Sous-Traitance et Santé au Travail : le Rôle des CHSCT

prtNous avons l’immense plaisir de partager avec vous cette information sur la Journée d’étude IRT-DIRECCTE 2015 : Sous-Traitance et Santé au Travail : le Rôle des CHSCT.

Énorme merci à Gerard G et tous les copains et copines de Cadarache, aux divers intervenants, représentants syndicaux et particulièrement aux salariés issus de la sous-traitance (STMI/SPIE-DEN) qui évoquent les difficultés de leurs quotidiens et ouvrent nous en sommes certain, la porte à de nouvelle perspective d’organisation du travail…

separateur2

Nous avons lu sur le site http://irt.univ-amu.fr/journee-etude-2015 les présentations des participants et écouté attentivement les échanges de la table ronde, croyez nous, ils sont très riches d’enseignements et donnent aux membres et adhérents de notre association encore plus d’énergie pour porter et voir aboutir un vrai statut protecteur pour les salariés du nucléaire 🙂

Notre association ne s’interdira rien. Elle continuera à construire des ponts avec toutes celles et ceux qui veulent construire un monde meilleur demain 🙂

Extrait :

La Direction Régionale des Entreprises, de la Concurrence, de la Consommation, du Travail et de l’Emploi (DIRECCTE PACA) et notre Institut ont organisé une journée d’étude le 17 septembre prochain ayant pour thème Sous-Traitance et Santé au Travail : le Rôle des CHSCT. Elle a eu lieu dans l’amphithéâtre de l’Alcazarà Marseille.Étaient invités, à cette occasion, les membres désignés des CHSCT et les autres représentants du personnel des entreprises privées de la Région Provence Alpes Côte d’Azur à y participer, ainsi que les médecins du travail, les inspecteurs du travail et les DRH.

  Objectifs de la Journée d’étude

Le recours à la sous-traitance s’est fortement accru entre le milieu des années 1980 et 1995, avant de se stabiliser. Au cours de cette période, cette pratique s’est étendue à l’ensemble des secteurs industriels. Les effets de la sous-traitance sur les modes d’organisation des entreprises qui participent à ce processus sont contrastés et pluriels.

Les risques professionnels auxquels sont exposés les salariés des entreprises sous-traitantes semblent plus nombreux. Les pressions temporelles qui pèsent sur ces salariés sont fortes, compte tenu de la précarité de leurs statuts. En outre, ils interviennent souvent dans des sites tiers dont ils méconnaissent parfois l’environnement de travail.

Les CHSCT compétents sur les questions de santé et des conditions de travail sont directement concernés par ce problème. Leur intervention devrait permettre de contribuer à l’amélioration des conditions de travail des salariés des entreprises sous-traitantes. Leur efficacité dépend fortement de la coopération des CHSCT entre eux et/ou de l’intervention des CHSCT des entreprises donneuses d’ordre chez les sous-traitants.

La Journée d’étude cette année a poursuivi deux objectifs majeurs :

  • faire le point sur des phénomènes de sous-traitance et leurs effets sur l’organisation du travail des salariés, et sur les conséquences quant aux risques professionnels encourus ;
  • en tirer des enseignements pour parvenir à aborder les questions de la prise en charge des conditions de travail par les CHSCT et l’éventuelle collaboration des CHSCT pour une gestion globale des risques professionnels sur un site, quel que soit le statut des salariés impliqués.

La Journée a permis aux acteurs concernés de dialoguer et d’échanger sur le sujet.

L’analyse du contexte a été l’occasion de définir le cadre réglementaire et de nous interroger sur la complexité des relations induites par ce phénomène. Il a permis aussi de s’informer sur les effets impactant les conditions de travail des salariés. Une table ronde a illustré le sujet dans un premier temps et de donner ensuite, dans le cadre d’un débat interactif, le point de vue des organisations syndicales, d’un expert, de médecins du travail, de membres désignés de CHSCT et des participants à la Journée.

