Ce dumping social qui TUE honteusement !

Il s’appelait Nicolas OSSANT, il avait 36 ans, il venait de signer son CDI, il y a 8 jours. Auparavant il était employé comme intérim et CDD. Son métier : robinetier mecano.
Ces collègues de travail savaient qu’ils avait l’habitude, lors de missions précédentes, de dormir dans sa voiture.

Les anciens savent que les indemnités de déplacement servent « d’ajustement de salaire » car les salaires de base des salariés sous-traitants sont une injure à cette industrie qui se qualifie « de pointe »

La vigilance partagée dont nous bassine les donneurs d’ordres et nos riches entreprises prestataires du CAC 40 n’a pas été appliquée, là…

Le salaire de base de Nicolas est augmenté de diverses primes qui cachent les nombreux risques, liées à ses conditions de travail et d’horaires atypiques…

N’oublions pas les actionnaires de nos boites prestataires qui nous VOLENT le bien de notre travail. Depuis la découverte du corps sans vie de Nicolas, des collègues sont partis de Golfech et ne veulent pas y revenir. D’autres les remplaceront… Que la mort de Nicolas ne soit pas invisible.
Juste une dernière chose, sur terre même le salaire, tue…ces jours-ci, j’aurais un CERFA à remplir pour…accident grave.

Y.L

Nous prions la famille et amis de croire en notre affectueux soutien dans cette épreuve.
Nos pensées vous accompagnent. Recevez nos plus sincères condoléances.

Une enquête « Gendarmerie-CHSCT» est en cour…

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.