 et ce que tu dis est faux.

      Mon organisation syndicale a toujours combattue l’externalisation des activités de maintenance mais effectivement nous ne pouvons pas faire à la place des salariés.

      Nous avons essayé plusieurs fois de mobiliser les prestataires mais ceux-ci ne répondent pas souvent à la mobilisation.

      Plusieurs fois ces salariés sont venus nous trouver au local syndical, nous leur avons écrit des tracts, nous les avons photocopiés, nous les soutenons que ce soit financièrement ou logistiquement,mais s’ils ne rentrent pas dans l’actions nous ne pouvons pas faire plus.

      Aujourd’hui vous avez les arrêts de tranche pour montrer votre force mais rien ne se passe et pourtant cela fait des années que nous essayons de les organiser. Alors dire que nous nous occupons que des salariés EDF je ne l’accepte pas.

      Ton discours ne m’empêchera pas de continuer à me battre pour qu’enfin un jour les salariés de la sous-traitance aient un statut digne de ce nom.

      • 12 mars 2012 at 8 h 28 min

        Slt goubi merci pour ton commentaire .
        Toi est ton équipe faites tout et ça je peux en témoigner à l’inverse d’autre CNPE de la même plaque .
        Cela est bien dommage pour l’image des divers syndicats mais par dessus tout très préjudiciable pour les sous-traitants .
        Oui les arrêts de tranches approchent ! Les salariés sous-traitants auront-ils enfin le courage de montrer leur mécontentement et de voir qui est vraiment avec eux ???

        @+
        Salut toute l’équipe de ma part goubi STP 😉

      • l'incompris
        12 mars 2012 at 13 h 32 min

        Merci goubi pour ta réponse qu’à mon avis est sincère.

        Je ne parle pas de toi et de ton équipe, mais bien de ceux qui font semblant de porter cette question.
        Je me soulève contre les syndicats qui accompagnent les modalités d’une sous-traitance dévastatrice du sociale. Ne pas défendre ces salariés, c’est donner une mauvaise image du syndicalisme en général et du nucléaire en particulier.

        Pourquoi faire une différence sociale entre les agents EDF et prestataires ?

        L’électricité que nous réalisons ensemble fait-elle la différence entre les hommes que la produisent ?

        Observe le témoignage de Ghyslaine sur cette page, il parle pour nous et nous dispense de tout commentaire superflu. Il me semble qu’il est urgent de faire de cette question, la priorité des organisations syndicales pour que demain « il ne soit pas trop tard pour tous (edf et prestataire) ».

        Le rôle des syndicats est entre-autres, de nous permettre d’ouvrir les yeux et de nous faire comprendre qu’une autre vie est possible sur le nucléaire. Pour cela, il faut un message fort et sans ambigüité. Ne tombons pas dans le cinéclub de Sarkozy « je suis le seul candidat à porter la pérennité du nucléaire » !
        Il ne nous dit pas dans quelles conditions « humaines et organisationnelles ».
        J’étais à Fessenheim lorsqu’il a dit « il n’est pas normal d’avoir deux statuts pour des salariés qui opèrent dans la même industrie ».
        Est-ce qu’il a changé quelque chose en 5 ans ? Non, au contraire, la condition des sous-traitants s’aggrave tous les jours et les entreprises privées émargent de plus en plus.
        Pour les syndicats, c’est pareil ! S’ils sont contre, il ne suffit pas de faire que de l’affichage ; il est temps de montrer qu’ils ne cautionnent plus cette politique organisationnelle et se donner les moyens de structurer les salariés de notre champ d’activité.

        Merci de faire partie intégrante de ceux qu’œuvrent pour un vrais rapport de force de cette catégorie de salariés, afin de leur permettre de gagner une vraie reconnaissance sociale pour les sous-traitants et consolider celle des agents statutaires.

  70. correct
    10 mars 2012 at 20 h 49 min

    Bien sur qu’ils ont raison de se battre contre le nucléaire des syndicats du corporatisme.

    Cela veut dire quoi ?

    Les blancs défendent que les blancs, les riches ne défendent que les riches; les français ne défendes que les français; ceux qui sont en bonne santé ne défendent que les biens portants ?

    Et ils osent combattre les valeurs du front national ?

    Moi je combat le front national de toutes mes forces et je m’élève aussi clairement contre ces pratiques syndicales.

  71. le peuple
    10 mars 2012 at 14 h 23 min

    Moi je mettrait ça sur le compte du corporatisme syndical.

    Ce mode de fonctionnement était possible avant l’accentuation de la sous-traitance, puisque chaque syndicat s’occupé de son champs d’activité. Aujourd’hui, avec l’arrivée de la sous-traitance à outrance, les deux populations sont en difficulté et les deux sont attirées vers le bas, puisqu’elles font le même travail mais n’ont pas droit aux mêmes avantages et aux mêmes droits syndicaux.

    Ceux qui continuent à défendre le corporatisme avec une sous-traitance des activités à 80%, se trompent et verrons très vite leurs avantages disparaître au profits de la bêtise humaine.

    A force de tout vouloir manger tout seul et de ne rien partager, un jour la nourriture pourrit et tout le monde crève de faim.

    Au temps des autres seigneurs, certains mourraient de la goutte (bouffe trop nourrissante) alors que d’autres crevaient de faim à 10 mètres!!!

    Le syndicalisme corporatiste:

    Le syndicalisme corporatiste est une approche syndicale qui entend limiter son activité syndicale a la défense des intérêts des travailleurs de son champ professionnel. Elle ne prend pas en compte le contexte général de la société et ses conséquences sur les travailleurs.

    Cette approche syndicale conçoit son action au niveau de l’entreprise ou du secteur d’activité et se rapproche souvent d’un syndicalisme de service.

    Une fédération ou confédération de syndicats de ce type peut très bien comporter des syndicats dont les positions sont contradictoires entre eux puisque pour le syndicat ne compte que l’intérêt des travailleurs de son champ d’activité.

    Cette approche syndicale s’oppose au syndicalisme de transformation sociale. Son champ est compris dans celui du syndicalisme de transformation sociale mais est beaucoup plus limité.

    Le terme de syndicat corporatiste est parfois utilisé pour désigner un syndicat ne défendant qu’une seule profession et non fédérés ou confédérés, mais cette définition n’est pas compatible avec la définition classique.

  72. faite l'amour pas la guerre
    10 mars 2012 at 8 h 36 min

    Salut, ghyslaine,
    Se poser des questions n’est pas tabou, je suis comme toi, mais déjà dans nos entreprises, certains élus se prennent pour des seigneurs, qu’ils redescendent de leurs trônes, qu’ils viennent au devant des salariés ensemble, unis, déjà ils montreraient une image efficace du syndicat.
    Après comme tu dis, les grosses têtes sont trop bien nourries pour s’occuper de la sous traitances.
    J’invite tous les salariés de demander à leurs délégués ce qui pensent de tout ça

  73. François
    9 mars 2012 at 1 h 13 min
  74. Ghyslaine
    9 mars 2012 at 0 h 53 min

    Bonjour à tous et à toutes.
    Je suis une salariée du privé dans le nucléaire depuis deux ans et je visite votre site depuis seulement quelques jours. Je trouve qu’il est très intéressant pour les salariés puisque tous parlent d’une situation qu’on n’ose pas trop aborder sur place par peur des balances.
    Je me pose malgré tout une question qu’est dans toutes les lèvres de mes collègues et que je m’étonne de ne pas voir dans vos discutions. Quelles sont les positions officielles de chaque syndicat sur la sous-traitance et sa raison d’existence dans cette activité qu’à mon sens, comporte quelques risques. FO n’en parle jamais??? la CFDT parle d’un socle commun ??? et la CGT par d’un statut unique sans dire s’ils sont contre la sous-traitance???
    Je viens d’une famille d’ouvriers, et mes parents parlaient que la CGT était pour l’égalité de traitement des salariés dans la même activité et je vous avoue que les informations qu’ils diffusent ne sont pas si claires que ça. Surement que mon jeune âge et ma faible expérience dans le monde du travail ne me permet pas encore de tout comprendre et je voudrais avoir votre avis sur le sujet. Merci.
    Ah oui, sur mon site nous sommes quelque filles à boire le café le matin et dans le groupe il y a des filles du privé et d’EDF et je vous avoue que je suis un peu déçue que nous ne puissions pas fréquenter les mêmes lieux (restaurant, camps de vacances, animations, etc) c’est très frustrants et anormale pour les jeunes que nous sommes. Est-ce normal ?
    Pardon si je suis un peu naïve sur les questions, mais il serait intéressant d’avoir votre avis et de savoir si d’autres ressentent la même chose que moi et mes amies.
    Aujourd’hui sur mon site, tout le monde parlé de l’égalité entre les hommes et les femmes; il ne serait pas plus facile de parler d’égalité entre les Hommes dans le nucléaire?

    • Moi
      9 mars 2012 at 15 h 38 min

      chut, n’aborde pas le sujet, c’est mal vu de critiquer les syndicats

      • Ghyslaine
        9 mars 2012 at 16 h 59 min

        Pas d’accord avec toi !
        Je ne critique pas les syndicats, je demande des précisions sur leurs positions, c’est tout.
        Je reconnais que beaucoup des délégués se battent pour nous et avant de prendre une carte, je préfère me renseigner et faire le bon choix.
        Mes parents sont à la CGT mais la suite n’est pas forcément automatique chez les enfants.
        Je me syndiquerait au syndicat qui sera le plus proche de mes intérêts et de ceux des collègues qui travaillent et que vivent les mêmes soucis que moi.
        Merci pour ta réponse mais elle ne m’aide pas.

  75. Efficace
    8 mars 2012 at 23 h 48 min

    J’ai lu sur l’humanité aujourd’hui la position du front de gauche sur le nucléaire et l’énergie en général et je me suis complètement retrouvé. Enfin un candidat sensé qui parle de l’industrie sans oublier les hommes et les femmes de cette industrie.

    Complètement différent de la position de monsieur Sarkozy qu’est pour le nucléaire du fric et des patrons malhonnêtes.

    Je suis très content et mes amis sous-traitants aussi, de savoir que nous avons un candidat qui parle enfin de la sous-traitance et des risques de ce type d’organisation du travail.
    Ouf, enfin quelque chose de claire.

    Il faudrait que MA ZONE CONTRÔLÉE puisse mettre sur son site cet article fort intéressant.

    Les salariés de la sous-traitance nucléaire et leurs familles et amis sont en droit de savoir qui défend ces salariés, même s’ils ne lisent pas encore l’humanité. Merci d’avance.

  76. tourbion
    8 mars 2012 at 22 h 56 min

    Comment devons nous considérer EDF qui passe des pactes avec des patrons voyous.
    Un homme qui achète un produit volé est un receleur!
    Une entreprise d’intérêt public comme EDF qui passe des contrats avec des esclavagistes s’appelle comment ?
    Que dire de certains syndicats qui ne font rien et qu’accompagnent ces situations ?
    A croire que la souffrance humaine et le désarroi des salariés leur permet d’avoir un fond de commerce pour justifier leurs places.
    Si tous les syndicats faisaient leur travail, les centrales nucléaires ne seraient pas des lieux de non droit.
    « travail égal, salaire et conditions de travail égales et tout sera réglé.
    Arrêtez de défendre vos salariés mais défendez plutôt tous les salariés et tout ira bien.
    Un jour ce seront vos enfants qui seront à nos places et vous rigolerez moins.
    Vous n’aurez qu’à récolter ce que vous aurez semer.
    Je vous en prie, ne les laissez plus faire. Arrêtons-les.

  77. cours de morale à EDF deuxième Leçon
    8 mars 2012 at 21 h 24 min

    LE PROBLEME DES VIOLENCES SCOLAIRES SE REGLE PAR LA PREVENTION ET LE PORT DE L UNIFORME SCOLAIRE
    Les violences scolaires sont en augmentation depuis des années et il est inutile de faire des constats sans proposer de solutions simples, efficaces et immédiatement profitables à tous. Lorsqu’il s’agit de violence scolaire, on prône la répression, l’installation de caméras de surveillance, l’augmentation des effectifs de surveillants et celle des enseignants… Comme si cela pouvait changer durablement les choses ! Ce ne sont pas des solutions efficaces puisque chaque fois qu’une agression se produit c’est trop tard pour la victime ! Aujourd’hui le problème vient du manque de respect et de discipline, deux notions qui ont disparu de l’environnement sociétal de nos jeunes et cela dans tous les milieux sociaux. La solution de l’uniforme scolaire est la seule adaptée, par son application dès l’entrée en classe de maternelle et jusqu’à la fin du second cycle, pour instaurer des valeurs communes et apprendre à nos enfants à vivre en société.

  78. La fournaise
    8 mars 2012 at 21 h 22 min

    Les sanctions continuent à tomber chez Spie Den.
    Nous sommes sous les bombes « convocations / sanctions » de la direction qui fait feux et tire à tout va. C’est notre Syrie à nous.
    Comment se protéger quand ils utilisent les clauses de mobilité géographiques comme arme et qui font partie de nos contrats de travail.
    Ce que ne dit pas ce contrat, ce sont les conditions de vie et de travail que ces clauses nous imposent. Moi je refuse de me déplacer avec ma voiture pour servir l’entreprise ainsi que les conditions d’esclave que vont avec ces grands déplacements.
    Qu’ils me licencient et on verra après pour le reste.

  79. cours de morale à EDF Première Leçon
    7 mars 2012 at 22 h 17 min

    Au nom du peuple français, Le gouvernement provisoire,

    Considérant que l’esclavage est un attentat contre la dignité humaine ; qu’en détruisant le libre arbitre de l’homme, il supprime le principe naturel du droit et du devoir ; qu’il est une violation flagrante du dogme républicain « Liberté, Égalité, Fraternité » ;

    Considérant que, si des mesures effectives ne suivaient pas de très près la proclamation déjà faite du principe de l’abolition, il en pourrait résulter dans les colonies les plus déplorables désordres ;

    Décrète :

    Article 1

    L’esclavage sera entièrement aboli dans toutes les colonies et possessions françaises, deux mois après la promulgation du présent décret dans chacune d’elles.

    À partir de la promulgation du présent décret dans les colonies, tout châtiment corporel, toute vente de personnes non libres, seront interdits.

    Article 2

    Le système d’engagement à temps établi au Sénégal est supprimé.

    Article 3

    Les gouverneurs ou commissaires généraux de la République sont chargés d’appliquer l’ensemble des mesures propres à assurer la liberté à la Martinique, à la Guadeloupe et dépendances, à l’île de la Réunion, à la Guyane, au Sénégal et autres établissements français de la côte occidentale d’Afrique, à l’île Mayotte et dépendances, et en Algérie.

    Article 4

    Sont amnistiés les anciens esclaves condamnés à des peines afflictives ou correctionnelles pour des faits qui, imputés à des hommes libres, n’auraient point entraîné ce châtiment. Sont rappelés les individus déportés par mesure administrative.

    Article 5

    L’Assemblée nationale réglera la quotité de l’indemnité qui devra être accordée aux colons.

    Article 6

    Les colonies purifiées de la servitude et les possessions de l’Inde seront représentées à l’Assemblée nationale.

    Article 7

    Le principe « que le sol de la France affranchit l’esclave qui le touche » est applicable aux colonies et possessions de la République.

    Article 8

    À l’avenir, même en pays étranger, il est interdit à tout Français de posséder, d’acheter ou de vendre des esclaves, et de participer, soit directement, soit indirectement, à tout trafic ou exportation de ce genre. Toute infraction à ces dispositions entraîne la perte de la qualité de citoyen français. Néanmoins, les Français qui se trouveront atteints par ces prohibitions, au moment de la promulgation du présent décret, auront un délai de trois ans pour s’y conformer. Ceux qui deviendront possesseurs d’esclaves en pays étrangers, par héritage, don ou mariage, devront sous la même peine, les affranchir ou les aliéner dans le même délai, à partir du jour où leur possession aura commencé.

    Article 9

    Le ministre de la Marine et des Colonies et le ministre de la Guerre sont chargés, chacun en ce qui le concerne, de l’exécution du présent décret.

    Fait à Paris, en conseil de gouvernement, le 27 avril 1848.

    Signé : les membres du gouvernement provisoire.

    Décret de la première abolition de l’esclavage

    Décret du 23 mai 1848

    Chronologie de l’abolition en France

    Août 1791 : révolte armée des esclaves dans la colonie française de Saint-Domingue

    29 août 1793 : Léger Félicité Sonthonax, l’un des commissaires civils envoyés par Paris sur l’île pour enrayer la crise, abolit l’esclavage à Saint-Domingue

    4 février 1794 (décret du 16 pluviôse an II) : sous Robespierre, la Convention vote l’abolition de l’esclavage. La France devient la première puissance européenne à interdire l’esclavage dans toutes ses colonies. Mais l’abolition n’est pas appliquée partout. Les deux députés chargés par la Convention d’annoncer la nouvelle de l’abolition dans les îles françaises de l’océan Indien (Maurice et la Réunion) ont été accueillis par une garde armée et priés de repartir illico en métropole. La Martinique, occupée depuis 1793 par la Grande-Bretagne, ne connaît pas non plus l’abolition.

    20 mai 1802 : Bonaparte rétablit l’esclavage. Le Premier consul a des projets de conquête en Amérique du Sud et il veut utiliser les colonies des Antilles comme base. Le décret de rétablissement ne fait pas référence explicitement aux esclaves devenus libres en 1794. Lorsqu’il est appliqué, ces personnes sont de nouveau réduites en servage. L’esclavage est rétabli en Guyane sans grande résistance car le système des plantations est resté dominant (par opposition à l’auto-subsistance) et les rapports de force ne permettent pas aux anciens esclaves de s’insurger. Il est rétabli par la force en Guadeloupe, les nouveaux libres opposant aux soldats de métropole une résistance armée très forte durant plusieurs mois, en vain.

    En revanche, l’armée de Bonaparte échoue à Saint-Domingue, où elle est décimée. L’île proclame son indépendance sous un autre nom, Haïti, le 1er janvier 1804. C’est la première République noire de l’histoire.

    1806-1807 : la Grande-Bretagne interdit la traite négrière

    1815, 1816, 1818 : par un décret, puis une ordonnance royale et enfin une loi, la France interdit la traite négrière. La traite clandestine se poursuit, malgré une législation de plus en plus sévère (confiscation des bateaux, surveillance des côtes)

    Années 1820 : essor du mouvement abolitionniste en France et en Angleterre

    29 août 1833 : en Grande-Bretagne, promulgation de la Slavery Abolition Bill, Londres abolit progressivement l’esclavage dans toutes ses colonies

    27 avril 1848 : à l’initiative du sous-secrétaire d’Etat à la Marine Victor Schoelcher, la France abolit de nouveau l’esclavage, définitivement cette fois.

    « Considérant que l’esclavage est un attentat contre la dignité humaine; qu’en détruisant le libre arbitre de l’homme, il supprime le principe naturel du droit et du devoir; qu’il est une violation flagrante du dogme républicain : Liberté, Egalité, Fraternité », le gouvernement provisoire décrète que « l’esclavage sera entièrement aboli dans toutes les colonies et possessions françaises » et que « tout châtiment corporel, toute vente de personnes non libres, seront absolument interdits » (article Ier).

    « A l’avenir, même en pays étranger, il est interdit à tout Français de posséder, d’acheter ou de vendre des esclaves, et de participer, soit directement, soit indirectement à tout trafic ou exploitation de ce genre. Toute infraction à ces dispositions entraînera la perte de la qualité de citoyen français », prévoit l’article 8.

    L’abolition est, cette fois-ci, appliquée dans toutes les colonies et possessions françaises : 250.000 esclaves noirs ou métis aux Antilles, à la Réunion et au Sénégal sont ainsi libérés.

    • Robert
      9 mars 2012 at 17 h 13 min

      27 avril 1848 : à l’initiative du sous-secrétaire d’Etat à la Marine Victor Schoelcher, la France abolit de nouveau l’esclavage, définitivement cette fois.

      Si j’analyse ton texte et les commentaires sur ce blog, EDF nucléaire est la seule colonie française a ne pas avoir aboli l’esclavage.
      Battez-vous.

  80. gerard pns
    7 mars 2012 at 9 h 18 min

    Bonjour,
    Larbin, nomade du nucléaire les salariés que l’on appelle les petites mains du nucléaire c’est eux, c’est nous, c’est vous.
    Pourquoi pas sortir tous ensembles le même jour, à la même heure avec le même tract ? un seul slogant.
    MARRE d’être votre larbin et du nomadisme.
    Je suis d’accord, nos patrons ont des machines à sous à la place du cœur. Seul les comptes sont intéressant pour eux.
    Des appels d’offre avec un salaire minimum: oui
    fin du nomadisme: oui
    Respect de nos vies de famille: oui
    Pourrions nous espérer d’être écouté par vous messieurs les donneurs d’ordre avant que cela devienne plus graves.
    Faut-ils bloquer vos sites pour être écouté.

  81. Vital
    7 mars 2012 at 1 h 02 min

    Sur le plateau de « Parole de candidat » sur TF1, le candidat du Front de gauche a dénoncé « l’extrême droitisation de la droite ».

    Vidéo (très fort). La vérité éclate enfin sur le front national et la peine de mort.

    http://tempsreel.nouvelobs.com/election-presidentielle-2012/20120306.OBS2970/video-melenchon-fustige-le-pen-sur-le-halal.html

  82. nomade
    6 mars 2012 at 23 h 30 min

    La pression monte Chez Spie et les convocations pleuvent sur tous les chantiers.
    S’ils pensent que c’est comme ça qu’ils vont nous rendre plus dociles et plus vigilants, ils se trompent.
    De nombreux salariés partent de la société, ne supportant plus les conditions de travail avec des salaires au smic.
    Le problème vient des encadrants et de la politique sociale de spie et d’EDF et pas des salariés qui sont épuisés.

  83. le rescator
    6 mars 2012 at 21 h 36 min

    Sa chauffe à Penly.
    EDF donne 15 jours à ESSOR pour rétablir la situation sinon c’est la porte.
    Capone et ces disciples sont en bord de Manche.

    • larbin du nucléaire
      6 mars 2012 at 23 h 17 min

      C’est le cas aussi pour spie sur tous les chantiers nucléaires. La direction de spie vient d’adresser un courrier à tous les chefs de chantier sur les risques accrus de perte de marché sur tous les sites d’implantation suite aux incidents et de cafouillage techniques des smicards du groupe.

      Ils veulent avoir des ingénieurs payés au niveau du SMIC, avec un coeur d’automate infaillible et programmable.

