Montélimar | Les Insoumis-es font l’addition des risques nucléaires

Une réunion publique a eu lieu vendredi soir en présence de la députée (LFI) Mathilde Panot

La députée LFI Mathilde Panot prône une énergie “100 % renouvelable” dans “le département le plus nucléarisé de France”, à l’invitation des anciens candidats aux législatives Rachel Mahé et Gilles Reynaud. Le DL article proposé par J.A

Au moment où la France présidée par Emmanuel Macron compte vendre six réacteurs EPR à l’Inde et poursuit le projet d’enfouir des déchets radioactifs à Bure (Meuse), la France que rêvent de présider les Insoumis de Jean-Luc Mélenchon fait campagne pour la transition énergétique vers « le 100 % renouvelable ».

À Montélimar vendredi soir, en marge de la consultation citoyenne nationale sur la sortie du nucléaire, La France Insoumise a moins parlé de l’énergie solaire que de l’état des installations nucléaires et des conditions de travail. Pour mieux faire l’addition des risques.

Les exemples s’enchaînent dans la bouche de Gilles Reynaud, délégué CGT dans une filiale d’Orano (ex-Areva) : le recours à la sous-traitance pour les missions de radioprotection « qui permettent aux exploitants de se dédouaner », la « perte de savoir-faire » des agents titulaires « qui sont pourtant chargés de contrôler la sous-traitance », ou encore la différence de traitement « dans le suivi sanitaire » entre titulaires et sous-traitants…

Plus de 80 personnes

La députée (LFI) Mathilde Panot embraye sur la catastrophe de Fukushima en 2011 et fustige le choix de l’État de ne pas rencontrer le Premier ministre japonais de l’époque, Naoto Kan, de passage en France cette semaine : « Le gouvernement évite de le voir car c’est le symbole qu’un tel événement est possible. »

Devant plus de 80 personnes, elle a aussi accusé Emmanuel Macron de « reculer sur sa promesse de réduire à 50 % la part du nucléaire, qui n’était déjà pas suffisante ». Nicolas Hulot, ministre de la Transition énergétique, a néanmoins réaffirmé cette intention le 14 mars… après avoir été interpellé à l’Assemblée nationale par la même Mathilde Panot.

Source : Montélimar | Nucléaire : les Insoumis font l’addition des risques

Merci à la Gauche Révolutionnaire (Drôme), aux groupes d’actions DromeInsoumise2 , Privas, Pierrelatte, Montélimar, Montboucher,Valence et tout les militants de LaFranceInsoumise du département pour cette belle soirée , à très bientôt les ami(e)s puisque c’est pas FIni par ici 🙂

2 comments for “Montélimar | Les Insoumis-es font l’addition des risques nucléaires

  1. DL 26
    18 mars 2018 at 12 h 23 min

  2. Sentinelle
    18 mars 2018 at 9 h 06 min

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.