Le cynisme économique d’EDF !

MZC-action-dumping-socialPolinorsud* c’est fini à EDF Tricastin

*Polinorsud Filiale du groupe AREVA ligne de produit spécifiquement crée pour EDF

Après 20 ans de loyaux et bons services (servitude 🙁 logistique nucléaire), circulez, du balai… il y a moins cher que vous sur le marché aujourd’hui !

Le 29/07 nous apprenons que le contrat sera repris 30% moins cher, excusez du peu, par Techman filiale du Groupe ONET !

Tout les moyens sont bons pour réduire les salaires (Ex : Convention Collective Syntec) !

Madame la Directrice du CNPE de Tricastin se frotte les mains sous le regard complaisant du DG de Polinorsud qui connait très très bien les rouages de la maison EDF… (L’ASN épingle Polinorsud à Paluel, c’est lui) 🙁

Il n’y a pas de petite économie par les temps qui courent. Pour les gens sans scrupule, obéissant aveuglement à la cupidité des actionnaires 🙁

Depuis mercredi donc, c’est l’ensemble de nos collègues PNS, DERICHBOURG et SOPROVISE qui crient à l’injustice, pour stopper ce carnage social qui s’annonce. (Compte rendu de la réunion des coordinateurs du 29/07…il ne parle pourtant pas de la vente des activités logistiques et démantèlements ???)

TRICASTIN ce sera au 01/01/2016 :
Lot A et C: PNS est remplacé par TECHMAN
Derichebourg remplacé par SAMSIC
Calos: Soprovise remplacé par KAEFFER

Ci-dessous le tract Polinorsud du 31/07/2015 🙂 Merci pour le lien 😉

Tiens, tiens, nos collègues évoquent le fameux cahier des charges sociale qui ne serait pas respecté. Tiens! tiens! ….

Les membres et adhérents de l’Association MZC ont contestés des le début cette négociation engagée après l’accident de FUKUSHIMA ( Évaluation Complémentaire de Sûreté post Fukushima) par l’ancien gouvernement et les représentants syndicaux des grands donneurs d’ordre

Comment élaborer d’éventuelles garanties sociales pour des salariés lors de passations de marché, quand aucun salarié d’entreprise sous-traitante, représentant syndical, ne participent à l’élaboration de celui-ci  🙁  Nous désapprouvons fermement cette vision démocratique syndicale, qui encourage incontestablement les idées nauséabondes que portent certain(e)s personnes !

Lien vers cahier des charges notre lettre de contestation au premier ministre et signataire dont certain(e)s de PNS .

L’équation pour les employeurs est très très simple : Diminuer le coût du travail pour décrocher des marchés, afin de réaliser un maximum de profit.

Cette pitoyable stratégie économique est malheureusement partout ! L’industrie nucléaire n’y échappe pas (exploitation / maintenance / démantèlement) : Il faut tirer vers le bas les salaires et augmenter la charge de travail en dépit du bon sens (chacun son métier et les vaches seront bien garder, non ? )

Ce triste constat ne peut plus être contesté par personne. L’essentiel de la maintenance à EDF est sous-traitée, très souvent en cascade, avec cerise sur le gâteau, un recours aux contrats précaires pour encore plus de flexibilité. Toutes les opérations de démantèlement à AREVA/CEA n’échappent pas elle non plus à cette règle mortifère.

Pour survivre dans un pareil contexte, mépris du travail réalisé et les règles élémentaires de qualité, sécurité, sûreté environnementales sont royalement, Madame Royale et consorts « TRANSGRESSEES » !

Depuis 5 ans nous vous informons et alertons sur ces dérives et l’impact sur nos conditions de travail au quotidien.

Nous reprochons aux Gouvernement et à certaines, plus que les autres Organisations Syndicales, la non prise en considération de notre situation qui se dégrade de jour en jour et qui nous conduit tous, dans le mur. Seul un statut spécifique mettra un terme à ce nucléaire Low-Cost qui s’installe sur l’ensemble du territoire.

Le Titre VI de Loi Transition Énergétique et Croissance Verte est vide de bon sens (désolé).

Avoir la prétention de cadrer par une Loi la nécessaire amélioration du niveau de sûreté de toutes les INB alors que l’on en oublie les acteurs majeurs (les salariés sous-traitants), cela s’appelle de l’incompétence et de  l’irresponsabilité. Nous avons quelques propositions incontournables très simples à mettre en place pour corriger cette grossière erreur voulue et organisée par quelques corrompus du fric de l’atome.

La France va accueillir et présider la 21e Conférence des parties de la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques de 2015 (COP21/CMP11), aussi appelée « Paris 2015 », du 30 novembre au 11 décembre 2015.

La France doit jouer son rôle de premier ordre, en tant que pays le plus nucléarisé du monde (il est bon de l’avoir toujours à l’esprit et de ne surtout pas oublier que les frontières ne servent à rien lors d’un accident majeur).

L’Association MZC attend une prise de décision audacieuse du Président de la République et de son gouvernement, sur le sort des salariés sous-traitants de l’industrie nucléaire. La mutation industrielle qui est annoncée (50% de part de production électro-nucléaire 2025) est l’occasion que vous devez saisir afin de réussir ce défi, Monsieur le Président, pour octroyer de nouveaux droits à celles et ceux qui participerons à cette production et aux futures démantèlements.  ! L’Humanité toute entière ne sera pas indifférente à ce changement radical et que les salariés appel de tout leurs vœux.

Les autres changements annoncés à EDF au 01/01/2016 : GRAVELINES:
Lot B: Derichebourg est remplacé par SAMSIC
Calorifuges: Poujaud sur les 6 Tranches au lieu de 4 avant
ENDEL conserve les lots A et C

BUGEY:
Lot B: TECHMAN remplacé par GSF

St ALBAN:
Lot B  ISS remplacé par TECHMAN
Lot C  ESSOR remplacé par TECHMAN

CRUAS:
Lot C   PNS remplacé par DAHER
Lot D  COMY remplacé par KAEFFER

En Angleterre : Tout est permis, sauf ce qui est interdit !

En Allemagne : Tout est interdit, sauf ce qui est permis !

En France : Tout est permis, même ce qui est interdit !

W.Churchill

subirouagirNos amitiés aux uns, notre respect aux autres, bises à toutes et tous.

Et vous…qu’en pensez vous ?

CRITIQUEZ ou APPROUVEZ

Laisser nous un commentaire, onglet en bas de cette page

54 comments for “Le cynisme économique d’EDF !