      Les salariés sont de plus en plus fatigués et déprimés des conditions de travail et de vie à l’intérieur de cette boite de fous-chantants. Beaucoup d’entre nous vont régulièrement jusqu’à 50h par semaine.

      Les garanties sociales s’envolent régulièrement au travers d’accords d’entreprise signés par certains syndicats bien accommodants pour la direction.

      Les divorces pleuvent avec les conditions ignobles des grands déplacements. Nos conjoints en ont assez d’élever les enfants tous seuls.

      Nous avons assez de bouffer des boites de conserves et de partager des chambres minables avec des copains qui n’ont pas le même mode de vie que nous.

      Merde, je me suis marié avec ma femme et non pas avec la moitié de l’entreprise. Pourquoi suis-je obligé de partager mon intimité avec les autres, avec comme seul objectif, la baisse des coups de l’entreprise et les gros bénéfices de SPIE.

      Je suis déprimé et je ne veux plus de ce nucléaire qui me réduit au niveau d’un larbin.

      Je suis tout à fait d’accord avec MIM’S. Nos conditions se dégradent de plus en plus et les grandes fédérations syndicales ne font rien pour nous sortir de ce merdier.

      Autre chose, pourquoi les cadres de chez nous, n’ont pas les mêmes conventions et les mêmes garanties sociales que nous? Si c’était le cas, ils pourraient comprendre pourquoi le travail ne marche plus chez nous.

      Ils viennent dans le nucléaire pour faire du chiffre sans aimer cette industrie et nous venons pour en chier tout en étant de plus en plus misérables.

      Voilà pourquoi ils la défendent encore aujourd’hui, alors que nous « les pauvres gens » nous sommes de plus en plus à le dénoncer cette état de faits.

  84. MIM'S
    6 mars 2012 at 20 h 35 min

    Salut à tous
    Je suis un travailleur du nucléaire depuis bientot 25 ans et j’ai assisté en direct à la dégradation des conditions de travail,à la dégradation des rapports humains et à la dégradation d’autres choses qui ont leurs importances dans ce monde du travail.
    Je viens de visionner la série des documentaires d’Alain de Halleux sur RAS sur le nucléaire et sur Fukushima et je dis BRAVO sur la qualité et la pertinence des débats.
    Je suis un militant syndicaliste engagé, puisque je suis délégué syndical CGT,délégué du personnel et CHSCT et je travaille pour le groupe GDF-SUEZ.
    J’ai été nomade du nucléaire pendant plusieurs années et je compatis avec ceux qui le sont aujourd’hui car je connais les problèmes qu’ils peuvent rencontrer.
    Depuis un certain temps je travaille essentiellement sur BUGEY,CREYS-MALVILLE et quelquefois SAINT-ALBAN.
    Je trouve ce site que je visite au quotidien très instructif et très enrichissant et je répondrais présent à toute manifestation et je vous dis A BIENTÔT

  85. l'abeille sociale
    6 mars 2012 at 15 h 26 min

    Je souhaiterait savoir à quelle heure passent les films d’Alain de Halleux sur ARTE aujourd’hui.

    Merci pour l’info.

  86. Valone
    5 mars 2012 at 20 h 55 min

    RAS nucléaire au complet (un bijou rempli de vérité). de Alain de Halleux

    Que font les syndicats d’EDF pour stopper cette honte (sous-traitance nucléaire) en France.

    Les hauts responsables syndicaux n’ont ils pas de cœur ?

    Si tous les syndicats d’EDF voulaient stopper cette méthode d’esclavage, cela n’existerait plus.

    http://www.arte.tv/fr/2151166,CmC=3785796.html

    Merci Alain de nous avoir permis de devenir un peu moins invisible.

  87. Trop salé
    5 mars 2012 at 20 h 36 min

    Souffrance au travail : quel remède ?

    Les RDV de l’Agora reçoivent Dominique Huez, auteur de « Souffrir au travail » (éditions Privé).

    Dominique Huez est médecin du travail.
    Il officie à la centrale nucléaire de Chinon depuis plus de trente ans

    http://www.agoravox.fr/rdv-de-l-agora/article/souffrance-au-travail-quel-remede-45156

  88. Carte noir
    5 mars 2012 at 20 h 21 min
  89. Camélito
    5 mars 2012 at 19 h 48 min

    Les brèves du CCE d’EDF SA

    NUCLEAIRE

    Le 29 février au Royaume-Uni, la centrale Oldbury a arrêté Oldbury 1 mettant ainsi fin à l’exploitation de la plus vieille centrale nucléaire du monde, avec 44 ans de production. C’est l’Autorité de décommissions nucléaires (NDA), propriétaire du site, qui a pris la décision de cet arrêt, suite à un rapport indiquant que la centrale n’était plus économiquement viable en l’état.

    EDF arrête le bétonnage du bâtiment réacteur sur le chantier de l’EPR de Flamanville en raison de défauts dont l’ampleur et la gravité sont en cours d’examen. Le directeur du chantier a cependant déclaré que le planning du chantier n’était pas remis en cause. L’Autorité de sûreté nucléaire devrait mettre en ligne une lettre d’information sur le sujet dans les prochains jours.

    Areva a annoncé une perte nette de 2,4 milliards d’euros au titre de 2011, contre un bénéfice net de 883 millions un an plus tôt. Cette perte s’explique par des dépréciations passées à la suite du rachat d’UraMin, de la catastrophe de Fukushima et des retards du chantier de l’EPR d’Okiluoto.

  90. le bon samaritin
    5 mars 2012 at 4 h 54 min

    Bonjour, moi,
    Sur ce site nous parlons des conditions de vie des travailleurs du nucléaire, nous appelons pas à voter pour qui que ce soit.
    Nous ne voulons surtout pas quitter le nucléaire, comme il y a 5 ans ou nous ne voulions pas que l’ont touchent à nos retraites.
    Je suis pour que ce site reste pour les salariés et pas pour un appel au vote, je n’arrive pas à comprendre que tu n’est pas dans l’action avec les camarades du sud de la France…eux, ils sont à font dans leurs convictions pour les salariés.
    tous ensembles

  91. la gauche toute
    4 mars 2012 at 18 h 54 min

    Mélenchon: la France va « expulser Sarkozy de sa présidence » et mettre « en déroute » le FN

    http://www.lepoint.fr/politique/melenchon-la-france-va-expulser-sarkozy-de-sa-presidence-et-mettre-en-deroute-le-fn-04-03-2012-1437672_20.php

    • Moi
      5 mars 2012 at 0 h 18 min

      Melanchon c’est la honte de la politique, en plus d’être grossier, vantard, mensonger, il est foncièrement inculte.
      Si ce personnage représente la gauche Française, on peut redouter de longues années avec la droite au pouvoir.
      Mais vous êtes fous de soutenir ce personnage.
      Il y a quand même des gens plus sérieux a gauche non?

      • 5 mars 2012 at 7 h 53 min

        Slt moi, c’est ton avis tu a le droit de l’exprimer
        Nous reprenons autant que nous le pouvons ici les diverses propositions et positions (sur le nucléaire civil) que font tous les candidat(e)s à l’élection présidentielle .
        Nous sommes très attentif des déclarations faites après chacun et libre de choisir en connaissance de cause …

        A voir l’article : Ils / Elle en parlent . http://www.ma-zone-controlee.com/?p=19847

        @+

        • Moi
          5 mars 2012 at 13 h 58 min

          Cela est pour cela que je donne mon avis personnel.
          En effet, il est du devoir de chacun de savoir que voter a droite tuera l’emploi, et voter a gauche tuera le nucléaire, du moins mettra sur le bas coté de la route tous ceux de Fessenheim, première centrale qui sera fermée par le PS après sa victoire.
          On a le droit d’avoir ses opinions en effet, mais après les élections, il sera interdit de se plaindre si des centrales sont fermées… ça sera par la volonté des travailleurs.

      • Le furet
        5 mars 2012 at 8 h 19 min

        Être vulgaire pour dire la vérité n’est pas nuisible pour les travailleurs.

        Je suis plus touché par les vulgarités non dites de certains de la droite et de l’extrême droite qui nous ont violé notre vie avec des lois pour tuer notre pouvoir d’achat et notre protection sociale.

        Je ne suis pas du front de gauche, mais je remercie ce Monsieur, de dire tout haut ce que le peuple pense tout bas.

        Merci Monsieur de nous représenter et continuez.

        Est-ce que notre Président n’a pas été vulgaire quant il nous a promis de travailler plus pour gagner plus ?
        Regarde le résultat dans tes poches et je crois que tu peux appeler ça vulgaire et en tout cas c’est très nuisible.

        Bonne journée « MOI ».

      • daniel
        5 mars 2012 at 17 h 16 min

        Oui Melanchon est le seul qui représente la classe ouvrière, et surtout qui a reçu les salariés
        Il nous soutiennent dans l’action et je suis pas dans le sud …
        Mais il y a aussi des défenseurs dans le centre.

  92. la vérité
    4 mars 2012 at 18 h 33 min

    Les dix stratégies de manipulation de masses (Noam Chomsky)

    Le linguiste nord-américain Noam Chomsky a élaboré une liste des « Dix Stratégies de Manipulation » à travers les médias. Nous la reproduisons ici.

    Elle détaille l’éventail, depuis la stratégie de la distraction, en passant par la stratégie de la dégradation jusqu’à maintenir le public dans l’ignorance et la médiocrité…

    http://blogs.mediapart.fr/blog/vincent-verschoore/011010/les-dix-strategies-de-manipulation-de-masse-noam-chomsky

  93. On lâche rien
    4 mars 2012 at 11 h 34 min
  94. Thernobil
    4 mars 2012 at 8 h 47 min

    La Bretagne aura bientôt une turbine à gaz pour palier aux difficultés d’approvisionnement de son électricité.
    Il n’y a pas que les centrales nucléaires pour la production d’électricité.
    Et là avec un tel investissement l’ouvrier ne sera pas irradié au travail.

  95. Vivre
    3 mars 2012 at 18 h 29 min

    Trop facile!!!

    Fukushima: pas de responsabilités individuelles dans l’accident

    http://www.romandie.com/news

    TOKYO – Le Premier ministre japonais Yoshihiko Noda a estimé samedi que personne en particulier ne pouvait être tenu pour responsable de l’accident nucléaire de Fukushima, mais que chacun devait partager cette douleur.

  96. Thernobil
    3 mars 2012 at 13 h 56 min

    Faudrait se dépêcher à améliorer les conditions de travail des salariés du nucléaire car si les socialistes arrivent à la tête de l’état ils fermeront plusieurs centrales.
    Combien avons nous signer de pétitions à l’entrée des centrales nous indiquant des jours meilleurs pour les salariés du nucléaire ?
    Une réunion de plus, une pétition de plus et alors ma dose en zone contrôlée va t’elle diminuée la semaine prochaine ?
    Dépêchez vous avant qu’une loi nous interdise le rêve.

    • Moi
      4 mars 2012 at 1 h 34 min

      Bien sur que les socialos fermeront des centrales. Comme jospin en 1997 avec superphenix. Et qui vote pour Le Hollande??? Des travailleurs dont une majorité dans le monde du nucleaire. Ou comment scier la branche sur laquelle on est. on vote pour le fossoyeur de plusieurs dizaines de miliers d’emplois… C’est beau l’ecologie, quand ca concerne les autres.

  97. ZE
    2 mars 2012 at 22 h 25 min

    Une MERVEILLE de SENSIBILITE et de BEAUTE!

    Le metteur en scène anglais Sir Ridley Scott avait lancé un Concours mondial de Film intitulé “ Dites-le à votre manière ! “, concours organisé à l’intention de ceux qui désiraient devenir metteur en scène et auquel plus de 600 cinéastes ont participé !

    Les conditions de participation étaient les suivantes …

    La longueur du film présenté ne devait pas dépasser 3 minutes,

    Le texte ne devait pas avoir plus de 6 lignes,

    Le sujet abordé devait être “captivant“!

    Le metteur en scène Keegan Wilcox a été le grand gagnant avec son film intitulé « PORCELAIN UNICORN » (« La Licorne de porcelaine ») dont le sujet était … »Une histoire vécue par deux personnes que tout oppose et qui pourtant restent très proches l’une de l’autre! »

    Pour comprendre pourquoi ce film a gagné haut la main …

    cliquez sur ce lien …

    http://www.porcelainunicorn.com/

  98. le furet
    2 mars 2012 at 0 h 45 min

    Ouf, ça monte, ça monte

    26 visiteurs sur le site actuellement.

    3 159 visiteurs aujourd’hui.

    1 220 393 visiteurs depuis le début.

    C’est dingue.

  99. webmaster MZC
    1 mars 2012 at 22 h 39 min

    Nous avons reçu cette information ce soir

    La FNME CGT organise très bientôt une grande réunion inter fédérale sur les questions de la sous-traitance dans le nucléaire.

    Tous les délègues syndicaux des donneurs d’ordre AREVA – ANDRA – CEA – IRSN- EDF avec ceux des entreprises sous-traitantes y seront conviés.

    La guerre sociale dans le nucléaire va très prochainement débuter afin d’obtenir ce statut unique de haut niveau que nous réclamons depuis le début de notre aventure ?

    Il nous apparait que toutes les conditions sembles réunies pour la réussite de cette bataille (la misère sociale des salariés, les mauvaises conditions de vie et de travail, le début des arrêts de tranche, toutes les fédérations concernées, tous les secrétaires des donneurs d’ordre, tous les délégués du privé et certainement la confédération).

    Au travail les amis, le temps nous presse et nous devrons être prêts à déclencher un mouvement de très grande envergure.

    Restez à l’affût des nouvelles sur notre site internet pour connaître le départ de la bagarre.

    Imaginons un instant que les autres organisations syndicales veuillent elles aussi rentrer dans la danse pour l’intérêt de tous les salariés de cette industrie …oulala oulala ça pourrait faire mal et très très vite.

    merci Charlotte pour l’info (bises) 🙂

  100. l'abeille sociale
    1 mars 2012 at 17 h 02 min

    Arrêté relatif à la réglementation technique générale applicable aux INB
    08/02/2012 11:36

    L’ASN et les ministères chargés de la sûreté nucléaire complètent la réglementation technique générale applicable aux installations nucléaires.
    A la suite de la publication de la loi n°2006-686 du 13 juin 2006 relative à la transparence et à la sécurité en matière nucléaire (« loi TSN »), désormais intégrée au code de l’environnement, et du décret n°2007-1557 du 2 novembre 2007 relatif aux installations nucléaires de base (INB), l’ASN a engagé, en association avec les ministères chargés de la sûreté nucléaire, la refonte de la réglementation technique générale applicable aux installations nucléaires de base.

    L’ASN et la DGT soutiennent l’initiative d’HERCA en faveur d’une harmonisation des modalités du suivi de l’exposition des travailleurs aux rayonnements ionisants

    Nouvelle détection de traces d’iode 131 dans plusieurs pays européens

    Rapport IEER-Wise-Greenpeace France «Sûreté nucléaire en France post-Fukushima» : réunion entre l’ASN et Greenpeace

    L’ASN et les ministères chargés de la sûreté nucléaire complètent la réglementation technique générale applicable aux installations nucléaires

    Le 29 février 2012, l’Autorité de sûreté nucléaire a été informée d’un incident survenu dans un immeuble d’habitation de 6 étages situé au 11, quai Claude Bernard à Lyon (7ème arrondissement).

    http://www.asn.fr/

  101. La taupe
    1 mars 2012 at 15 h 13 min

    La France peut-elle sortir du nucléaire ?

    Comment, à quelles conditions et à quel rythme la France peut-elle sortir du nucléaire? Débat entre Alain Grandjean, économiste, co-fondateur de la société Carbone 4, et Benjamin Dessus, ingénieur et économiste, président de l’association Global Chance

    http://www.dailymotion.com/video/xmhul3_la-france-peut-elle-sortir-du-nucleaire-3-3_news

  102. Carte noir
    1 mars 2012 at 14 h 49 min

    Plus de 2 milliards d’euros de pertes pour Areva en 2011

    Selon nos informations, le groupe nucléaire va publier vendredi une perte nette supérieure à 2 milliards d’euros, la première de son histoire. Ce n’est pas le seul problème de Luc Oursel, le nouveau patron d’Areva, qui doit faire face à cinq dossiers sensibles.

    http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/energie-environnement/20120229trib000685678/plus-de-2-milliards-d-euros-de-pertes-pour-areva-en-2011.html

  103. Décontamineur
    1 mars 2012 at 14 h 19 min

    Sécurité nucléaire en France : le dispositif actuel et les interrogations après l’accident de Fukushima

    http://www.vie-publique.fr/actualite/dossier/securite-nucleaire/securite-nucleaire-france-dispositif-actuel-interrogations-apres-accident-fukushima.html

  104. Transparence
    1 mars 2012 at 13 h 17 min

    Un boîtier trop curieux et trop cher.

    ERDF envoi la société SPIE pour imposer ce nouveau truc !

    Linky, nouveau compteur électrique communicant déployé par EDF et obligatoire dès 2012 dans les logements neufs, ne plaît pas à tout le monde et qui pose des problèmes de respect de la vie privée, explique la Cnil sur son site internet. http://www.cnil.fr/en-savoir-plus/fiches-pratiques/fiche/article/les-compteurs-electriques-intelligents-en-questions/

    http://www.lepoint.fr/high-tech-internet/linky-le-nouveau-compteur-edf-qui-fait-polemique-08-09-2010-1233737_47.php

  105. Camélito
    1 mars 2012 at 11 h 28 min

    Les brèves du CCE d’EDF SA

    NUCLEAIRE

    Au Royaume-Uni, Nuclear Management Partners (NMP), exploitant du site de Sellafield Ltd, a conclu un premier contrat-cadre de long terme de 1,8 milliards d’euros avec deux consortiums chargés d’étudier le déclassement de ce site. Il s’agit là d’une nouvelle approche de la sous-traitance mise en place par le consortium NMP, qui associe Amec, URS Corp. et Areva.

    L’IRSN a annoncé que la contamination radioactive du site de Fukushima est désormais « chronique et pérenne ». Les rejets d’iodes radioactifs ont atteint 408 millions de milliards de becquerels. Ces iodes ont une durée de vie très courte mais l’explosion a également libéré de grandes quantités de césiums radioactifs (58 millions de milliards de becquerels) dont la période radioactive est de 30 ans. Il reste donc aujourd’hui 98 % de sa radioactivité initiale dans l’environnement.

    Selon un rapport publié par l’Union of Concerned Scientists (UCS), des problèmes potentiellement graves ont été décelés sur plusieurs réacteurs nucléaires aux Etats-Unis. Ces défaillances se seraient produites car les propriétaires auraient toléré des problèmes connus et auraient pris des mesures insuffisantes pour les corriger.

    Le 28 février, le tribunal de Privas a relaxé deux militants de Greenpeace qui s’étaient introduits en décembre dernier dans la centrale nucléaire de Cruas (Ardèche). Des raisons de procédures ont été invoquées. Le procureur de Privas a dix jours pour faire appel.

  106. le fou
    1 mars 2012 at 11 h 16 min

    Le corbeau sur un arbre perché
    Ne foutait rien de la journée.
    Le lapin, voyant le corbeau,
    L’interpella et lui dit aussitôt :
    Moi aussi, comme toi, puis-je m’asseoir
    Et ne rien foutre du matin jusqu’au soir ?

    Le corbeau lui répondit de sa branche:
    Bien sûr, ami à la queue blanche,
    Dans l’herbe verte tu peux te coucher
    Et ainsi de la vie profiter.
    Blanc lapin s’assit alors par terre,
    Et sous l’arbre resta à ne rien faire,
    Tant et si bien qu’un renard affamé,
    Voyant ainsi le lapin somnoler,
    S’approcha du rongeur en silence,
    Et d’une bouchée en fit sa pitance.

    Moralité :
    Pour rester assis à ne rien branler
    Il vaut mieux être très haut placé.

    Les accidents du travail et maladies professionnelles explosent

    http://www.leprogres.fr/jura/2012/03/01/les-accidents-du-travail-et-maladies-professionnelles-explosent

  107. Misère
    1 mars 2012 at 0 h 54 min

    Pour moi c’est clair, le nucléaire oui en attendant autre chose de moins risqué, mais comme ça, autant l’arrêter tout de suite.
    Marre de souffrir, de voir souffrir et de faire souffrir ceux qui nous entourent.

  108. Fusion
    1 mars 2012 at 0 h 41 min

    Sur Cruas, une copine à reçue une caisse sur la tête à la déchéterie et est partie à l’hôpital sans faire la déclaration d’accident sur le site.
    Arrivant à l’hôpital elle a déclarée l’accident du travail en accident domestique et donnée sa carte de sécu.
    Quelques temps après, elle a perdue la voix sans comprendre pourquoi.
    Impossible de faire la relation entre l’accident et son état, puisque elle ne l’avait pas déclarée. OK, il faut le dire, elle était en CDD et la seule condition pour pouvoir revenir sur le site, c’était de faire le mouton.
    Merci EDF qui permet de telles situations dans le Pays du droit de l’homme.

  109. Sherpa du nucléaire
    29 février 2012 at 23 h 52 min

    Domination Allemande : « Ouvrons les yeux ! »

    http://www.politique-actu.com/debat/domination-allemande-ouvrons-yeux/369812/

    Il est écrit par un Grec

  110. 29 février 2012 at 17 h 06 min

    lotmer / verite désolé mais trop de messages postés sur beaucoup trop de pages .

    Expliquez nous calmement les problèmes que vous rencontrez et dérives que vous constatez sur vos sites respectifs Belleville/Dampierre .

    😉 @+ les copains

  111. 29 février 2012 at 7 h 49 min

    Vidéo à partir de 16mn20 ÉDIFIANT

    http://videos.tf1.fr/jt-20h/le-20-heures-du-28-fevrier-2012-7020316.html

    Nous connaissons tous pareilles pratiques .
    Cruas + de 40 places réservés aux travailleurs handicapés ( elles servent surtout aux personnes victimes d’un accident du travail mais qui ne se font pas arrêter et qui continu de travailler sur le site ) grrrr

    Attention chers collègues aux séquelles possibles…

    @+

    Frauder c’est pas bien !!!! 😉

    • Révolté
      1 mars 2012 at 0 h 17 min

      Dans le nucléaire c’est encore pire.
      Il suffit de regarder le registre des infirmeries, les CHSCT le peuvent, et nous pouvons constater la différence entre la réalité et l’affichage fait par EDF et les entreprises privées. Sans parler de tous ceux que ne passent pas par les infirmières et qui partent directement avec les chefs, à l’hôpital. Magouille!!!! c’est peu dire!!! escroquerie et plus.

