PGAC de Gravelines 2eme jour de grève !

Nos collègues de la PGAC Gravelines des sociétés Endel SCTN ; SAMSIC ; CERAP et POUJAUD ont décidé hier en Assemblée Générale de reconduire aujourd’hui de 05h00 à 21h00 la grève sur le plus gros site de France. Tout notre soutien

Le 18/09 mobilisons nous de partout pour dire stop à cette précarité qui nous est imposée.

Nous ne serons jamais complice de leur nucléaire LOW-COST qui nous méprise !

Donc à cette heure-là, la maison bleue est prête à tuer une société historique de la logistique nucléaire, laquelle a connu le mot servitude. 350 personnes sont accrochées à la décision d’un seul homme, Lévy, le chef de l’atome !! 350 personnes et familles, toutes ne mourons pas, certains vendrons leurs âmes, d’autres leurs culs.

Comment un seul homme peut décider pour 350 ??

Comment un directeur de centrale nucléaire peut « ne plus voir le bleu d’ENDEL ENGIE » alors que lui nous matraque depuis des décennies avec son bleu amertume ?

Comment une boite comme EDF, créée par un Marcel communiste peut, depuis des lustres, nous tailler des costards ?

Comment d’une boite bleue, un maillon du « service public à la française » peut devenir un maillon du « sévices public à la franquiste » ?

Et ça va continuer l’année prochaine, de la Vallée du Rhône à la Vallée des Rois, du Château de Chinon à celui ruiné de Cruas, le pont Lévy restera fermé aux cris et pleurs des salariés sous-traitants. D’une culture d’entreprise qu’il pourrait nous priver alors qu’on s’en tape, il nous prive depuis le début de l’asservissement, d’une chose qui caractérise toute homme qui devrait être respecté, L’IDENTITÉ. C’est à vous, à nous seuls, de tirer notre carte du jeu car eux, les grossistes et les maquignons jouent avec nous, avec nos familles. Ils s’offusquent quand un électron libre réagit aux effets de la canicule sur des collègues de travail en plein cagnard de Belleville, il sanctionne un Don Quichotte qui, avec son fidèle Sancho s’en va guerroyer à l’Assemblée Nationale vanter vos mérites, ils nous envoie le RPI de Gravelines, ce jour, qui, devant plus de 300 salariés prestataires, sous le soleil brûlant et historique des Hauts de France, vient narguer les collègues sans même leur proposer des bouteilles d’eau, les autres jouent avec leurs charte de ‘mes deux » avec leur concurrence , vassaux des rois EDF ou ORANO.

Pourquoi EDF, n’a jamais, elle, changé de nom car nous lui avons toujours dit oui ! Plus, ils nous assènent de coup, moins la disponibilité de leurs réacteurs augmente, celle-ci est sensiblement identique à celle des années bleues d’EDF, le mensonge, seul, la fait augmenter ! ! La sous-traitance ne permet que de donner naissance à de « petits hommes et des femmes encore plus soumises » Ceci, n’est ni un coup de gueule, ni une complainte mais un cri de guerre,

Beaucoup sont morts sur des fils barbelés, essayer de ne point « mourir derrière ceux des centrales nucléaires…
Sancho

7 comments for “PGAC de Gravelines 2eme jour de grève !

  1. exosphene
    31 juillet 2019 at 21 h 12 min

    Quand le troupeau est contaminé, il lui est beaucoup plus difficile d’accepter la fatalité à laquelle il a contribué et qu’il continue d’entretenir.
    Il n’y a alors plus qu’une seule et unique chose qui lui fait peur, la remontée inéluctable d’une vérité qui le condamnerait, d’une manière ou d’une autre.
    Aux échec on appelle cela une fourchette, c’est sans issue, dans tous les cas c’est perdant, ceux qui peuvent encore y voir une victoire devrait oser regarder au delà de leur nombril, et essayer de penser aux générations futurs.
    Quand on contribue à son propre malheur, on contribue au malheur des autres.

    • réveil
      6 août 2019 at 15 h 25 min

      Tout est formidablement bien dit !

      merci

      quand le réveil va sonner; ça risque d’en surprendre un bon paquet !!!

  2. THIERRY DUFOUR
    28 juillet 2019 at 12 h 02 min

    Moi, je suis RP CGT, ENDEL SCTN de Gravelines. Je dis qu’on ne doit rien lâcher, on persiste maintenant avec tous les camarades pour avoir une vie saine. Il faut se battre, s’il faut on va durcir. Pas de vacances pour nous, on a besoin de vous.

  3. Vincent
    28 juillet 2019 at 11 h 20 min

    Vous croyez que daher va nous gaver de pognon

  4. DOM
    26 juillet 2019 at 22 h 13 min

    C est bien beau cet article
    Comment expliquer que Engie perçoit la plus grande rétribution du parc et rester dans l’ombre.
    Engie exploite et se gave sur les 2 tableaux
    Alors à qui profite cette grève ?
    Certainement pas aux salariés ?
    Engie essorent ses cotraitrants ses salariés et son client pour le profit de ses actionnaires !!!!

    • LAURENT
      28 juillet 2019 at 17 h 25 min

      Car EDF a trop besoin de ENDEL ENGIE comme ils ont eu trop besoin de AREVA, jadis ! ENGIE est constitué de plusieurs sociétés et filiales et l’une d’elle ENDEL est, elle même composée de deux pôles, un industrie et l’autre nucléaire. Dans le pôle nucléaire, les activités principales sont la robinetterie, tuyauterie et soudage. ENDEL SCTN est « une agence » de ce pôle qui réalise de la logistique nucléaire, « sous-métiers » de cette industrie nucléaire. ENDEL SCTN est actuellement le pilote de 4 contrats qui représentent 12 réacteurs et risque sur cet appel d’offre d’en perdre 8… Par exemple ONET Technologie, concurrent, a des contrats comprenant 24 réacteurs… Ce mouvement de grève, n’a nullement été programmé, ni par les patrons, ni même, à la base, par des syndicats mais par les salariés concernés qui ont décidé de cesser le travail, en attendant, le résultat de l’appel d’offre. Effectivement, ENGIE est très performant envers ses actionnaires mais cette grève devrait profiter…ou pas, aux salariés et à leurs familles qui galèrent avant, pendant et après les appels d’offres et leurs attribution, Il est malsain et arrogant de penser que 300 salariés ont reçu un ordre ou des dessous de tables pour défendre leur travail et leur dignité !

      • tictac
        28 juillet 2019 at 20 h 04 min

        voilà une belle action qui quoi qu’il arrive devrait être positive
        Ca fait plaisir de voir que les salariés ont compris que ce sont eux les patrons et les indispensables
        évidemment qu’il pourrait comme ça arrive partout et toujours une ou 2 brebis qui se laissent acheter avec un smarties ou un goodies pour ceux qui ont la carte magique mais ca reste marginale et ne représente que quelques unes qui n’ont même pas le respect d’elles même
        lachez rien et ne vous laissez pas distraire pas les vendeurs de cartes ratés de la politique reconvertis en tiques

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.