  1. Charly
    1 septembre 2015 at 22 h 39 min

    EDF PNS TECHMAN NUVIA :
    Depuis des années EDF organise illégalement la dépendance économique à plus de 95% de ces entreprise , afin de retenir le moins disant sans se soucier des conséquences .
    EDF attribue illégalement les appels d’offres en sachant que Techman ne dispose pas du personnel nécessaire.
    EDF impose une tripartite illégalement pour la reprise du personnel en proposent le maintien
    du salaire annuel et de l’ancienneté, sachant que chez Techman il n’y a pas de prime en % du taux horaire, brave blague d’ EDF .
    passage de la convention métallurgie à la convention Syntec pour PNS.
    passage de la convention métallurgie à la convention BTP pour COMI.
    Je vous conseille a tous de rester dans vos entreprises de ne pas signé de tripartite , afin de mettre EDF en face de ses responsabilités.
    croyez vous que Techman va maintenir la prime d’ ancienneté que vous avez acquise, alors qu’elle n’existe pas chez eux?bien sûr que non,dans le taux horaire elle es vouée à chaque augmentation conventionnel à disparaître.
    L’accord de modulation annualisation chez Techman de 0heures à 48 heures de travail semaine merci qui?
    Pas de renseignement concernant le travail du Dimanche , je crois savoir majoration à 150% pas sur, plutôt moins que plus, chez NUVIA et PNS majoration à 200% merci qui?
    Chez Techman pas de PEG plan d’épargne groupe, chez NUVIA PEG Castor avec abondement.
    Chez Techman prime de vacance 10% de la masse salarial des congés payés environ 15 € par mois.
    Chez NUVIA environ 60€ par mois 2,€90 par jour.
    Chez NUVIA astreintes paiement en fin de mois contrepartie identique heures d’ interventions dans le pot chez Techman.
    Chez Techman pas de prime de zone.
    Chez NUVIA 46 points par jour à 0,14 cts le point.
    Chez Techman de la 37 à la 46 ème paiement uniquement de la majoration a 25% et 50% de la 47 ème à la 48 ème.
    Chez NUVIA paiement uniquement de la majoration à 25% de la 36 ème à la 42 ème la 43 ème à 50% et paiement de l’ heures à 150% de la 44 ème à la 48 ème.
    Chez Techman contingent annuel 120 heures.
    Chez NUVIA 90 heures 30 heures d’écarts pour les COR.
    Chez Techman pas de semaine haute.
    Chez NUVIA semaine haute 20 € à la 38 heures effectuée.
    Chez Techman pas de prime de repos.
    Chez NUVIA prime de repos heures acquises 6€ par jour.
    Chez Techman budget des activités culturelles et sociales 0,5%
    Chez NUVIA budget des activités culturelles et sociales 1%
    Chez Techman clause de mobilité 23 tranches.
    Chez NUVIA 10 tranches.
    A méditer.

  2. LAURENT Yvon
    19 août 2015 at 14 h 23 min

    EDF et ses centrales d’achat font croire à tous les acteurs du nucléaire qu’elle a « humaniser » ses appels d’offres en incluant des critères, des barèmes, des notations qui prennent en comptes les enjeux « sécuritaires  » de vie sociale, d’innovation, de santé au travail mais FOUTAISE, le donneur d’ordre n’a JAMAIS changer de cap et applique encore plus, le moins-disant. Les habilitations et formations, le passeport compétence, les signatures des causeries en tout genre,le PDP, bref la sous-traitance des risques et de la dosimétrie et la signature du salarié, suffise à cet « exploitant/exploiteur » à se déresponsabiliser et attribuer à des sociétés des marchés de logistique au rabais. La société TECHMAN, dont EDF a offert la gestion de 22 réacteurs sur les 58 opérationnels en France est donc : Celle qui offre le plus haut tarif d’indemnité de déplacement à ses salariés (vie sociale) ? Celle qui a réalisé le moins d’ESR, de C2/C3 ? Celle, dont les salariés ont subit le moins d’accident de travail ? Celle qui a obtenue les meilleures FEP (Fiche Évaluation Prestation) ? Celle qui a le plus « innové » en vendant les idées de ses salariés smicards ?
    Bien sur que non !
    EDF a choisit la société dont les tarifs étaient les plus bas….
    Ex: CNPE de Saint Alban, Techman s’est aligné deux fois sur les tarifs d’ENDEL…

  3. Antifa
    17 août 2015 at 9 h 20 min

    • les grevistes
      18 août 2015 at 12 h 44 min

      des journées de manifestations ont déjà étés organisées par l’intersyndicale et je n’y vois jamais l’association ma zone contrôlé ? pourquoi, facile de cracher sur ceux qui sont vos élus et chiche au prochaine élections vous présentez une liste ?

      • webmaster MZC
        18 août 2015 at 13 h 49 min

        Si si nous sommes bien présent dans les manifs mais toujours aux coté de celles et ceux qui défendent nos intérêts…qui portent un vrai projet pour les sous-traitants…alors présenter une liste oui oui certainement mais là encore une fois avec celles et ceux qui veulent voir la situation des sous-traitants s’améliorer !
        Vous ne pourrez compter sur nous qu’une fois votre position clair à notre sujet !
        Fini l’affichage , l’enfumage 😉

      • el manifico
        18 août 2015 at 18 h 16 min

        Effectivement la CGT soutient MA ZONE CONTROLEE
        D’ ailleurs sur ce même site vous verrez le N°1 de notre organisation signé et approuvé le cahier de revendication de la CGT.
        STATUT DE HAUT NIVEAU
        Ce monsieur est venu lors des 120 ans de la CGT à ALBA la Romaine sur le stand ma zone contrôlée.
        Nous l’avons rencontré dans un espace dédié et mis à dispo par la CGT.
        Quand bien même vous n’êtes pas satisfait par les services des organisations syndicales en place, pourquoi ne pas vous élever en tant qu’indépendantiste.
        Perso je pourrais peut être ,une fois que vous vous serez pris en main, rejoindre votre (vous l’appellerez comme vous voulez).
        Mais s’il vous plait montrer nous si vous pouvez faire mieux.
        Parce que tout les syndicats du monde ne sont rien sans syndiqués.
        Tout comme les associations type ma zone contrôlée .
        Association qui à bien besoin de contributions associatives afin de se développer et atteindre la dimension qu’elle mérite et nécessite pour arriver à ses objectifs.
        Donc n’hésite plus on t’attend

      • el manifico
        18 août 2015 at 18 h 39 min

        Les manifs ne sont efficaces que par la présence de tout les salariés syndiqués ou non.
        Sache que MZC n’a pas pour vocation d’opposer les acteurs du nucléaire mais bien de les rassembler dans une même dynamique.
        Quant à ma zone contrôlée sache qu’elle est présente dans toutes les manifs et sans étiquette .
        Le 15/09/2015 nous serons présents MZC ,CGT et autres Organisation syndicale
        sur le parvis de la défense et toi ?????