  112. ON LÂCHE RIEN !
    28 février 2012 at 22 h 46 min

    Relaxe des 2 militants de Greepeace qui s’étaient introduits dans la centrale de Cruas (Ardèche)
    Le tribunal correctionnel de Privas a relaxé mardi pour des raisons de procédure les deux militants de Greenpeace jugés pour s’être introduits en décembre 2011 dans la centrale nucléaire de Cruas, en Ardèche.
    Lors de l’audience le 24 janvier dernier, le parquet avait requis une peine de quatre à six mois de prison avec sursis et 1.000 à 1.500 euros d’amende à l’encontre de Julien André, un informaticien de 39 ans, et Vincent Roquelore, un photographe de 34 ans.
    Tous deux étaient jugés pour « violation de domicile et locaux professionnels » et « dégradation de biens publics en réunion », délits passibles de 7 ans de prison.
    « Le tribunal a déclaré nulle la procédure et a retenu nos arguments sur la notification tardive des droits des prévenus, ainsi que la non-information des délits qui leur sont reprochés », a déclaré à l’AFP l’avocat de Greenpeace, Me Alexandre Faro.
    « Durant toute leur garde à vue, on leur a signifié qu’on leur reprochait une intrusion sur un site intéressant la défense nationale, ce qui est passible de 6 mois d’emprisonnement », a dit l’avocat.
    Or, a-t-il ajouté, « ils ont été mis en examen et jugés notamment pour violation de domicile, ce qui est passible d’un an d’emprisonnement ».
    Selon Me Faro, le tribunal de Privas « est allé plus loin » que le tribunal correctionnel de Troyes.
    Le 21 février, celui-ci s’était déclaré « incompétent » pour juger neuf autres militants de Greenpeace qui s’étaient introduits dans la centrale nucléaire de Nogent-sur-Seine (Aube) en décembre 2011, renvoyant la balle au parquet.

    RAPPORT SUR LES SOCIÉTÉS FRANÇAISES D’INGÉNIERIE ET DE CONSEIL EN TECHNOLOGIES

    http://www.mediateur.industrie.gouv.fr/pdf/rapport-ste-ingenierie.pdf

    A PROPOS DU DÉLIT DE MARCHANDAGE

    http://www.pratiq.fr/newsletter/lettre1-071106/avocat.pdf

  113. Vivre
    28 février 2012 at 19 h 50 min

    Bonjour à tous,

    sauf imprévu, le journal de TF1 au 20H diffusera ce mardi 28 février un reportage sur le camouflage des arrêts de travail.

    Tiens, un air de vécu dans le nucléaire.

    Chez nous, sur les sites, il n’est pas interdit de se faire mal, ce qu’est proscrit, c’est de les déclarer!!!

    Le but étant de faire baisser le compteur des accidents pour faire croire que tout va bien dans le nucléaire.

  114. Camélito
    25 février 2012 at 20 h 34 min

    Les brèves au quotidien du CCE d’EDF SA

    NUCLEAIRE

    L’IRSN a « eu connaissance de la détection de traces d’iode 131 dans l’air », par la Finlande et la Suède, sur des prélèvements de poussières atmosphériques réalisés sur la période du 21 au 23 janvier. D’autres pays européens ont signalé la présence d’iode 131 sur des prélèvements effectués au cours de ce même mois. Des investigations sont en cours pour déterminer l’origine et la date de ces rejets radioactifs.

    Selon la presse belge, une inspection surprise de l’Agence fédérale de contrôle nucléaire (AFCN) démontre que les bâtiments dans lesquels la société de traitement des déchets nucléaires Belgoprocess stocke ses déchets radioactifs doivent bénéficier urgemment de mesures de sécurisation. Différents manquements ont été constatés, notamment en matière de prévention et sécurité incendie dans les entrepôts de stockage.

  115. ZE
    25 février 2012 at 14 h 36 min

    « On parlait jusqu’à présent nettement moins de Beznau dans les médias suisses que de Fessenheim »..

    Est-ce que la nature historique d’EDF SA y est pour quelque chose ?
    La question mérite d’être posée…

    La plus vieille centrale du monde se trouve en Suisse

    http://www.lalsace.fr/actualite/2012/02/25/la-plus-vieille-centrale-du-monde-se-trouve-en-suisse

  116. ON LÂCHE RIEN !
    24 février 2012 at 22 h 12 min

    La dette – Les fous ont pris le contrôle de l’asile
    http://blogs.mediapart.fr/blog/jean-moxhon/030212/la-dette-les-fous-ont-pris-le-controle-de-lasile

    Planque radioactive
    Le 14 février 2012
    Le nucléaire, c’est une bonne affaire sauf pour celui qui descend la poubelle

    http://owni.fr/2012/02/14/planque-radioactive/

  117. Camélito
    24 février 2012 at 22 h 08 min

    Les brèves au quotidien du CCE d’EDF SA

    NUCLEAIRE

    Le directeur de la centrale de Fessenheim a affirmé que le réacteur n°2 de la centrale sera remis en service début mars, à l’issue de la 3e visite décennale, débutée en avril 2011, sous condition du feu vert de l’Autorité de sûreté nucléaire.
    Plusieurs jours après un premier arrêt contraint de la tranche n°2 de la centrale de Cattenom, une panne technique a conduit à un nouvel arrêt de cette tranche qui pourrait durer plusieurs jours.

    La cour d’appel d’Orléans a confirmé un jugement du tribunal des affaires de sécurité sociale de Tours qui a refusé de reconnaître la « faute inexcusable » d’EDF dans le suicide d’un technicien de la centrale nucléaire de Chinon en 2004. Le médecin du travail de
    l’époque avait fait des constats faisant référence « à une alerte de risque psychosocial » qui concernait 50 % des agents de services. Selon la cour d’appel, ces constats « n’apparaissent pas concerner au premier plan » ce technicien.

  118. l'abeille sociale
    24 février 2012 at 21 h 57 min

    La bande annonce du nouveau film de Alain de HALLEUX, le cinéaste de RAS NUCLEAIRE.

    http://www.youtube.com/watch?v=3hAqqoe_QzI

    à partir du 6 mars sur http://fukushima.arte.tv

    Souhaitons-lui bonne chance pour cette nouvelle création.

    Merci Alain pour ton envie de donner au monde la transparence nucléaire qu’il mérite.

  119. 23 février 2012 at 7 h 36 min

    Excellentes les petites vidéos de la série « Dessine-moi ». Elles sont bienvenues sur votre site.
    Cordialement
    Deedoff

  120. Camélito
    22 février 2012 at 23 h 01 min

    Les brèves au quotidien du CCE d’EDF SA

    Le tribunal de Troyes s’est déclaré incompétent pour juger les neuf militants de Greenpeace qui avaient pénétré dans la centrale de Nogent-sur-Seine en décembre dernier. Il estime en effet que le qualificatif de violation de domicile ne pouvait être retenu et a invité les pouvoirs publics à invoquer un autre chef d’accusation, à savoir : introduction non autorisée dans un bâtiment intéressant la défense nationale.

    Le 18 février, un des deux réacteurs de la centrale de Temelin, en République Tchèque, a été arrêté en raison d’une défaillance sans gravité sur une conduite de vapeur dans la partie non nucléaire de l’installation. Selon un porte-parole de la centrale, l’incident n’a eu aucune conséquence sur la sûreté.

  121. la gazette
    22 février 2012 at 18 h 33 min

    De toute façon, nous allons tout droit au sort de la grèce, du portugal, de l’espagne, de l’italie et de tous les autres si nous ne nous bougeons pas le cul.

    Des gens qui pleurent, j’en vois tous les jours amis est-ce qu’ils sont prêts à se bouger?

    Quand je vois la vie des salariés du privé dans le nucléaire, cela me donne envie de gerber!

    Battez-vous, bordel de merde avant qu’ils vous achèvent.

    Soyez des hommes et non des larves.

  122. luce
    21 février 2012 at 22 h 11 min

    RETRAITE
    La Commission européenne prône un relèvement de l’âge de la retraite
    Après la phase de consultation lancée le 7 juillet 2010 dans un Livre vert (v. Bref social n° 15650 du 12 juillet 2010), la Commission européenne a adopté, le 16 février, un Livre blanc sur les retraites. Elle y préconise d’aligner l’évolution de l’âge de la retraite sur celle de l’espérance de vie.

    http://www.wk-rh.fr/actualites/upload/WP-Pensions-FR.pdf

  123. 21 février 2012 at 14 h 54 min

    Bonjour Mr Champ Roger , bienvenue parmi nous et merci pour votre commentaire .

    Nous défendons ici l’intérêt des salariés de cette industrie qui n’est pas prête d’arrêter dans l’immédiat…

    @+

  124. CHAMP Roger
    21 février 2012 at 10 h 29 min

    Bonjour,

    Je me permets de donner un point de vue bien que n’étant absolument pas dans le secteur du nucléaire.

    J’indique tout d’abord , et j’entends ou je lis déjà les cris de beaucoup, que je suis pour la sortie du nucléaire à moyen terme en avançant toutes les solutions ( et qu’on ne dis pas qu’elles n’existent pas ) d’économie d’énergie et de productions alternatives non polluantes.

    Mais je tiens aussi à préciser que la question des statuts et des conditions de travail et de reconversion des salariés de votre secteur, doit évidement être au centre de ce qui serait un nouveau plan national pour une production d’énergie sans risque actuel et futur .

    Salutations.

    Roger CHAMP, retraité secteur santé-action sociale , membre de la Gauche

    • sccarabee
      22 février 2012 at 19 h 42 min

      bonjour Mr Roger CHAMP,
      je travail dans le nucléaire depuis des années je suis prestataire et si le nucléaire n’existait pas je serai peut être au chômage ?????.
      Car cela me fait vivre ainsi que ma famille quelle énergie peut faire travailler autant de personnes ? Le seul point négatif du nucléaire et le traitement des déchets et l’autre le comportement du personnels EDF avec leurs prestataires car ont est traiter comme au moyen age moins que rien .
      Sccarabée travailleur prestataire qui survie dans ce monde actuel .

  125. mado
    20 février 2012 at 21 h 28 min

    un mot BRAVO!
    l’organisation est essentielle
    l’action en suite
    courage et notre soutien

  126. 20 février 2012 at 15 h 04 min

    Slt le bon samaritain , c’est bien triste cela…et c’est malheureusement de plus en plus fréquent aujourd’hui dans diverses boites

    Regarde le commentaire de l’abeille sociale du 14 février 2012 at 22 h 13 min en réponse à Bertrand

    Bonsoir Bertrand.

    D’après le retour des salariés, le résultat des NAO dans l’entreprise est catastrophique « comme d’habitude »…

    La suite au-dessus

    @+

  127. le bon samaritain
    20 février 2012 at 8 h 13 min

    Le savez vous ?
    Le 28 Février, nous avons un collègue de travail qui passe au prudhommes pour licenciement.
    J’ai appris qu’il était ancien délégué du personnel , maintenant il a arrêté (plus de mandat) et se retrouve menacer d’être mis à la porte.
    J’ai appris qu’il était soutenu par 2 syndicats !
    Mais il y en a 3 en fait et un qui parle au nom de tous les salarié (mdr)
    Pourquoi manque t-il 1 syndicats sur les 3 ?
    Défende t-il plus la direction ?
    Bravo aux syndicats qui eux ne laissent pas tomber et défendent ce salariés.
    Alors à tous les salariés ouvrez les yeux, moi je suis de Polinorsud

  128. janvier
    20 février 2012 at 1 h 06 min

    «Nous avons sauvé les gens plutôt que les banques»

    L’ancien ministre de l’Economie argentin, Roberto Lavagna, a sorti son pays de la crise en 2002, en se passant des services du FMI. Il préconise la même solution pour la Grèce.

    http://www.liberation.fr/economie/01012390907-nous-avons-sauve-les-gens-plutot-que-les-banques

  129. Luce
    17 février 2012 at 23 h 09 min
  130. 17 février 2012 at 9 h 34 min

    Salut DD l biker .
    Tiens nous au courant de la décision prise par les Prud’Hommes le 21 Mars STP.
    Des FAYOTS malheureusement, ils y en à dans toutes les boites prêt à faire n’importe quoi n’importe comment… oui la roue tourne et gare à eux 😉
    @+

  131. DD l biker
    17 février 2012 at 9 h 28 min

    Salut les copains !
    En AT depuis le mois de Novembre, trois mois sans salaires parce que je suis militant CGT. Mon conducteur de travaux ne me fait pas parvenir mon attestation de salaire.
    J’ai passé de bonnes fêtes, pas de cadeaux à mes enfants, découverts bancaires et dégradation de mon état de santé.
    Je tiens à remercier ZE et Pascal qui m’aident (ZE que ferais-je sans toi).
    Je passe aux Prud’Hommes le 21 Mars.
    Je veux voir s’il arrive à me regarder en face.
    Et merci à tous les FAYOTS Prosegur. (Ceux qu’il a acheté avec de bonnes planifications, des places de chef et des heures supplémentaires)
    La roue tourne.

    • ZE
      17 février 2012 at 21 h 11 min

      salut DD,

      comme d’habitude,se sont les salariés qui payent le prix fort des conditions de travail dans le nucléaire.

      Ils ont bon se vanter qu’il n’y a pas d’accidents du travail, le résultat est la, et tu connais aujourd’hui, comment ils traitent ceux qui se démènent tous les jours et qui sont victimes d’un accident.

      A quoi bon s’afficher sur les journaux à coté d’associations caritatives, alors, qu’avec des cas comme le tien, la vérité les ratrappe?

      On ne lâche rien, mon DD et nous serons présents lors de ton procès.

      Bon rétablissement et courage à toi et aux tiens.

      J’en profite pour passer un petit bonjour à la petite voix (une autre victime du traitement social de ton entreprise), que je n’ait pas encore eu le temps de contacter.

      On ne lâche rien mes amis.

      • ON LÂCHE RIEN !
        17 février 2012 at 23 h 01 min

        Actions mes amis pour que justice soit rendue à notre Dédé.
        Honte à PROSEGUR un vrai scandale de ne pas remettre l’attestation des salaires.
        Un affichage obligatoire du jugement a l’accueil de la centrale EDF de Cruas s’impose.
        L’affichage et la diffusion des tracts est un devoir essentiel afin de faire cesser les violences psychologiquement inacceptable.
        Il n’y a de bonheur possible pour personne sans le soutien du courage.
        On ne lâche rien Dédé.

        • sccarabee
          22 février 2012 at 19 h 50 min

          courage dédé cruas pense à toi .

  132. On lâche rien
    16 février 2012 at 22 h 25 min

    Le code 8299Z APE ou NAF ne corespond a aucune convention collective
    En cas de pluralité possible, c’est l’employeur qui decide.
    Exemple,tu livre de la viande.Tu fais partie du transport de marchandise ou de la viande?
    Les banques qui font de l’assurance,c’est les banques,l’assurance?
    Tu transportes des balles, c’est la convention des trous ?
    Tu livres des fosses, c’est la convention septique qui s’applique ?
    Tu bosse chez EDF c’est le statut qui s’applique?
    Merci EDF pour L’offre la mieux-disante
    à KS SERVICES.
    la boite vaseline et latex !!!

    CHARLEVILLE-MEZIERES – Le tribunal correctionnel de Charleville-Mézières a relaxé mercredi l’ancien directeur de la centrale nucléaire de Chooz (Ardennes) qui était poursuivi pour harcèlement moral envers sept salariés, a-t-on appris auprès des avocats.

    Jean-Paul Joly, 55 ans, qui dirige la centrale nucléaire de Civaux (Vienne) depuis son départ de Chooz en 2008, avait comparu le 19 janvier après la plainte de sept cadres qui dénonçaient des techniques de « management par la terreur ».

    Selon eux, M.Joly avait multiplié les insultes, les humiliations et les manoeuvres vexatoires à leur égard entre 2005 et 2008.

    A la barre, l’ancien directeur de Chooz s’était défendu de tout harcèlement, estimant qu’il était « juste un directeur exigeant qui veut faire passer des principes de rigueur ».

    A l’issue de l’audience, qui s’était prolongée tard dans la nuit, la substitut du procureur n’avait pas requis de peine, s’en remettant à la décision du tribunal.

    « Le tribunal, qui a examiné scrupuleusement l’affaire 11 heures durant, a légitimement estimé qu’il s’agissait d’un conflit d’ego et d’orientation entre des personnes, mais certainement pas de harcèlement », a expliqué à l’AFP Jean-Pierre Mignard, l’avocat du directeur.

    Pour Xavier Médeau, l’avocat d’une plaignante, « l’enquête était incomplète et les preuves ont manqué pour convaincre le tribunal », a-t-il regretté.

    « Dans les situations de harcèlement, les victimes ont plus intérêt à saisir le conseil de Prud’hommes que la juridiction pénale », a estimé l’avocat

  133. 16 février 2012 at 18 h 54 min

    Bonsoir,luce je suis le délégué syndical CGT Comi service et secrétaire du chsct.
    Je me suis permis de joindre la direction de Comi service au sujet du calendaire de ce jour,et je peut t’assurer que rien ne vient de la direction ,mais simplement encore peut être d’un chef qui veut faire du zèle.
    Aussi tu peut me joindre par tel mon numéro t’as qu’as le demander et il est afficher sur tous les site ,mais la direction n’a rien dit pour ton calendaire, donc appel et ensuite si rien nous agirons en commun et la CGT c’est toujours AGIR .

  134. luce
    15 février 2012 at 23 h 41 min

    COMI SERVICE, entreprise d’échafaudage maltraite ces salariés en déplacement.
    Après 8h de route avec nos voitures personnelles pour les grands déplacement et quelques heures pour la prise de service sur chooz, notre entreprise refuse de nous payer le calendaire ce jour.
    Très dur d’assumer de notre poche les repas et l’hôtel de cette journée. Est-ce normal qu’ils ne nous payent pas le calendaire de cette journée? pourtant nous ne sommes plus chez nous et les frais deviennent de plus en plus pesants.
    Quelle merde ce nucléaire. Plein le cul de cette Mafia. Que du cinéma la venue de Sarko sur les sites nucléaires. Il va nous faire crever avec ces conditions de merde.

  135. buba
    15 février 2012 at 23 h 28 min

    Nous cherchons des infos sur cette société (KS SERVICES). Si vous savez quelle est leur convention, merci de nous informer. Ils nous disent qu’ils n’en n’ont pas. C’est étonnant.
    Merci pour toute info.

  136. L'abeille sociale
    15 février 2012 at 23 h 04 min

    Une nouvelle entreprise voit le jour sur Cruas (KS services).

    Ce que nous dénonçons depuis le début s’accentue sur les terres du nucléaire français.

    Ils remplacent des salariés statutaires au magasin général par des salariés de la sous-traitance.

    Quel spectacle, des salariés d’EDF limités à faire de l’accueil au balcon.

    Si nous ne faisons rien, demain, le statut EDF, ne sera qu’un beau souvenir.

    Mr Marcel Paul doit rougir de rage et de honte dans sa tombe!!!

    Pendant ce temps, ils sont remplacés par de salariés « KS services » sans conventions collectives, sans déplacement, sans panier et payés au niveau du SMIC.

    Il serons forcément plus corvéables sans représentants syndicaux sur place.

    L’enchère aux esclaves « sous-traitants » loo-cost » est ouverte.

    Nous ne les laisseront pas faire et notre site « MA ZONE CONTROLEE », le syndicat CGT du site, ainsi que le CHSCT va donc suivre cette entreprise de très près.

    Ils ne sont pas à leur première en la matière. Une condamnation pour des faits semblables à déjà eu lieu auparavant.

    http://droit-finances.commentcamarche.net/jurisprudence/cour-de-cassation-1/indedits-2/2917085-cour-de-cassation-criminelle-chambre-criminelle-1-septembre-2009-08-88-309-inedit

    Il leur faut certainement d’autres, pour qu’ils comprennent enfin.

    La précarité dans le nucléaire s’accentue un peu plus chaque jour et fait des ravages parmi nous.

    Au début du mois, c’était la nouvelle entreprise de restauration entreprise qu’a tenté tirer vers le bas les salaires de ces salarié(e)s en faisant le forcing pour les embaucher avec une perte sèche jusqu’à 3000€ par an. Il à fallut un rapport de force des salariées, de notre syndicat et des membres CGT du CHSCT, pour en finir avec ces pratiques.

    D’autres entreprises sur le site montrent les oreilles de la précarité à tout prix « plus qu’avant ». Nous n’hésiterons pas à les dénoncer ici et devant le site très prochainement.

    Il nous faut obtenir ce statut unique, pour ne plus voir ces pratiques ignobles sur nos centrales nucléaires.

    Bon courage aux patrons, pour les prochains arrêts de tranche. Je pense qu’ils vont être agités

    http://www.matierevolution.org/spip.php?article1960

  137. l'abeille sociale
    14 février 2012 at 22 h 13 min

    Bonsoir Bertrand.

    D’après le retour des salariés, le résultat des NAO dans l’entreprise est catastrophique « comme d’habitude ».

    Alors que le prix du carburant connaît son plus haut niveaux, la direction ne prend pas en compte ce fait et elle nous accorde une misère. Par contre, elle accorde des véhicules de service à tous ceux qu’ont des responsabilités d’encadrement avec carburant entretien, et assurances comprises.

    Certainement que ceux qu’ont signé les accord, vont avoir un véhicule de service.
    Pour les augmentations, la même chose. Certains n’ont rien, d’autres ont obtenu, 15, 20, 30, 40, 50, 60, 70, jusqu’à plusieurs centaines d’€ par mois. La plus grande part à été attribuée pour ne pas se faire rattraper par le SMIC. Elles ont été données à la tête du client et de façon à séparer les salariés. Pas d’augmentation générale.

    Pour le reste, que de la misère et loin des besoins et des attentes du personnel.

    Le pire, c’est que les deux syndicats (CFDT et CFTC) ont signés ce misérable accord, alors que la CGT leur demandé de faire monter le rapport de force pour obtenir une augmentation de salaire, des primes de contrainte, des IPD, des GD, etc à l’auteur des attentes des salariés exprimés sur notre questionnaire.

    Nous avions avertis la direction que le personnel était épuisé et terrassé par les augmentations du coût de la vie et des rythmes de travail exorbitants, et qu’il fallait le récompenser sa juste valeur.

    Rien pour l’égalité entre les hommes et les femmes.

    Rien concernant les personnes victimes d’un handicap.

    Rien sur l’ancienneté, les autres syndicats ont fait enlevé notre demande de transformer les jours de congés supplémentaires en argent (prime d’ancienneté). Avant que ces deux syndicats signent les accord d’harmonisation, certains d’entre nous touchaient jusqu’à 120€ par mois. Pas négligeable pour des petits salaires comme les nôtres.

