NOUS sera toujours plus fort que JE !

Au sommaire :

Association MZC…Enfin un des nôtres au COFSOH …Dumping social ITER…INDIRA…Brèves CNPE de Cruas/Meysse.

separateur2

Chers collègues , chers amis visiteurs , c’est FAIT !

img025

Extraits de nos statuts :

ARTICLE 1 – Constitution

Il est fondé entre les adhérents aux présents statuts et ceux qui y adhéreront ultérieurement, une association régie par la loi du 1er juillet 1901 et le décret du 16 août 1901.

ARTICLE 2 – Dénomination

L’association a pour dénomination : MA ZONE CONTRÔLÉE

Elle pourra être désignée par le sigle, le cas échéant : M.Z.C

ARTICLE 3 – Objet 

L’association a pour objet :

Via le site internet http://www.ma-zone-controlee.com/

Informer et favoriser l’échange entre les salariés des industries à risques (Nucléaire-Chimique-Pétrochimique) afin d’améliorer la sécurité , la sûreté pour le respect des générations futures et celui de l’environnement.

ARTICLE 5 – Durée

L’association est constituée pour une durée indéfinie.

ARTICLE 6 – Moyens d’action

Les moyens d’action de l’association sont :

L’information, les manifestations, les rencontres et généralement tout ce qui permettra à l’association de poursuivre ses buts. L’association ce réserve le droit de défendre l’intérêt de ces adhérents.

ARTICLE 7 – Membres

L’association se compose de :

– Membres fondateurs : sont membres fondateurs de l’association les membres adhérents qui ont participé à sa constitution et qui acquittent la cotisation annuelle.

– Membres actifs : sont membres actifs de l’association les personnes qui œuvrent ou ont œuvré d’une manière assidue à la réalisation de son objet, à son fonctionnement et qui acquittent la cotisation annuelle.

– Membres adhérents : sont membres adhérents de l’association les personnes qui participent aux activités de l’association et qui acquittent la cotisation annuelle.

– Membres honneurs : auront le titre de membres d’honneur, sans avoir souscrit d’adhésion, les personnes qui auront rendu des services spécifiques à l’association et qui lui auront fait bénéficier de leur savoir-faire professionnel ou plus généralement de leur aide dans le cadre de l’objet de l’association.

– Membres bienfaiteurs : sont membres bienfaiteurs ceux qui apportent, par leur contribution, un soutien dans la réalisation de l’objet de l’association.

separateur2

Suite à la demande express de Mr Daniellou Président du GT A et de l’avis favorable du personne ne peut changer le passéPrésident de l’ASN , un sous-traitant va enfin siéger au COFSOH pour représenter la CGT FNME .

C’est un très bon début et à n’en pas douter , du moins nous l’espérons , les autres grandes fédérations désigneront elles aussi très rapidement des représentants parmi leurs sous-traitant adhérents et militants…

à notre avis , il serait vraiment très judicieux-pertinent de solliciter d’autres collègues salariés comme par exemple ceux qui interviennent aux quotidiens dans les installations du CEA et/ou d’AREVA  (ExploitationMaintenanceDémantèlementRecherche).

Nous avons une  totale confiance en Mr Andrade puisqu’il connait très très bien et de longue date les problématiques d’EDF et de celles incontournables liées aux Arrêts de Tranche …

C’est donc une affaire que nous suivrons ici de très très prêt , le verbatim si il y en a un , sera très intéressant .

L’association MZC adresse aux participants de ce groupe de travail toute sa  sympathie .

L’association MZC  va faire une demande écrite pour participer elle aussi à ces divers  groupes de travail , tout comme elle le fera pour participer dorénavant à toutes les CLI , Mme Sené , Mme Rivasi  nous y aiderons afin d’exiger à ce que tous les C.H.S.C.T d’entreprises extérieurs soit enfin eux aussi conviés au débat , il s’agit juste de la mise en application de la LOI T.S.N

Alors chers visiteurs salariés du nucléaire , si vous êtes intéressé : FAITES VOUS CONNAITRE – NOUS VOUS MANDATERONS 

Sans titre (2)

separateur2

Le Dumping social à nos portes : 3000 travailleurs « low cost » attendus sur le chantier ITER entre 2014 et 2017

Depuis plusieurs mois maintenant, des militants syndicaux, des Elus du Conseil Régional , des Chefs d’Entreprise du secteur BTP, des médias locaux, de simples citoyens…alertent sur la situation des 3000 travailleurs attendus sur le chantier ITER de 2014 à 2017, sur leurs conditions d’hébergement et sur le dumping social que cela représente.