Table ronde .Clic sur l’image pour écouter le débat

à 01h00 témoignages sous-traitants 🙂

L’article dans son intégralité : http://irt.univ-amu.fr/journee-etude-2015

separateur2

(Ici nous respectons la loi sur les droits d’auteur et le travail de la presse et des journalistes professionnels)

Nos amitiés aux uns, notre respect aux autres, bises à toutes et tous.

Et vous…qu’en pensez vous ?

CRITIQUEZ ou APPROUVEZ

Laissez-nous un commentaire dans l’onglet en bas de cette page

Enregistrer

29 comments for “Sous-Traitance et Santé au Travail : le Rôle des CHSCT

  1. misere
    18 novembre 2015 at 17 h 41 min

    c’est mort !! les tri parties arrivent a grands pas sur les sites.
    5 ans de misere,stress,depression ..etc..

    • vieux ronchon
      18 novembre 2015 at 22 h 16 min

      Il ne faut pas aller dans les boîtes repreneuses, elles n’auront pas le personnel pour honorer les contrats.
      Mettez vous autour d’une table avec le directeur de la centrale, les patrons repreneurs, les syndicats et mettez les devant les faits.
      Allez bougez vous le temps presse.

      • st alban
        20 novembre 2015 at 16 h 40 min

        a st alban,nous nous sommes mis autour de la table avec direction edf.
        ne vous inquitez pas,ca vas bien se passé nous faisons remonter vos doleances a techman. que du blabla !!aucune rencontre possible avec direction edf et techman quand aux syndicats edf (sans commentaires)

  2. misere
    12 novembre 2015 at 17 h 55 min

    Deja pas mal d’engagements de signés vers techman pour 2016
    mais que faire pour arreter tous ca,car la fin de l’annee s’approche et techman commence a faire son organisation sur les sites comme si rien n’etait car pour eux c’est gagné!!!!

  3. Le CHEVALIER NORMAND
    8 novembre 2015 at 9 h 32 min

    CHSCT ,instance amenée à disparaitre !!!!!

    Le garde fou de cette instance, appelé « Registre des Danger Grave et Imminent », bafoué,modifié,ignoré………….
    PALUEL TR2, incendie de feux de métaux (TITANE), les entreprises chargés des réparations, malgré 2DGI posés par les CHSCT d’une entreprise titulaire du marché (ENDEL) et d’une entreprise sous-traitante (POLINORSUD),continuent à faire gratter les salaries (le marché doit être vraiment juteux !), sous le regard plus ou moins bienveillant du donneur d’ordre, qui se protège par des analyses de poussières et autres, faites par des labos, avec des échantillons fournis par les tauliers des boites qui interviennent !!!!
    Bien sur, sans attendre les résultats, qui arrivent en général 3 semaines après, on continu de faire gratter les salariés,en leur disant bien que les méchants sont les membres du CHSCT !!!!!!!!
    De plus quand on sait qu’une certaine OS à validée la dissolution des CHSCT à travers une commission du CE,donc perte d’indépendance et d’autonomie (Président du CE = taulier), plus la non réaction de certains inspecteurs du travail (autre garde fou du CHSCT), adieu les CHSCT et les quelques élus intègres (de moins en moins nombreux) qui font fonctionner cette instance avec leur tripes !!!!!!!

  4. La fin annoncée d'EDF
    6 novembre 2015 at 20 h 59 min

    Alors que les syndicats de l’hydroélectricité se mobilisent aujourd’hui, vent debout contre la mise en demeure de Bruxelles afin que l’énergéticien français EDF n’ait plus l’autorisation de se porter candidat à la reprise d’une concession de barrages hydrauliques.

    L’Humanité s’est procuré un document d’analyse de la Commission européenne qui devrait achever de les électriser.

    Ce rapport se veut un état des lieux du secteur de l’énergie en France, mais ressemble plutôt à un réquisitoire à peine voilé contre la prédominance du groupe français dans ce secteur stratégique.

