Note d’information de l’IRSN sur le séisme du Teil

Après le matériel installé « falsifier » , la situation sociale des sous-traitants de + en + explosive , voilà que la terre se met à trembler…cela risque de mal finir non ? 

L’IRSN publie une note d’information relative au séisme du Teil synthétisant l’état des informations dont il dispose.

Un séisme s’est produit le 11 novembre 2019 au Teil (Ardèche) à environ 10 km à l’ouest de Montélimar. La secousse a duré plusieurs secondes à proximité de l’épicentre et a été ressentie par la population du sud-est de la France, notamment jusqu’à Saint-Etienne, Grenoble, Lyon, Montpellier et Marseille.

Note d’information sur le séisme du Teil (Ardèche) du 11 novembre 2019

Cordialement M-H.P

IRSN_NI-Seisme-Teil-20191112

 

4 comments for “Note d’information de l’IRSN sur le séisme du Teil

  1. exosphene
    25 novembre 2019 at 20 h 01 min

    Comme il y a eu une réplique, serait-il possible de savoir si cela est en lien avec les supposés travaux de l’entreprise de forage dans la carrière pas très loin comme évoqué ces derniers temps ?
    Si c’est le cas, on a du mal à comprendre pourquoi on ne leur a pas interdit de continuer de forer pour éviter de provoquer un désastre.
    Le « c’était juste pour voir » va mal passer, à moins que ce ne soit qu’une tentative d’enfumage de plus pour ne pas inquiéter les gens.

    Trêve de plaisanterie plus sérieusement, ceci ne rassure en rien, car la « réplique » a finit par arriver !!!
    Mais ce qui est étonnant c’est qu’elle ait mis 12 jours avant d’arriver, en règle générale les répliques sont beaucoup plus proches pour des séismes de cette magnitude elles interviennent souvent le lendemain le surlendemain et pendant la semaine qui suit et elles ne sont pas seules.
    On le voit très bien sur la carte des tremblements de terre.
    Là on peut se demander si l’on a affaire véritablement à une réplique ou s’il faut plutôt s’inquiéter de secousses qui sont signes avant-coureur d’un risque bien plus important.
    C’est surtout cela qui est très inquiétant !!! Si les réacteurs tardent à redémarrer il y a peut-être d’autres raisons et je ne pense pas être le seul à me les poser.

    • seneque
      27 novembre 2019 at 18 h 36 min

      tout n’est pas sous contrôle ? les exemples sont suffisamment nombreux pour nous prouver que tout est maîtrisé (lubrisol, notre dame, fukushima, tchernobil, tmi et saint laurent qui sont sensiblement aussi conséquent, …)

      en fait c’est de l’humour, et comme chacun sait, c’est aussi la politesse du desespoir …..

  2. teishter
    20 novembre 2019 at 16 h 59 min

    oula malheureux, pas de question comme ça 😉
    tout est sous contrôle ils vous disent !

  3. exosphene
    19 novembre 2019 at 23 h 18 min

    Est-ce que le barrage de Vouglan résisterait à un séisme de même profondeur même magnitude que celui du Teil si son épicentre se trouvait à proximité immédiate de la retenue d’eau ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.