Les sites MEDIAPART et AGORAVOX ont fait écho de ces travailleurs « low cost »….

Source 

Malgré une petite poignée de militants CGT, surnommés «les petits copains», acharnés à lutter contre le dumping social, les organisations syndicales du centre de Cadarache sont étrangement devenues de grandes muettes aveugles et sourdes (l’Union Locale CGT de St-Paul lez Durance, inaugurée en 2005 par Bernard Thibault et spécifiquement créée pour le chantier ITER, a fermé son local en mai 2012)

Source 

separateur2

L’association MZC soutient les chercheurs de l’INSERM 

INDIRA

Recherche en sûreté nucléaire : les 23 lauréats sont connus

L’accident nucléaire de Fukushima en mars 2011 a mis en exergue la nécessité de renforcer une expertise et d’approfondir les recherches en matière de sûreté nucléaire. Aussi, le gouvernement a t-il annoncé récemment les 23 lauréats de l’appel à projets « Recherche en sûreté nucléaire et en radioprotection »….

Le projet INDIRA :

Source 

separateur2

Pauvreté et précarité énergétique, mille personnes chaque jour sont privées d’électricité ou de gaz…Fête de la CMCAS au Domaine des Roches…Le temps des sans-abris est arrivé sur Cruas/Meysse…L’’action de grève stigmatisée, malmenée, méprisée, utilisée…

on coupe si tu ne paies pas

flach info

brèves cgt n°7 de cruas-meysse

separateur2

Ici nous respectons la loi sur les droits d’auteur et le travail de la presse et des journalistes professionnels

alan-kay-citation

Et vous…qu’en pensez vous ?

Nos amitiés aux uns, nôtres respects aux autres, bises à toutes et tous

25 comments for “NOUS sera toujours plus fort que JE !

  1. mika
    1 juillet 2013 at 23 h 55 min

    Demain débute une grève illimitée des gardiens PROSEGUR CGT sur Cruas.

    Nous leurs souhaitons bonne chance à tout le personnel (quasi totalité)en grève.

    Le climat social est de plus en plus noir sur le parc nucléaire et encore plus dans le 07.

    A qui le tour?

    Il y a déjà des candidats

    Merci à la CGT du Site de Cruas pour l’info

    • Loran
      5 juillet 2013 at 18 h 41 min

      100 % du personnel : CGT majoritaire mais aussi CFDT et non affiliés …

  2. Monique Winters
    26 juin 2013 at 3 h 22 min

    Les membres adhérents versent à l’association une cotisation annuelle dont le montant est fixé par le Conseil d’Administration sur proposition du Bureau. Ce montant est différent entre les personnes physiques et morales ?

    • webmaster MZC
      26 juin 2013 at 9 h 24 min

      Non Monique , la cotisation est de 10€ pour tous le monde 🙂

  3. la louve
    24 juin 2013 at 21 h 26 min

    Cattenom : des rejets davantage chlorés

    Avis positif de l’ASN pour la demande de modification des rejets de Cattenom. Mais pourquoi la centrale a-t-elle verrouillé le sujet ?

    http://www.republicain-lorrain.fr/moselle/2013/06/09/des-rejets-davantage-chlores

  4. Sellig
    21 juin 2013 at 21 h 36 min

    Transition énergétique : le coup de force du Medef

    Le Medef a obtenu le retrait d’un document présentant une synthèse des priorités que l’organisation patronale jugeait « inacceptable ». Le conseil national tenait sa huitième séance plénière cet après-midi.