  4. Sentinelle26
    14 août 2015 at 11 h 57 min

    FBFC Romans CERCA

  5. webmaster MZC
    10 août 2015 at 4 h 53 min

    Chez Areva, les syndicats craignent la démotivation

    L’incertitude sur l’avenir de la société pousse certains salariés au départ

    « Je suis en congé, il faut en profiter, on ne sait pas si ça va durer ! »
    Sur la route des vacances, Jean-Pierre Bachmann, délégué syndical central CFDT Areva, plaisante, mais son inquiétude est cependant bien réelle au lendemain de l’annonce de reprise d’Areva NP par EDF moyennant 2,7 milliards d’euros.

    Présenté comme une avancée dans le sauvetage du groupe nucléaire, le départ de l’activité réacteurs vers EDF est ressenti comme un nouvel affaiblissement par les syndicats. « On est en train de lâcher l’une de nos cartes maîtresses et en vendant cet actif on ne résout pas notre problème de financement » souligne le représentant de la centrale la plus représentative au sein de la société.

    Eric Devy, délégué central FO de la branche aujourd’hui cédée à EDF, est bien placé pour le savoir. Le syndicaliste rappelle que l’activité d’Areva NP est rentable, mais aussi qu’au-delà des 4,8 milliards de perte du groupe nucléaire annoncés dans tous les medias, il faut rappeler que « Areva c’est aussi 18 milliards d’investissement sur les 10 dernières années, ce qui est important pour la sécurité, et aussi 9 milliards de dividendes distribués aux actionnaires ».

    « L’État a laissé faire la guerre »

    Pour les représentants du personnel, Areva paie en fait aujourd’hui sa trop forte dépendance vis à vis du client EDF à la suite du désengagement de l’Allemagne et de la Belgique, qui sortent du nucléaire, sans oublier le très lent redémarrage du Japon. « L’État a laissé faire la guerre », accuse Eric Devy, une guerre menée par le client EDF, pour tirer les coûts vers le bas. François Grout, qui assiste à la CGC le délégué syndical central, estime même que l’État, actionnaire des deux parties prenantes, a du mal à imposer ses vues « vous vous rendez compte, ils nous appellent, nous syndicats, pour savoir comment ça se passe chez Areva ! »

    Toujours est-il que dans l’attente d’une recapitalisation, notamment par l’État, l’heure est à la renégociation dans le cadre du plan de restructuration qui prévoit 1 milliard d’euros d’économie dont 600 M€ sur les frais de personnel, le tout sans licenciement, malgré l’annonce de 6 000 suppressions de postes, dont 3 600 en France… C’est là qu’intervient le second sujet d’inquiétude des syndicats.

    Certains n’hésitent pas à tirer la sonnette d’alarme de la sécurité, soulignant qu’en diminuant trop les effectifs, on finirait pas se heurter au risque « sûreté ». Eric Devy, de FO, pointe le danger de ne pas remplacer les départs à la retraite, alors que la charge de travail, elle, ne diminue pas. « On ne peut pas prendre des intérimaires, car dans nos métiers, les gens sont à l’aise au bout d’un an ou deux ».

    « On ne veut pas lever le pied sur la sécurité »

    Jean-Pierre Bachmann préfère rappeler qu’« on ne veut pas lever le pied sur la sécurité », d’autant que l’ensemble des salariés, qui vivent à proximité des sites nucléaires, sont directement concernés. Mais les représentants syndicaux craignent aussi une démotivation du personnel, dont les salaires sont gelés depuis deux ans.

    Déjà dans l’entreprise les centrales enregistrent une fuite sensible des salariés qui ont des opportunités ailleurs. Le délégué CFDT estime ainsi à 400 le nombre d’employés qui ont quitté volontairement le groupe Areva depuis le début de l’année.

    « Je suis désolé de vous dire ça, mais on a des gens de Tricastin qui sont partis en retraite et trois semaines plus tard on les retrouve en face à la concurrence »
    , lâche, dépité, Eric Dévy. « Moi je suis dans le service nucléaire à Lyon, qui compte 2 000 personnes, dont 700 intervenants, mais si vous n’en perdez que 70 mais que ce sont les bons ingénieurs, les bons techniciens, vous vous mettez en difficulté ».

    Une nouvelle réunion de négociation est prévue les 26 et 27 août concernant le plan de départs volontaires, auquel les syndicats seront très attentifs, tout comme aux reclassements suggérés à certains salariés au sein de filiales d’Areva, dans d’autres métiers.

    « Par exemple à Marcoule, on risque de leur proposer de passer chez le spécialiste du démantèlement STMI (implanté notamment à Tricastin, Ndlr) » cite François Grout de la CGC, rappelant que la rémunération, ne sera pas la même.

    http://www.laprovence.com/article/economie/3521101/chez-areva-les-syndicats-craignent-la-demotivation.html

  6. Cruas
    7 août 2015 at 23 h 34 min

    Très très minable les 3 syndicats (CFDT/FO/CGT) quoi que à la hauteur de leurs accord d’entreprise qui va dans le sens de la direction, et qui tire vers le bas les salariés de PNS 3 signatures en bas du document en échange de quoi???
    j’ai lu le document en long en large et en travers, alors aucune hésitation pour intégrer TECHMAN.
    Le résultat net des entreprises de logistique sont astronomique, ils se gavent mais ne redistribuent pas aux salariés.
    Un exemple pour une boîte de 400 salariés,
    cent mille euros de salaire annuel pour le directeur,
    soixante quinze mille euros pour le numéro trois, qui dort dans une chambre à 120 euros la nuit payée par l’ entreprise,
    six cent mille euros à l’actionnaire,
    huit cent mille euros à la marque de l’entreprise et neuf cent mille euros à la filiale,
    et les exécutants dans le BR au SMIC…. 🙁
    EDF attribue des marchés à des entreprises socialement irresponsables.

    • PNS
      8 août 2015 at 12 h 18 min

      Je ne comprend pas les trois DS de PNS ,
      ils disent que TECHMAN à repris le marché de Tricastin 30% moins cher et eux ils signent des accords d’entreprise inférieur au code du travail.
      Il parle sur France 3 de moins disant,
      alors que eux même contribuent et signent au sein de leur propre boîte des accords précaires .
      Pour qui roulent t’ils ? S’inquiètent t ils de la perte du pouvoir d’achat de leur patron ?