    Il en est rien. Comme seul remerciement, nous avons reçu une charte de bonne conduite et de respect à signer.

    Pendant ce temps, nous avons appris que tout l’encadrement, a effectuer une ballade en bateau mouche, réservé pour la journée à cette effet, ou le champagne et les bonnes choses n’en manquaient pas sur les tables.
    oui, à la spie, il y a les servants et les autres. Merci patron.

    Ah, c’est vrai, une prime de lavage des bleus à été accordée.

    Nous vous ferons suivre l’accord, puisque depuis peu, il est devenu officiel. Il fallait respecter un délais officiel, après la signature des autres syndicats.

    La CGT, seul syndicat SPIE-DEN à avoir consulté le personnel, n’a pas signé cet accord, comme l’a souhaité une grande majorité du personnel.

    C’est pour cela qu’il faut engager très prochainement une bataille commune sur tous les sites pour l’obtention d’un statut unique. Seul moyen de contourner les syndicats qui sont à la botte de la direction et qu’avec des accords minables ont mis à mal nos conditions de vie et de travail.

    Dommage que les autres syndicats signent facilement et qu’ils ne soient pas d’accord pour créer une intersyndicale, car ce sont encore les salariés qui payent cher, très cher, le prix de leur « trop facile » signature.

    Le syndicat CGT reste à votre disposition pour faire une réunion avec le personnel, notamment, concernant les risques de fermeture de votre site et de l’avenir de vos emplois si par malheur cela arrivé.

    N’hésite pas à faire connaître à tous les salariés de SPIE-DEN, cet espace de dialogue.

    Pour les primes d’intéressement et de bénéfices, nous n’avons pas encore des réponses. Comme d’habitude, nous allons encore toucher un petit % de leurs grands bénéfices.

    Au fait, apparemment, les cadres ont touché une très bonne prime (plusieurs milliers d’euros) pour les remerciements des services rendus. C’est bien qu’ils la touchent, ils la méritent certainement, mais nous toujours rien de RIEN.

    • 15 février 2012 at 18 h 40 min

      Écrivez sur une affiche sur vos vêtement de travail l’adresse du site internet et en dehors faite savoir au monde ce que c’est le nucléaire low cost qu’ils sont en train de créer

  138. bertrand
    14 février 2012 at 19 h 40 min

    Spie Den fessenheim ,mais pas moyen d’avoir les chiffres
    C’est une misère , aucun chiffre sur l’intéressement a Fessenheim et participation au bénéfice,a savoir que 8 mois d’arrêt de tranche et que Spie groupe a atteint les 4 milliards donc en théorie une bonne participation au bénéfice mais pour l’intéressement pas de chiffre

  139. On lâche rien
    14 février 2012 at 18 h 41 min

    A savoir (Edf appel d’offres)
    Le fait de méconnaître les dispositions du code du travail relatives au repos hebdomadaire et au repos dominical est puni de l’amende prévue pour les contraventions de la 5e classe. Les contraventions donnent lieu à autant d’amendes qu’il y a de salariés illégalement employés. Les peines sont aggravées en cas de récidive dans le délai d’un an.
    5° 1 500 euros au plus pour les contraventions de la 5e classe, montant qui peut être porté à 3 000 euros en cas de récidive lorsque le règlement le prévoit, hors les cas où la loi prévoit que la récidive de la contravention constitue un délit.

    http://www.travail-emploi-sante.gouv.fr/informations-pratiques,89/fiches-pratiques,91/duree-du-travail,129/le-travail-du-dimanche,1018.html

    http://droit-finances.commentcamarche.net/legifrance/37-code-penal/90697/des-peines-contraventionnelles

  140. bertrand
    14 février 2012 at 15 h 13 min

    Salut a tous
    Que disent les nao ,connaissez vous les valeurs environ de participation de bénéfice et d’intéressement ?
    Si déjà on trouve pas un accord pour les nao , serai bien de savoir si 2012 on va se prendre la carotte ou pas ou vont-ils verser une belle prime ,Fessenheim avait un grand arrêt de tranche en 2011
    merci a tous
    merci a tous

  141. dodo
    14 février 2012 at 14 h 00 min

    Très intéressent et facile à comprendre pour tous « vidéos » sur les retraites, sur les salaires, etc.

    Beaucoup au sujet des agents EDF et aussi pour les prestataires.

    http://www.fnme-cgt.fr/pages/galeries_videos.html#num=content-1288&id=album-116

    Je vous le conseille.

  142. "On lâche rien"
    11 février 2012 at 20 h 18 min

    Le Directeur de la centrale nucléaire de CRUAS, et de sas ESSOR
    emploie illégalement les salariés de la convention SYNTEC a travaillé le dimanche
    Un dépôt de plainte à leurs égards va être déposé par le syndicat CGT ESSOR
    ESSOR s’assoie sur le code du travail ils déduisent les absences pour accident du travail du 13 ème mois. (Incomplet payé a 80 pour cent cette année) .
    La rémunération de ces rois mages est fixé à 13 mois de salaires. Illégalement attribué a une partie du personnel.
    Inacceptable lors de l’attribution des appels d’offre de ne pas prendre en considération nos conventions collectives nationales
    L’Article 35.1 SYNTEC
    Le travail du dimanche et des jours fériés est subordonné aux dispositions de la législation du travail, et spécifiquement au titre du code du travail portant sur les repos et congés .
    Par conséquent lorsqu’une société est amenée à exercer des travaux non dérogatoires au repos dominical elle doit faire la demande auprès du préfet du département et reste , en outre, tenue de respecter les dispositions légales.

  143. "On lâche rien"
    11 février 2012 at 18 h 01 min

    Charles Piaget : un témoignage d’engagement syndical
    Retranscription de l’intervention de Charles Piaget
    lors de l’Université d’été de Peuple et Culture • 26-29/08/99
    “S’engager aujourd’hui : pour quoi, comment ? l’apport de l’éducation populaire”
    Charles Piaget habite Besançon. Il a 71 ans. De 1946 à 1983, il a travaillé à LIP.
    Syndiqué CFTC dès 1949, puis CFDT, délégué du personnel en 1954, délégué du Comité
    d’entreprise, délégué syndical, il a enchaîné des mandats, en continu, jusqu’en 1979. Puis il a
    été membre de la coopérative montée par les LIP en 1980 jusqu’en 1983.
    A la retraite depuis 1988, il milite à A.C. (Agir ensemble contre le chômage) depuis sa
    création en 1993.
    Il a participé au conflit LIP en 1973-1974, année suivie d’un autre conflit de 1976 à 1980,
    soit plus de 5 années très dures.
    Les années d’apprentissage
    1946 : premier emploi chez Lip comme « faiseur d’estampes ». Je découvre une entreprise
    « paternaliste et moderne » et je m’y plais. Fred LIP, le patron, est très en avance : des
    méthodes de travail modernes, un journal d’entreprise – “Horizons nouveaux » -, une
    heure et demie de sport par semaine pour les ouvriers. Le vendredi soir, le patron
    s’adresse à tout le personnel au moyen de hauts parleurs.
    1949 : première désillusion. Je découvre que l’entreprise est gouvernée par d’autres
    considérations que la logique et la reconnaissance du travail bien fait. Un sentiment
    d’injustice domine. En effet, au retour du service militaire obligatoire, LIP annonce au
    groupe de jeunes de retour de l’armée qu’ils ne seront pas repris. Nous obtenons un
    entretien avec le chef du personnel et une semaine après, nous sommes repris. Mais je
    suis ébranlé, moi qui croyais à la logique et au mérite dans le travail.
    1950 : première grève. Une drôle de grève, une grève passive qui ne paye pas. Dirigée
    contre toute la profession horlogère, la grève concerne une prime de vie chère qui ne
    suit pas la flambée des prix. Un permanent syndical prend la parole devant l’usine. L’ordre
    de grève est décidé. Nous rentrons tous chez nous. Au bout de 8 jours, le conflit s’arrête
    sans que nous ayons obtenu grand chose.
    Contre l’individualisme des anciens qui protègent leur situation et leurs salaires en cachant
    leurs méthodes de travail, une solidarité s’organise entre les jeunes, on s’informe les uns
    les autres sur les difficultés rencontrées et la manière de les résoudre.
    Un jour, une prime est modifiée par la direction, à notre désavantage. Les anciens ne
    bougent pas. Dans l’équipe de jeunes, je suis désigné avec un autre, pour aller discuter
    avec le directeur de la mécanique. Le directeur réfléchit, nous obtenons satisfaction. A
    partir de ce jour-là, je représente, sans titre officiel, les salariés de l’atelier.
    1954 : première élection en tant que délégué du personnel, sans le vouloir vraiment. Je
    suis syndiqué à la CFTC (comme mon beau-frère). Le responsable CFTC de l’usine me
    propose d’être sur la liste pour les élections de délégué du personnel, en dernière
    position. Je suis très réticent : les délégués ne sont pas pris au sérieux dans l’usine.
    Finalement j’accepte et je suis élu.
    Découverte des injustices et des manipulations de la puissance patronale
    Il est interdit de se déplacer d’un atelier à un autre sauf pour les délégués. Donc, je
    découvre l’usine. Les mécaniciens sont des “privilégiés”. Ils sont mieux payés, ils ont un
    travail varié et intéressant, une certaine liberté de mouvement et sont plutôt bien
    considérés. C’est loin d’être le cas dans le reste de l’usine. Je vais de surprise en surprise.
    Dans un atelier d’horlogerie, c’est le silence total, tout le monde est assis, en ligne, le dos
    courbé sur l’établi. Le chef est sur une estrade, il domine tout l’atelier. Dans l’atelier de
    fabrication, autre surprise : ce sont majoritairement des femmes, elles travaillent dans un
    brouillard d’huile, dans les copeaux, le bruit; les cadences sont terribles (8000 fois le même
    geste dans la journée) et les chefs à poigne. L’atelier des presses, c’est encore pire, un
    bruit infernal, des risques continuels pour les mains.
    Autre découverte : les manoeuvres d’intimidation du patron. En réunion, Fred LIP s’en
    prend à un délégué CGT avec une violence verbale inouïe. Nous sommes tous terrorisés,
    muets. Mais, ce n’est pas rare. Tout délégué un peu virulent est dans le collimateur jusqu’à
    ce qu’il démissionne. Parfois, plus rarement, F. LIP se débarrasse d’un délégué avec une
    promotion.
    La peur est là, partout. Tous les moyens sont bon pour dissuader, individuellement, les
    salariés de faire grève (attente d’un prêt, d’une augmentation, d’une promotion, etc.). Nous
    apprendrons plus tard que la liste de ceux qui font grève fait chaque fois l’objet d’un
    examen attentif par la direction.
    Nous nous sentons impuissants, incapables de faire changer les choses. Un jour dans la
    cour de l’usine, je rencontre un militant : Il veut plus de justice, d’égalité, il veut lutter pour
    changer la société. Tous ces faits, et bien d’autres, m’ont convaincu. Il faut agir, il y a des
    injustices inacceptables, mais pour cela il faut changer nos façons de faire.
    10 ans d’effort pour bâtir une force collective, démocratique
    La peur domine tout, il faut crédibiliser la force collective des travailleurs pour réduire
    cette peur et ce sera long.
    Pour cela :
    – il faut connaître les problèmes à fond : nous devons nous former, nous informer, nous
    investir pour réussir
    – il faut informer les salariés par des tracts courts, simples, très bien documentés et qui
    parlent du vécu de tous les jours à LIP
    – il faut savoir écouter les salariés, donc aller vers eux régulièrement, écouter, susciter des
    débats
    – il faut redonner confiance aux travailleurs dans ce qui est collectif
    – il faut constituer une équipe syndicale représentative de tous les secteurs de l’usine et
    des personnes sérieuses, estimées, irréprochables professionnellement. C’est
    indispensable pour la crédibilité de l’équipe
    – il faut responsabiliser les gens, que chacun se sente moteur du changement
    – il faut rechercher constamment l’unité avec la C.G.T., l’unité entre les collèges et entre
    les secteurs de l’usine. Balayer les divisions artificielles mises en place par le patronat.
    Nous avons commencé à remporter quelques succès : paiement rétroactif des heures
    supplémentaires, régularisation de congés payés, négociation d’une grille de salaire unique.
    Le militantisme, c’est risqué quand on est efficace
    La tentation d’abandonner est forte : en tant que militant engagé, on devient un lieu de
    conflits entre l’équipe de militants, la famille, les amis, les chefs d’ateliers, etc.
    Quand je suis nommé contremaître, le chef du personnel me fait bien comprendre que
    cette promotion signifie un tout autre investissement professionnel et rien d’autre. Je suis
    tenté d’abandonner le syndicalisme. La réaction de l’équipe syndicale est très dure et,
    finalement, je décide de continuer le combat. Pour la première fois, un contremaître est
    délégué syndical, pour la première fois un contremaître fait équipe avec les O.S., les O.P
    du 1er collège.
    Il y aura par la suite des séances terribles, mais j’étais bien accroché dans mon engagement,
    appuyé largement par l’équipe et le personnel, je devenais imperméable à ces rétorsions.
    1968 le grand tournant
    1968 a constitué une accélération dans la mise en place d’une force collective,
    démocratique, consciente.
    Le lent travail syndical paye. En 1968, la peur a diminué, la crédibilité de l’action collective
    sérieuse s’est renforcée. A la CFDT, mais aussi à la CGT, nous sommes prêts.
    Mai 68 : la grande grève nationale est pour le lundi. A Lip, la décision de faire grève sera le
    résultat d’un vote démocratique, sans intimidation, dans le respect des minorités.
    Enfin, c’est la mise en place de l’occupation de l’usine, nous acceptons la présence de la
    direction ainsi que celle des cadres hostiles à la grève. Puis c’est l’élection du Comité de
    grève par chaque secteur. Les LIP, très nombreux, participent et apportent des idées. Le
    changement est là : une vraie prise de responsabilité des gens.
    Résultat : bien sûr les 10 % d’augmentation de salaire, le nouveau SMIG, mais surtout le
    panneau d’affichage libre pour les syndicats, l’heure trimestrielle d’information et aussi des
    tabous qui ont sauté :
    – l’occupation de l’usine
    – la possibilité de se connaître entre les secteurs : des visites d’usine sont organisées
    – l’utilisation du matériel de l’usine pour la lutte
    – le droit de circuler dans le secteur de la direction pour veiller à l’application des accords
    de présence réciproques.
    1968 – 1971
    Le panneau syndical, formidable outil d’information. Nous le construisons : 4 mètres de
    large sur 2 mètres de haut, éclairé. On peut placer des affiches énormes qui se lisent en
    20 secondes (les LIP passent devant le matin pour s’engouffrer dans les ateliers et les
    bureaux, le soir pour prendre les bus). Fred LIP essayera une seule fois d’arracher une
    affiche ; nous avons fait venir un huissier, il n’a plus recommencé.
    De nombreux petits conflits ont lieu après Mai 68.
    Les LIP n’acceptent plus certains règlements d’ateliers ou de bureaux. Nous décidons d’en
    profiter pour faire une formation syndicale sur le tas.
    1970 : on commence à parler aux A.G. plus ouvertement de tout ce qui bloque
    l’engagement collectif, les tabous, nos peurs et la manière de les combattre : peur de
    prendre la parole, peur de la direction, le bâtiment directorial est tabou. Mais aussi les
    manifs en ville, avec la peur d’être vu, les problèmes avec la famille, les vacances sacrées,
    etc. Plus tard, on en abordera d’autres : le salaire unique dans la grève (nous faisons les
    payes), la séquestration, les flics, la violence, l’abrutissement du travail fractionné, etc.
    1970 – 1971, un an de lutte chez LIP. Fred LIP décide de frapper. La force syndicale l’a pris
    au dépourvu, elle s’est constituée progressivement jusqu’en 68 et, à partir de là, d’une
    manière accélérée.
    Il veut réagir, il annonce toute une réorganisation du secteur mécanique, dont la
    suppression de tout un atelier. Justement, celui dont je suis le chef. Une trentaine de
    licenciements sont prévus pour atteindre 3 personnes, 3 délégués CFDT influents. C’est
    trop tard pour lui. La lutte s’organise. Fred LIP agit sans avoir consulté le C.E., sans
    attendre son avis comme le stipule la nouvelle loi.
    Nous devenons les gardiens de la loi, nous affichons partout le texte et nous empêchons
    le déménagement des machines. Chaque atelier ou bureau dénonce par affiche le véritable
    but de l’opération et sa solidarité active avec l’atelier concerné.
    Fred LIP perd la majorité au Conseil d’administration.
    La grande lutte 1973-74 et 1976-80
    Une multinationale suisse achète LIP. En fait, nous comprenons que les Suisses ont acheté
    LIP pour la marque et le réseau commercial. Le nouveau PDG laisse dépérir certains
    secteurs. Il gardera à la rigueur le montage horlogerie et tout le reste disparaîtra. La lutte
    s’avère difficile, le géant Suisse est inaccessible.
    Nous refusons de nous incliner, nous refusons la fatalité. Nous réalisons que nous ne
    pourrons gagner que si chaque LIP devient un militant qui s’engage dans cette lutte avec
    toutes ses forces. Pour vaincre, le syndicat devra renoncer à tout contrôler sous peine
    de freiner, voire de bloquer, les énergies potentielles de tous les LIP. On n’était jamais
    allés aussi loin dans l’exercice démocratique à Lip.
    Dès le début du conflit, plusieurs dizaines de salariés manifestaient le besoin d’une
    structure en marge des syndicats. “Le comité d’action”, structure à part, était né. Ils seront
    plus de 150 à en faire partie, à préférer ce lieu de débat au nôtre. La tradition syndicale
    aurait été de refuser, de bloquer toute initiative ne portant pas l’estampille syndicale. Nous
    ne l’avons pas fait et nous avons fonctionné démocratiquement.
    L’A.G. est souveraine, c’est là que résidera le pouvoir final, pour cela il est indispensable
    de l’informer totalement et de définir les règles ontologiques de l’action. A partir de cette
    base démocratique, les commissions seront libres.
    La lutte a été très dure. On a eu contre nous le Tribunal de Commerce, le Syndic, le
    Préfet, des partis politiques, le gouvernement, ses forces de police et le patronat.
    Ce conflit n’aurait jamais pu atteindre l’ampleur qu’il a connue sans les entorses à
    l’orthodoxie syndicale de l’époque. Le travail des commissions a été déterminant. Des
    dizaines de commissions autonomes assumaient tous les compartiments de la lutte avec
    compétence. Des femmes sont venues nous trouver pour nous dire qu’elles formaient
    désormais un groupe spécifique. La démocratie s’infiltrait partout.
    Le 2ème conflit a duré plus de 4 ans et s’est terminé par la mise en place de 6
    coopératives avec 250 emplois, des arrangements de pré-retraite et des reclassements
    spécifiques pour beaucoup d’autres.
    De 850 au départ en 1976, nous nous sommes retrouvés environ 600 quelques semaines
    après. Le découragement gagnait devant un second conflit qui s’annonçait encore plus dur.
    Quatre ans après, il y avait encore un peu plus de 400 LIP qui étaient présents tous les
    jours dans les commissions. Ce chiffre donne à lui seul une idée de l’engagement solide qui
    existait à LIP.
    En 1982, mon épouse décède d’un cancer généralisé, et je commence une grande
    réflexion personnelle sur mon engagement, sur la place que je tenais à la maison (nous
    avions 6 enfants), le partage des tâches familiales, beaucoup de regrets.
    En 1983, je quitte la Coopérative, épuisé nerveusement, je profite d’un plan de pré-retraite.
    Nouvelle interpellation, le combat avec les chômeurs
    En 1993, A.C. (Agir ensemble contre le Chômage) se crée à Besançon. Nous sommes une
    quarantaine, mais aucun chômeur. Plusieurs personnes sont venues me convaincre de
    donner un coup de main.
    On a démarré sur les chapeaux de roue : interventions publiques, articles de presse,
    manifestations, tracts, réunions publiques.
    Mais peu de chômeurs étaient partie prenante. De nouveau, je sens qu’il faut changer
    notre façon d’agir, il faut commencer par le début. Aller vers les chômeurs, assurer un
    aller et retour de l’information, base de toute participation ultérieure.
    Nous décidons de créer un journal, “Résister”, qui nous servira, bien sûr, à donner des
    infos pratiques, faire des propositions à plus long terme mais, surtout, qui sera un support
    de discussion. Nous le distribuons à la porte des deux ANPE de la ville à heures et jours
    fixes. Il a fallu plus de 2 ans pour devenir efficaces, au début nous étions plutôt mal reçus.
    Les chômeurs refusaient de croire à une solidarité. Ils ont été trop longtemps abandonnés
    de tous, comme ils disent. Puis progressivement, avec la défense de cas individuels, les
    discussions, les informations pertinentes, le journal est accepté, le dialogue s’ouvre.
    Décembre 97, c’est le grand réveil des chômeurs, nous sommes désormais connus,
    reconnus, comme interlocuteurs. Notre groupe est composé pour moitié de chômeurs.
    Nous avons obtenu un local de la Mairie. Les permanences fonctionnent, tenues par des
    chômeurs. Nous avons engagé un programme de formation pour s’initier aux problèmes :
    ASSEDIC, RMI, etc. Nous allons plus loin, en organisant des réunions dans les quartiers,
    pour une meilleure participation des chômeurs et précaires.
    On constate le recul de la culture syndicale, de la crédibilité du “collectif” qui laisse le
    champ libre aux chefs d’entreprise : écarts avec le code du travail dans les entreprises, lois
    non respectées.
    Les zones industrielles deviennent de véritables zones de non droit, dans un désert
    syndical.
    Mais le combat continue, l’engagement a ses exigences : toujours plus de participation
    individuelle pour plus de participation collective.
    Charles Piaget, août 1999.

  144. XXL
    11 février 2012 at 17 h 24 min

    Monsieur le Directeur de la centrale de CRUAS ment aux journalistes
    Dans l’article paru ce jour dans le dauphiné libéré il dit que le contrôle et l’évacuation du personnel est tombé en fin de journée
    15h30 pour moi ce n’est pas la fin de journée,il s’est trompé
    Un appel sono a informé le personnel de quitter le site
    Donc pour moi tout aurait dû être prévu pour sortir tranquillement,au lieu d’être entasser comme des sardines au PAP.
    Que ce serait-il passé s’il avait lieu un vent de panique,combien de personnes piétinées,ou est le REX du PUI de grande envergure du mois d’octobre.