    La huitième séance plénière du Conseil national du débat national sur la transition énergétique aura montré, cet après-midi, que l’heure n’est pas encore au consensus entre syndicats, patronat et associations environnementales, loin de là.
    Publiée sur le site internet du Débat national en préambule de cette nouvelle réunion, la synthèse présentant les « priorités » issues des longues heures de discussion des sept groupes de travail a été vivement critiquée, dans la coulisse, par le Medef, qui en a demandé -et obtenu- le retrait. Dans une note de quatre pages que « Les Echos » se sont procurés, l’organisation patronale jugeait le document « inacceptable »….

    http://www.lesechos.fr/entreprises-secteurs/energie-environnement/actu/0202843430081-transition-energetique-le-coup-de-force-du-medef-577953.php

    Ben voyons , ce débat si important pour l’avenir des Français et celui des salariés de l’industrie nucléaire est donc pipé !!! mince , zut , flûte

    DÉMOCRATIE où ES TU ?

  5. L'artiste
    21 juin 2013 at 21 h 34 min

    Arrêt de tranche, arrêt de tranche et ça continue ont fait des heures largement au dessus de la législation surtout chez ESSOR à Dampierre.
    Tu fais quoi EDF ?
    Tu fais quoi Hervé pour que stopper cette dérive. Sans compter les agents de maîtrise qui sont au forfait à 35 heures et qui dépassent allègrement ce quota; au dessus c’est du travail dissimulé et c’est puni par la loi mais à quoi bon cela fait des années que cela dure et sa n’empêche personne de dormir surtout pas l’ASN d’Orléans.

    Et les syndicats dans tout cela ils sont ou ?

  6. webmaster MZC
    21 juin 2013 at 6 h 14 min

    Chinon. La centrale nucléaire sous surveillance renforcée

    Les performances du site sont « encore en retrait » en matière de sécurité nucléaire et même « en dégradation » dans le domaine de l’environnement, avec au total – en 2012 – six incidents significatifs de niveau 1 sur l’échelle Ines qui en compte sept, a relevé l’Aurorité de Sûreté Nucléaire Centre et Limousin.

    Les difficultés ne proviendraient pas des installations

    La centrale, qui fait l’objet d’un « plan de rigueur » initié par EDF en 2010, sera en conséquence maintenue sous surveillance renforcée, comme elle l’avait déjà été en 2011 et 2012.

    Selon Nicolas Forray, les difficultés découlent « exclusivement de problèmes humains » et ne concernent pas les installations….

    http://www.ouest-france.fr/ofdernmin_-Chinon.-La-centrale-nucleaire-sous-surveillance-renforcee_6346-2204507-fils-tous_filDMA.Htm

  7. Sylver
    20 juin 2013 at 21 h 01 min

    Publié le vendredi 17 mai 2013
    Interview de Thierry Lepaon

    Face aux urgences sociales
    Rompre avec l’austérité

    Vidéo

    http://www.cgt.fr/Face-aux-urgences-socialesRompre.html

  8. Camélito
    20 juin 2013 at 20 h 48 min

    En ouverture du CCE ce jour, la délégation CGT a demandé une suspension de séance afin de proposer une motion aux autres délégations du Personnel concernant la situation extrêmement grave et inacceptable qui est faite à nos collègues de la SNET- Eon. Menacés de licenciements, leurs OS soumises désormais à chantage par le patronat, les salariés de la SNET, agents statutaires des IEG seraient les premiers à ne plus connaitre la garantie de l’emploi ! Qui peut croire qu’ils seraient les derniers, dès lors qu’un précédent serait obtenu par les employeurs ??? Personne !

    Après discussion, toutes les délégations ont accepté la motion ici jointe et tous des élus ont donc quitté le CCE.

    Il y a donc risque de PV de carence!

    Déclaration CGT au CCE d’EDF

    Monsieur le Président,

    La CGT se félicite du succès des mobilisations dans les professions qui se déroulent depuis plusieurs jours dans le cadre d’initiatives européennes. L’incontestable succès de la grève unitaire et européenne des aiguilleurs du ciel est une réponse ferme et une sanction sans appel à la volonté de libéralisation du secteur aérien portée par la Commission européenne.