      • l'Interimaire
        8 août 2015 at 13 h 20 min

        Je suis intérimaire chez PNS ma boite ne m’ a pas réglé mes heures supplémentaires en fin de mois,pour le motif suivant : l accord d’ entreprise sur la modulation et l’annualisation du temps de travail signé je crois en février par les syndicats ,concerne également les intérimaires.
        En emploi précaire je suis très déçu.

      • Smicard
        9 août 2015 at 19 h 11 min

        Je voulais répondre à l’intérimaire (mais je n’ai pas pas de bouton répondre sur son comme’), l’accord d’entreprise n’est pas nouveau à pns j’y suis depuis 10 ans et le solde d’heure sup a toujours été payé en fin d’année, les majo quant à elles sont bel et bien payées chaque mois. Je suis d’accord que les ds n’ont pas tjs été très corrects mais avez vous déjà assisté à des nego avec un patron. Ne nous leurrons pas les heures ne serons pas non plus payées en fin de mois avec techman. Si la convention syntec était intéressante ça se saurait et quand bien même il existe sûrement un accord sur le temps de travail.

        Non ils ne s’inquiètent pas de ça. S’il y a bien un moment où les ds sont égaux aux salariés c’est maintenant avec la reprise techman. Ils ont autant chauds aux fesses que nous. C’est ça qui est bon, on ne serait pas dans cette situation j’en jubilerai presque.

      • Smicard
        9 août 2015 at 20 h 13 min

        Réponse à PNS (suite)
        En fait de perte de pouvoir d’achat du patron c’est même tout le contraire qui va se produire, puisque la masse salariale va baisser. Un plan social déguisé !

      • Charly
        9 août 2015 at 21 h 15 min

        Smicard au lieu de dire des anneris renseigne toi, l’ intérimaire à raison .
        Accord collectif sur l’ organisation du temps de travail.
        champ d’application :
        cet accord s’applique à l’ensemble des salariés de la société POLINORSUD.
        l’organisation du temps de travail sur l’année s’applique de même aux travailleurs intérimaires.
        fait à avoine le 27 janvier 2015.
        Les syndicats
        pour la CGT Bruno RESSE
        pour la CFDT Gérard THERON
        pour FO Cyrille BOUCHE
        pour la CFE/CGC Frédéric SAULAY
        et non trois syndicats comme dit le commentaire de CRUAS

      • Smicard
        10 août 2015 at 21 h 55 min

        A Charly, si tu lis bien je ne remets pas en question ce qu’a dit « l’Intérimaire ». Comme tu dis l’accord a été fait à Avoine le 27 janvier 2015 (une prolongation de celui existant cela dit en passant), il s’agissait néanmoins d’un renouvellement car celui ci était en vigueur depuis 3 ans (renouvelable tous les 3 ans à la base)

    • Abdel pns
      8 août 2015 at 16 h 03 min

      Le fiasco du dernier conflit à PNS à laisser des traces dans toutes les têtes ( rencontre durant le w-e avec la direction des représentants du personnels pour négocier la sortie du conflit alors que les salariés étaient majoritairement motivés pour continuer…quel gâchis !)
      Moi je veux plus de ces personnes qui écoutent les directives de leur fédé voir de notre direction alors maintenant ne faisons pas 2 fois la même erreur
      C’est la base qui doit décider des suites à donner à ce mouvement et personne d’autre 🙂
      Vous voilà averti

      • NSU.Anonymous
        20 août 2015 at 17 h 43 min

        Bonjour Abdel,

        Le fiasco du dernier pseudo conflit à NUVIA Support à également laisser des traces dans toutes les têtes : rencontre durant le week-end avec la direction des représentants du personnel pour négocier une sortie de conflit non commencé alors que les salariés étaient majoritairement CONTRE…quel gâchis !
        Tu as raison, c’est la base qui doit décider.

        Nous sommes Anonymous.

        • Charly
          23 août 2015 at 15 h 11 min

          Le syndicat CGT NUVIA support n’ a jamais rencontré la direction ni même négocié quoi que ce soit un week end.Entends tu des voix de l’au-delà Anonymous ?

    • nanard
      8 août 2015 at 20 h 39 min

      D’accord avec toi,
      surtout quand ont connaît les super DS centraux de PNS.
      Sans hésitation quitter tous ces misérables et partez chez Techman.

    • NANAR
      9 août 2015 at 9 h 17 min

      Par hasard ce ne serait pas l’entreprise NUVIA SUPPORT (entreprise de 400 salariés) dont tu fais mention, avec FLAN-FLAN qui dort pour 120 euros à l’hôtel ?

      • NSU.Anonymous
        20 août 2015 at 21 h 14 min

        Bonjour NANARD,

        Et dès le 03 septembre… Liquidation judiciaire ??

        Nous sommes Anonymous
        Question subsidiaire :

        Quand FLAN-FLAN dort pour 120 € à hôtel, où dorment les représentants syndicaux CGT de NUVIA Support lorsqu’ils se déplacent à Penly ?

        Il me semble que la réponse est : dans l’hôtel voisin pour… le même tarif !!!

        Nous sommes Anonymous.

        • nanar
          21 août 2015 at 13 h 47 min

          Nous dormons à l’hôtel HILTON de Deauville dans le quartier des patrons c’est bien connu mais pas pour 120 euros c’est plus chère une suite de première classe.

          • NSU.Anonymous
            31 août 2015 at 20 h 55 min

            Bonjour nanar,

            Si tu le souhaites nous pouvons te faire livrer une boite de mouchoirs papiers.

            Nous sommes Anonymous.

    • NSU.Anonymous
      20 août 2015 at 17 h 38 min

      Bonjour,

      Il semblerait effectivement que tu parles de NUVIA Support.
      J’ai donc une question à te poser…
      Que font les représentants syndicaux de NUVIA Support suite à la perte des magasins de Saint-Alban ?
      La CGT de NUVIA Support semble être à la même hauteur que les trois syndicats de PNS… très très minable !!

      Nous sommes Anonymous.

      • Farine
        23 août 2015 at 0 h 23 min

        slt Anonymous,
        Justement rien , car il y a trop d’ anonymous de ton espece pour avoir un rapport de force. Alors enleve ton masque et sort toi les doigts du cul pour la bonne cause.Blanc comme un suppositoire pauvre France.

        • NSU.Anonymous
          31 août 2015 at 20 h 52 min

          Salut Farine,

          La vulgarité n’avance en rien mais… je te remercie de t’inquiéter semble-t-il pour mes doigts.