    C’est en débutant par les concessions hydrauliques que la Commission veut mettre en marche le démantèlement pur et simple de l’énergéticien. Le gouvernement dispose d’à peine deux mois pour répondre.

    Sur plus de 60 pages, ce texte suggère de fragiliser le pôle public de l’énergie, pour laisser place à un système de concurrence totale.

    • Malonetman
      6 novembre 2015 at 22 h 25 min

      janvier 2016 EDF ASN Techman : une situation inédite.

      Autrement dit, à leur répéter que le ciel va leur tomber sur la tête, comme s’ils ne l ‘avaient pas encore compris.

      MAI 68 les murs ont la parole .Cours camarade, La base doit emmener la tête .On ne revendiquera rien, on ne demandera rien, on prendra, on occupera soyez réaliste, demandez l’impossible.

      CONSÉQUENCES DE MAI 68

      Amélioration des conditions de travail

      Les accords de Grenelle ont amélioré les conditions de travail des ouvriers :

      augmentation du SMIC de 35 % (600 F par mois), hausse de 10 % des salaires, création d’une section syndicale d’entreprise, 4ème semaine de congés payés

      Ouvriers

      Après la période euphorique des « 30 glorieuses » qu’a représenté la reconstruction de la France après la seconde guerre mondiale, la France connaît une détérioration de sa situation économique : montée du chômage, baisse des salaires (les plus bas de la CEE)…

      Dès 1967 et début 1968, les ouvriers font la grève et occupent des usines.

      La classe ouvrière revendique une hausse de leur salaire et une diminution de la durée du travail (52 h par semaine à cette période).

      Les ouvriers PNS et NUVIA veulent mettre fin à l’autoritarisme des patrons deTechman.

      • st alban
        7 novembre 2015 at 11 h 29 min

        st alban
        si on doit faire quelque chose c’est maintenant car l’echeance de 2016 est tres proche.
        il faut s’unir entre pns,nuvia et toutes les entreprises impactés par les
        reprises minables de techman et autres bandits de grands chemins.

      • el manifico
        7 novembre 2015 at 11 h 31 min

        Témoignage perso

        Récemment je vais chez mon médecin traitant
        Le mec est au top. Tres détaché de toute identité politique mais fervent lecteur de ma zone contrôlée.
        Il m’explique que depuis peu un nouveau rassemblement vient de voir le jour et qu’un parlementaire propose de sortir de l’Europe. Afin de retrouver le souveraineté française.
        J’ai cru entendre Marine .J’ai commencé à vomir sur son bureau.
        a saigner du nez .Une fois accroché au plafond criant ta mère s…(On a tous vu le film).
        Non il m’a parlé de l’article 50 de la constitution Européenne permettant à toute nation de quitter librement l’Europe et de retrouver son propre pouvoir de décision. Sa souveraineté. Ensuite il m’a conseillé de voir le texte .Il existe !
        Tout ça au fond pour dire quoi ?
        On se rend compte que l’Europe est énergivore et profite de l’énergie nucléaire française tout en nous imposant de réduire nos consommation.
        De se conformer à la loi sur la transition énergétique de fermer des centrales nucléaire.
        De créer du chômage…

        • Nicole
          7 novembre 2015 at 20 h 41 min

          Garde ton idéologie politique pour toi le nucléaire dans les conditions actuelles avec des sous traitants pas considérés non merci.

    • Carole
      7 novembre 2015 at 23 h 18 min


      Il est grand temps de s’inquiéter de la situation sociale des sous traitants d’ EDF et de leurs conditions de travail dans le bâtiment réacteur : travail en 2×2×2 deux matins deux après midis deux nuits week end compris, selon le cycle il peut atteindre 51 heures semaine avec la relève au poste de travail.
      La société TECHMAN attributaire des appels d’ offres, ils ont un accord d’ entrepris de 1607 heures et un contingent annuel de 270 heures total 1877 heures sur l’ année.
      Les conséquences pour la sûreté nucléaire les camarades de la FNME CGT,survole avec le pont polaire de la piscine réacteur avec une charge suspendu.
      Accrochage d’un garde corps au dessus du générateur de vapeur GV avec le câble du pont polaire.