    L’action convergente, le 13 juin, des cheminots, des gaziers et électriciens ainsi que des postiers et personnels de France-Télécom, ont reposé en grand les questions industrielles et de service public, de salaires, d’emplois, de garanties collectives et de conditions de travail.

    Ces actions manifestent la même volonté d’être au service de la réponse aux besoins des populations et des territoires en une réunification du système ferroviaire autour d’une entreprise SNCF intégrée, en revendiquant un pôle public de l’énergie ou en contestant les choix stratégiques de la direction de la Poste mettant à mal la présence postale sur tout le territoire .

    Indiscutablement, le mécontentement monte et se traduit en mobilisations revendicatives fortes dans le pays. Il devient urgent de s’attaquer au problème majeur du coût du capital pour résoudre celui du supposé coût du travail.

    A l’échelle de la Branche des IEG, nos Camarades de la SNET vivent des heures pénibles, confrontés qu’ils sont au chantage infernal et scandaleux de la direction d’EON qui brandit la menace d’application de la Loi issue de l’ANI et l’abandon du peu de projet industriel proposé si un PSE n’est pas négocié dans les 10 jours…

    A des années-lumière de toute notion de Service Public, à des années-lumière des aspirations des salariés qui, par leur travail, ont rempli les poches des actionnaires qui en veulent aujourd’hui encore plus !

    Notons au passage, que le patronat utilise déjà – y compris dans les IEG ! – la Loi du MEDEF malheureusement portée par des organisations de salariés, comme arme contre les salariés…Pour ceux qui avaient des doutes sur ceux qui profiteraient de ces dispositions, les voilà rassurés !!!

    En terme de droits pour les salariés, la FNME-CGT revendique, pour sa part, que les possibilités de mobilité dans la Branche IEG restent celles décrites dans la Pers 212 qui régit la publication des postes vacants dans le cadre des prérogatives des Commissions Secondaires du Personnel. En ce sens, nous nous opposons donc à votre décision du 11 avril dernier concernant le « protectionnisme » du Groupe EDF comme toutes les mesures prisent actuellement par les entreprises de la Branche qui activent l’enfermement de chacune d’entre elle, alors que le Statut du Personnel des IEG a permis justement les passages d’agents entre elles depuis fort longtemps et par la même a pleinement permis de faire concilier les intérêts des salariés et ceux de nos industries.

    Dans nos centrales thermiques EDF, les agents sont également se mobilisent aussi fortement et marquent ainsi leur inquiétude quant à l’avenir : fermeture évoquée des tranches fuel, anticipation de fermeture d’une tranche au Havre…et aucun projet nouveau industriel permettant de mettre en avant le savoir faire de l’entreprise dans le THF qui reste pourtant la première filière mondiale de production d’électricité. La CGT ne peut accepter ce tableau.

    Sur la DPN, les automaticiens sont en action ce jour dans nos centrales nucléaires.

    Leur revendication de la reconnaissance de cette spécificité au travers de leur rémunération n’est pas nouvelle et a déjà fait l’objet de conflits dans la dernière décennie.

    Dans un contexte d’augmentation continue du niveau d’exigence de leur activité :

    * Aucun droit à l’erreur car impact direct sur la production et la sûreté des interventions
    * Sur sollicitations d’astreinte et hors astreinte
    * Cursus de formation et d’habilitation extrêmement lourd
    * Absorption d’un volume toujours grandissant de fortuits sur les tranches vieillissantes
    * Proximité avec la conduite en permanence pour diagnostics des défaillances matériels
    * Besoin de connaissances pointues des phénomènes physiques pour le réglage de l’instrumentation, des régulations, et implantations des paramètres sensibles
    * Diversité du champ d’intervention et des missions, adaptation à la diversité et évolutions des technologies qui exige acquisition et maintien des compétences…

    Les agents automaticiens demandent donc l’ouverture de négociations nationales rapides sur la reconnaissance de leurs spécificités.

    A l’aube des grands carénages et d’un changement de génération qui va provoquer des « appels d’air » dans tous les services, la FNME-CGT invite la direction à prendre toute la mesure de l’intérêt d’une telle négociation si elle souhaite maintenir les indispensables compétences dans les sections et services « Autos ».

