Nous n’accepterons jamais la mise à pied d’un militant !

Gilles Reynaud travaille sur le site Orano du Tricastin. Il a une expérience de 32 ans dans la filière nucléaire, il est salarié d’Orano Démantèlement&Services, une filiale du groupe Orano (Ex Areva).

Il est syndicaliste depuis des années et milite pour obtenir de meilleures conditions de travail et la mise en place d’un statut plancher (convention collective) à l’ensemble des salariés sous-traitants de la filière nucléaire.

Le secteur du nucléaire comporte environ 2500 entreprises sous-traitantes.

Elles sont en concurrence en permanence entre elles, pour gagner des appels d’offres, au gré des marchés et à durée variable (maintenance-assainissement-logistique-démantèlement). Cette précarité est intolérable car elle dégrade de fait le niveau de sécurité et de sûreté dû à chacun de nous. Aujourd’hui, plus de 80% des activités sur le parc nucléaire sont réalisées par des salarié-e-s d’entreprises extérieures.

Gilles et ses collègues ont monté une association dont il est le Président, « Ma Zone Contrôlée » (MZC), pour rassembler, à l’échelle nationale, les témoignages pour alerter sur les dérives managériales et autres stratégies d’entreprise pour produire de l’énergie nucléaire low-cost sournoisement.

Les effets pour les salarié-es de la sous-traitance sont sans appel : baisse des compétences à très court terme (turn-over très important), non prise en compte des critères de pénibilités et expositions professionnelles, sous déclaration des accidents du travail et maladies professionnelles quand bien même elles sont dans le tableau N° 6 de la CARSAT (maladies dues aux rayons ionisants).

Cela doit cesser !

La notion de bas coût (dumping social) implique un sous-investissement dans les infrastructures. Cela sous-évalue de fait le risque nucléaire. (http://www.ma-zone-controlee.com)
Gilles a été auditionné le 17/05 sous serment lors de la commission parlementaire pour l’amélioration du niveau de sécurité et sûreté nucléaire.

Lorsque le compte-rendu a été publié, le 05/07, ORANO, l’employeur de Gilles Reynaud, l’a mis à pied pendant 5 jours (30/07 – 03/08) avec perte totale de salaire.

La caisse de solidarité en ligne a permis de compléter cette perte. Le surplus ira à MZC et à un avocat pour entamer une procédure pour obliger ORANO de revenir sur cette sanction disproportionnée et discriminatoire. -Vous pouvez y participer en allant sur ce lien : https://www.lepotcommun.fr/pot/cnlukacc-
Gilles est un lanceur d’alerte, un syndicaliste combatif, et il milite à la France Insoumise, pour la transition énergétique par la planification écologique. Il est candidat, sur la liste de la FI, aux élections européennes à venir.
Le lobby nucléaire veut bâillonner l’association MZC et menace Gilles de lui faire perdre son emploi. Gilles est à bout de forces et il envisage de se reconvertir pour ne plus avoir à subir cette agression. Nous sommes déjà 4000 à avoir signé la pétition de soutien, faisons-la tourner : https://www.change.org/p/association-ma-zone-contr%C3%B4l%C3%A9e-mise-%C3%A0-pied-5-jours-pour-avoir-t%C3%A9moigner-sous-serment !

Alors que les entreprises du nucléaire passent leur temps à dire qu’elles n’ont rien à cacher, elles sanctionnent un travailleur qui a le mérite de souligner les dangers pour la santé publique des chantiers dont la sécurité est négligée. Où sont les sanctions pour les dirigeants d’Areva/Orano qui ont fait perdre des milliards à l’entreprise publique (donc à la population car l’Etat a donné plus de 4,5 milliards à Areva) dans des chantiers mal organisés et à la sécurité incertaine ?

Assez de cette dictature du secret sur le dos des travailleurs et de la population ! Annulation des sanctions contre Gilles !

Pour la nationalisation de tout le secteur énergétique, de manière démocratique et transparente, respectant les hommes et l’environnement !

Pour des emplois dignes et bien rémunérés !

Nous sommes tous Gilles Reynaud !

Source : Nous n’accepterons jamais la mise à pied d’un militant  – Gauche révolutionnaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.