      Oh la,oh la, la CGT FNME le nucléaire oui mais pas dans ces conditions !!!

      • L'atomiseur
        13 juillet 2016 at 12 h 32 min

        Dernier arrêt de Tranche sur le CNPE de Civaux :
        Arrêt de Tr1 : Condition d’entrée en ZC = EVEREST
        ASR avec une charge de travail comparable à une VP, gentil le client EDF !
        Donc effectif + charge de travail = sous-effectif = course contre la montre = pressions du client EDF= non respect des règles élémentaires de sécurité, de radioprotection et donc de sureté…
        Conséquences :
        – Nombreux déclenchements de C2
        – nombreux passages à l’infirmerie pour détection contaminations internes
        – Contamination des intervenants « habilleur/déshabilleur pendant l’activité assistance piscine
        – contamination surfacique de la dalle 22 m
        – détection contamination dans la cabine du pontier polaire
        – pression scandaleuse et dangereuse de la cellule « projet » (EDF) à l’encontre des salariés affectés à la décontamination finale de la piscine mais aussi aux collègues prestataires, agents radioprotection . Pression exercée en direct, sur le lieu de travail avec des « arguments financiers, de perte de rentabilité, de planning en retard etc »
        Conséquences, en bord de piscine Tr1 Civaux :
        – Pression sur l’activité décontamination piscine
        – Pression sur les cartographies effectuées par les collègues sous-traitant en radioprotection
        – Pression sur l’entreprise sous-traitante allemande (Siempelkamp) devant intervenir après la validation d’une cartographie réglementaire
        Résultats :
        – Pression accrue et en « direct » de « la cellule Projet EDF » sur l’activité contrôle et cartographie suite à la décontamination de la piscine
        – 3 descentes en fond de piscine pour « retouches » suite à cartographie non valable (frottis >300c/s)
        – Arrivée d’un agent de radioprotection EDF pour prise en charge de la cartographie
        – Dernière cartographie toujours non valable = 300c/s
        – On demande aux deux salariés sous-traitant, agents de radioprotection qu’ils peuvent aller en pause.. Ceux-ci restent présents sur le bord de piscine.
        L’agent du service de radioprotection EDF, change les unités de mesures, falsifie la dernière cartographie. Les agents de radioprotection prestataires, indignés demandent à leur responsable présent sur la dalle s’il en prend la responsabilité ? .celui-ci répond que l’agent de radioprotection est le client donc il assume..
        Pendant ce temps, la « cellule Projet EDF » exerce toujours une pression sur les intervenant en annonçant le coût d’un éventuel retard sur l’activité de l’entreprise Siempelkamp (40 00 €)
        – La cartographie avec des frottis à 300 c/s est jugée conforme à la procédure de fin de décontamination.
        – Les salariés de Siempelkamp peuvent intervenir, en fond de piscine, avec des sur-tenues en papier…. et 300 chocs par-ci, par-là !
        – Malgré leur indignation, exprimée dans la langue de Goethe, , ils ont ainsi réalisé leur activité… Nous n’avons pas connu la suite et si l’infirmerie a eu de « nouveaux clients » ?

        L e syndicat CGT EDF et leur CHSCT ont été avisé de cette situation….Les directions prestataires, concernées, aussi….

  5. CGT AMALIS
    6 novembre 2015 at 20 h 29 min

    Élections Professionnelles AMALIS D&S AREVA

  6. webmaster MZC
    5 novembre 2015 at 20 h 30 min

  7. st alban
    5 novembre 2015 at 7 h 38 min

    il faut faire une grosse distribution de tracts sur tous les sites pour denoncer ce qui se passe en ce moment et qui sera surement pire dans les annees a venir si on ne fais rien maintenant..