  9. hollowman of ardeche
    20 juin 2013 at 17 h 20 min

    Salut camarades !

    la centrale de Belleville, mauvaise eleve…
    http://www.lejdc.fr/nievre/actualite/pays/val-de-loire/2013/06/11/un-salarie-contamine-a-la-centrale-nucleaire-1582827.html

    et aussi….

    http://www.larep.fr/loiret/actualite/pays/loire-sologne/2013/06/20/la-centrale-de-belleville-dans-le-collimateur-du-gendarme-du-nucleaire-1596219.html

    attention !!!!!
    il ne faudrait pas que ces « incidents » à répétitions deviennent routiniers, car comme tout le monde le sait,
    la ROUTINE TUE

    un homme averti en vaut 2

    fraternellement

  10. Gus
    20 juin 2013 at 6 h 17 min

    Les entreprises locales et le nucléaire

    A l’initiative du groupement « Entreprendre en Chinonais », le Bureau de l’Artisanat a accueilli plus de 70 personnes autour de la question des opportunités de développement sur le territoire liées à l’activité de la centrale, notamment pour les entreprises locales….

    Des métiers qui recrutent

    Christine Tavet, responsable opérationnelle de PEREN, association de sous-traitants du nucléaire, a ensuite exposé les aides au recrutement, la gestion des ressources humaines et l’appui aux certifications. Elle a rappelé que les métiers du nucléaire sont accessibles à tous les niveaux et qu’ils recrutent en permanence.
    Le prochain rendez-vous « Entreprendre en Chinonais » aura lieu le 16 septembre à la cave touristique de Bourgueil pour une soirée networking en partenariat avec la CCI Touraine….

    http://www.lanouvellerepublique.fr/Indre-et-Loire/Actualite/Economie-social/n/Contenus/Articles/2013/06/20/Les-entreprises-locales-et-le-nucleaire-1518241

  11. Sellig
    20 juin 2013 at 5 h 11 min

    Conférence sociale: «La faiblesse et la division des syndicats, l’écueil fondamental du dialogue social»

    Guy Groux, directeur de recherche au Cevipof et spécialiste des relations sociales et du syndicalisme, nous explique les éléments qui limitent le dialogue social en France…

    Jeudi et vendredi se tiendra la deuxième conférence sociale du quinquennat de François Hollande. Tous les partenaires sociaux seront réunis pour faire émerger de nouvelles mesures. Au menu: les retraites et l’emploi, mais aussi d’autres sujets moins médiatiques comme la formation professionnelle ou le financement de la protection sociale. Guy Groux, directeur de recherche au Cevipof spécialiste des relations sociales, revient pour 20 Minutes sur le principe de ces grandes réunions et leur utilité.

    La conférence sociale était l’une des promesses de Hollande pour rompre avec l’ère Sarkozy, mais est-ce vraiment une rupture ou simplement un habillage cosmétique?

    Il y a eu de nombreux sommets sociaux et autres conférences sociales ces trente dernières années. On avait parfois l’impression d’assister à des grand-messes et ça leur a été beaucoup reproché. Mais pour François Hollande, ces conférences relèvent vraiment de la concertation. On retrouve l’héritage hollandais, qui s’incarne dans le delorisme, ce lien entre les pouvoirs publics et les partenaires sociaux pour réformer. Et cette forme correspond à l’orientation vers la sociale-démocratie que souhaite Hollande. Dans la plupart des pays d’Europe du Nord, ces rendez-vous avec les partenaires sociaux sont habituels. Mais dans ces pays, les syndicats sont puissants et unis, ce qui est capital. Alors qu’en France, ils sont faibles et divisés.

    Cela empêche un vrai dialogue social?

    C’est l’écueil fondamental du dialogue social. Les syndicats qui signent un accord prennent le risque de se voir contester par une autre organisation. Cette division est un élément de déficit du dialogue social. Le gouvernement se retrouve pris entre une CFDT qui a une expertise très élevée dans certains domaines, qui propose des avancées, qui est réformiste et une CGT qui a une capacité de mobilisation inouïe dans la rue. Alors, ça n’empêchera pas la réforme, mais ça en freinera le rythme.