          Quoi qu’il en soit, tu ne dois pas connaître le concept. Nous sommes Anonymous, nous sommes Légion, nous ne pardonnons pas, nous n’oublions pas, redoutez-nous !

          J’ai une question à te poser si tu le permet. Si je suis blanc comme un suppositoire, de quelle couleur es-tu ? La farine n’est-elle pas blanche elle aussi ?

          Nous sommes Anonymous.

          • Farine
            1 septembre 2015 at 18 h 51 min

            Bonsoir suppositoire,
            À la lecture de tes commentaires,tu es dans le dénigrement et le mensonge.Ton concept c’ est quoi?qui doit te redouter les patrons ou les salariés?
            Je ne m’inquiète pas pour tes doigts, mais sache que: qui se couche avec le cul qui gratte se lève avec les doigts qui puent.

          • Nanar
            1 septembre 2015 at 19 h 39 min

            Hello Anonymous,
            Moi je suis Nanar j ai un gros dard , pour les mouchoirs à toi de voir !

          • NSU.Anonymous
            10 septembre 2015 at 21 h 20 min

            Bonsoir Farine, Bonsoir Nanar,
            Personne ne doit me redouter moi en tant que tel, ni les « salariés », ni les « patrons » comme tu dis. Nous sommes nombreux et faisons souvent partie de la majorité silencieuse; nous sommes Légion. Nous nous éloignons de toute pensée politique et religieuse, chacun étant libre. Ce qui est redoutable c’est notre volonté à combattre le dénigrement et le mensonge. Mensonge que tu manies avec autant d’aisance que Nanar sembles pratiquer la poésie…

            Nous sommes Anonymous.

          • Farine
            12 septembre 2015 at 0 h 17 min

            Mon pauvre suppositoire
            as tu perdu la raison, crois tu que ton silence va faire avancer notre cause,
            (Nous sommes nombreux et faisons souvent partie de la majorité silencieuse
            Ce qui est redoutable c’est notre volonté à combattre le dénigrement et le mensonge)
            Laisse moi tes coordonnées je te livre un godemichet thermique, et je te promet deux ou trois baffes afin de remettre ton esprit tordu en place.Tu sert à rien !

          • Nanar
            12 septembre 2015 at 0 h 51 min

            Bonsoir Anonymous,
            tu prends mon dard pour de la poésie, que vas tu me reciter?
            Peut être préfère tu la simca 1000?

    • el manifico
      22 août 2015 at 8 h 25 min

      EDF attribue des marchés à des entreprises socialement irresponsables.
      J’aime cette phrase.
      Elle résume tout.!
      Il faut rappeler que lors de la réunion des assises du nucléaire à Montreuil .notre grand chef CGT Mr Martinez P .:
      A donné pour mot d’ordre à tous les élus CGT, représentants CGT DSC etc..
      de tout mettre en œuvre pour qu’aboutisse :
      le projet d’accord collectif inter-entreprises il est temps!
      Donc que fait la grande élue de la CGT EDF TRICASTIN ?
      Ou est elle?
      Mais merde cette personne joue le jeu de son entreprise certes c’est dans son intérêt mais A QUEL PRIX ! des licenciements et pertes de contrat à tout va.
      Elle a surement perdue le sens des réalités LA CGT est la pour défendre les intérêts de tous comme l’a dit le chef ! Il faut obéir et se battre pour le statut.
      Personne n’ a à y perdre quoique ce soit !

      el manifico RS CGT

  7. Decidement
    6 août 2015 at 21 h 22 min

    Amiante La mort en héritage

    http://www.humanite.fr/node/436913

    Amiante : Kaefer Wanner condamné
    http://www.humanite.fr/node/435026

  8. Deglingos
    6 août 2015 at 20 h 00 min

    Des sous-traitants d’Areva condamnés à de la prison ferme

    Le tribunal correctionnel de Caen a condamné ce jeudi six personnes pour escroquerie en bande organisée. Ces sous-traitants d’Areva avaient facturé des prestations fictives pour plus d’un million d’euros.

    Le 16 juin dernier, le procureur avait requis jusqu’à quatre ans de prison dont deux avec sursis et 50 000 euros d’amende pour l’un des prévenus.

    En cause : des sous-traitants qui avaient escroqué la société Areva à hauteur de 1,7 millions d’euros.

    Sur le banc des prévenus : des ex-employés d’Areva, salariés et dirigeants d’anciens sous-traitants qui avaient mis en place un système de fausses factures en utilisant une faille du processus de validation des commandes de l’entreprise.

    Deux ans de prison ferme

    Deux gérants et un ancien salarié d’Areva ont donc été condamnés à quatre ans d’emprisonnement dont deux avec sursis et mise à l’épreuve de deux ans, ainsi qu’à 10 000 € d’amende.

    Un autre homme a été condamné à 36 mois d’emprisonnement dont 18 mois de sursis et 10 000 euros d’amende. Deux femmes écopent de 12 mois de prison avec sursis.

    Tous, ont été condamnés à verser des dommages et intérêts : 1,7 millions d’euros à Areva et 23 000 euros à l’Etat….

    http://france3-regions.francetvinfo.fr/basse-normandie/manche/des-sous-traitants-d-areva-condamnes-de-la-prison-ferme-783231.html

    Les paries sont ouverts sur les lauréats 🙂

  9. webmaster MZC
    6 août 2015 at 6 h 14 min

    Travail clandestin. L’affaire qui embarrasse la République (SAMSIC)

    Le accuse ce matin un procureur et un préfet de protéger une société parisienne qui aurait employé quelque 500 salariés clandestins.
    La Seni, entreprise de nettoyage basée au Kremlin-Bicêtre, dans le Val-de-Marne, emploie quelque 2.300 salariés. Le 12 janvier dernier, les policiers de l’unité de traitement des infractions à la législation sur les étrangers (Utile) ont effectué une descente au siège de la société, annonce ce mercredi le Canard Enchaîné. Ils ont découvert 500 salariés sans papiers. Le procureur et le préfet feraient traîner l’affaire. Pourquoi ? Sauvegarde de l’emploi, relations avec le pouvoir… L’hebdomadaire satyrique jette un pavé dans sa célèbre marre aux canards. Samsic entretient la République La Seni « est une filiale du groupe Samsic, propriété de Christian Roulleau, un homme d’affaires breton ». Cette société « emploie 54.000 personnes, réalise 1,3 milliards d’euros de chiffre d’affaires ». Et surtout travaille pour des clients haut placés. Le Canard Enchaîné cite les contrats de Samsic : nettoyage de l’Elysée, de l’hôtel Matignon, du Sénat, du ministère de la défense, surveillance de la Tour Eiffel… et entretien des locaux de la police de l’air et des frontières à Roissy ! Le Canard reproche au procureur de ne pas avoir fouillé dans les affaires de Samsic pour éviter le scandale. Ce dernier assure que le dossier sera bouclé au mois de juin et renvoyé en correctionnelle avant la fin de l’année. A suivre.

    © Le Télégramme – Plus d’information sur http://www.letelegramme.fr/ig/generales/france-monde/france/travail-clandestin-l-affaire-qui-embarrasse-la-republique-27-01-2010-757208.php

  10. Sentinelle26
    3 août 2015 at 18 h 43 min

    C’était en 2011…
    le collectif de MZC avait organisé à Bugey une rencontre avec les représentants syndicaux nationaux de l’industrie nucléaire : CGT/CFDT/FO
    Ci-dessous les propositions d’amélioration de la CFDT suite à cette rencontre


    Ci-dessous le projet de la CGT

    Désolé mais pour FO nous n’avons toujours pas l’ébauche d’un projet d’amélioration pour les sous-traitants…

    Cela fait 4 ans que nous attendons un appel à l’action national des organisations syndicales où nous cotisons pour certain(e)s d’entre nous…..jusqu’à quand ?

    • elmanfico
      14 août 2015 at 8 h 34 min

      Bonjour à vous les lecteurs

      Joli merdier PNS /TECHMAN / DERICHEBOURG etc..

      La solution : L’accord collectif interentrepreprise que propose la CGT.

      Lorsque nous nous serons battus pour un statut unique de haut niveau et que ce même statut chez X ou Y vous garantira de travailler dans un respect commun et une vraie reconnaissance de vos métiers. Cela vous permettra de vous reconcentrez sur l’essentiel. Vous et vos familles.

      Maintenant la CGT organise le 15/09/2015 une journée d’action commune à EDF et AREVA.
      Mes camarades de la CGT AREVA Tricastin propose de manifester devant le siège d’Areva la défense.
      Pour cela 2 trains le billet à tarif très réduit 20 euros (Cette somme correspond à la garantie de votre engagement. Et oui il faut se prendre en main)
      Toutes les sociétés sous traitantes sont invitées.
      Je vous propose de vous inscrire par le biais de MZC et cela avant le 1er Septembre ensuite je me propose d’organiser l’ensemble des départs pour cette action commune et nécessaire
      BOUGEONS NOUS

      VOUS ETES COUVERT PAR UN PREAVIS DE GREVE EN INTERSYNDICALE

  11. webmaster MZC
    3 août 2015 at 16 h 35 min

    Suite aux inquiétudes que j’ai exprimé à Monsieur le Premier Ministre, Manuel VALLS, concernant l’avenir d’AREVA Tricastin.
    Je suis content de lire dans sa réponse d’aujourd’hui que le chef du gouvernement réaffirme l’importance stratégique de la filière nucléaire, que toutes les compétences de cette filière nécessaires à cette restructuration seront préservées.
    Enfin, que les élus du territoire seront associés par le gouvernement dans la plus grande transparence.

    Je reste, tout de même, vigilant à ces annonces et serait reçu au Ministère de l’Industrie d’Emmanuel MACRON à Bercy dès la rentrée de septembre pour continuer à défendre les emplois liés à notre bassin d’activité du nucléaire.

    Je le redis, ici, ce n’est pas aux salariés de notre territoire de faire les frais d’erreurs faites en haut lieu !

    Je ne lâcherai rien.

    • Smicard
      3 août 2015 at 16 h 57 min

      Ce que je vois c’est qu’au 1er janvier 2016 je fais les frais d’erreurs faites en haut lieu !
      Je travaille chez pns et au 31 décembre je dégages

      • Redaction MZC
        3 août 2015 at 17 h 05 min

        Oui Smicard ,
        les Polinorsud vont tous payer les erreurs faites en haut lieu 🙁

        Peut-être devriez vous exiger la venu des responsables syndicaux d’AREVA puisque il y à pas moins de 3 syndicats à PNS : FO/CFDT/CGT
        Contacts :
        Coordinateur FO M José MONTES
        Coordinateur CFDT M Jean-Pierre BACHMANN
        Coordinateur CGT : M Pascal EVARISTE

        Vous pourriez alors connaitre exactement la position de ces grandes Organisations Syndicales par rapport à votre situation et enfin savoir qui œuvre vraiment ou pas pour l’amélioration des conditions de travail et de vies des sous-traitants !
        Si vos/nos inquiétudes ne les préoccupes pas alors qu’ils le disent clairement !

        A méditer 😉

        Nous le redisons à nouveau :
        SEUL UN STATUT UNIQUE METTRA UN TERME A CE CARNAGE SOCIAL

      • el manifico
        22 août 2015 at 8 h 02 min

        Salut MZC

        OK vous êtes dans une période ou vous en chiez.
        Vos inquiétudes sont légitimes
        Il faut postuler au sein du groupe.
        STMI cherche des pros à Marcoule
        Amalis devrait proposer des postes dans une logique de groupe.
        N’attendez pas la fin puisque c’est finit à EDF Tricastin cassez vous en face
        vous êtes libres .
        Donnez vous les moyens de vos ambitions.
        C’est pas les syndicats qui vous sortirons de la merde .
        Ils peuvent relayer écouter gueuler etc….
        Mais quand tu vois les sommes des marchés et leurs rétributions diverses,
        je pense qu’il faut prendre conscience que nous ne sommes que des variables d’ajustements pour nos dirigeants.
        Lâchez rien PNS et dites vous que si vous êtes des pro chez X vous serez des PRO chez Y.
        C’est vous les opérationnels.
        C’est vous qui faites le geste technique.
        Et au fait j’espère que vous avez levé le pied sur installations .
        Continuez vous à faire ce que l’on vous demande ?
        Parce que pour moi vous avez des leviers devant vous dont vous n’avez pas pris conscience.
        Respecter la sureté !
        Respecter les installations !
        vous êtes des pros!
        Mais par contre EDF et leur boulot de merde et bien ils se le tape et vous vous les regardez. Pour une fois qu’ils bosseront !.
        Quant à Techman avec leurs 22 réacteurs ils vont embaucher
        Ne compte pas sur les syndicats rentre dans les réunions et défend TOI il est important de se prendre en main dans ces moments difficiles.
        Je l’ai vécu .
        Franck.
        AMALIS RS CGT

  12. nabil
    2 août 2015 at 19 h 35 min

    Mes camarades, arrêtez de faire les canards boiteux partout où il y a des marchés perdus et des risques pour votre avenir. Soyez pragmatiques et réalistes dans ce monde de faux culs et de syndicalistes corrompus.
    Le cahier des charges social, les salariés que nous sommes, on n’en voulait pas.
    Malgré ça, les corrompus des syndicats et les patrons du nucléaire on voulut le mettre en place et le faire vivre au travers de ces putains de marchés.
    Son existence n’est due qu’à leur bon vouloir et à leur saloperie de décision dans les hautes sphères syndicales, puisque ceux qui étaient, ont été mandatés par les confédérations syndicales.
    Il est donc temps que chacun prenne ces responsabilités devant les problèmes actuels liés à cette grande mascarade dites négociations.
    Il faut donc faire grève pour faire venir devant vous, les secrétaires confédéraux de chaque syndicat qui a participé de près ou de loin à cet accord contre notre décision.
    Croyez-moi, c’est le seul moyen de se sortir de cette merde et de faire sortir le loup de la forêt.
    Les syndicats doivent être responsables de leurs actes, et dans ce cas, c’est bien le moment de les entendre et de voir qui a des couilles pour nous défendre.
    Faite les venir et s’engager, et vous verrez que tout sera plus facile après.

    • NANARD
      5 août 2015 at 15 h 34 min

      Nous avons trouver la solution chez NUVIA SUPPORT et nous prendrons (La CGT de l’entreprise) la direction de la maison au 01 septembre 2015 car au vue de la gestion actuelle de l’entreprise nous avons peur d’être repris par les négriers de la logistique nucléaire. Vive l’auto – gestion par les syndicats. Qu’ont ce le dise sa va faire du bruit.
      Et dés le 02 septembre AG du personnel pour élire le bureau de gestion de l’entreprise.

      • la gifle
        6 août 2015 at 0 h 10 min

        Nanard,
        Plutôt que de faire du démantèlement de paillasse dans le BR et BAN, pourquoi ne pas réquisitionner les lits de camp en stock au magasin relais .
        La conduite à découvert un lieu de prière en zone paraît il,des tapis à l’effigie de l’ entreprise serait un plus vis à vis du client.
        Voyez vous tout n’est pas rose chez NUVIA support.

        • NSU.Anonymous
          20 août 2015 at 22 h 24 min

          Bonjour « la gilfle »,

          Tu sembles être bien mal informé, BR ne veut pas dire Bâtiment Religieux… Depuis quand n’es-tu pas entré dans un BR ? Et pour quel motif ? La tache serait-elle trop ingrate ? Peut-être trop « dure » ?
          Tout n’est pas rose mais, voyez-vous, tout n’est pas noir chez NUVIA Support.

          Nous sommes Anonymous

          • Farine
            23 août 2015 at 14 h 46 min

            Re suppositoire.
            Tu dois faire parti des quatre pattes ou bien tu cautionnes, ton tapis à t’ il les inscriptions NSU Anonymous ?

      • Charly
        9 août 2015 at 21 h 51 min

        Nanard,
        je n’ai pas la prétention de prendre la direction de la maison NUVIA support ni la gestion de l’ entreprise.
        change de produit ou bien fais tourner.

  13. BABOU
    2 août 2015 at 15 h 20 min

    Obligatoirement, les salariés concernés par les marchés perdus doivent rentrer en lutte, c’est inévitable s’ils veulent ne pas perdre les quelques maigres avantages qui leurs restent. 30% de moins dans les marchés c’est synonyme de baisse des coûts! Où vont-ils les trouver ?

    1. Dans la maintenance de la sureté. La triche et le paraître va s’accentuer (peinture sur la merde, égal à propreté et bon aspect).

    2. En augmentant le temps métal et supprimant le temps d’analyse et de réflexion nécessaire des intervenants.

    3. En renouvelant la viande à REM pour faire tomber l’ancienneté d’un tiers du personnel.

    4. En augmentant l’harcèlement au travail avec des excuses bidons, pour faire partir les restants, après qu’ils aient expliqué aux nouveaux un petit peu de leur savoir faire acquis par leur labeur de plusieurs décennies dans l’atome.

    C’est clair, il n’y aura pas de petit profit, tout sera bon pour récupérer les 30 % de baisse de marché.

    Ne vous en faites pas mes amis ! Leurs marges de profits ne baisseront pas, bien au contraire.

    Jusqu’à aujourd’hui les salariés prestataires du nucléaire ont été les esclaves de l’atome ! Demain, avec 30% en mois, nous serons des esclaves enchainés avec comme seul salaire, des coups de pieds dans les dents, lorsque nous dirons que nous avons mal.

    Le réveil social collectif s’impose, mais ça ! Seul nous pourrons le décider ensemble sans trop compter sur les syndicats des grands donneurs d’ordre, afin, pas tous.

    Autrement nous serons crucifiés sur les terres du nucléaire au nom du grand Dieu des profits de l’atome véreux.

    Faisons gaffe aux grands dirigeants syndicaux parisiens qui n’ont que trop laissé faire cette vermine esclavagiste qui nous ravage de jour en jour.

    • Redaction MZC
      2 août 2015 at 16 h 20 min

      La DPN (Direction du Parc Nucléaire) demande aux autres entreprises de logistique nucléaire d’envoyer leurs salariés pour remplacer les grévistes de Polinorsud à TRICASTIN …l’arrêt de tranche doit continuer

      • xavier
        2 août 2015 at 19 h 04 min

        C’est pas le syndicat cgt et les autres de Tricastin qui vont les défendre. Ils sont tous à la botte de la direction. Demandez-leur de faire pression sur EDF, seul responsable de l’attribution des marchés et de la politique EDF, et vous verrez leurs cœurs s’arrêter. Dans ce site on ne touche pas à la bonne image d’edf même si les Hommes souffrent au travail. Il faut avant tout préserver l’image et les avantages de certains syndicalistes au détriment des pauvres salariés prestataires. C’est pas grave si les prestataires perdent leur travail ou du salaire, du moment qu’ils continuent à préserver cette mafia des marchés et leur bien-être syndico-amical avec la direction.

  14. Deglingos
    2 août 2015 at 14 h 40 min

    98 % des français ignorent encore ce qu’il y a dans les 106 articles du projet de loi Macron… faisons le boulot de révélation sur ce que TF1, France2 France3 BFMTV masquent sciemment !
    Quand 1% détiennent 48% du patrimoine mondial.
    Quand les dividendes versés aux actionnaires augmentent de 30% soit 56 milliards d’euros en 2014.
    Quand 12 millions de Français-es survivent en dessous du seuil de pauvreté, quand 17 millions sont classés parmi les « inaudibles ».
    Quand la fraude et l’évasion fiscale entraînent un trou de 80 milliards dans les caisses de l’État…

  15. Redaction MZC
    2 août 2015 at 12 h 49 min

    Brottes à la tête de RTE : une nominationpolémique
    FOCUS – François Brottes, député de la 5e circonscription de l’Isère, a été proposé, le 23 juillet dernier, au poste de président du directoire de RTE (Réseau de transport d’électricité). Une nomination qui suscite de nombreuses réactions dans la sphère politique locale.

    François Brottes prendra bientôt la tête du directoire de RTE (Réseau de transport d’électricité). L’annonce, le 23 juillet dernier, de la nomination du député socialiste de la 5e circonscription de l’Isère, au sein de la filiale d’EDF, en charge du transport de l’électricité a fait grand bruit. Cette prise de fonction proposée par le conseil de surveillance de RTE s’est faite en accord avec la ministre de l’Écologie Ségolène Royal et, a fortiori, le gouvernement.

    Âgé de 59 ans, François Brottes succèdera ainsi à Dominique Maillard, qui a atteint la limite d’âge fixée par les statuts de l’entreprise pour exercer un nouveau mandat.

    Un spécialiste de l’énergie

    Actuellement président de la Commission des affaires économiques de l’Assemblée nationale, François Brottes a démarré sa carrière professionnelle comme journaliste avant d’occuper un mandat de conseiller régional de Rhône-Alpes de 1992 à 1998. Il a ensuite été maire de Crolles de 2005 à 2014.

    Spécialiste des questions d’énergie, il a présidé la Commission spéciale pour l’examen du projet de loi relatif à la transition énergétique pour la croissance verte de l’Assemblée nationale. C’est à ce titre qu’il a contribué à l’élaboration de la loi énergétique visant à préparer la transition vers un système énergétique sobre. Ce proche du gouvernement et des hautes sphères de l’État a été chargé, en février dernier, par le Premier ministre Manuel Valls d’élaborer un rapport sur la sécurité de l’approvisionnement électrique en France et en Europe.

    Des réactions de toute part

    A l’annonce de cette nomination, les réactions ne se sont pas fait attendre du côté des politiques locaux. Enthousiaste, Geneviève Fioraso, ancienne ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, n’a ainsi pas manqué de féliciter François Brottes. « Les compétences qu’il a acquises dans le domaine de l’énergie en ont fait un expert reconnu dans ce domaine stratégique pour l’environnement, l’économie et la solidarité, a réagi la députée de la 1re circonscription de l’Isère dans un communiqué. Je suis convaincue qu’il accompagnera efficacement la transition énergétique voulue par le Président de la République et le gouvernement, tout en favorisant un juste accès à l’énergie pour tous les usagers ».

    A droite, en revanche, les critiques sont sévères. Thierry Kovacs, maire de Vienne et vice-président des Républicains de l’Isère, estime ainsi que « la nomination de François Brottes est condamnable à plusieurs titres ». L’élu isérois pointe notamment du doigt l’absence d’organisation d’élection législative partielle. En vertu de la loi du 13 janvier 2009, son siège de député pourrait être automatiquement repris par son suppléant Pierre Ribeaud.

    Sur le site internet des Républicains de l’Isère, Thierry Kovacs dénonce une « manœuvre » et un « montage sophistiqué qui en dit long sur la confiance du pouvoir dans son bilan ». Il estime également que la « question du conflit d’intérêts se pose pour le président d’une commission parlementaire qui avait autorité sur la société dont il deviendrait président. Il s’agit là d’un manquement évident à toute déontologie ».

    Côté écologistes, Pierre Mériaux s’est lui aussi montré critique. Sur Twitter, le conseiller municipal de Grenoble en charge du tourisme et de la montagne, estime que « François Brottes entache sa fin de carrière et le PS avec lui. Le lobby électronucléaire idem ».

    Une rémunération qui fait débat

    Du reste, un autre sujet fait débat : celui du montant de la rémunération du futur président du directoire de RTE. François Brottes pourrait ainsi, selon le JDD, toucher un salaire fixe de 22 000 euros par mois et percevoir un variable plafonnée à 132 000 euros par an. Une rémunération indécente selon Thierry Kovacs, qui estime « que le président de la Commission des affaires économiques de l’Assemblée nationale qui a accompagné une politique nationale – laquelle a produit 600 000 chômeurs supplémentaires, une dette prévue de 97 % du PIB en 2015 et un record d’Europe des prélèvements obligatoires –, se mette confortablement aux abris pour échapper à la sanction populaire est profondément choquant ».

    Si François Brottes devrait prendre ses nouvelles fonctions le 1er septembre prochain, la Commission de régulation de l’énergie (CRE) doit encore se prononcer sur le caractère déontologique de cette nomination. Elle doit notamment s’assurer qu’elle ne représente pas de conflit d’intérêts. Une fois en poste, le député socialiste proposera au conseil de surveillance de RTE un nouveau directoire pour les cinq prochaines années.

    Maïlys Medjadj

    http://www.placegrenet.fr/2015/07/29/polemique-suite-la-nomination-de-francois-brottes-la-tete-de-rte/62126

  16. Gilles Ex PNS
    2 août 2015 at 12 h 18 min

    Les salariés de Polinorsud et Derichebourg bloquent l’accès piéton de la centrale nucléaire

    Ce vendredi matin, les salariés des entreprises Polinorsud et Derichebourg, qui interviennent sur le site nucléaire de Tricastin, ont décidé de bloquer l’accès piéton à l’entrée de la centrale. Réunis à 5 heures du matin, ils ont ralenti l’accès aux personnels d’EDF, en ne laissant libre qu’un seul portique. Un mouvement qui fait suite à la renégociation des contrats par le géant de l’électricité. Polinordsud spécialisé dans la décontamination et Derichebourg dans la logistique viennent de perdre leur marché avec EDF. Les salariés des entreprises concernées s’inquiètent pour leur avenir, craignant notamment des pertes de revenus et des conditions de travail différentes. C’est le deuxième jour de grève pour ces derniers qui attendent désormais des informations complémentaires en début de semaine prochaine. Plus d’informations dans nos édition Vaucluse Matin et Le Dauphiné Libéré du samedi 1er août.

    http://www.ledauphine.com/vaucluse/2015/07/31/les-salaries-de-polinorsud-et-derichebourg-bloquent-l-acces-pieton-de-la-centrale-nucleaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *