Le nucléaire n’est pas une énergie démocratique

La porte-parole de cette campagne, la députée Mathilde Panot, explique dans cette tribune pourquoi il faut, selon elle, que les citoyens se mêlent des choix énergétiques. Extrait

Article proposé par reporterre.net Mathilde PANOT

La démocratie énergétique mobilise au premier chef les salariés du secteur. Aujourd’hui, les 30.000 sous-traitants du nucléaire sont bâillonnés. Ils sont envoyés absorber leurs doses de radioactivité annuelles, avec pour seul droit de se taire… et de se battre en solitaire lorsqu’un cancer est détecté. Il faut lutter pour une seule grande convention collective et des statuts réguliers, qui permettent à un travailleur qui a fait une erreur de la signaler sans risque d’être licencié ! L’absence de démocratie…

L’énergie est un sujet politique. Il est temps de tourner la page du passé de l’atome et de construire le futur du 100 % renouvelable.

Source : Le nucléaire n’est pas une énergie démocratique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.