    Il y a déjà eu une conférence sociale en juillet dernier, peut-on dire que c’est vraiment utile ?….

    http://www.20minutes.fr/societe/1176579-20130619-conference-sociale-la-faiblesse-division-syndicats-ecueil-fondamental-dialogue-social

  12. l'abeille social
    19 juin 2013 at 23 h 24 min

    Enquête préliminaire sur un contrat entre EDF et l’un des ses ex-dirigeants

    Le parquet de Paris a récemment ouvert, à la demande de la Cour des comptes, une enquête préliminaire sur un contrat conclu entre EDF et l’un de ses anciens dirigeants, a-t-on appris mercredi de source judiciaire confirmant une information du Monde.

    L’enquête pour «abus de bien social, complicité et recel de ce délit», a été confiée à la brigade financière, a confirmé cette source.

    Elle a été ouverte à la suite d’une dénonciation de la Cour des comptes qui s’interroge notamment sur un contrat de deux ans conclu en 2010 entre le PDG d’EDF, Henri Proglio et la société Tixmer dirigée par André Merlin, ce dernier étant alors président du conseil de surveillance d’une filiale d’EDF, ERDF, électricité réseau distribution France.

    M. Merlin est actuellement président du Conseil de surveillance d’une autre filiale du groupe, RTE, réseau de transport d’électricité.

    «Il s’agissait d’un contrat signé entre M. Proglio et moi-même pour un conseil en stratégie», a indiqué M. Merlin au Monde, en précisant qu’il exerçait ses fonctions aux conseils de surveillance à titre bénévole.

    Selon le quotidien, la Cour des comptes s’est également intéressée à des frais de mission qu’aurait perçus M. Merlin.

    M. Merlin avait quitté EDF en 2007, atteint par la limite d’âge.

    http://www.liberation.fr/politiques/2013/06/19/enquete-preliminaire-sur-un-contrat-entre-edf-et-l-un-des-ses-ex-dirigeants_912172

  13. Camélito
    19 juin 2013 at 20 h 41 min

    les brèves du CCE d’EDF sa

    ÉLECTRICITÉ

    La direction E.ON France, dont le projet de réorganisation de sa filiale SNET a été suspendu par le tribunal de grande instance de Paris le 4 juin dernier, a donné jusqu’au 25 de ce mois aux syndicats pour convenir d’un accord.

    Le 17 juin, le p-dg d’EDF a inauguré le plus grand barrage hydroélectrique de Corse, sur le site de Rizzanese (Corse du Sud). D’une puissance de 55 MW, il produira 20 % de l’électricité de l’île, permettant ainsi d’économiser 20 000 tonnes de fioul par an.

    Le gouvernement a décidé de créer d’ici fin 2013 un tarif d’achat spécifique pour permettre la production d’électricité à partir de gaz de houille. Ce gaz naturel est extrait d’anciennes mines de charbon dans le Nord-Pas-de-Calais par la société Gazonor.

    NUCLÉAIRE

    Le deuxième débat public concernant le centre de stockage profond réversible des déchets radioactifs (Cigéo) prévu à Bure et qui devait se tenir à Bar-le-Duc (Meuse) le 17 juin, a de nouveau été interrompu par des opposants au projet.

    EDF a annoncé qu’une base de maintenance nucléaire allait être créée à Sant-Dizier (Haute-Marne) d’ici à fin 2016. Les travaux doivent débuter en 2014. Une cinquantaine de salariés permanents y travailleront.
    Le site doit également accueillir par rotation des équipes de prestataires habituels d’EDF pour la réalisation d’opérations de maintenance sur les différents outillages de centrales nucléaires, soit environ 200 personnes.

    EDF a sélectionné le logiciel PRISM d’InStep Software pour le suivi en temps réel de son parc nucléaire. Ce logiciel, déjà utilisé pour le parc des TAC et le parc hydraulique du groupe, permet d’identifier et d’alerter les personnels sur toutes modifications survenant sur les équipements.

