L’affaire « atomique » du stade de foot de Gueugnon…


Révélée en 2007, la polémique sur les déchets radioactifs du parking du Gueugnon FC rebondit une nouvelle fois aujourd’hui, avec les révélations du Canard enchaîné. Visiblement, rien n’est encore réglé dans cette histoire, qui pourrait durer encore très longtemps.

Gueugnon, petite ville ouvrière connu pour ses forges, son stade foot… et maintenant ses déchets radioactifs. Tout débute vraiment lorsque l’usine de traitement d’uranium de la Cogema ferme ses portes en 1980.

Ouvert en 1955, le site qui a produit pendant 25 ans près de 10 000 tonnes d’uranium pur, a produit dans le même temps quelque 225 000 tonnes de déchets radioactifs bien embarrassants.

Si Areva est sur la sellette aujourd’hui dans cette affaire, il faut dire que le groupe nucléaire français n’a pas été très regardant à la fermeture du site de Cogema en 1980, sur la destination et la gestion des milliers de tonnes de déchets radioactifs.

Enfouis à la va-vite dans autour du site gueugnonnais en tant que simples déchets industriels, ces rebuts de l’industrie nucléaire française resurgissent régulièrement depuis cette date, sans qu’une solution durable et acceptable n’ait encore été véritablement trouvée.

Radioactivité 20 fois supérieure à la normale…

suite article : http://www.enviro2b.com/2010/02/18/radioactivite-l%E2%80%99affaire-%C2%AB-atomique-%C2%BB-du-stade-de-foot-de-gueugnon/

et vous , vous en pensez quoi ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.