Pourquoi Orano minimise publiquement à la CLIGEET l’événement ComurheX2 ?

Contamination interne 2 salariés sous-traitants ComurheX 2 le 22/10

Lors de la réunion plénière de la CLIGEET du 25/11 les informations , explications du Directeur d’Orano Tricastin sur l’Événement Significatif en Radioprotection déclaré à l’ASN le 27/10 INES 0 (voir « Le cas particulier de la radioprotection » ) ne peut nous satisfaire en l’état , trop minimaliste !

Qu’est-ce qu’un délai « raisonnable » pour l’exploitant de la déclaration à l’ASN d’un événement survenu sur son installation ? De l’information des membres de la CLIGEET ? Du public ? De l’ensemble des intervenants « sous-traitants » pour éviter que cela se reproduise ?

Alerte faite le 28/10 sur le « délai » d’information des membres de la CLIGEET …

L’exercice de communication fait aux membres de la CLIGEET (diapo N°5 ci-dessous) est truffé de contre vérité .

Nous souhaitons attirer votre attention sur la banalisation de ce type d’événement qui arrive fréquemment sur l’ensemble du parc, qui pointe du doigt de graves lacunes dans la préparation,l’organisation des opérations de maintenance et donc de la responsabilité même des différents exploitants dans les activités qu’il sous-traite.

Plusieurs Associations nous soutiennent pour faire toute la lumière sur cet événement ,nous appelons ça la TRANSPARENCE ! 

Notre démarche est d’exiger lors de toutes contaminations internes une déclaration automatique à la CPAM d’Accident du Travail par l’exploitant . Aujourd’hui nos collègues ne sont pas malades, mais dans 10 ans ? 

Plusieurs presqu’accident lors d’intervention à EDF sur des tuyauteries auraient pu avoir aussi pour les intervenants de grave conséquence là aussi et les causes sont toujours les mêmes : mauvais repérage , consignation condamnation mal réalisé…

1 / NON il ne s’agit pas d’une perte d’étanchéité ! Quand on trouve de la matière UF4 dans une tuyauterie dédié à transporter essentiellement de l’air comprimé : il y a un très sérieux problème dans le procédé d’exploitation !

2 / NON il ne s’agit pas d’une éraflure mais d’une coupure !

3 / (MDR) L’employeur confirme le bon état de santé (LOL), avec retour au domicile des 2 intervenants avec un pansement de « sudation »…

4 / NON L’assainissement de la salle est toujours en cour (à ce jour)

Circulez y a rien à voir !

Ci-dessous une analyse de ce qui c’est réellement passé : 

Vous conviendrez que ces éléments (sanitaires) sont important à connaitre …

Faire passer un anthropo 4 jours après une contamination interne n’est pas très sérieux , cela aurait été des agents Orano c’est le jour même que cet examen aurait été fait !

Nous attendons l’analyse que fera l’ASN à la lecture des éléments transmis par l’exploitant…

Merci à celles et ceux « élu-es » qui nous informent des dérives qui nous menacent toutes et tous 🙂

 Quand la vérité n’est pas libre la liberté n’est pas vraie !      Jacques Prévert.

Notre association vit principalement grâce aux forces vives que représentent ses adhérents et ses membres.La cotisation est un acte majeur de la vie associative,car elle est pour nous un moyen capital de mettre concrètement nos idées en pratique Don / Adhésion « helloasso »

😉BANZAÏ 😉

♡☺ Grâce à votre adhésion/don nous pouvons avoir de l’ambition

1 comment for “Pourquoi Orano minimise publiquement à la CLIGEET l’événement ComurheX2 ?

  1. exosphene
    28 décembre 2020 at 12 h 04 min

    Contamination interne alpha et l’on nous fait état d’une Anthropo ??? L’uranium étant un émetteur alpha l’anthropo n’est pas d’une grande utilité vu qu’elle ne détecte pas les alphas mais les gammas. Doit-on comprendre qu’il y ait un risque de présence de gamma. Si c’est le cas d’où proviennent-ils ? Y aurait-il suspicion de présence de produits de fission ou d’activation mélangés à l’uranium naturel ??? D’où sortent-ils alors ?
    Marcoule est équipé d’un ICPMS donc les résultats en Uranium sont connus depuis longtemps et vu la date de la contamination cette mesure a du être corrélée avec les analyses radiotoxicologiques.
    L’activité est donnée en Cps/s ?!! Comment se fait-il qu’elles ne soient pas données en Bq ??? Ceci dit 1000 cps/s laisse entendre une contamination significative.
    Présence de fluor dans les analyses d’urines = passage au sang de la contamination pulmonaire entrainant un risque de concentration de l’uranium au niveau du rein qui est son organe cible.
    Quel est est le rapport isotopique de l’uranium mesuré ? Petit rappel l’uranium appauvri a un effet toxicologique supérieur à son effet radiologique donc c’est la masse qui prévaut sur l’activité.
    Faute de ces éléments, il est pour l’heure difficile de conclure quoi que ce soit. Cependant ORANO s’engage déjà à dire que l’accident est bénin et sans conséquence ??? Disons qu’en terme de communication sur cet accident, on est beaucoup plus près de l’opacité que de la transparence. La croyance sur parole n’engage que ceux qui la dicte et ceux qui veulent encore croire à l’irréprochabilité la pertinence et la bienveillance des communications.
    Voila qui n’est pas sans nous rappeler notre actualité sanitaire quotidienne liée au COVID.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.