Rayonnements électromagnétiques : quels risques pour la santé ?

Portables, antennes-relais, Wifi?
Autant de nouvelles technologies qui font parfois peur.

Claude Tillier, de la Cellule inter-régionale d’épidémiologie d’intervention Bourgogne-Franche-Comté, répond à nos questions.

Une récente étude de l’Institut national de prévention et d’éducation pour la santé montre une forte inquiétude concernant les rayonnements électromagnétiques. Y a-t-il danger pour la santé ?

« L’Agence française de sécurité sanitaire de l’environnement et du travail (Afsset) a fait un rapport suite à une analyse bibliographique de toutes les publications qu’il y a eu dans le monde, soit plusieurs centaines, et a rendu un avis sur l’ensemble des champs électromagnétiques.

Ce rapport montre que les niveaux d’exposition de la population aux champs électromagnétiques des antennes-relais sont relativement faibles.

Lorsque nous avons fait des études sur les animaux, y compris le cancer, nous n’avons rien trouvé. »

La question des électro-sensibles se pose souvent face aux antennes-relais?

suite article : http://www.bienpublic.com/fr/accueil/article/2949637/Rayonnements-electromagnetiques-quels-risques-pour-la-sante.html

Ok :

Notions de bases en biologie :

On compte dans le corps humain environ 100 milliards de milliards de cellules.

La cellule = le cytoplasme + une membrane cytoplasmique + un noyau désoxyribonucléide (ADN) .
Toutes les cellules (sauf globules rouges et les cellules nerveuses ) sont capable de ce reproduire.

Si lors de la division d’une cellule il y a une erreur , il y a mutation. A partir de là , à chaque division de la cellule elle produira d’autres cellules mutantes.
Une mutation peut se produire spontanément ou sous l’action des rayonnements ionisants…(tiens/tiens) .
Les femmes exposées aux rayonnement ionisants dans le cadre de leur travail doivent déclarer au médecin du travail le plus rapidement le début d’une grossesse .

L’énergie d’un rayonnement ionisant altère inévitablement les structures moléculaires de la cellule .

Nous sommes composés de 80% d’eau , vous imaginez bien que les molécules exciter ou ioniser vont produire des oxydants et autres produits toxiques.
La destruction de l’ADN est du pour 70% de ces oxydants .

Sources d’exposition aux rayonnements :

  • Le radon 37% : le radon est un gaz rare , un seuil sanitaire est fixé à 400 Bq /m3…
  • Le rayonnements cosmiques 10,5 % : la dose maximale observée pour un cosmonaute après 175 jours dans l’espace a été de 50 mSv …
  • Le rayonnements telluriques 12 % : l’ activité est plus importante en fonction de la nature du sol : la Corrèze, le Limousin, la Corse du Sud ou la Bretagne par exemple …
  • Exposition artificielle / médicale 28,5 % : Pour un diagnostic on parle de faible dose . La dose efficace varient de 100 µsV (radio pulmonaire) à 10 mSv (scanner du thorax) voir plus pour les scintigraphies au thallium ou imagerie en 3 D . Pour la thérapie il s’agit de forte dose non comprise dans la part des 28,5 % . Pour le traitement des cancers 3 solutions possibles : chirurgie, chimiothérapie ou radiothérapie …
  • Rejets divers 1,5 % (accident Tchernobyl,essais atomiques , industrie) …

Alors n’oublions jamais le principe de protection contre l’exposition externe et interne appeler : PRINCIPE ET OBLIGATION ALARA

Pour ma pars je pense que même les petites doses ne sont pas à négliger … voila


et vous , vous en pensez quoi ?

1 comment for “Rayonnements électromagnétiques : quels risques pour la santé ?

  1. 5 avril 2010 at 23 h 31 min

    Ne confondons pas tout: ionisant et non ionisant.Paris est un excellent laboratoire avec la tour eifel. 300Kw sur une large bande de frequence entre UHF et 2.4Ghz. Depuis des annees d'utilisation en multimode des emetteurs, AUCUN cas de maladie liee aux radio frequence n'est a deplorer.Donc comparativement aux rayonnements ionisants connus et reconnus pour favoriser des mutations genetiques, les rayonnements radiofrequences ne peuvent jusste qu'echauffer les cellules sans les faire muter.Jamais une onde radiofrequence n'a pu casser une molecule par enrichissement ou depletion d'electrons. Ce qui est evident en ionisant, n'est pas possible en non ionisant.

Répondre à Anonymous Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.