La déconstruction de Creys Malville est réalisée à 47% …

Trente tonnes de sodium, sur 5500 tonnes ont été traitées.

Une étape difficile de l’opération de déconstruction du surgénérateur arrêté en 1997 est le traitement du sodium, un métal qui permettait le refroidissement du circuit.

Le traitement de ce produit est délicat  car le sodium s’enflamme s’il entre en contact avec l’air.

Les opérations ont nécessité la construction d’une usine de traitement du sodium elle-même soumis à autorisation. Trente tonnes de sodium ont déjà été traitées sur un total de 5500 tonnes.

Ce sodium une fois traité est incorporé dans des blocs de béton.  Deux cents blocs de béton sont  prêts pour l’entreposage dans un bâtiment construit pour cet usage sur le site. Ces blocs de béton ne pourront être utilisés à d’autres usages.

La seconde opération  programmée dans le cadre de la déconstruction est la vidange de la cuve du réacteur qui doit commencer à partir du mois de novembre 2010.

La première des quatre pompes primaires, d’un poids de 125 tonnes, haute de 14 mètres a été extraite en 2009. Elle a été stockée dans un puits et sera découpée comme les autres composants volumineux, comme l’échangeur intermédiaire.

source : http://www.enviscope.com/nucleaire/9237-la-deconstruction-de-creys-malville-est-realisee-a-47


et vous , vous en pensez quoi ?

2 comments for “La déconstruction de Creys Malville est réalisée à 47% …

  1. 11 avril 2010 at 18 h 41 min

    Encore un mensonge et une escroquerie de l'etat. Le dementelement du BR devait passer par la passivation du sodium, grace a l'assemblage d'une unité de passivation sur le site. Au lieu de ca, et pour ne pas pouvoir re utiliser 5000 tonnes de sodium PEU CONTAMINES apres passivation (applications medicales ou cosmetiques), on prefere utiliser la methode economique, bourrine, et du niveau de nos ingenieurs francais, c'est a dire a ras les paquerettes et couler le sodium dans le beton…L'etat et les ministres en charge de ce projet nous ont encore menti une fois de plus, en 10 ans, les projets ont ete ramené au plus economique, sans aucune participation de deux etats: l'Italie et l'allemagne.D'ici quelques années, on apprendra que grace a la loi sur les derogations aux melanges de produits contaminants dans les biens de consommation courante, ces blocs de betons seront utilisés a fabriquer des batiments familiaux ou scolaires pour accueillir les familles precaires en provenance de la banlieue lyonnaise, familles qui commencent a arriver en grand nombre dans la petite ville de morestel, au grand risque d'en faire une ville dortoir, voir une banlieue de lyon.L'avenir nous le dira.

  2. 11 avril 2010 at 11 h 33 min

    Cette déscription du démentélement de Superphénix donne une petite idée de l'ampleur colossale du travail à faire pour faire disparaitre les installations nucléaires françaises et en assurer le financement.Plus encore peut-être, le démentellement du minuscule réacteur de Brénilis (70 Mwe) qui pose tant de problèmes confirme cette impression de pessimisme et l'imposture de la promesse de "revenir au gazon" faite par les nucléocrates!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.