    Le gouvernement britannique aurait accepté que les prix fixes garantis de l’électricité générée par les réacteurs nucléaires qu’EDF prévoit de construire Outre-Manche soient entièrement indexés sur l’inflation.
    Tepco a annoncé que des taux de plus en plus élevés de strontium 90, une substance très toxique, ont été détectés dans les eaux souterraines de la centrale nucléaire de Fukushima. Le taux de becquerels détecté est en effet 30 fois supérieur à la limite autorisée.

    ÉNERGIE

    Au Royaume-Uni, EDF Energy propose de simplifier la facture des ménages en modifiant la structure de celle-ci. La filiale d’EDF suggère en effet de facturer les électrons et les molécules de gaz comme l’essence, avec un prix par kWh, intégrant les charges fixes, les différences régionales et le système des « tiers » (qui est de payer plus à partir d’une certaine consommation).

    GAZ

    Le 14 juin, un accident survenu sur une plate-forme d’exploitation gazière de GDF-Suez au large des Pays-Bas a fait deux morts et un blessé grave. Une rupture de canalisation sur un échangeur de chaleur serait à l’origine de cet accident.

    ÉNERGIES RENOUVELABLES

    Faute de repreneur, Siemens va devoir progressivement cesser son activité dans l’énergie solaire d’ici à 2014. Le groupe allemand emploie 280 salariés dans le photovoltaïque, principalement en Israël.

  14. 19 juin 2013 at 19 h 21 min

    La pénibilité du travail bientôt mieux reconnue ?

    La retraite anticipée pour travail pénible instaurée en 2010 n’a pas eu les effets escomptés. La réforme à venir pourrait assouplir les critères exigés.

    Dans une réforme des retraites placée sous le signe de l’effort général, elle doit faire office de «marqueur de gauche» : la question de la pénibilité du travail est bien abordée dans le rapport Moreau, remis vendredi dernier, qui propose plusieurs pistes de réforme au gouvernement. Soulignant la faiblesse des compensations actuelles pour les carrières pénibles, le rapport suggère de rendre d’en élargir le bénéfice. Une solution qui satisfait déjà les syndicats….

    http://www.liberation.fr/economie/2013/06/19/la-penibilite-du-travail-bientot-mieux-reconnue_911562

  15. Max
    19 juin 2013 at 16 h 23 min

    Bonjour à tous,

    Je lance un appel aux sous-traitants qui souhaitent raconter leur experience, leur condition de travail et de vie…

    Le but du projet est de réunir des témoignages anonymes et divers sur la sous-traitance dans le nucléaire.

    Contactez moi par mail : maximilienzamanski@gmail.com pour plus d’infos sur le projet !

  16. FO
    19 juin 2013 at 5 h 58 min

    Retraites : informer – revendiquer – mobiliser

    La Commission Moreau a remis son rapport au gouvernement, conformément à la commande passée par ce dernier.

    À partir du moment où la logique économique libérale continue à sévir, les propositions formulées conduisent à des reculs de droits.

    Il s’agit, en effet, de satisfaire au pacte budgétaire européen et aux «recommandations» de la Commission européenne.

    En quelque sorte, pour être «crédible» il faut être impopulaire, pour être «courageux» il faut s’attaquer aux droits sociaux.

    Ici, tout le monde est visé: salariés du privé, du public, jeunes et retraités.

    C’est par exemple le cas s’agissant de l’allongement de la durée de cotisation (43 ans pour la génération née en 1962, 44 ans pour celle de 1966)….

    http://www.force-ouvriere.fr/edito_rs_id.asp?id=771&utm_source=dlvr.it&utm_medium=facebook

  17. hubert
    18 juin 2013 at 23 h 52 min

    CATTENOM – La troisième phase de l’exercice transfrontalier de gestion de crise est prévue le 25 juin prochain. Le Luxembourg y participera.

    Alors que la centrale nucléaire de Cattenom a subi lundi son troisième incident en moins de deux semaines, la phase 3 de l’exercice transfrontalier de gestion de crise va se lancer très prochainement.

    Un exercice grandeur réelle «qui a toujours été prévu à cette date», assure le service presse du gouvernement grand-ducal contacté par L’essentiel Online. Prévu du 25 au 28 juin, il tombe à point nommé après les incendies de ces derniers jours. Cette phase qui vise à coordonner les services du Luxembourg, la Lorraine, la Sarre, la Rhénanie-Palatinat et la Belgique, s’axe sur la gestion de crise post-accidentelle.

    Expertise demandée…

    http://www.lessentiel.lu/fr/news/dossier/cattenom/story/La-Grande-Region-se-prepare-a-un-accident-20858652

  18. 18 juin 2013 at 21 h 04 min

    http://www.journal-officiel.gouv.fr/association/index.php?ACTION=Rechercher&HI_PAGE=1&HI_COMPTEUR=0&original_method=get&WHAT=ma+zone+controlee&JTH_ID=&JAN_BD_CP=&JRE_ID=&JAN_LIEU_DECL=&JTY_ID=&JTY_WALDEC=&JTY_SIREN=&JPA_D_D=&JPA_D_F=&rechercher.x=48&rechercher.y=13&rechercher=Rechercher

    Page 1 / 1
    No d’annonce : 360
    Paru le : 15/06/2013
    Association : MA ZONE CONTRÔLÉE (M.Z.C.).
    Identification R.N.A. : W262002380

    No de parution : 20130024
    Département (Région) : Drôme (Rhône-Alpes)
    Lieu parution : Déclaration à la sous-préfecture de Nyons.
    Type d’annonce : ASSOCIATION/CREATION

    Déclaration à la sous-préfecture de Nyons. MA ZONE CONTRÔLÉE (M.Z.C.). Objet : via le site internet http://www.ma-zone-controlee.com/ : informer afin de favoriser l’échange entre les salariés des industriels à risques (Nucléaire-Chimique-Pétrochimique) pour améliorer la sécurité des interventions, la sûreté des installations, respect des générations futures et celui de l’environnement. Siège social : 40 basse bourgade, 26290 Donzère. Date de la déclaration : 5 juin 2013.

  19. hollowman of ardeche
    17 juin 2013 at 17 h 19 min

    salut les camarades

    allez, mobilisation ou hibernation faut vite prendre une decision !
    le motif…lisez et diffusez

    http://www.boursier.com/actualites/economie/retraites-la-cgt-prete-a-se-mobiliser-la-cfdt-veut-une-reforme-systemique-20214.html?rss

    comme d’hab….ON NE LÂCHERA RIEN

    fraternellement

  20. Ponson
    15 juin 2013 at 21 h 11 min

    Super les copains
    Je souhaite être membre bienfaiteur, qu’elles sont les démarches à suivre ?
    Tous unis,
    on lâche rien !

  21. Déglingos
    15 juin 2013 at 18 h 52 min

    FN, le pire ennemi des salariés

    L’association VISA a publié une brochure intitulée : « FN, le pire ennemi des salariés »

    Son but est d’aider les militants syndicaux à expliquer et démonter le discours du FN qui trompe les salariés au moment où ces derniers, fragilisés par la crise, le chômage, la précarité… peuvent facilement se faire piéger (19 % des ouvriers et 16 % des chômeurs ont voté FN aux régionales de 2010 !).

    Alors qu’il prétend défendre les salariés, le programme du FN sur les retraites, l’emploi, les salaires, le temps de travail, le droit du travail et les syndicats est purement antisocial et particulièrement régressif.

    Cette brochure décrypte le programme du FN sur ces thèmes et livre aux militants syndicaux des arguments pour combattre les idées d’extrême droite sur leur lieu de travail….

    http://www.legrandsoir.info/fn-le-pire-ennemi-des-salarie-e-s.html

  22. 15 juin 2013 at 18 h 03 min

    Décidément le climat social à Cadarache est plus que tendu!

    « les petits copains » de St Paul lez Durance ne lâchez rien

    Bonne Assemblée Générale mardi aux copains de STMI

    Donnez nous des nouvelles,
    vous n’êtes pas seuls,
    nous sommes là pour faire échos de votre situation 🙂

Répondre à Max Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.