  8. La Buse
    3 novembre 2015 at 7 h 07 min

    Incident jeudi dernier à la centrale nucléaire de Cruas, le troisième en une semaine

    Incident sans gravité lors d’une opération de manutention du combustible sur le réacteur numéro 2 jeudi dernier.

    Un incident à la centrale nucléaire de Cruas Meysse en Ardèche. Jeudi dernier, alors que les techniciens procèdent à des opérations de manutention du combustible dans le réacteur numéro 2, ils ont constaté qu’un système de ventilation du bâtiment était à l’arrêt. Ils ont immédiatement remis en route la ventilation. Cet incident, déclare EDF, est sans conséquence sur la sûreté des installations ni sur l’environnement mais c’est un écart à la règle. EDF propose donc de classer l’incident au niveau 1 de l’échelle INES qui en compte 7.

    Plusieurs incidents en une semaine

    Mardi dernier, un dégagement de fumée a été détecté dans les sous sols d’un bâtiment administratif dans l’installation située en Ardèche. Pas de blessé ni d’impact sur l’environnement. Et le lendemain, EDF a noté un arrêt automatique de l’unité de production numéro 3. Cet incident n’a eu aucune conséquence sur la sureté nucléaire ni sur l’environnement de cette centrale.

    https://www.francebleu.fr/infos/climat-environnement/incident-jeudi-dernier-la-centrale-nucleaire-de-cruas-le-troisieme-en-une-semaine-1446488236

  9. La pensée utile et vitale pour tous
    31 octobre 2015 at 23 h 53 min

    Il faut arrêter de nous prendre pour des cons.

    Les charognards du nucléaire ont pris les marchés accordant jusqu’à 30% de baisse par rapport aux prix existant jusqu’alors sur les mêmes périmètres d’activité.

    Vous vous en doutez, ces marchands d’esclaves n’ont pas pris ces nouveaux marchés du nucléaire pour perdre du pognon ! C’est donc nous qui allons payer la note de la chute des 30% avec nos petits salaires.

    Fini l’ancienneté, les petites augmentations saupoudrées! Le payement des heures sup, l’indemnisation des IPD, le dimanche, les nuits, les postes devraient etre payés sans majoration, etc, etc.

    Les moments de replis et de réflexion vont être supprimés pour augmenter notre fruit du travail et la rentabilité de tous ces salopards enragés par le fric au détriment de la sécurité, de la sureté, des Hommes et surtout, de l’environnement.

    Il faut arrêter de se lamenter sur notre sort puisque tous les nouveaux marchés sont concernés par ce carnage provoqué par les sanguinaires fous et inconscients du nucléaire low cost.

    Vous n’êtes pas sans savoir que cette nouvelle règle va devenir celle « adoptée pour tous les futurs marchés dans le nuc« .

    Alors, arrêtons ! Réunissons-nous très vite, comme convenu, pour décider de la réponse à apporter à ce massacre social sur les nouveaux marchés du Tricastin, Cruas, st Alban, Centraco, ….

    N’allons pas plus au fond du gouffre atomique. Nous avons le devoir de décider tous ensemble de la date que nous devons choisir pour démarrer quelque chose d’énorme et jamais vu dans le nucléaire.

    Sortons-nous les doigt du cul.

    Ne les laissons pas instaurer cette nouvelle méthode esclavagiste et aveugle.

    Merde ! ils doivent comprendre que cette fois ci, ils vont trop loin.

    • tophe
      1 novembre 2015 at 13 h 34 min

      la solution et la seule pour les salariés PNS et NUVIA , ne pas signer de contrat de travail chez TECHMAN . Le rapport de force est entre vos mains!!!

      • charly
        1 novembre 2015 at 14 h 40 min

        Fable du patron et de l’ouvrier

        Le corbeau sur un arbre perché
        Ne foutait rien de la journée.
        Le lapin voyant le corbeau
        L’interpella et lui dit aussitôt:
        Moi aussi, comme toi, puis-je m’asseoir
        Et ne rien foutre du matin jusqu’au soir?
        Le corbeau lui répondit de sa branche:
        Bien sûr, ami à la queue blanche,
        Dans l’herbe verte tu peux te coucher
        Et ainsi de la vie profiter.
        Blanc lapin s’assit alors par terre,
        Et sous l’arbre resta à ne rien faire,
        Tant et si bien qu’un renard affamé,
        Voyant ainsi le lapin somnoler,
        S’approcha du rongeur en silence,
        Et d’une bouchée en fit sa pitance 

        Moralité :
        Pour rester assis à ne rien branler
        Il vaut mieux être très haut placé…

  10. webmaster MZC
    31 octobre 2015 at 8 h 20 min

    Retraites complémentaires: Ce qui va changer pour vous

    PENSIONS Les premiers changements ne seront perceptibles qu’en 2016…

    Le marathon s’est achevé ce vendredi. Après huit mois de négociations, le patronat et trois syndicats (CFDT, CFTC, CFE-CGC) ont validé vendredi l’accord destiné à renflouer les caisses déficitaires des retraites complémentaires Agirc-Arrco. 20 minutes revient sur ses incidences pour les futurs retraités.

    L’instauration d’un bonus-malus….

    Des pensions moins bien revalorisées…

    Racheter des points retraite coûtera plus cher…

    Des réactions diverses chez les syndicats et le patronnat…

    Dans une tribune publiée sur Mediapart, plusieurs associations féministes dénoncent quant à elles ce texte, estimant que les «sacrifices» imposés «seront particulièrement discriminants pour les femmes».

    http://www.20minutes.fr/economie/1720639-20151030-retraites-complementaires-va-changer

  11. bob
    30 octobre 2015 at 20 h 59 min

    EDF attaqué en justice pour « défaillance de sécurité » à Cattenom

    L’exploitant EDF qui gère la centrale nucléaire de Cattenom (Moselle) comparaît en justice mardi, accusé par une association écologiste de défaillances de sécurité sur le site lorrain. Après une plainte classée sans suite, le mouvement a décidé de poursuivre le géant de l’électricité au civil.

    Le géant français de l’énergie EDF est cité à comparaître devant le tribunal de Thionville (Moselle) mardi. Le réseau Sortir du Nucléaire avait déposé une plainte classée sans suite par le parquet contre l’exploitant de la centrale de Cattenom, association qui a finalement décidé de poursuivre EDF devant une chambre civil. Le réseau anti-nucléaire reproche à EDF des «défaillances de sécurité sur le site», indique un communiqué.

    Fin 2011, EDF «a constaté sur deux réacteurs l’absence d’un dispositif permettant d’éviter la vidange accidentelle des piscines d’entreposage du combustible» affirme le réseau Sortir du Nucléaire, précisant «que ces dispositifs de sûreté manquent à l’appel depuis la construction des piscines, il aura fallu près de 30 ans à l’exploitant pour constater leur absence» dénonce l’association.

    Les associations France Nature Environnement et MIRABEL Lorraine Nature Environnement se sont constituées parties civiles. Après deux renvois, l’affaire sera examinée par le Tribunal correctionnel de Thionville le 3 novembre, a-t-on appris de l’association à l’origine de la plainte pénale puis de la procédure civile.

    http://loractu.fr/thionville/11487-edf-attaque-en-justice-pour-defaillance-de-securite-a-cattenom.html

  12. Redaction MZC
    30 octobre 2015 at 19 h 07 min

    Compte rendu de la réunion des sous traitants concernant l’appel d’ offre de Techman.

    1- Travail et paiement du dimanche chez Techman.

    Article 4 des IEG la sûreté des installations doit être effectué par des emplois statutaires la société Techman à répondu à des appels d’offres EDF en sachant que sa convention collective Syntec ne lui permet pas d’employés des salariés le dimanche !
    De plus Techman dispose pas de dérogation préfectorale qui éventuellement pourrait lui être accordée pour quelques dimanches !
    Le paiement doit donc être majoré de 100% de l’heure à l’ identique de PNS,De Nuvia et non pas a 50% Messieurs les exploiteurs.

    2- Signature d’une tripartite avec Techman.

    Comment intégrer Techman sans avoir connaissance des accords d’ entreprises ?
    Du contenu du contrat de travail ?
    Nous ne signerons pas de contrat dans ces conditions.

    3- Appel d’ offre sans personnelles.

    Techman à répondu à l’appel d’offre en n’ayant pas les ressources nécessaires prévu dans le code des marchés.
    Les conséquences pour EDF vont donc être considérables.

    4- Dépandance économique.

    EDF a attribué des appels d offres sans tenir compte de la dépendance économique prévu dans le code des marchés !
    Techman est aux alentours de 100% !
    En cas de perte de marché les conséquences sociales seront dramatiques pour les salariés signataires.

    5- Accord d’ entreprise et primes

    Un accord d’entreprise de modulation socialement irresponsable !
    Les primes récurrentes !
    Techman en a rien à faire alors que l’accord EDF le prévoit.

    6- Concurence déloyale sur les appels d’offres.

    Techman connaissait parfaitement la masse salariale (code des marchés) et à donc répondu au moins disant ! Bien entendu Techman compte récupérer cet argent sur le dos des salariés après avoir baissé sa culotte
    Pour toutes ces raisons nous avons décides de faire annuler l’appel d’offre.
    Nous demandons à tous les salariés victimes concernés de ne pas intégrer TECHMAN.
    MZC
    😉

    • Pat Tricastin
      30 octobre 2015 at 22 h 15 min

      Merci à MZC pour cette réunion démocratique ou chacun d’ entre nous a pu s’exprimer, nous les sous traitants du nucléaire présent ce jour serons désormais unis a l’association MZC et demanderons des explications à nos syndicats représentatifs à nos fédérations .

      • St Alban
        30 octobre 2015 at 22 h 39 min

        Bonsoir
        je n’ ai pas compris la discution du budget du CE TECHMAN je suis un peu lourd je m’ excuse mais c ‘est quoi , Nuvia le CE je crois distribue des chèques Vacances et cadhoc plus de 300€ et TECHMAN 90€ qui peut me répondre merci.

        • Daniel Fasciotto
          3 novembre 2015 at 13 h 48 min

          Daniel Fasciotto (secrétaire du CE NUVIA). Le comité d’entreprise NUVIA remet cette année 350 euros à chaque salariés de l’entreprise en chéques vancances et CADHOC. Suite à un mouvement de l’ensemble des salariés en ce début d’année 2015 nous avons contraint notre direction à un doublement du compte social du CE. Egalement j’attire l’attention à tous les salariés PNS (Tricastin) et NUVIA (Saint Alban) de ne pas s’engager chez Techman . Essor (NUVIA aujourd’hui) vous a montré la marche à suivre en juillet 2012 sur Cruas en refusant énergiquement d’être vendu à un autre prestataire. Si vous souhaitez le manuel à suivre il n’y a qu’à demander.

          • st alban
            4 novembre 2015 at 17 h 56 min

            oui c’est clair pas d’engagement vers techman !!
            que tous les agents restent chez leurs employeurs actuels
            pns et nuvia et je pense que techman sera vraiment dans une merde noire .
            il faut que ces marchés soient annules…fini l’esclavage

          • Ne grattez pas le squelette de vos aïeux,
            4 novembre 2015 at 21 h 48 min

            L’individualisme de certain salariés PNS NUVIA qui éventuellement auraient l’intention de signer chez Techman, auront pour les futurs appels d’ offres cautionné là précarité( pour les 22 000 sous-traitants effectuent les trois quarts des opérations de maintenance des centrales EDF)

            Avez-vous l’intention de trahir vos aïeux et vos descendants en laissant les racailles s’ approprier votre pouvoir dachat?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *