Pas d’autre fermeture de réacteurs hors Fessenheim d’ici la fin du quinquennat !

L’exécutif va annoncer fin novembre entre zéro et six fermetures de réacteurs nucléaires d’ici 2028 dans le cadre de la future programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE), hors celles déjà actées des deux réacteurs de Fessenheim (Haut-Rhin), selon un document gouvernemental révélé par l’AFP, mardi 20 novembre. Les deux réacteurs de la centrale de Fessenheim seront d’ailleurs les seules fermetires du quinquennat.

Ce document s’appuie sur trois scénarios : le premier, soutenu par le ministère de la Transition écologique, prévoit six fermetures de réacteurs outre Fessenheim d’ici 2028, et six de plus d’ici 2035, sur les 58 du parc nucléaire français actuel d’EDF. Le deuxième, dit « intermédiaire », ne prévoit aucune fermeture supplémentaire d’ici la fin de la PPE en 2028, et 12 entre 2028 et 2035. Enfin le troisième, poussé par Bercy, ne prévoit aucune fermeture d’ici 2028, neuf entre 2028 et 2035, et la construction de 4 EPR d’ici 2040.

L’objectif de 50% d’électricité nucléaire est atteint en 2035 dans les deux premiers, mais attend 2040 dans celui de Bercy. Les scénarios prévoient une part de 40% d’électricité renouvelable, atteinte en 2030, 2032 ou 2034 suivant les trois cas. Sollicité par l’AFP sur ces informations, Matignon n’a pas fait de commentaires « sur des scénarios préparatoires à une décision ». Très attendus, les arbitrages finaux d’Edouard Philippe et d’Emmanuel Macron sont désormais imminents : « des annonces seront faites la semaine prochaine », a confirmé Matignon.

Source : Nucléaire : il n’y aura pas d’autre fermeture de réacteurs hors Fessenheim d’ici la fin du quinquennat d’Emmanuel Macron

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.