Pétition pour la réparation des conséquences des essais nucléaires français au Sahara…

Le Comité reconnaissance, indemnisation et mémoire des essais nucléaires français au Sahara algérien a lancé samedi à Alger une pétition pour la reconnaissance et la réparation des conséquences des essais nucléaires français en Algérie sur la santé et sur l’environnement par l’indemnisation des victimes, la réhabilitation et la sécurisation des sites d’essais.
Les premiers signataires de cette pétition, dont des journalistes, chercheurs, des avocats espèrent atteindre un million et demi de signatures.
Ils appellent la France, “50 années après son premier essai, à reconnaître cette situation et à prendre ses responsabilités en mettant en oeuvre les revendications légitimes des victimes algériennes des essais nucléaires français au Sahara algérien”.
Le comité exige, l’ouverture des archives des essais nucléaires français au Sahara algérien, encore classées “secret défense” et qui seraient devenues “incommunicables” depuis 2008.
Se prononçant au nom des premiers signataires, le chercheur en génie nucléaire, Amar Mansouri, a appelé, lors du forum d’El-Moudjahid consacré à l’état d’avancement du dossier des essais nucléaires français en Algérie, à la mise en place d’une commission mixte d’évaluation et de suivi des conséquences sanitaires et environnementales, travaillant en toute transparence.
et vous , vous en pensez quoi ?

3 comments for “Pétition pour la réparation des conséquences des essais nucléaires français au Sahara…

  1. Nourredine BELMOUHOUB
    30 janvier 2020 at 8 h 45 min

    D’abord et en premier lieu, je tiens à apporter mon soutien total et indéfectible à l’objet de la pétition, à titre de Porte-parole du Comité e défense des Internés des Camps du Sud, ensuite, j’aimerais que notre Comité representant plus de 24 000 personnes livrées à la radioactivité nucléaire soit considéré comme partenaire à toutes les actions portant sur les droits des victimes de l’irradiation.
    Salutations.

  2. 15 avril 2011 at 17 h 57 min

    Qu’il ne fallait pas construire se genre d’armes.
    Nous sommes malade à cause de ces essaies et le gouvernement ne veut pas predre ses responsabilité,mes enfants sont pris pour des bêtes de cirque.C’est à dire.Les exploiter à la C.A.T. au lieu de les reconnaître en qualités de formations bibliothécaires,styliste,et informatique.
    Ce qui les intéresse c’est de les mettre en foyer et leur soutiré les sous.
    Quand est ce que l’état comprendras que nôtre malheur nous l’avons pas voulue.
    Si il prenait nôtre place.Ils ont fait de nous des monstres.
    Dieu les jugeras.

    • 15 avril 2011 at 18 h 03 min

      Salut Patricia , bienvenue et merci pour ton commentaire…
      @+

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.