Plus de 3 investisseurs intéressés par une entrée au capital d'Areva …

Plus de trois investisseurs sont intéressés par une prise de participation dans le groupe nucléaire public Areva dans le cadre d’une augmentation de capital qui aura lieu « dans les prochains mois », a indiqué à l’AFP Bernard Bigot, administrateur général du Commissariat à l’Energie Atomique (CEA).

Le fonds souverain du Qatar et le groupe japonais Mitsubishi Heavy Industries (MHI) ont déjà fait part de leur intérêt pour une entrée au capital d’Areva et le fonds souverain du Koweït est régulièrement cité par la presse.

« C’est ceux-là et d’autres », a répondu M. Bigot jeudi, alors qu’on lui demandait quels étaient les investisseurs intéressés, en marge d’une conférence de presse.

« C’est plus large que ça », a-t-il poursuivi avant d’ajouter: « Je ne peux pas les dévoiler, c’est à eux de le dire, la discrétion joue dans cette affaire ».

Le CEA détient 79% du capital d’Areva et M. Bigot siège à ce titre au conseil de surveillance du groupe public.

Interrogé sur la date prévue de l’augmentation de capital, M. Bigot a répondu: « ça va venir assez vite ».

Il a affirmé que cette opération devrait intervenir « dans les prochains mois » en précisant que cela impliquait « le mois qui vient ou les deux ou trois qui suivent ».

Cette augmentation de capital rapportera « plusieurs milliards d’euros » au groupe nucléaire.

« Le nucléaire est aujourd’hui dans une période de croissance, il est clair qu’il faut doter Areva de l’outil industriel indispensable pour pouvoir compter dans la compétition. Or, qui dit moyens industriels dit moyens financiers », a-t-il expliqué.

Le gouvernement français avait décidé l’ouverture du capital du groupe nucléaire Areva à hauteur de 15% en juin 2009. En janvier, la présidente du groupe public Anne Lauvergeon avait confirmé que « plusieurs investisseurs », dont des étrangers, avaient été sélectionnés pour prendre part aux discussions.

Outre le CEA, les principaux actionnaires d’Areva sont EDF (2,42%), la Caisse des dépôts et Consignations (3,59%), l’Etat (8,39%) et le groupe Total (1,02%).

suite article : http://www.romandie.com/ats/news/100408135318.3lxg0yux.asp

Ouverture du capital … oulala …
La course aux profits …allez on continu !

C’est pas demain que nos conditions de travail vont s’améliorer et les salaires ALORS !!! Même pas la peine dit penser !

La banalisation des métiers du nucléaires devient préoccupante les copains et les copines !!!!

et vous , vous en pensez quoi ?

1 comment for “Plus de 3 investisseurs intéressés par une entrée au capital d'Areva …

  1. 8 avril 2010 at 17 h 45 min

    L'entrée d'un pays comme le Qatar, qui comme on le sait est un pays civilisé et democratique, se finira comme pour le financement de Eurodif avec le Shah. Areva est deja assez embourbé dans le scandale Eurodif avec les mollah iraniens qui ont repris les pressions monetaires sur le remboursement du pret "Eurodif"… Areva a surement prévu de s'acquitter de sa dette en equipant en materiel de separation isotopique en iran les centres tant décriés. Pas etonnant que la France soit si molle a reagir contre l'escalade nucleaire de l'iran. Elle en est a la fois la cause, et la principale pourvoyeuse (technologie et materiel), tout comme l'allemagne a eu le meme role en irak pour la fourniture de materiels necessaires a la fabrication d'armes chimiques par ali "le chimique". Et quand on dit: "si c'est pas la France, ca sera un autre", c'est hypocrite…On nous preche la democratie et la paix, mais la France et certaines de ses entreprises n'hesitent pas a se "prostituer" pour d'autres etats "democratiques".On verra encore trop tard ce que le Quatar apportera a la France… Trop tard… comme toujours, et on dira "ah, ma brave dame, ich bin inocent!!! on nous a abusé a l'insu de notre plein gré…". Pourtant on ne pouvait pas ne pas savoir…

Répondre à Anonymous Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.