  145. Viagra
    11 février 2012 at 15 h 26 min

    Je pense qu’il faut un peu de viagra aux prestataires du nucléaire pour qu’enfin nous puissions lever la tête! LOL

    http://koolgraph.free.fr/fuzz.html

  146. Curassier
    11 février 2012 at 13 h 41 min

    Eolien, Gaz de schiste, Nucléaire,Solaire,Thermique…

    Après le rapport de l’Agence de Sécurité Nucléaire

    Peut-on continuer le nucléaire tel qu’il est ?

    DEBAT PUBLIC Sur les énergies avec Jean BARRA, membre des commissions écologie et énergie du PCF

    JEUDI 16 FEVRIER 2012 à18 Heures
    SALLE DE LA CANTINE DE CRUAS

  147. 11 février 2012 at 11 h 18 min

    Suite à l’événement de la pseudo intrusion, je souhaite que le CHSCT intervienne rapidement sur la mise en œuvre limite inhumaine, de l’évacuation des salariés.
    La distribution d’un tract sur ces conditions méprisables serait un démenti à l’égard de notre direction et donnerait tout son sens au rôle du CHSCT.

    • L'abeille sociale
      11 février 2012 at 16 h 36 min

      Salut le paria, message reçu à 100%.

      Contrairement aux propos de notre directeur, cette évacuation à été un échec total et elle n’est que le reflet de la considération humaine attribuée par la direction à ces salariés.

      Je ne veux pas penser à ce que se passerait le jour d’une vraie catastrophe.

      Bravo pour cette gestion de crise qui ne porte pas son nom. « panique totale »

      • "On lâche rien"
        11 février 2012 at 20 h 48 min

        Les premiers sortis les agents EDF MDR 🙂
        Nous les sous merde nous n’aurions pas dû sortir en premier à qui appartient le bateau à EDF ou aux prestataires

        • 12 février 2012 at 2 h 00 min

          Proposition sur tous site écrire au feutre sur nos bleu de travail ma zone contrôlé va mal
          Faite le au max les directions d’EDF SA en on la trouille et aller sur tous les débats politique avec une banderole ,les gens nous posent des tas de questions go go

  148. Revolté
    11 février 2012 at 0 h 02 min

    Les français en on marre de subir le dictat de la finance ou du marcher, ils veulent vivre normalement et ils se rendent content que leurs politiques ne les soutiens plus, ils se rendent compte qu’ils y a un président que pour un groupe minoritaire « les plus riches ».

    http://www.youtube.com/watch?v=4oi1ceMzTUg

  149. gauche toute
    10 février 2012 at 23 h 41 min
  150. misére
    10 février 2012 at 23 h 29 min

    Révolte : Les Voix des Hommes sans Voix …

     » Il faut qu’il y ait des voix (..) qui empêchent de dormir tranquille ceux qui ont quelques pouvoirs que ce soit »
     » Ils nous montrent comment on peut rendre la vie ignoble… Profitons de la leçon et rendons la SPLENDIDE !  »

    http://www.dailymotion.com/video/xazhbv_revolte-les-voix-des-hommes-sans-vo_news

  151. le bob
    10 février 2012 at 22 h 51 min

    Nous ne saurons pas s’il y a eu intrusion mais nous avons étés traités comme des merdes à la sortie.

    Entre 800 et 1000 personnes enfermées dans un local pendant 3h, certains n’ont subit aucun contrôle radiologique de sortie, d’autres ont sauté les portiques et beaucoup commençaient à faire des crises d’angoisse. Parmi nous il y avait des salariées enceintes, des personnes subissant un handicap et des gardiens dépassés par les événements.

    Tout ça avec une température de 2° et des appareils de contrôle HS.

    Tout ça aussi, parce que les gardiens ne sont pas formés à des telles situations et qu’ils sont en sous nombre.

    Heureusement qu’il n’y avait pas d’urgence, parce qu’autrement nous aurions eu des morts dans une panique pareille.

    bravo pour la gestion de la crise. Notre directeur fait aussi bien que notre président.

    Nul, nul et encore nul.

    • Valone
      11 février 2012 at 14 h 36 min

      C’est très étonnant cette affaire d’intrusion ???
      Deux trous sans intrusion ?
      Comme par hasard à la veille d’une réunion très importante avec le public et membres de la CLI, sur une demande du site, pour une augmentation considérable des rejets radioactifs et chimiques d’ans le Rhône et dans l’atmosphère.
      Quoi de mieux pour détourner l’attention de l’ensemble de la population, qu’une histoire montée de toute pièce sur une potentielle intrusion sans intrus ?
      Que du vent.
      A méditer.

  152. le furet
    9 février 2012 at 23 h 29 min

    ledauphine.com

    Nouvelle intrusion dans la centrale nucléaire ?

    http://www.ledauphine.com/ardeche/2012/02/09/une-intrusion-dans-la-centrale-nucleaire

  153. Ravachol
    9 février 2012 at 21 h 11 min

    Je suis d’accord avec Martine.
    Les anciens nous ont laissés un héritage. Eux ils avaient des bataillons de syndiqués qui les soutenaient. Nous ils nous reste quelques adhérents.
    Nous souffrons.
    L’histoire est passé par là.
    Le syndicalisme à besoin d’une révolution; le peuple choisira le moment. Qu’il ne tarde pas trop nous ne sommes pas éternel.
    RÉVOLUTIONNAIRE SALUTATIONS.

  154. Sherpa nucléaire
    9 février 2012 at 0 h 44 min
  155. bertrand
    7 février 2012 at 22 h 17 min

    Bonsoir
    Juste pour info ,la société spie groupe a atteint les 4 milliards
    J’espère que les salaries vont toucher en 2012 une belle prime d’intéressement et participation
    Si vous connaissez les chiffres serai bien de le savoir
    Merci a tous ,ferai du bien au moral avec toute la misère du monde, pour obtenir quelque chose ,serai déjà bien de la belle prime

    • 8 février 2012 at 7 h 59 min

      Salut Bertrand bienvenue parmi nous
      Nous essayerons d’avoir les chiffres
      @+

    • Fusion
      11 février 2012 at 13 h 25 min

      Bonjour bertrand,
      t’as raison de te poser des questions sur la fuite du fruit de ton travail.

      Regarde, un exemple des magouilles pratiquées chez spie et tous les autres mafieux du nucléaire.

      Pendant ce temps,les salariés ont des salaires et des conditions dignes d’un autre temps.

      Tu prends de la dose et eux, ils se remplissent les poches avec le fruit de la misère sociale du nucléaire.

      archives:Financière SPIE porte plainte contre son propriétaire PAI partners

      http://archives.lesechos.fr/archives/2007/LesEchos/20044-144-ECH.htm

  156. La taupe
    5 février 2012 at 14 h 34 min

    De la Cour des Comptes

    Les coûts de la filière électronucléaire

    Publications

    http://www.ccomptes.fr/fr/CC/documents/RPT/Rapport_thematique_filiere_electronucleaire.pdf

    Ces coûts sot calculés avec prix de revient de salariés du privé (sous-traitants) réduits au niveau d’esclaves mais aussi avec les pertes de la loi NOME, ou nous faisons cadeau aux financiers de 25% de notre production à prix coûtant. Enfin, ils vont pouvoir justifier l’augmentation prévue de 25% du prix du KW pour tous les consommateurs.
    Ils font cadeau aux grands financiers et c’est encore les mêmes qui vont payer cette offrande.

    Le boulanger a droit au pain, l’ouvrier de chez peugeot a droit à une remise sur le prix des véhicules et n’importe que ouvrier à droit à une remise dans son entreprise. nous les sherpas du nucléaire, nous n’avons que le droit de payer le coût des cadeaux qu’ils font aux vautours (loi NOME)de l’industrie nucléaire et en subir les conséquence de cette industrie.

    Un seul mot pour les prestataires « Révolution ».

  157. Ze
    3 février 2012 at 18 h 29 min

    Ça ne prendra que cinq minutes de votre temps pour écouter cette démonstration claire et ESSENTIELLE… c’est instructif et très bien fait.
    http://www.onnouscachetout.com/comprendre-lorigine-de-la-dette-en-quelques-minutes

  158. le bon samaritin
    29 janvier 2012 at 10 h 32 min

    Salut Martine,
    tu as totalement raison, ton commentaire est réel, ce n’est pas un groupe de révoltés qui vont tomber les murs, c’est comme tu dis 1400 salariés d’un site, cela multiplié par 19 sites.
    Pourquoi les salariés qui viennent lire les commentaires ne laissent pas un petit mot de soutien ou contre les actions menées par certains élus.
    Si seulement tous les élus laissaient un mot, cela serait une première victoire.
    Martine, je suis avec toi.

  159. Martine
    28 janvier 2012 at 23 h 45 min

    Certains d’entre-nous pensent que la politique et la justice peuvent changer nos vies dans les centrales. Je vous dit qu’ils se trompent. Vous savez pourquoi? Parce que personne ne peut s’intéresser à des invisibles. Nous avons ici, sur ce site, entre 1000 et 1400 visiteurs journaliers et il n’y a qu’une dizaine de commentaires par jour. Voilà pourquoi la France va mal « Les 1400 rêvent des jours meilleurs à condition que la dizaine se bougent ».

    Je vous rappelle que le site est complètement étanche et que vous pouvez marquer un pseudonyme pour que personne ne vous reconnaisse.

    Il faut sortir les doigts du cul si vous voulez vous en sortir.Ne comptez pas que sur les autres; Vous ne devez compter que sur vous mêmes et dans ce cas, si tous, nous faisons pareil, nous serons nombreux.

    Arrêtez de compter sur les autres et avançons ensemble.

    Pardon, mais parfois ça me gave d’avoir affaire à des mous et à des indécis.

    Comment critiquer les syndicats si personne ne se bouge.

    Je vous rappelle que c’est vous qui mettez en place ceux qui parfois marchent avec les patrons.

    Faites votre choix parmi les candidats, car vous avez le choix de ne pas élire des vendus. C’est facile d’avoir un taux de participation supérieur à 50%, c’est facile de ne pas s’investir lors des négos et des grèves, c’est facile de critiquer, mais c’est encore plus facile de mettre le bon nom dans l’urne lors des élections.

    Devenez citoyen tout simplement, car nos anciens nous ont laisser ce très beau héritage.
    Pensez aux autres pays ou des Hommes perdent la vie pour obtenir ce droit.

    Désolé, mais vous n’avez pas d’excuse.

  160. l'abeille sociale
    28 janvier 2012 at 14 h 59 min

    N’oublions pas les vrais syndicalistes, ceux qui donnent de leurs temps, de leurs vie privée et de leurs moyens humains et financiers au détriment de leurs carrières. Ils sont souvent identifiés dans les entreprises comme des boulets par des employeurs et n’évoluent pas dans leurs entreprises.

    Si les ouvriers se trompent régulièrement sur les valeurs de ces représentants, les patrons, eux, ne se trompent jamais.

    Merci à cette castes d’hommes qu’ont fait le choix de se battre pour les autres y compris s’ils ne sont pas respectés à sa juste valeur.

    Vous parlez parfois des copains de Cruas et je vous remercie, mais j’en connais d’autres qui se battent tous les jours.

    Aidons-les à nous aider….. et tout deviendra plus facile pour nous tous.

    PS: Sur Cruas, les copains organisent tous les mercredis, une réunion des sous-traitants en intersyndicale, appelez le syndicat de site au 04 75 49 32 76 pour plus d’informations.

    Merci ADMIN pour l’espace de dialogue que tu nous offres sur ton site.

    Nous devons lui rendre la monnaie de sa pièce en laissant un petit message sur notre galère quotidienne dans le nucléaire.

    Alors, n’hésitez plus, à vos plumes, les amis. Il le mérite, et vous aussi.

  161. La taupe
    28 janvier 2012 at 13 h 51 min

    Je ne suis pas du front de gauche mais ils ont plus que raison d’exiger la nationalisation de l’industrie du nucléaire.

    Il n’est pas normal d’insérer le cancer de l’argent dans une industrie à risque comme le nucléaire.

    S’amuser avec un pistolet à eau ça passe, le risque c’est de s’amuser à la roulette russe avec des balles réelles.

    Nous prenons les risques avec les ouvriers de cette industrie et avec notre propre population, il est normal que ce soit la population française que bénéficie et pas les autres.

  162. Camélito
    28 janvier 2012 at 11 h 41 min

    Voila où partent les fruits du travail des salariés du nucléaire. Nous travaillons, la France paye le prix du démantèlement et des déchets et les autres en profitent.

    Que de la magouille financière au détriment du bien-être des salariés et de la population française.

    Un accord sur le nucléaire « déséquilibré au profit d’un industriel chinois »

    http://www.usinenouvelle.com/article/un-accord-sur-le-nucleaire-desequilibre-au-profit-d-un-industriel-chinois.N167516

  163. Le furet
    28 janvier 2012 at 10 h 36 min

    Le pire dans tout ça, c’est que les entreprises du nucléaire continuent à faire d’énormes bénéfices au détriment des conditions de vie et de travaille de salariés.
    C’est vrais qu’un petit noyau vivent bien (ceux qui sont bien payés en ayant des voitures de service, les hôtels et restaurants payés, des bons salaires en relation avec les bénéfices des sociétés), mais ils sont présents pour précariser les ouvriers.
    Pendant ce temps nous vivons dans les foyers sonacotra, dans les voitures et nous mangeons des conserves sans pouvoir voir la famille pendant 6 ou 7 semaines.

    Comment certains syndicats chez spie et sur bien d’autres entreprises peuvent cautionner ça ?
    Je ne vois que l’intérêt personnel de ces représentants syndicaux.

    Nous devons prendre notre avenir en main, quelque soit notre entreprise, notre syndicat ou notre fonction.

    C’est le seul moyen de changer l’image du nucléaire aujourd’hui.

  164. la truite
    27 janvier 2012 at 18 h 38 min

    A voir le peu de commentaires laissés sur le site en ce moment,on pourrait penser que tout va bien dans nos centrales, que nous prestataires tout nos problèmes sont résolus, tout roule alors.
    Je suis persuadé du contraire,nous avons toujours les mêmes soucis,salaires,déplacements,primes IPS,de zone,accident de travail,pénibilité,accès sur les centrales maintenant pour un tout petit truc enquête de prefecture,la personne est en RTT pendant le temps de celle-ci,ect…
    A part celà tout va bien,collègues prestataires,vous qui avez des problèmes ou qui êtes super satisfait laissez des commentaires sur le blog , rejoignez nous .
    Merci à bientôt

    • Le décontamineur
      27 janvier 2012 at 22 h 17 min

      Tout va bien ou presque, c’est ce qu’ils nous disent « les patrons et ces représentants » sur les sites nucléaires.
      La fatigue et la non reconnaissance salariale porte ces fruits sur nos activités et cela devient de plus en plus visible.

      De plus en plus d’écarts sont constatés lors des opérations de maintenance réalisées par des salariés épuisés « jusqu’à 60h semaines en prenant de la dose et payés au SMIC ».

      La SPIE-DEN nous fait signer une charte de bonne conduite pour que nous soyons plus productifs et plus sérieux dans le quotidien. Pendant ce temps, ils se foutent de nous avec des salaires de misérable et des heures sup qui ne sont plus payées.

      Lorsque je fais 3 jours de 10h les heures sup ne sont pas payée et cet effort m’oblige, quand ils décident de rester une journée à la maison (récup) ou je perds les merdiques primes que j’ai. Résultat  » je travaille plus pour gagner moins). Je crois que SARKO c’est trompé avec le « Travailler plus pour gagner moins).

      Merci aux syndicats qui signent ces accords.

      Pendant ce temps je vois les délégués qui sont proches du patron, évoluer, évoluer, évoluer. Ce n’est pas les patrons que je critique « ils font leur travail », mais les autres, ceux qui sont sensés nous défendre et qui signent des accords de merde.

      Nous attendons les accord NAO qui doivent arriver signés par les mêmes. Je crois que cette fois-ci ça va être la guerre s’ils osent signer des merdes pareils.

      Pardon pour mes mots, mais cela me révolte puisque je ne sais pas comment je vais payer mon essence si ça continue.

      Il nous faut une révolution dans le nucléaire et dans nos syndicats si nous voulons que ça change.

  165. Le furet
    26 janvier 2012 at 20 h 51 min

    On va apprendre le chinois…

    La Chine bientôt dans le nucléaire français?
    L’Expansion.com avec AFP – publié le 26/01/2012 à 10:41

    Un projet d’accord confidentiel signé en 2010 entre EDF et le groupe chinois CGNPC prévoyait une implication de la Chine dans le nucléaire français.

    http://lexpansion.lexpress.fr/entreprise/la-chine-bientot-dans-le-nucleaire-francais_280224.html?xtor=EPR-237-%5BXPN_11h%5D-20120126–42466345@194720655-20120126113320

  166. jackson 95
    14 janvier 2012 at 21 h 07 min

    completement d’accord !!

  167. dodo
    13 janvier 2012 at 14 h 48 min

    Le combat des prestataires du nucléaire est plus que justifié et doit être pris en compte par toute la classe politique et réglementaire.
    Il est urgent de mettre cette question au cœur de la campagne présidentielle et qu’enfin chacun se positionne sur cette politique qui met à mal une partie très importante des salariés des centrales nucléaires.
    Je crois qu’il faut aujourd’hui, sortir du constat de fait et se donner les moyens de s’offrir un meilleur avenir.

  168. CHAMOIN
    13 janvier 2012 at 0 h 00 min

    Bonjour, je mène actuellement une étude sociologique sur le travail dans le nucléaire, plus précisément sur les « jumpers ». Le documentaire R.A.S. de Alain de Halleux m’ayant laissé sans voix, j’ai essayé de prendre contact avec des professionnels d nucléaire. J’ai rencontré Claude Dubout il y a quelques moi qui m’a conseillé de suivre les actualités de votre site et c’est ce que j’ai fait vivement. La profusion d’article sur le site m’aide à avancer dans mes recherches. Je réalise cette enqête sur les jumpers par des entretiens, c’est à dire que je rencontre les personnes et je leur pose des questions sur leurs travail. Je compte plus tard faire une enquête de terrain. Aussi je vous contacte pour deux raisons; tout d’abord une question qui reste irrésolu pour moi : « jumper, est ce un métier? Y’a t’il des jumpers a temps plein ? ». L’autre raison c’est pour vous demandez si vous connaissez des « jumpers » ou des gens qui l’ont déjà pratiqués (Claude Dubout ayant déjà pratiqué cette activité, je suis allez à sa rencontre) qui accepterait de prendre 2h de leur temps pour réaliser un entretien sociologique. Cet entretien sera bien évidemment anonyme et toute piste qui pourrait mener à la personne sera flouttée.

    En attendant votre réponse.

    @micalement

    • 13 janvier 2012 at 14 h 02 min

      Bonjour CHAMOIN bienvenue parmi nous et merci pour l’attention que vous portez aux Jumpers .
      Je n’est pas d’expérience personnelle sur cette activité
      J’espère vivement que parmi nos visiteurs, des réponses aux questions que vous vous posez , vous serons apportées…
      @+ 😉

      • CHAMOIN
        14 janvier 2012 at 20 h 01 min

        Merci ! Vous êtes vous même travailleur du nucléaire ?

    • misterz
      14 janvier 2012 at 9 h 05 min

      Je te répondrai simplement un jumper a plein temps impossible car les dose prise te font très vite dépassé la dose annuelle
      Il y a 20 ans j’ai fait ce métier pendant deux mois pas plus longtemps car j’avais pris mes 50 msv pendant se court instant ensuite je travaillai hors nucléaire pendant une bonne année
      de nos jour la dosimétrie annuel a était réduite et les systèmes on bien évolués donc je ne pense pas qui y est autant de dose qu’avant mes je ne peux pas te le certifié car c’est un monde assez fermé
      @+

      • CHAMOIN
        14 janvier 2012 at 20 h 01 min

        Votre réponse m’intéresse énormément misterz, 50 msV ? La dosimétrie actuelle est de 15 msV/an non ? Pour être franc avec vous Claude Dubout m’a dit la même chose. Pourriez vous me recontacter par mail ou me laissez le votre ?
        mon mail : dorian.chamoin@gmail.com
        @micalement

        • 14 janvier 2012 at 20 h 03 min

          La dosimétrie annuelle est de 20 Msv/an
          @+

        • CHAMOIN
          14 janvier 2012 at 20 h 37 min

          a vrai dire je travaille sur les jumpers mais sur tout les professionnels du nucléaire (parce que malgré le fait que le statut soit dit intérimaire c’est bel et bien une profession et non du sous-traitement !!!!) Pourriez vous me contacter sur le mail que je donne précédemment ? Si je pouvez vous posez quelques questions à ce sujet cela m’aiderait certainement …).

          @micalement

  169. gerard pns
    5 janvier 2012 at 6 h 29 min

    Une petite confusion, le père Noel de Cruas, lui est bon et gentil, au contraire, j’aimerai partager des moments de distribution de friandises à ses cotés.
    Encore une fois bravo, et surtout respect.

  170. la truite
    3 janvier 2012 at 21 h 47 min

    David le red à lire tes commentaires si tu es syndicalistes CGT moi je dois etre moine,alors si tu fais parti d’une entreprise sous traitante au lieu de dénigrer les syndicats, bats toi avec les salariés du nucléaire comme le font tes « collègues d’ESSOR » qui eux se sont battus pour avoir ce que tu as cité,ce n’est pas venu par l’opération du saint esprit,et crois moi eux ils se battent,certainement pas comme toi qui doit etre dans un bureau à donner des ordres ,faire des plannings,et emmerder les ouvriers et etre gracement payer.

  171. Dany le Rouge
    3 janvier 2012 at 21 h 25 min

    David le red pour info quand ont est condamné à payer les frais du justice c’est que l’on n’a pas été relaxé.

  172. gerard.pns
    3 janvier 2012 at 20 h 58 min

    Salut,
    Qui sommes nous, je me le demande !
    Il y a 3 ans on nous traiter de magouilleurs avec notre direction.
    Les temps ont changés, d’autre syndicat joue le père Noel.
    J’en dis pas plus, je suis tellement écœuré.
    Vous parlez de tous ensembles, comment peut-on faire?
    Il y a des anciens qui doivent se retourner dans leurs tombe

  173. david le red
    3 janvier 2012 at 20 h 22 min

    salut a tous

    j’ai eut l’info d’un camarade
    ils n’ont rien eu a part le directeur qui a payés les frais administratif de l’état pour la procédure injustifiée ?
    Des fois on ferez mieux de se la fermer car on passe pour des con
    Enfin moi je suis déçu de la CGT quand j’ai vu dans le journal que nos responsable syndicaux s’en mettent plein les fouilles et se font payer tous ces voyage pour au moins 50 000 euros.
    quel honte , je vais changer de carte

  174. Dany le Rouge
    3 janvier 2012 at 19 h 23 min

    J’avais l’info indirecte de Z que je salut bien au passage; merci admin pour la confirmation.
    C’est bien ce que nous pensions  »FRIPOUILLES ET COMPAGNIE »
    Nous passons à l’offensive sur l’instant.
    C’est du nord au midi, la trompette guerrière …….. (Chant du départ)

  175. Dany le Rouge
    3 janvier 2012 at 18 h 04 min

    Qui connait la décision du tribunal de Valence concernant les cadres de chez ESSOR, le rendu de jugement c’était aujourd’hui ?

    • 3 janvier 2012 at 18 h 14 min

      Ça viens , ça viens Dany…
      @+

  176. DD l biker
    2 janvier 2012 at 10 h 46 min

    LA BONNE ANNEE A TOUS A BIENTOT POUR DE FUTURS COMBATS POUR UN STATUT ET LA FIN DE L ESCLAVAGE EDF ONT NE LACHE RIEN TOUS ENSEMBLE NOUS RÉUSSIRONS LA BISE A TOUS

    • Ze
      3 janvier 2012 at 0 h 02 min

      Bonne année DD le biker et bon rétablissement. soigne-toi, nous avons besoin de toi.
      Demain je demande ton numéro et je t’appelle. N’oublie pas la réunion des salariés du nucléaire.

  177. Martine
    1 janvier 2012 at 22 h 38 min

    « EDF sous-estime le risque d’un accident nucléaire »

    Jacques Repussard, directeur général de l’Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire, dresse le bilan des inspections qu’il a menées dans les centrales françaises.

    Il parle aussi de la sous-traitance nucléaire.

    http://www.lejdd.fr/Societe/Actualite/Pour-l-IRSN-EDF-sous-estime-le-risque-d-un-accident-nucleaire-445556/

  178. Carte noir
    1 janvier 2012 at 22 h 19 min

    Pour Franck
    Ce n’est pas bien Franck de déformer les propos des autres.
    Dans son commentaire, à aucun moment la taupe a comparée une quelconque personne à un nazi. Elle faisait juste allusion à un état de découragement de la majorité des tourmentés face à une situation « occupation nazi » que semblait insurmontable et inébranlable.
    Je pense que t’as tendance à tout critiquer et à déformer toutes les formes de lutte dans un but bien précis que nous ne connaissons pas encore.
    Tu désapprouves souvent le travail des délégués et de ceux qui osent rêver à des jours meilleurs, lorsque tu fais allusion à ton cycle professionnel. Tu sais, peut-être que tu n’as eu que les délégués que tu as mérité!!!
    Je souhaite me tromper, mais je crois que t’as tout critiqué sur ce site sauf le front national. Je me trompe ou pas ? Dis-nous si c’est le cas et si t’es sur notre blog pour lancer l’appât ? Pour ma part, je te signale que je ne mordrais pas à l’hameçon surtout si cela pue le bras tendu à l’horizontale, car c’est bien cela, l’origine du front national. Si ce n’est pas le cas, je mettrais ton intervention sur le compte d’une fin d’année bien arrosée et je t’excuserais.
    Bonne année.

  179. Le furet
    1 janvier 2012 at 12 h 44 min

    Puisque on nous surnomme les esclaves du nucléaire je vous propose d’écouter Nabucco de Verdi : choeur des esclaves

    Pour les amateurs , ouvrez le son et plein écran toujours aussi BEAU ! ! !

    Cliquez sur le lien ci-dessous et regardez comment leurs visages sont beaux. Je ne vois pas de différence entre eux, n’en déplaise à Marine.
    http://www.youtube.com/embed/DzdDf9hKfJw?rel=0

  180. cadarache 04
    1 janvier 2012 at 9 h 50 min

    Ze
    Je te souhaite une bonne et heureuse année 2012.
    Je ne te connais pas mais j’ai entendu parler de toi, apparemment tu es une icône sur CRUAS,ton mouvement de 2008 avec tes camarades de la CIME
    Continue comme çà et entraine nous vers le statut unique des prestataires du nucléaire.

  181. Ze
    31 décembre 2011 at 19 h 19 min

    Bonjour cadarache.
    Crois-moi, le combat des idées évolue en permanence. Après une reprise de contrat, je suis tombé dans une entreprise ou le vrai syndicalisme était interdit. Ceux que y travaillaient avant moi et qu’étaient sur exploités et représentés par un syndicat maison, m’ont averti dès le premier jour « ici, il n’y a pas de CGT et elle n’existera jamais, la patronne est contre et elle a raison ».
    C’est vrai que les premiers mois ont été très longs puisque j’étais complétement isolé, délaissé et écarté de toute la vie sociale de la société, mais la raison prend souvent le dessus chez les peuples opprimés, regarde les peuples Arabes, qui l’aurait pensé ?
    Enfin, c’est pour te dire qu’un an après mon embauche, nous avons connu plusieurs grèves à environ 98% de grévistes et que les conditions de salaire, de vie et de travail dans notre entreprise ont énormément évoluées.
    Oui, j’ai vu presque 200 personnes passer du statut de méchants moutons à des gentils loups. L’espoir fait vivre et la vie doit toujours nous permettre d’avoir l’espoir.

    Je te souhaite de bonnes fêtes de fin d’année pour toi et pour tous les autres.

  182. cadarache 04
    31 décembre 2011 at 18 h 42 min

    Je ne suis pas contre mes délégués ,ils font du bon boulot, mais j’entends parler les autres et crois moi admin je parles souvent de ce site et du combat que tu mène avec certains qui laissent des commentaires sur ton site…
    Je suis de tout cœur avec vous et je rentrerais dans la bataille, mais je pense que je serais un peu seul sur le site de cadarache,car pour eux ils sont bien et ils n’ont rien à déclarer

    • 31 décembre 2011 at 18 h 55 min

      re-bienvenue cadarache 04, merci pour ton engagement à nos cotés et bientôt les mougeons qui sont autour de toi te demanderons ton soutien…
      Tu décideras alors à ce moment si ils le méritent !
      Merci encore , insiste , fait connaitre ce site qui n’a qu’un seul objectif , faire entendre et reconnaitre les salariés de la sous-traitance dans cette industrie et enfin retrouver notre dignité volé .
      A bientôt cadarache 04 , c’est toi qui est dans le vrai
      @+

  183. cadarache 04
    31 décembre 2011 at 17 h 57 min

    Je pense que beaucoup de personnes sur ce site sont des rêveurs
    Ouvrez les yeux,certains délégués font du bon boulot,mais hélas ceux-ci ne sont pas suivis par la base,ou bien quand il y a des délégués qui ne pensent qu’à leur gueule là la base gronde.
    Arrêtez tous de rêver rien ne ce fera en 2012, ni après d’ailleurs les travailleurs du nucléaire sont comme les autres,ils sont égoïstes et s’ils peuvent enterrer leur collègue de travail,ils le font. Passez tous un bon réveillon et bonne année à tous

    • 31 décembre 2011 at 18 h 17 min

      Salut cadarache 04, bienvenue parmi nous et merci pour ton commentaire . Le rêve est encore pour l’instant gratuit , alors si tu permet ! ici nous ne rêvons pas notre vie , nous vivons notre rêve , c’est différent !
      Waou!!! ton commentaire est violent à l’égard des représentants du personnel .
      Si tu n’est pas content de leurs agissements, j’espère que tu vote pour un autre en qui tu crois , ou alors tu ne vote pas ?
      Tu peux aussi te présenter pour enfin mettre fin à pareil comportement !
      Tu critiques, c’est bien , cela veux dire que tu réfléchi et aussi que tu pense . Alors rejoins nous , nous avons besoin de gens comme toi qui veulent changer la tendance . Tu en sera ?
      Passe de bonne fête avec les tiens , si les copains de cadarache nous rejoignent grâce à toi, cela va faire du bruit…
      @+

    • La taupe
      31 décembre 2011 at 18 h 39 min

      Bonjour cadarache 04,
      Un jour j’ai regardé un documentaire sur l’occupation nazi où certains français tenaient le même discourt que toi pendant cette période!!!
      Heureusement, d’autres « les résistants » ont continué à rêver à la liberté d’un pays et grâce à eux aussi, celui-ci s’appelle encore « France » aujourd’hui.
      Désolé mon ami, mais la nature n’a donnée à personne, le droit de casser ou de ralentir le rêve de ceux qu’espèrent à des jours meilleurs.
      Continuons à rêver mes amis et luttons contre le cancer de l’argent qui nous gagne chaque jour un peu plus.
      Bonnes fêtes de fin d’année à toutes et à tous.

      • Franck
        1 janvier 2012 at 14 h 34 min

        pas mal la comparaison aux nazis… Mais n’est ce pas un peu poussé de comparer une personne a un nazi car elle ne pense pas pareil??? alors d’ici peu, avec de tels discours, les nazis vont devenir nombreux…

        Et casser le reve quand ca n’amene qu’au mur, on y a le droit.

        Desolé, mais je trouve un niveau d’intolerance aux critiques de plus en plus elevé ici avec un taux de reve au summum…

        • 1 janvier 2012 at 17 h 35 min

          OK Franck ! Dans la mesure ou tu n’apporte rien de constructif pour notre lutte à savoir celle des salariés sous-traitants de l’industrie nucléaire , et que tu critique en permanence les commentaires .
          Si ton prochain commentaire confirme mes dires tu n’aura pas ta place ici !
          Admin

        • Franck
          1 janvier 2012 at 20 h 56 min

          ca a au moins le merite d’etre clair. donc maintenant, je voie le veritable objectif du site. Bonne continuation a vous, dommage que a terme vous allez beaucoup decevoir ceux qui y croient trop.
          Mais 1981, 1997 n’a pas suffit.
          Ce combat tel que vous le menez n’est pas le mien. Etre un beni oui oui n’est pas de moi.
          Salut.

    • Transparence
      1 janvier 2012 at 11 h 21 min

      Tous les nuages sont bordés d’argent.

      Une lueur d’espoir brille dans les heures les plus sombres.

      Il faut oser rêver et y croire.

  184. Dany le Rouge
    28 décembre 2011 at 19 h 28 min

    Le tribunal c’est rien à coté de se que nous avons découvert hier mais nous n’en diront pas plus pour l’instant. Laissons passer les agapes de fin d’année et attendons le carnaval.

  185. 28 décembre 2011 at 19 h 09 min

    Salut Dany le Rouge A suivre le 03/01/2012 la décision du tribunal suite…130 000 euros en frais de mission bidon chez ESSOR
    http://www.ma-zone-controlee.com/?p=16529
    @+

  186. Dany le Rouge
    28 décembre 2011 at 18 h 41 min

    Pas de comité d’entreprise ni de réunion DP en décembre chez ESSOR.
    La crise est ouverte.
    Le capitaine dédaigne rencontrer les salopards à casquette.
    Il envoi un sous commandant.

  187. vincent
    28 décembre 2011 at 10 h 24 min

    Bonjour
    Tout d’abord je félicite le responsable du site , enfin une personne qui prend le devant
    Tous les sites de France et bien-sur les gens sur les site nucléaire doivent réagir
    Notre directions a de nouveau fait une année record et a atteins l’objectif les 4 milliards a quelques centimes prêt
    Si les salaries s’organisent pas , pas de révolution et le patron va de nouveaux se remplir les poches ,la petite prime des 300 euros est une broutille par rapport aux chiffres annuels,a nous de revendiquer un vrai talon en 2012
    Une garantie d’emploi et acquis sociaux .Un simple salaries sur site devrai avoir sans prime au moins 1800 euros net,merde nous devons nous réveiller ,SPIE A ATTEINT SONT OBJECTIFS 2011
    Je pense que le mieux c’est que les délégués du personnel de chaque site ou responsable ce ,fasse une réunion pour demander les mêmes revendications
    merci encore

    • 28 décembre 2011 at 12 h 12 min

      Bonjour Vincent , bienvenue parmi nous et merci pour le commentaire
      Les langues se délient petit à petit , c’est très bien , ça fait plaisir et nous devons insister .
      Nous allons Vincent effectivement nous organiser avec les représentants du personnel des entreprises autres que SPIE puisque déjà dans l’action à nos cotés . D’autres entreprises vont rentrer dans la lutte très prochainement , actualité à suivre ici .
      Merci Vincent de faire passer l’info autour de toi , l’union sera notre force
      @+

    • L'abeille sociale
      28 décembre 2011 at 20 h 01 min

      Salut Vincent,
      Je suis d’accord avec toi pour réaliser une réunion sur chaque site ou la SPIE est implantée à condition que les salariés soient au rendez-vous.
      Pour info, SPIE DEN vient de déclencher les NAO, je ne te cache pas que les propositions de la direction relèvent de la fanfaronnade et de la provocation. Entre autres, elle propose de faire monter les bas salaires à 1440€ brut et nous faisant croire que c’est l’avancée sociale du siècle, alors que le 1er janvier 2012 le SMIC passe au à 1 398,37€ brut par mois. 40 € de plus par mois pour prendre de la dose à gogo et être soumis aux habilitations obligatoires, ce n’est pas cher payer !!! Je ne te parle pas des produits CMR et des heures sup non payées. Alors que notre syndicat CGT demandait la mise en place de véhicules hybrides pour les agents en astreinte et pour ceux que sont en GD, elle nous propose d’affecter une voiture pour les coef à partir de 400. Même si cela est une avancée, une fois de plus ce sont les tout petits que vont continuer à payer les couts des déplacements professionnels avec des voitures privées.
      Pour l’augmentation des déplacements, elle nous propose quelques centimes par jour, refusant notre réclamation de prendre en compte les 16% d’augmentation des carburants et des fortes montées du prix des véhicules et de l’usure causée par ces déplacements, des montées du prix des assurances, etc, etc.
      Pour ce qu’est de l’augmentation générale de 5% demandée pour faire face au cout de la vie, notre direction nous propose une enveloppe de 2,4% de la masse salariale 2011 au 1er janvier 2011 et 0,6% sur l’année 2012, incluant les minimas conventionnels, se répartissant sous forme d’augmentations de salaire individualisés. Pour faire simple, l’ensemble des miettes restantes, seront accordées à la tête des clients et vont surtout satisfaire les gros cadres que menacent de quitter l’entreprise à cause des bas salaires pratiqués. Alors, comme tu vois, ils se plaignent que les salariés ne sont plus motivés et que le nombre d’écarts augmentent au travail, mais comment être motivés avec de tels conditions de vie et de travail ?
      Pour l’instant, la CGT SPIE n’a pas l’intention de signer cet accord, sauf avis contraire des salariés.
      Merci de me dire sur quel site tu travailles et tu peux demander le N° de tel de notre délégué pour avoir plus d’infos.
      Dans les prochains jours nous allons faire passer l’ensemble des propositions de la direction sur les sites pour que les salariés se positionnent.

      • 28 décembre 2011 at 20 h 47 min

        mon petit doigt me dit que cela va être chaud ces NAO que l’on soit à Spie Polinorsud Essor Techman que des boites qui assurent la SERVITUDE nucléaire …il y a certainement à faire un truc en commun pour l’intérêt collectif…à méditer
        @+

  188. carole
    28 décembre 2011 at 10 h 05 min

    Bonjour
    Je félicite l’Admin pour ce site
    Il est temps que une vrai négociation sur les salaires débute en 2012 et que les salaries ne soit pas pris pour de simple matricule
    Tous les deux ans ou cinq ans ont changent de société et de nom . La perte de nos acquis ,doit cesser . C’est une véritable honte à la vue des salaires proposer à SPIE qui pourtant travaillent sur plusieurs sites nucléaires
    La paie ce fait que sur déplacement sinon rien a la fin du mois
    Le minimum pour 2012 est une inflation de 2.5 % et bien sur anticiper sur les augmentations gaz etc… qui ont débuter
    Le mieux serait un talon de 100 euros pour tout le monde(en espérant que les primes de participation et d’intéressement seront elle aussi correct).

    • 28 décembre 2011 at 12 h 27 min

      Salut Carole , bienvenue parmi nous et merci pour le commentaire
      Le taux horaire sera un enjeux majeur pour les NAO qui approchent . Le SMIC augmente tans-mieux , mais à ce rythme nous serons bientôt tous des Smicards dans l’industrie nucléaire si les salariés ne réagissent pas .
      Nos métiers et les compétences exiger doivent enfin être reconnu une bonne fois pour toute !
      Éradiquons cette convention Syntec qui fait les beau jours de nos patrons et le malheur de nombres de salariés
      Merci par avance Carole de faire passer l’info , on lâchera rien avec le soutien de tous les salariés motivés !
      @+

      • Franck
        28 décembre 2011 at 12 h 51 min

        Éradiquons syntec, OK!!!
        Mais qui a laissé se faire cette convention ?
        Cette convention a bien été négociée en tripartite état, patronat et syndicats ouvriers ?
        Alors au lieu de s’étonner après coup, il vaudrait mieux s’occuper des aujourd’hui de la manière dont les syndicats vont nous vendre aux patrons.
        Tant pis si c’est censuré. Mais j’en ai marre de ces syndicats voyous aux ordres du patronat, qui s’estiment heureux des minimas offerts par le patronat…
        La prime des agents de sécurité en est un exemple criant.
        Une prime qu’on peut supprimer unilaterallement sans aucune concertation pour x raisons. Est cela la victoire des negociations syndicales des agents de sécurité???
        Ce genre d’action qui se degonfle au bout de 5 jours ne sert juste qu’a ennuyer les gens et les ranger du coté de l’etat.
        Soyez courageux les syndicats, ne vous souvenez vous pas des grandes greves des années 70 ???
        Tout etait bloqué, et les negociations reussissaient là ou aujourd’hui elles echouent lamentablement.

        Franchement degouté de cette maniere de faire désormais…

  189. Camélito
    27 décembre 2011 at 12 h 52 min

    Fukushima : un rapport condamne la réponse des autorités japonaises
    LEMONDE.FR avec AFP,

    Fukushima: le rapport qui accuse Tepco
    http://www.humanite.fr

    Japon. Tepco, la sécurité sacrifiée sur l’autel du profit
    http://www.humanit.fr

  190. Ze
    24 décembre 2011 at 20 h 18 min

    Je voulais vous souhaiter à tous de bonnes fêtes de fin d’année

    En espérant que nos luttes respectives avancent en 2012 (utopie quand tu nous tiens !!! )

    Une profonde et sincère pensée pour nos amis prestataires du nucléaire qui subissent chaque jours une politique ultra répressive.

    En espérant que ce forum reste cette grande famille , de luttes, de cultures, de savoir et d’échanges.

    En 2012 on ne lâchera rien.

  191. Le furet
    22 décembre 2011 at 0 h 19 min

    Après avoir fait le tour du site ou je travail actuellement, de nombreux salariés syndiqués (CGT, CFDT) et non syndiqués, sont d’accord pour faire partie de ce collectif de travail.

    Quelques entreprises ou les salariés répondent déjà présents:

    ESSOR, ARDATEM, PROSEGUR, OMS, AMALIS, LIMPA, EDF (actifs, inactifs), AREVA, SPIE, ORYS, PRESIOSO, ENDEL, PNS, BOCCARD, CERAP, COFELY, COMI,…

    On ne lâche rien

    Travail égal, salaire égal.

  192. L'abeille sociale
    19 décembre 2011 at 1 h 36 min

    Bonsoir à tous,

    Je vois que le non dit persiste et surtout chez le bon samaritain.

    Oui, car je le trouve un peu dur avec les élus. Employer des noms comme « barons, gourous » en parlant des représentants du personnel relève de la démence pour le représentant que je suis depuis 3 décennies.

    Je ne dis pas que certains ne profitent pas de l’articulation et des troubles fabriqués par les patrons mais pas la majorité. En ce qui me concerne, j’ai fait une carrière à l’envers, puisque j’ai été embauché avec mes compétences en qualité de responsable, ensuite j’ai connu une petite progression avec un peu plus de connaissances pour finir ouvrier parce que je suis délégué CGT, sans jamais avoir reçu un seul avertissement.

    Je ne regrette rien et s’il fallait recommencer je le ferais volontiers, car j’ai la chance de bien dormir le soir. Maintenant, je trouve que les raccourcis et les globalités que certains font sont trop faciles.

    Quand le bon samaritain demande « Les arrangements, qui n’en a pas profité ? » Je lui réponds MOI, et je ne pourrais pas aussi bien dormir si ce n’était pas le cas !!!

    Alors les copains, arrêtons de nous faire du mal, puisque cela ne profite qu’a ceux que nous oppriment et qu’organisent cette désorganisation de la sous-traitance.

    Vous voulez construire, organiser, dialoguer et gagner, je suis avec vous pour le faire et je vous prends au mot et tout le reste ne m’intéresse pas.

    Les NAO, je suis d’accord avec vous, il faut le faire mais cela reste du gratte petit et cela n’ira pas bien loin car les patrons ont déjà reçu les consignes de donneurs d’ordre de ne pas aller trop loin, histoire de ne pas déréguler les marchés du nucléaire.

    C’est pour cela que je vous invite à nous rencontrer très vite, que vous soyez syndiqués FO, CFDT, CGT ou non syndiqué, afin d’unir nos forces pour l’intérêt des salariés.

    Je vous propose plusieurs rencontres de travail afin d’organiser une grande réunion avec des politiques, des journalistes et la population dans les environs de CRUAS pour parler de notre visibilité, de l’avenir du nucléaire, des travailleurs sous-traitants et de ceux des donneurs d’ordre. Nous pourrions commencer par réunir des représentants des centrales du sud avant d’élargir au reste de la France.

    Nos problèmes de vie et de travail tout le monde les connait actuellement et il faut donc passer à autre chose. Se plaindre nous rassure mais cela ne fait pas avancer notre cause.

    Je pense qu’il faut commencer par :
    Que voulons-nous, comment l’obtenir, pourquoi et avec qui.

    N’oublions pas que notre union leur fait peur et que l’élection présidentielle est très proche.

    Si vous êtes d’accord, je peux m’occuper de la salle pour les réunions.

    Arrêtez de vous bouffer le nez et construisons notre avenir.

    J’attends votre réponse sur ce site

  193. le bon samaritin
    18 décembre 2011 at 16 h 40 min

    Bonjour,
    Oui Gilbert, je pense que les salariés ne sont pas des cobayes et bien dans une société où l’individualisme est arrivé.
    Que dire aux salariés qui profitent des largesses de leurs responsables ?
    Des salaires qui dans le nucléaire ne sont pas terrible, mais ailleurs, regardez autour de vous.Les arrangements, qui n’en a pas profité ?
    Pour parler des uns et des autres, pour moi, on arrivera jamais a rassembler tout le monde
    Maintenant arrêtons, les NAO arrivent alors que tous les élus qui se plaignent envoient leurs grilles de salaires à Admin, alors on quantifiera toutes les sociétés qui feront ce geste, et on pourra peut-être partir avec ces sociétés vers le combat.
    Quel combat ? Combien de temps ? Emmener les salariés?
    Faisons un groupement d’élus prêt à représenter les salariés ou tout le monde aura la parole.
    Là et seulement là, on pourra commencer a éclairer les bougies.
    Je pense que ce sont aux élus à travailler ensemble, n’oubliez pas que se sont eux, élus par nous mêmes et qui doivent se bouger pour nous tous.
    Mais je le dis et je le répète ces barons, gourous et autres sont-ils capables de travailler pour les salariés sans en tirer profits ?
    Messieurs les élus a vous de jouer. Montrez vous dignes de vos électeurs.

  194. ferrando gilbert
    18 décembre 2011 at 10 h 31 min

    Bjr,je suis content qu’autant de gens soient révoltés mais sommes-nous suffisamment solidaires pour espérer vaincre dans un milieu où les magouilles,pressions sur le personnel,arrangements perso etc…vont bon train.
    Ils nous divises pour mieux eux régner.
    Il est temps que cela cesse et aujourd’hui j’appelle tous les cobayes du nucléaire à se bouger le cul pour que nous soyons reconnus et respectés dans notre métier.
    Bonne journée à tous.

    • 18 décembre 2011 at 10 h 40 min

      Salut ferrando gilbert bienvenue parmi nous et merci pour ton commentaire.
      Notre destin nous appartiens et tu a raison , c’est tous ensemble dans l’action que nous réussirons à être enfin reconnu…
      @+

  195. L'abeille sociale
    11 décembre 2011 at 19 h 14 min

    Ce matin vers 10h, deux techniciens d’une entreprise extérieure sont tombés d’un échafaudage d’une hauteur de deux mètres, alors qu’ils préparaient le chantier de l’épreuve hydraulique du circuit primaire de la centrale nucléaire de Fessenheim. L’accident s’est produit dans la partie nucléaire du bâtiment, réacteur n°2, actuellement à l’arrêt dans le cadre de la visite décennale.Les pompiers de Fessenheim, Colmar et Mulhouse se sont rendus sur les lieux pour prendre en charge les deux hommes. L’un a présenté une blessure bénigne à la jambe tandis que l’autre souffrait d’une douleur à la jambe et s’est plaint d’une plaie au cuir chevelu. Ce dernier a été transporté à l’hôpital pour contrôle. Aucune trace de contamination n’a été détectée lors des contrôles radiologiques d’usage. Le chantier a été arrêté pour une mise en sécurité du site.

  196. 11 décembre 2011 at 14 h 43 min

    Bien dit scarabee,ceux qui font la différence ce sont la direction d’EDF SA qui ce dit SOCIALEMENT RESPONSABLE
    EDF SA dit avoir une vision sur les appel d’offres,nous nous savons que oui ,mais ils ont surtout une vision de prendre les marchés au plus bas,afin d’engraisser leurs actionnaires
    Je repense lors d’une Ciesct à Dampierre ou on avait évoquer le fait d’installer de l’eau chaude pour une femme de ménage,pour toute réponse il n’était pas possible de mettre l’eau chaude dans ce local…alors qu’il y a des robinet d’eau froide et chaude à proximité un comble !
    Les audits post Fukishima ne passe pas par la case sous traitants , sauf si nous dénonçons tous cela ici , sur ce site . Pour ma pars , j’en fait la pub au max ,encore hier à un journaliste venu faire un débat sur l’énergie .
    IL NE CONNAISSAIT PAS NOTRE SITE INTERNET ET DONC MAINTENANT IL VA VENIR Y PIOCHER DES INFOS , HORS DE CELUI DU JOURNAL DE TF1
    Merci a vous tous , grâce a votre dévouement vous nous donner un peu de parfum a la couleur du changement a venir .

  197. faite l'amour pas la guerre
    11 décembre 2011 at 8 h 41 min

    Salut,
    Je viens souvent lire vos échanges sur ce site, dommage que l’on parle beaucoup de syndicats ?
    Aujourd’hui un salarié demande des actions. Super, vous savez messieurs que l’heure est très grave, on est en crise, alors me demander de sortir même une heure avec un salaire horaire de 9 euros, et oui messieurs, je ne peux pas me le permettre, maintenant, vous les seigneurs qui erraient dans toute la France, je dirais comme le collègue, le bon samaritin, montrez l’exemple, allez rencontrer les boss, peut-être alors je pourrais reprendre des couleurs qui passent dans le nord ouest.
    Première NAO, dans la BUA, nos oreilles nous disent : ROP= 9%, augmentation générale proche de 0.
    C’est cool, j’attends vos actions, je ferai alors de la pub pour mon syndicat, si je vois du changement.
    Bienvenu dans le Nord-Ouest

    • sccarabee
      11 décembre 2011 at 13 h 09 min

      Juste ce petit message pour te dire que le dernier mouvement de gréve de l’ensemble des prestataires pour avoir un statu unique ,les femmes de ménage de la société LIMPA étaient solidaire avec ce mouvement et ces personnes sont au smic sans aucun avantage
      Je remarque que toujours les mêmes agents sont devant le portail et les autres boss comme ci il ne se passer rien ; moi aussi j’ai connu des moments difficile et alors , il faut qu’en 2012 cela change .
      ils faut que l’ont soit tous derrière nos délégués car pour ma part ils nous représentes très bien et ne son pas des pourris .

    • Charles RUMAUX
      11 décembre 2011 at 19 h 48 min

      Comment mener a bien les NAO sans rapport de force explique moi faite l’amour pas la guerre ?
      Sans le soutien des salariés le syndicat n’a plus lieu d’être.
      Dans ces conditions,comment faire évoluer les salaires.
      La distribution de tracts avant la NAO mais pour cela la meilleure façon de distribuer, c’est encore de se retirer les doigts d’où il ne vaut mieux pas les avoir .
      Il n’y a qu’une solution c’est tous ensemble.
      Pour info ,il y a aussi des élus au SMIC,qui montre l’exemple

  198. 11 décembre 2011 at 8 h 17 min

    Slt le bon samaritin . Ouais ouais , je suis d’accord , c’est à nos représentant du personnel élus par les salariés de nous montrer l’exemple de l’absolue nécessiter d’unir toutes les forces vivent . Là nous serions en capacité de faire réfléchir/trembler nos patrons . Une action des élus , DP , DS , DSC des entreprises du nucléaire à Paris devant le siége EDF/Areva/Assemblé Nationale cela devrait faire du bruit,dans les médias et qui plus est à l’approche de l’élection présidentielle…à méditer sérieusement…
    @+

    • 11 décembre 2011 at 11 h 19 min

      Cela fait dix ans que je propose une action sur Paris,aux sénat et alerter tous les média,citoyens a nous soutenir pour leurs propres sécurité
      CAR RESTER AUX BORD DE NOS CENTRALES ILS S’EN FOUTENT PUISQUE NOUS SOMMES LES INVISIBLES Sortons enfin des barbelés

  199. le bon samaritin
    11 décembre 2011 at 7 h 49 min

    Bonjour,
    Que pensez vos de tous ces commentaires sur les manœuvres qui se sont passées sur 2 sites en France;
    Arrêtons de leurs donner de l’importance, c’est ce qu’ils veulent .Pensons à nous, nos enfants, arrière petits enfants, qu’allons nous leurs laisser?
    1968 ,ceux qui se sont battus, ils nous ont laisser un avenir, depuis l’individualisme est arrivé ? c’est quoi ce truc!!!!!!!!.
    Comment faire pour redonner confiance , l’envi de se battre aux salariés : faire bruler des pneus ? faire des grèves de la faim?
    et, une ampoule s’allume !!
    Pourquoi nos élus syndicaux iraient pas eux mêmes l’éteindre sur le seuil de la porte de notre cher client ?
    Ont-ils besoin de toutes les fanfares, je ne pense pas ?
    Je suis salarié, quand je vois, je lis des échanges dans un couloir, sur un site ou les syndicats se crachent dans le dos, cela me fait mal.
    Que font les grands patrons de ces syndicats pour les mettre dehors ????
    Pourquoi demander aux salariés d’être solidaires quand les soit disant DSC jouent les filles de l’air ?
    Messieurs , montrez une meilleure image du syndicalisme pour que vos actions soient prises au sérieux.
    Montez vous même au sommet, c’est a dire à Paris, montrez vous à la hauteur de vos mandats, et ne demandez pas aux salariés de perdre de l’argent avant que vous mêmes meniez des actions positives.
    Après revenez vers nous.
    Les syndicats, à vos devoirs et c’est tous ensembles que vous gagnerez pour l’intérêt des salariés .

  200. l'abeille sociale
    9 décembre 2011 at 19 h 26 min

    REUTERS/Charles Platiau

    Le secrétaire général de la CGT Bernard Thibault a plaidé vendredi pour « plus de transparence » dans les comités d’entreprise, sans être « sous le joug de l’employeur ». »Il est indispensable d’avoir des mécanismes qui permettent d’avoir plus de transparence, plus de contrôle mais à partir d’une expertise, d’un contrôle extérieur et non pas sous le joug de l’employeur », a déclaré le dirigeant syndical sur France Info.

    Les comptes de plusieurs comités d’entreprise de grands groupes sont régulièrement épinglés, même si les dysfonctionnements restent rares par rapport au nombre de quelque 40.000 comités français. « C’est sans doute un hasard qu’il n’y ait que des comités d’entreprise où les élus CGT occupent des postes dont la gestion serait critiquable », a ironisé M. Thibault.

    Cette déclaration intervient après la publication d’un rapport accablant de la Cour des comptes sur la gestion par la CGT du comité central d’entreprise (CCE) de la RATP. Parmi les pistes de réflexion, la Cour a préconisé une certification des comptes.

  201. dodo
    7 décembre 2011 at 16 h 34 min

    Bravo pour cet article retraçant la véracité de la situation d’insécurité des installations nucléaires. Je ne suis pas syndiqué mais je salue ici le syndicat CGT de CRUAS pour avoir eu le courage de dénoncer cet état de faits. Si l’ont devait faire le calcul du nombre de salariés de la sous-traitance qui sont passés par les sites nucléaires en dix ans, je pense que le chiffre nous aiderais à conclure a un état d’insécurité total.
    Comment maitriser des installations sensibles en renouvelant son personnel en permanence et à haute échelle.
    La rentabilité à tout prix ne devrait pas prendre en otage nos centrales et encore moins les salariés travaillant sur ce genre de sites sensibles.
    Il faudrait se poser la question de la nécessité de tous les parasites financiers (holdings prestataires)que vivent du travail de ces salariés au détriment de la sécurité, de la sureté, ainsi que des conditions de vie et de travail de cette population de sous-traitants plus que précaire.
    Courage à vous et honte à tous ceux que vous exploitent.

  202. Franck-026
    7 décembre 2011 at 16 h 11 min

    Faut quand même pas se ficher du monde. Pour arriver en haut du BR, il faut des accréditations, des badges validés. Donc ou les portes sont restées ouvertes par complicité interne, ou il s’agit de badges appartenant a des employés habilités qui ont servi a ouvrir les accès jusqu’en haut du BR. Et il y a aussi des complicités intérieure au niveau du personnel quelle que soit son niveau.
    Facile a savoir, il suffit de regarder les mouvements de badges…

    Après, facile d’accuser telle ou telle politique. Le problème, c’est bien qu’on fait travailler en nucléaire n’importe qui, au passage qui dégrade les appareils et taguent les couloirs…

    Comment des inconnus peuvent entrer aussi loin dans un BR alors que pour une simple fidaa erronée, l’accès est bloqué… ou alors, on ne nous dit pas tout…
    d’ailleurs, greenpeace a bien annoncé qu’il s’agissait de gens de n’importe quel milieu qui etaient entrainés a ce genre d’action, donc derriere chaque intervenant peut se trouver un activiste ecologiste ou pire, terroriste.
    Mais on en reparlera si cela se précise mieux…

  203. Dido
    7 décembre 2011 at 6 h 27 min

    Quand,Sarko passe à Ticastin,impossible de sortir de la centrale,pour un peu les gendarmes allaient tirer à vue !
    Quand Greenpeace passe devant une centrale,les écolos mangent sur le toit du Bâtiment Réacteur(20 ans de service pour le nucléaire et je ne sais même pas comment fait-on pour y monter,je n’ai pas les accès!)Cherchez l’erreur…ce n’est pas voulu,des fois ,cette histoire ?
    Autre chose ,tout le monde sait qu’il y à plus de gardiens dans la grande surface d’à coté que dans la centrale..c’est un secret de polichinelle !
    Une grosse majorité de nos gardiens ne sont même pas habilités à ouvrir les portails,heureusement il nous reste deux ou trois vieux qui le sont,merci Sarko,grâce à toi et ton recul de la retraite,on se sent plus en sécurité,même si ils ne sont plus très frais nos vieux gardiens!

    • Camélito
      7 décembre 2011 at 11 h 04 min

      ledauphiné.com

      CRUAS (ARDÈCHE)

      Les délégués CGT tirent la sonnette d’alarme

      Pour les délégués CGT de la centrale de Cruas, l’incident de lundi met en lumière les limites « de la politique du profit menée par EDF ». « Avant, les gardiens faisaient des rondes et des rapports. Ils étaient nombreux. Il y avait des agents EDF mais aussi des maîtres-chiens, venant d’une société privée. Avant, on aurait forcément vu que des personnes avaient pénétré dans le site », explique José Andrade, délégué CGT.

      Un baisse des effectifs
      Et ce dernier de déplorer : « Mais aujourd’hui, EDF cherche à baisser les coûts et baisse donc les effectifs. Cela a des impacts jusque sur la sécurité. Les maîtres-chiens ne sont plus présents depuis six ou sept ans. Les gardiens sont beaucoup moins nombreux. Ils ne sont par exemple plus que deux le soir pour surveiller toute la centrale (*). Ce n’est pas comme ça qu’on va sécuriser les installations ! » Pour José Andrade, la politique de sous-traitance d’EDF n’arrange rien : « Il y a un tiers de turn-over au sein des sous-traitants chaque année. Les ouvriers ne se connaissent donc plus. Ils sont incapables de savoir si telle personne appartient à la centrale ou pas. Or, il est inconcevable qu’une centrale devienne un supermarché ! », accuse-t-il.

      « Ce mardi, gendarmes et agents EDF avaient mis en place un contrôle particulier à l’entrée du site. Mais vers 8 heures, avec l’affluence du personnel, ils ont très vite été dépassés », indique Yann Montiel, autre délégué CGT, qui réclame plus de moyens humains.

  204. sccarabee
    6 décembre 2011 at 18 h 37 min

    Suite à l’intrusion de deux militants de GREENPEACE sur le site de Cruas les médias se demandent pourquoi l’infraction a été découverte 14heures après ???.
    Tous simplement le cahier des charges de l’entreprise de gardiennage grandi tous les trois ans mais pas d’embauche pour nos amis gardiens !!!!!alors voila .
    Ceci est identique dans tous les autres domaines des maintenances nucléaire , cela veux dire quoi ? qu’il y a des prestations d’entretiens qui ne sont pas faites !!!!???? et oui .
    Mais la ce ne sera pas une intrusion de personnes de Greenpeace…ce sera une évacuation de la population suite à un incident nucléaire .

    • 6 décembre 2011 at 19 h 54 min

      740 gendarmes assurent la sécurité des sites nucléaires…
      En poste vingt-quatre heures sur vingt-quatre, le PSPG a notamment pour mission de lutter contre « les intrusions et les actes de malveillance ». Il constitue le premier niveau de protection et peut être appuyé par le groupement de gendarmerie du département et, en dernier ressort, par le GIGN. Les hommes sont autorisés à tirer à vue en cas d’alerte terroriste.
      http://www.lemonde.fr/planete/article/2011/12/06/740-gendarmes-assurent-la-securite-des-sites-nucleaires_1613879_3244.html

      • 7 décembre 2011 at 13 h 01 min

        Pendant ce temps la nos écolos ne se trouve pas a Durban,changer la planète juste sur un coin d’élection,Eva ,Cecile , réveiller vous venez voir les salariés,votre sécurité dépend d’eux et non pas d’une futur place de député que vous visez sans y connaitre votre sujet…
        Le nucléaire doit faire partie d’un grand débat démocratique ou nous prestataire acteur du terrain pourrions nous exprimer librement .

        • Franck-026
          7 décembre 2011 at 16 h 31 min

          La situation des travailleurs du nucléaire restera la même tant que l’on laissera les syndicats gérer la chose. Il faut lutter a armes égales contre les écolos et contre l’État: le terrain politique avec des représentants des travailleurs qui s’inscriront sur des listes électorales pour faire peser les voix des travailleurs du nucléaires. Là, çà portera mieux… Et ça donnera du poids au mouvement des travailleurs.
          Les écolos l’ont bien compris depuis longtemps, et leurs voix font plier les plus grands partis politiques…. 97 Voynet a pu fermer Superphenix. 2012, Duflot fera fermer 4 sites. On parie ???
          Dans 5 mois, tout sera trop tard, et plus le moment de pleurer.

          Même les chasseurs représentent une force politique non négligeable si on parle en terme de voix… Alors pourquoi pas le nucléaire et les énergies en général???
          Au travail maintenant…

    • Franck-026
      7 décembre 2011 at 3 h 50 min

      En fait il y a plusieurs problèmes:
      – Non détection de découpe et franchissement des grillages par le service de surveillance du site devant les moniteurs (personne ne regarde les moniteurs???)
      – non détection du franchissement des faisceaux des barrières immatérielles entre les grillages (pas d’alarme au PAP????)
      – Non réaction des services de surveillance du site.
      – Long retard de la part des PSPG…

      Par contre, entre la première enceinte grillagée donnant sur l’extérieur et le BR, il y a plusieurs barrières a franchir. Donc soit toutes les portes étaient ouvertes, soit les agents infiltrés de Greenpeace avaient des badges + codes valides pour franchir les tourniquets entre les différentes zones du site, et ouvrir les bonnes portes pour se retrouver en haut du BR…

      Alors a qui les responsabilités??? Car là, c’est vraiment gravissime.

  205. dodo
    6 décembre 2011 at 15 h 53 min

    D’accord avec vos analyses. La réduction permanente des couts sur nos installations ne peut produire que des situations d’insécurité et de non qualité comme celle-ci.
    Depuis longtemps nous recevons des coupes franches sur les effectifs EDF et prestataires au bénéfice de la rentabilité; mais nous sommes aujourd’hui face aux limites de cette politique désastreuse voulue par nos directions.
    Il est hors question que le personnel porte le chapeau dans cette faille de la sécurité et des responsabilités doivent être identifiées.

  206. 6 décembre 2011 at 11 h 50 min

    Hier matin, lundi 05 decembre , les agents EDF, les prestataires et les copains de l’UL CGT du Teil ont organisé une action sur la centrale nucléaire de Cruas.
    En solidarité à un copain de l’UL, Daniel Garcia, nous avons mis à la disposition des salariés une pétition visant à la réintégration de Daniel.
    Daniel, 48 ans, vient de se faire licencié par la communauté de communes Rhône Helvie après 3 ans de loyaux services (1 ans de contrat et 2 ans de stage). Le motif de licenciement, une soit disant insuffisance professionnelle. Par deux fois sa titularisation a été voté en CAP. Le président de la Communauté de Communes et ses élus se sont assis sur la décision de la CAP et ont voté unanimement son licenciement.
    La CGT du Teil dénonce un licenciement abusif, une discrimination syndicale. Ce n’est pas la première fois que ce type de comportement se voit sur notre territoire, deux autres syndiqués territoriaux ont déjà été victime de discrimination syndicale.

    L’UL CGT du Teil remercie tous les copains de Cruas qui nous ont aidé et soutenu dans notre combat pour Daniel.
    Plus de 600 signatures ont été récupéré sur le site !
    Un grand merci à vous !

    Pour information un rassemblement est organisé ce soir. RDV à 17h30 devant la salle des fêtes de Valvignères pour le conseil de la communauté de communes.
    Nous comptons sur vous. Et encore merci pour tout !

    Un grand bravo pour votre site ! Vous pouvez toujours compter sur nous dans votre lutte pour le statut des prestataires !

  207. On lâche rien
    5 décembre 2011 at 22 h 43 min

    Un hélicoptère survole la centrale nucléaire de Cruas a 22h15 avec Une lampe halogène
    bravo Greenpeace

  208. L'abeille social
    5 décembre 2011 at 19 h 04 min

    Les brèves du CCE d’EDF SA

    NUCLEAIRE

    Dans un rapport d’analyses rendu public le 30 novembre, Tepco indique que le combustible nucléaire qui se trouvait dans les réacteurs 1, 2 et 3 de la centrale de Fukushima a rongé une partie du béton de l’enceinte de confinement, sans traverser la coque en acier.

    Le 1er décembre, les institutions européennes ont trouvé un accord sur le financement supplémentaire d’ITER (1,3 milliard d’euros) jusqu’à la fin de la période budgétaire (2013). Sur la base des estimations effectuées, le coût du projet a été estimé à 12,8 milliards d’euros pour les 12 ans de la phase de construction de la machine.

    Ce matin, des militants de Greenpeace se sont introduits dans la centrale nucléaire de Nogent-sur-Seine et ont réussi à monter sur le dôme d’un des réacteurs. L’objectif de cette intrusion est de démontrer que le nucléaire français est vulnérable. Dans un communiqué, l’association écologique souligne l’insuffisance de l’audit des centrales nucléaires qui ne prend pas en compte le risque d’intrusion humaine.

    • 5 décembre 2011 at 19 h 45 min

      L’intrusion de militant de Greenpeace montre les lacunes en terme de sécurité et de sureté . La réduction des effectifs et de matériel est certainement un début de réponse , ça fait mal tout de même !
      @+

      • Carte noir
        5 décembre 2011 at 23 h 22 min

        Au début des centrales nucléaires il y avait des gardiens EDF que devaient tourner en permanence, des rondes des gardiens avec des chiens, des gardiens dans les guérites a l’entrée de chaque zone. Aujourd’hui tout cela est fini. La question de la rentabilité à tout prix fait actuellement ressortir ces fruits véreux. Que dire de la réduction des effectifs dans les équipes de quart chez EDF et dans les gardiens du privé ? La défaillance de la sécurité et au même niveau que celui de la sureté avec les cures d’amaigrissement que nous subissons depuis une quinzaine d’années. D’accord, il faut engraisser les actionnaires, mais lorsque sa chauffe, ce ne sont pas eux qui subissent les contraintes.
        Le pire, c’est que nous dénonçons ces carences de sécurité et de sureté sur ce site depuis longtemps et ils continuent à nous rigoler au nez. A eux d’assumer maintenant.
        Je suis OK pour la réunion au mois de janvier.

    • Franck-026
      5 décembre 2011 at 23 h 45 min

      Ah quand meme!!! on en parle des greempisse… Ils font quoi les gardiens quand une alarme sonne (franchissement de barriere immaterielle)??? rien? ah bon je me disais aussi….
      j’en connais qui vont pas dormir tranquile ces prochains jours…..

  209. Transparence
    5 décembre 2011 at 1 h 33 min

    Enfin une suite logique et des salariés qu’ont tout compris.
    C’est le moment mes copains, de passer à la vitesse supérieur. Si vous le voulez, je peux m’occuper des médiats locaux, régionaux et nationaux et je vous signale que j’ais un bon carnet d’adresse réservé pour cette occasion.
    Je pense qu’une révolte annoncée des prestataires du nucléaire, alors que nos chers politiques s’arrachent l’avenir du nucléaire, va vraiment les intéresser nos amis les journalistes.
    Franchement, le moment est vraiment bien choisi et nous allons voir qui (syndicats, politiques) parle vrais dans cette histoire.
    Je ne sais pas si vous l’aviez calculé, mais encore bravo pour cette idée.
    Faites penser aux autres régions qu’il faut commencer à organiser une réunion chez eux aussi et que nous allons tenter y être.

  210. L'abeille social
    4 décembre 2011 at 23 h 02 min

    Très bonne idée mes amis et puisque nous sommes dans la campagne électorale de nos amis politiques de gauche, je me charge de contacter ceux de l’Ardèche, de la Drôme et voir si c’est possible de toucher les nationaux.
    Il va bien falloir nous dire ce qu’ils comptent faire de nous après les élections.

    C’est le moment de les chatouiller et de leur demander de s’engager pour notre cause juste et nécessaire pour la sûreté des installations nucléaires.

    Je vais bien dormir ce soir, sachant qu’il n’y a pas que des moutons en France.

    • 5 décembre 2011 at 20 h 42 min

      Pour ma part réunion samedi 10 décembre avec le front de gauche thème l’énergie

  211. Martine
    4 décembre 2011 at 21 h 32 min

    Voila une bonne nouvelle. Enfin un réveille brutal et j’aime ça.
    Je fais passer le message sur nos sites et je vous donnerais des nouvelles très vite.

    D’accord avec l’analyse de la politique SARKO mais attention à LE PEN, ça sera identique avec elle.

    A la guerre mes amis, puisque le statut unique nous attend.

    D’accord aussi avec vous pour le besoin d’aller avec ou sans syndicats.
    Je suis syndiquée mais c’est à eux de voir s’ils veulent nous suivre ou pas.

    Au fait, Monsieur SARKO, qu’avais-vous fait des 20 000 signatures des travailleurs du nucléaire, sont-elles passé dans le feux de cheminé pour chauffer les oiseaux?
    Si vous aimez le nucléaire vous devez aimer les salariés que travaillent à l’intérieur.

    Ah, c’est vrais, vous n’aimez que les patrons du nucléaire avec les sous qu’ils gagnent sur notre précarité.

    Honte à vous et aux syndicats qui vous soutiennent.

  212. Camélito
    4 décembre 2011 at 21 h 00 min

    J’ais pris contact avec Penly, Cattenom, Bugey,Tricastin, Centaco, Fessenheim, Belleville et Golfech et nos collègues sont d’accord avec nous pour relancer la machine.

    Comme vous le dites « putain ils sont devenus fous ces cons de patrons » mais nous aussi. Ils vont apprendre à nous connaître ces cons et SARKO aussi.

    SARKO ne va pas croire que sa position sur le nucléaire va nous faire oublier le reste de la merde qu’il nous a fourgué. Il serait trop facile de limiter sa politique d’austérité a la politique énergétique!!!!!!!!

  213. Le furet
    4 décembre 2011 at 20 h 43 min

    OK la taupe, je suis d’accord avec toi pour cette réunion. Je me propose de voir avec une mairie pas loin de Cruas.

    Il faut arrêter de se bouffer le moral entre nous et réunir nos forces très rapidement. De toute façon il faut faire quelque chose avant les élections et être prêts avant les arrêts de tranche.

    J’en parle au tours de moi et je prends contact sur les sites ou nous travaillons.

    Putain, il faut que ça marche cette fois-ci. Nous l’attendons depuis longtemps cette grève illimitée des sous-traitants du nucléaire.

    Nous sommes nombreux dans notre entreprise à attendre et nous serons prêts a y aller à la bataille.

    On ne lâche RIEN. Putain reveillez-vous, il sont devenus fous ces cons de patrons.

  214. theron daniel
    4 décembre 2011 at 20 h 25 min

    Eh! Les gars arretez de vous mettre martel en tete,il n’ya qu’une solution c’est le statut unique, si vous voulez que tout les travailleurs du nucléaire est la meme rénumération pour les memes fonctions et la meme ancienneté il n’y a que le statut unique,alors plus de bla bla,il faut des résultats alors battons nous pour ce statut unique,passez de bonnes fetes et soyez nombreux en 2012 dans la lutte

  215. La taupe
    4 décembre 2011 at 20 h 01 min

    Salut à tous,

    Je vois que le climat monte en température pour rien. A mon sens, nous avons tous raison car personne peut prétendre avoir la vérité.

    Je pense qu’il faut passer les fêtes tranquilles et se voir en début d’année pour accorder nos violons tous ensemble.

    Il est clair que nous ne pouvons pas continuer comme cela et nous avons donc le devoir de réussir une bataille unitaire des salariés du nucléaire.

    Je propose que l’on se réunisse en début d’année dans une grande salle du sud de la France pour débuter et je pense qu’il faudra en faire deux ou trois dans le reste de la France pour être prêts avant les élections.

    Clairement, si les syndicats ne prennent pas en main très rapidement cette question de la sous-traitance, nous le ferons seuls et sans contraintes.

    Rien à perdre et tout à gagner.

    Qui est d’accord avec cette proposition?

    Faites passer le mot à tous les autres!

    • 4 décembre 2011 at 20 h 12 min

      Ok La taupe
      L’ultime atome …c’est bien nous ! Nous nous chargerons ici de faire échos de cette initiative
      @+

    • 4 décembre 2011 at 22 h 47 min

      Une forme d’action , les élections arrive les placard d’affichage vont être mis organisons ,des couleurs d’affiche sur les têtes de nos clown , des affiches de ma zone contrôle va mal,il faut faire connaitre se site au max croyez moi il prend.

  216. gerard pns
    4 décembre 2011 at 18 h 46 min

    Salut,
    Encore une fois, des abrutis cela existent malheuresement dans tous les syndicats. Pour la participation, cela n’aurait pas du être un rêve cette année, si un seul syndicat avait suivi.
    Mais voila!!!, pas la peine d’attaquer, je revenais sur ce blog car je croyais encore au père noel.
    Mon rêve tombe a l’eau, travaillez seul, sans les idées des autres, continuez.
    Bon courage.

    • 4 décembre 2011 at 19 h 06 min

      Slt gerard pns, tu donne trop d’importance aux abrutis comme tu dit , alors qui ne le mérite pas .
      Conseil (gratuit) : Pour ton bien être, oublie les vites mais sache que tu est évidement le bienvenu parmi nous .
      @+

  217. sccarabee
    4 décembre 2011 at 12 h 21 min

    ok admin a+

  218. 4 décembre 2011 at 11 h 53 min

    Évidement Ze pour ma pars je ne laisserais pas cette injustice prendre place …
    @+

  219. Ze
    4 décembre 2011 at 11 h 32 min

    Vous avez raison, nous devons ignorer et fermer les yeux et ne plus avoir de rêve d’égalité au travail; pendant ce temps, les détracteurs de notre industrie ont raison de continuer à tuer les citoyens et les salariés de cette industrie, avec leurs logiques financières. Sans parler de ceux qui perdent leurs vies au travail (Suicides, accidents de travail, maladies professionnelles…), regardez!!

    Un chômeur âgé de 54 ans, qui venait de se voir couper l’électricité pour cause d’impayés, est mort dans la nuit de mercredi à jeudi à Orléans (Loiret) dans l’incendie de son appartement. Une bougie mal éteinte serait à l’origine du feu, a-t-on appris de sources concordantes.

    L’homme vivait depuis cinq ans, seul, dans un modeste appartement situé au rez-de-chaussée d’une maison en centre-ville.

    Au chômage, souffrant d’une jambe, il ne payait plus ses loyers ni ses factures d’électricité depuis des mois, selon la police.

    L’électricité avait d’ailleurs été coupée dans son logement quelques heures seulement avant l’incendie, et il a donc allumé plusieurs bougies pour s’éclairer. Son corps carbonisé a été retiré des décombres de son appartement jeudi matin.

    C’est une honte. Honte pour la France et pour les citoyens que nous sommes.

    Quand on pense le nombre de Kws que nous allons dépenser inutilement avec les éclairages de noël et que à coté de ça , des gents crèvent parce qu’ils ont froid, cela me révolte.

    Alors tu vois Dido, la question n’est pas de croire ou ne pas croire à la solidarité !

    La question que je pose est : pouvons nous continuer à fermer les yeux encore longtemps sans rien dire et sans rien faire?

  220. sccarabee
    4 décembre 2011 at 9 h 46 min

    Bonjour les amis,
    Vous parlez de grilles de salaires mais un agent qui a 20ans d’ancienneté touche comme un nouvel arrivant , car tous les 3 ans ont change de boutique .
    Le mots ensemble ne devrait pas sortir de la bouche de certain syndiqué, qui profite de leur place pour avoir des avantages vous savez les quels .
    J’espère que la nouvelle année qui arrive sera bénéfique pour tous les prestataires du nucléaire ? tous les mêmes avantage sur les primes de zone , les déplacements , le vrai slogan est
    TOUS UNIS POUR UN MÊME COMBAT .
    je vous souhaite de passer de bonnes fêtes de fin d’année et à l’année prochaine

    • 4 décembre 2011 at 9 h 59 min

      Slt scarabee
      Le slogan OK , par contre avant l’année prochaine n’hésite pas à partager ici ton point de vue …
      @+

  221. Dido
    4 décembre 2011 at 9 h 23 min

    Ze et Gérard,c’est beau comme idée mais c’est utopique !
    Regardez comment nos grands frères d’Areva nous considèrent !
    Qui chez eux,sont au courant que nous existons ?(et je parle des délégués de tous bords) Je ne crois plus et beaucoup sont comme moi à l’entraide des différentes sociétés !(par contre coté patron ça marche très bien!)
    Souviens toi Gérard,une année,un délégué STMI de ton syndicat avait hurler parce-que Polinorsud avait eu plus d’augmentation qu’eux,des gens d’Areva ne connaissaient pas la BUA,et ton rêve depuis x temps c’est d’avoir la même participation qu’eux !
    Demande à ces délégués si il sont d’accord pour partager ?
    Le temps n’est plus au rêve,les salariés veulent du changement,mais ne veulent pas perdre leur boulot,alors o-k pour se bouger le cul mais pas pour une révolte de 2 mois.
    De toutes façons nous sommes déjà dans la panade,alors un peu plus ou un peu moins,nous ne perdons rien à y aller doucement et prudemment et surtout à savoir si nos grands frères nous soutiennent vraiment !
    C’est l’époque ,mais je ne crois plus depuis longtemps au père noêl!

  222. gerard pns
    4 décembre 2011 at 8 h 10 min

    Salut,
    ze, je suis comme toi, mais tu sais aussi les divergences qu’on nos syndicats.
    Je pensais que travailler sur les grilles de salaires de nos sociétés, nous seraient plus faciles pour se retrouver ensemble sur un même combat et de ce fait monter en puissance, car nous les petits bras du nucléaire, mais avec un gros cœur, nous assurons nos centrales, et la on se rejoint tous
    MAIS A QUEL PRIX ?
    Voila c’était juste une idée!!!!!!

  223. Dany le Rouge
    3 décembre 2011 at 22 h 18 min

    Oui Grenade, si Robespierre était de notre époque la veuve tournerait en travers tous nos départements et Fouquier-Tinville serait aux manettes. Le délai pour punir les ennemis de la patrie ne doit être que le temps de les reconnaitre. Au bout d’une corde et à la lanterne les aristos.Oui il y a un vent mauvais dans ce pays; tous aux maquis.Si ont le laisse faire le ragondin il est capable de nous ramener le Duc de Brunswick et ces Prussiens comme en 1792

  224. sccarabee
    3 décembre 2011 at 21 h 06 min

    et oui dany le rouge , souvient toi il y a quelques jours ces mêmes personnes voulaient licencié jacky pour des clopinettes !!!!!! honte à ceux qui non pas soutenu notre collégue de travail .
    un petit bonjour au créateur de ma zone contrôlée va mal il se reconnaitra .

  225. 3 décembre 2011 at 16 h 30 min

    Il n’y aura pas de convention sans combat!!!
    Mort au capitalisme,et vive la révolution!!!
    Les mots ne suffisent pas,il faudra se battrent,on ne discute pas avec le mépris…..en d’autre temps Sarko et tous ses sous-fifres,seraient déjà au bout d’une corde…..malheureusement les gaulois actuel,dans leur grande majorité,tire plus sur Pétain ,que sur Vercingétorix……

  226. Dany le Rouge
    3 décembre 2011 at 16 h 02 min

    Au trois pieds Nickelés de la semaine qui sembleraient avoir pris 130000 EUROS dans la caisse de l’entreprise.
    Derrière chaque EUROS il y a un travail, de la sueur et de l’irradiation.
    Prochain épisode: le 03 janvier 2012 au TGI de Valence pour le rendu de jugement.
    Aujourd’hui ils sont innocents,mais demain !!!!!!!

  227. gerard.pns
    1 décembre 2011 at 20 h 24 min

    Salut,
    Pouvez vous envoyer vos grilles de salaires, vos primes, critère de déplacement à Admin
    Je pense qu’il serait très intéressant de faire un comparatif et pourquoi pas demander les NAO au même moment…vous voyez ce que je veux dire…

    • 2 décembre 2011 at 5 h 39 min

      Ouais , ouais cela me semble une bonne idée gerard pns , cela pourrait permettre d’éviter des écarts de rémunération entre les salariés des différentes société et éradiquer cette mise en concurrence économique dont joue nos dirigeants…Une grille de salaire unique…tien tien

    • Ze
      2 décembre 2011 at 20 h 33 min

      salut Gérard,

      Notre objectif est d’avoir un même statut pour tous les salariés du nucléaire, car tous ces problèmes seraient finis dans ce cas.

      Pourquoi avoir des grilles et des avantages différents, alors que nous faisons tous le même travail et que nous avons tous les mêmes contraintes.

      Je ne comprends pas pourquoi nous (CGT-CFDT)n’arrivons à nous mettre d’accord sur cette question, alors que c’est le souhait des salariés du nucléaire.

      D’accord,nos centrales syndicales peuvent avoir des divergences sur cette question, mais nous, nous vivons ces contraintes à côté des salariés et nous savons se qu’ils en pensent.

      Pour la CGT SPIE-DEN, nous allons donc aller à ces NAO, car nous avons lancés un grand questionnaire national et nous attendons les réponses avant d’aller négocier au nom des salariés.

      Pour nous, il n’est pas question de négocier dans le vide. Une seule chose compte, les choix des salariés et leurs souhaits, pas autre chose.

  228. 25 novembre 2011 at 11 h 13 min

    Le discours ambiant pour la filière nucléaire passe par la mise sous silence de ces travailleurs de l’ombre que l’on envoie au plus près du danger.
    Car le Danger n’est pas seulement quand il y a un accident mais durant toute l’année pour ces gens.
    Mon blog est en construction également mais je vais y mettre votre lien

    • 25 novembre 2011 at 20 h 12 min

      Bonsoir Lagrois merci pour votre commentaire et soutien
      @+

  229. nat26
    25 novembre 2011 at 7 h 53 min

    Les visites de notre dictateur national ressemblent vraiment à une mise en scène savamment orchestrée..
    La vie s’arrête on n’a même plus le droit de circuler librement..un avant gout de ce qui se met en place tout doucement….cela me sidère que trop peu de personnes s’en aperçoivent.
    Les invisibles ne pèsent pas lourd face au dieu argent….et que sont quelques sous traitants quand on a sacrifié des vies pour « la raison d’état »?
    C’est pour cela qu’il est nécessaire d’ouvrir les yeux aux maximum de personnes ….battons nous pour sortir de cette dictature !!!!!

  230. La Taupe
    25 novembre 2011 at 0 h 04 min

    Presque 1400 visiteurs aujourd’hui. Apparemment la nouvelle présentation du site plait énormément.

    Bravo Admin pour cette réussite.

    Faites passer l’info sur vos sites au travers de tracts et en faisant du bouche à l’oreille et nous ferons péter les compteurs journaliers.

  231. 23 novembre 2011 at 16 h 29 min

    Michèle RIVASI, députée européenne EELV soutient les salariés du nucléaire dans leurs revendications.

    • Franck-026
      23 novembre 2011 at 17 h 54 min

      Madame Rivasi, avez vous soutenu les travailleurs et intervenants en 1997 lors de l’accord Jospin Vs Voynet sur la fermeture de Superphenix?
      Merci d’eclaircir ce gros point noir.

    • 23 novembre 2011 at 18 h 51 min

      Madame RIVASI ?
      QUAND ALLER VOUS DONNER LA PAROLE AU PRESTATAIRE DU NUCLÉAIRE AU PARLEMENT,de la même façon que vous l’avez donner a délégation CGT au mois de juillet;
      Quand est ce-qu’un vrai partie nous donnera ce droit d’expression qu »il se soucis de nos conditions de travail?
      je veux bien être ministre moi aussi ou députés ?
      DONC SVP Mme RIVASI RENTREZ DANS LA BATAILLE AVEC NOUS ET VENEZ DISCUTER AVEC DES SALARIES DE LA SOUS TRAITANCE , 20 000 sous traitants et leurs familles peuvent peser sur vos liste

  232. l'abeille sociale
    22 novembre 2011 at 23 h 05 min

    Musique sur la sous-traitance dans le nucléaire fait par des salariés de la sous-traitance :

    http://www.youtube.com/watch?v=n7YqbYGdwHo

    Ecoutez cette chanson avec attention. Moi, chaque fois que je l’écoute, j’arrive à voir nos images de galère dans le nucléaire. C’est énorme. Merci à nos amis les chanteurs pour ce beau cadeau qu’ils nous ont fait.

  233. 21 novembre 2011 at 16 h 04 min

    Merci Martine mis en ligne en haut de page à droite.
    Regarde aussi à gauche de la page AUTRES SUJETS : Vidéo…

    @+

    • 21 novembre 2011 at 21 h 39 min

      Martine OK je voit qui tu es dans le film RAS NUCLÉAIRE,merci pour ton témoignage mais on c’est vu a la fête de l’huma je crois , il y a deux ans lors d’un débat ou j’avais pris la parole

      • ginette
        22 novembre 2011 at 17 h 20 min

        Oui Daniel , nous avons discuté à la fête de l’huma et je regrettais qu’il n’y ait pas plus de travailleurs à avoir pris la parole comme toi ….ce n’est que partie remise !
        Bon courage à toi et prend soin de ta santé

        • 22 novembre 2011 at 17 h 55 min

          Est bien comme tu vois , j’ai lancer un débat dans ma ville a Gien le 19 novembre depuis plein de mails de solidarité…

  234. l'abeille sociale
    21 novembre 2011 at 14 h 57 min

    Merci pour le compteur. Il nous manqué beaucoup. Ne soyez paz surpris du nombre de visiteurs du jour, parce qu’il n’a été en service qu’à partir de 15h environ.

    Maintenant, il faudrait intégrér quelques photos des luttes, et nous sommes au complet.

    Merci Admin.

    Pensons à notre surprise pour les fêtes.
    Il faut continuer à impulser notre détermination.

    • 22 novembre 2011 at 21 h 21 min

      Bug compteur !!!!….problème résolu dans la journée de demain …
      @+

  235. Martine
    20 novembre 2011 at 21 h 51 min

    Encore une vidéo de la grève de la faim sur CRUAS. C’est la plus belle, enfin je trouve.

    http://www.youtube.com/watch?v=GSq5lXnYXwM&feature=player_embedded

    Bravo pour la nouvelle présentation. Est-ce son cadeau d’anniversaire pour les deux ans d’existence ? Il le mérite bien et nous aussi. Je crois qu’avec cette nouvelle apparence, nous allons faire des jaloux chez ceux qui nous exploitent. Merci Admin et bravo. On ne lâche rien.

  236. le furet
    20 novembre 2011 at 20 h 08 min

    Bravo Admin pour la nouvelle présentation de notre site.
    Encore une bonne initiative pour que les sous-traitants que nous sommes, deviennent un peut plus visible. Apparence agréable et plus enrichie. Très bonne disposition des nouveaux onglés et parfaite mise en évidence des vidéos des luttes.
    Bon courage pour l’intégration du compteur des visiteurs journaliers et global.
    Tu vas y arriver, j’en suis sur.
    Agréablement surprit.
    Merci encore.

    • 20 novembre 2011 at 20 h 33 min

      Oui un grand BRAVO à l’administrateur grâce a lui notre combat prend forme avec ou sans l’ensemble des syndicats.

      • Jérôme
        7 décembre 2011 at 17 h 10 min

        Quelle implication, vraiment du trés beau travail ce site, bravo, l’administrateur…

        • 7 décembre 2011 at 18 h 04 min

          Merci Jérôme pour ton commentaire et bienvenu parmi nous…
          @+

  237. Ze
    20 novembre 2011 at 17 h 34 min

    Signer la pétition pour un statut unique pour les salariés du nucléaire . Déjà 20000 signatures remise aux ministres concernés.

    http://www.fnme-cgt.fr/pages/signe_petition.php?id_pet=22

    • jean emmanuel
      17 avril 2012 at 12 h 05 min

      Il n’est plus possible de rester neutre.
      Il faut participer quelque soit l’avis que l’on veuille défendre.
      Nous nous en sortirons ensemble ou nous ne nous en sortirons pas.
      emmanuel

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *