Éradiquons le cancer de la précarité ! #LuttesSociales

Réunion publique Pierrelatte le 12/04 à 19h30 Chapelle des Pénitents

Débat : La transition énergétique est-elle compatible avec le nucléaire ?

Organisé par les groupes d’appuis de Pierrelatte / Donzere qui soutiennent la candidature de Jean-Luc Mélenchon, nous vous invitons nombreux à venir participer à ce débat : Condition de travail , santé , sécurité , sûreté , emploi , formation , salaire , retraite

L’ensemble des salarié(e)s du site du Tricastin statutaires et sous-traitants, doivent se mobiliser, afin d’agir pour ne plus subir durablement !

#LuttesSociales émission Esprit de campagne du 24/03/17 

Nous y étions avec de nombreux nombreuses militants(es) syndicalistes (SUD/CGT) associatifs pour parler de la situation des salariés sous-traitants de la filière nucléaire. Merci à La France Insoumise de ce coup de projecteur sur les petites mains de la filière.

Le nucléaire est un sujet important dans la campagne Présidentielle.Il nous parait flagrant que les salariés sont encore une fois de plus les grands oubliés de beaucoup de candidat(e). Nous ne sommes pas dupes, certain(e)s candidats à l’élection ne pense qu’a être Président(e) alors qu’il faut penser à la République pour l’intérêt général.

Le libéralisme, la compétitivité économique, les dividendes et la mise en concurrence des salariés entre eux serait catastrophique humainement, socialement. Ces orientations politiques d’austérité, n’apporterons absolument rien de neuf aux salariés.

L’association MZC défend une position clairement anticapitaliste pour la filière nucléaire sans aucune concession de nouvelles dégradations sociales.

Pour cela, nous devons avec l’appui des salariés, oser être à contre-courant, pour dire la vérité sur l’injustice sociale que nous subissons violemment et défendre fermement nos idées.

Alors chers collègues, ensemble inversons cela. Vous en avez marre de survivre et de ne pas pouvoir vivre dignement grâce à votre travail ?

Approprions nous ce débat et préparons tous ensemble cet avenir en commun, par la force du peuple et des salariés, la peur du lendemain doit changer de camp, sortons par le haut de cette léthargie ambiante.

La réduction de la part du nucléaire va s’engager (COP21-LTECV), elle prendra du temps. Nous trouvons opportun et capital, de participer à ces discussions, en insistant sur le rôle important et sur les futures résponsabilité que vont avoir les salariés de la sous-traitance très prochainement (vidéo à 45.24 le nucléaire). Merci beaucoup à : (Philippe/André/Lionel/Sophia/Karine/Charlotte/Guillaume/J-LMélenchon/Hélène…)

Nous y voila :  » La sous-traitance en situation de fonctionnement normal : organisation et conditions d’intervention « .

La synthèse présentée dans le document ci-dessous, n’engage pas les organismes ou institutions dont ils font partie et nous le regrettons.

Nous regrettons aussi que l’activité de démantèlement ne soit pas pris en compte tout comme la gestion d’une situation de crise et situation post-accidentel * notre contribution dernièrement sur ce sujet précisément .(Page 26)  https://fr.calameo.com/read/00213114369fae0974de5

Nous l’attendions avec impatience. Le rapport du Comité d’Orientation sur les Facteurs Sociaux Organisationnels et Humains voit le jour.

Il aura fallu 3ans de discussion, rencontre, audition, nous y avons nous aussi participé 😉 dans l’espoir de voir pris une décision forte pour l’amélioration significative de l’ensemble salariés dont les 170 000 salariés de la sous-traitance que nous représentons.

Nous nous opposons aux politiques libérales = LOW-COST = anti-sociales.

Nous sommes pour le progrès humain et l’émancipation de celui-ci, donc celui des travailleurs. Nous revendiquons et militons pour l’instauration d’un pôle public de l’énergie pour que l’ensemble des salariés de la sous-traitance disposent enfin d’un vrai statut protecteur.

Nous invitons les chargé d’affaires, managers, directions d’entreprises, Organisations Syndicales et l’ensemble des services RH qui fâcheusement et exclusivement devenus des annexes des services d’achats, en priorisant eux aussi, une gestion purement économique des ressources à très court terme, à lire très attentivement ce rapport.

Il identifie absolument tous les problèmes liés à la sous-traitance que nous dénonçons depuis 8ans (avoir raison avant les autres ! ).

Nous savons QUI portera la résponsabilité du prochain accident nucléaire sur notre territoire. Le système cupide de management dans les entreprises ne choisit pas les meilleurs, il choisit simplement les plus conformes au système,à leurs systèmes perfides , cela devient dangereux, voir très très dangereux !

Contre la collusion entre les employeurs et l’ordre des médecins

Auteur : Convergence des services publics 37, Collectif 37 « Notre santé en danger », Ligue des Droits de l’Homme 37, Réseau Sortir du Nucléaire, CGT 37, Solidaires, FSU, ACRO, PCF, MRC, EELV37, PCOF37, Sciences citoyennes, association Santé et Médecine du Travail

Pétition créé le 24/03/2017

À l’attention : L’État, l’Ordre des médecins

La société Orys, sous-traitante dans le nucléaire, n’a jamais accepté que le docteur Dominique HUEZ, médecin du travail à la centrale nucléaire EDF de Chinon dans l’Indre et Loire, fasse le lien entre la maltraitance au travail et la pathologie d’un salarié. Démarche non isolée : Orys fait partie de ces employeurs qui veulent empêcher les médecins du travail de remplir leur mission au service des salariés. Leur objectif est d’obliger les médecins du travail à ne pas indiquer l’existence d’un lien entre santé et travail. Une centaine de praticiens sont ainsi visés chaque année en France. Il s’agit d’une stratégie globale qui tend à remettre en cause l’ensemble des protections des salariés (loi Macron, inspection du travail, loi travail …)

Ainsi, Orys a saisi l’Ordre des médecins d’une plainte contre le Dr Huez, lui reprochant d’avoir établi un certificat mensonger.
Comme pour 90 % des plaintes de cette nature, l’Ordre a sanctionné le Dr Huez et prononcé un avertissement le condamnant à 1000 € d’indemnité de procédure, au motif que son certificat excéderait les seules constatations médicales.
Le Dr Huez est dans l’attente du recours qu’il a formé devant le Conseil d’État contre cette décision critiquable et lourde de conséquences.

Décision critiquable
Le Dr Huez a fait le seul constat qui s’imposait à lui sous peine de ne pas porter secours au salarié et d’ignorer sa mission de prévention : une pathologie réelle, heureusement bien diagnostiquée par le Dr Huez dans son certificat médical de 2011, qui a permis au Conseil de prud’hommes de condamner la société Orys à payer au salarié 20 000 € de dommages intérêts pour harcèlement, en 2014.

Décision lourde de conséquences…

Clic sur l’image pour signer la pétition

Souffrance au travail vs Burn-Out : lorsque la réalité dérange

Vous alliez travailler avec le sourire, ou du moins une certaine forme de satisfaction. Certes, le boulot a toujours été là, important, prenant, complexe, pour tout dire il vous prenait beaucoup d’énergie mais rien n’était insurmontable. Et puis, les défis, les difficultés, les obstacles, le « challenge » ne vous ont jamais fait peur. Ils vous stimulaient même. Mais ça, c’était avant.

Avant que l’objectif premier ne change ; avant que l’on ne fasse passer l’Humain au second plan, le plus important étant désormais ailleurs : les chiffres. L’emballage, la norme, qu’elle soit ISO ou EU, la Convention, qu’elle soit « labellisée », « normée ISO 9001 » ou « partenariat Public/Privé », au fond, peu importe : vous savez juste que la société a pris un sacré virage.

Désormais, seuls les chiffres comptent : ceux à fabriquer, ceux à collecter, ceux à reporter.

Quelque chose ne colle pas avec les objectifs ? Peu importe, ça rentrera, de gré ou de force. Tout grain de sable dans la machinerie sera broyé. Toute velléité de contestation réduite à néant, pour l’exemple. La seule question étant désormais : allez-vous passer au travers ?

Vos supérieurs ont commencé à vous le faire comprendre : il vous faut manager, c’est-à-dire faire entrer les petits plats dans les grands, et sans que rien ne dépasse. Vos chiffres sont bons ? Vous pouvez –et surtout devez– sans cesse vous améliorer. Les moyens dont vous disposez ne sont pas en adéquation avec vos objectifs ? Il faudra vous en contenter : ça pourrait être pire, d’ailleurs regardez comme c’est pire, ailleurs !….

Le monde s’est assombri : toute énergie vous a déserté. Les coups bas se sont accumulés les uns après les autres, en un millefeuille de plus en plus indigeste, sapant votre volonté et consumant vos dernières forces. Vous avez bien fait preuve de résistance –après tout, vous n’occupez pas ces fonctions par hasard non ?- mais tant va la cruche à l’eau qu’à la fin elle se brise. Votre esprit s’effrite sous les assauts répétés de ce N+1 qui « veut votre peau » pour sauver la sienne. Les mails, les remarques, les réflexions, les missions impossibles se succèdent. Vous résistez ? Pas grave, ces gens-là ont l’habitude : vous briser est devenu leur challenge, et votre bureau est devenu un vaste champ de bataille allégorique. Vous êtes au milieu, tel le soldat inconnu qui va bientôt tomber. Acculé, encerclé, toute résistance est futile, et pourtant vous continuez. Fatalement, une des deux composantes de ce qui était un « Etre Humain » en vous finit par lâcher sous les coups de boutoir de ces forces contradictoires : corps ou esprit, peu importe, le résultat est le même. Vous êtes « vide » à l’intérieur, sans plus aucune force. Tout vous est devenu indifférent, irréel. Vous tombez….

Demande-t-on à un actionnaire, à un grand patron, à un directeur, à un homme politique, de « se remettre en question » ? De « faire des sacrifices » ? De « prendre ses responsabilités » ? Regarder avec lucidité ces questions, c’est déjà y répondre…

http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/souffrance-au-travail-vs-burn-out-191074?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed%3A+agoravox%2FgEOF+%28AgoraVox+-+le+journal+citoyen%29

La situation à Tricastin se dégrade dans l’indifférence totale.

Fiasco du PDV à AREVA !  L’immobilisme des cadres dirigeants d’entreprises en grande difficulté économique et sociale, nous fait craindre le pire ! Il manque des compétences sur le terrain,alors que la charge de travail reste la même qu’avant voir augmente dans certains services !

Il nous est demandé maintenant pourtant de faire PLUS, avec de moins en moins de moyens humains, matériels et bien-sûr toujours plus vite .

Dialogue avec des commerciaux , services RH : Dites moi ce dont vous avez besoin et je vous expliquerai comment vous en passer ! ah ok ? L’objectif de rentabilité direct qui m’est fixé sur chaque affaire, ne peut-être lui remis en cause ! En plus cela me pénaliserai directement financièrement, alors…croisons les doigts,allumons des cierges, prions !     

En vrac : Ledne, Silama, Eigne, mouvement social à venir (Réorganisation – NAO), l’accidentologie, les événements radioprotections, sûretés, sont en très forte hausse sur le site de Pierrelatte.

Les Risque PsychoSociaux sont omniprésents et personnes n’y échappent (cadres-opérateurs).

Les prochaines CLI seront chaudes,cette mascarade n’a que trop durée. Nous dirons la vérité sur ces situation avec des exemples très précis de dérives, car nous sommes nous concrètement sur le terrain au quotidien, rien à voir avec ce modèle de management virtuel et de fiction, qui nous est imposé du sommet de la pyramide.

Notre association vit principalement grâce aux forces vives que représentent ses adhérents et ses membres. La cotisation est un acte majeur de la vie associative, car elle est pour nous, un moyen capital de mettre concrètement nos idées en pratique ! Alors, nous vous invitons à adhérer directement en ligne.

♡☺ Grâce à votre adhésion 10€/an

 nous pouvons avoir de l’ambition ♡☺

3 comments for “Éradiquons le cancer de la précarité ! #LuttesSociales

  1. Sentinelle (@sentinelle26)
    6 avril 2017 at 6 h 39 min

    ⚡️Ce que vous ne verrez plus à la TV car supprimé sous la pression des équipes d'@EmmanuelMacron jugé "trop critique". pic.twitter.com/Mfmvg4Jcy7— St-Thomas-Taquin™ (@takapalir) 5 avril 2017

  2. D&S CGT
    31 mars 2017 at 15 h 30 min

    Un véritable camouflet pour la Loi Travail et la Direction de RTE ! Mais aussi pour la CFDT et la CFE-CGC !

  3. Sellig
    27 mars 2017 at 23 h 44 min

    Rachel Mahé et Gilles Reynaud, candidats de la législative de juin pour la France Insoumise

    Lors d’un meeting au Palais des Congrès mercredi dernier, les militants de la France Insoumise, le mouvement de Jean-Luc Mélenchon, ont présenté leurs candidats pour la seconde circonscription législative de la Drôme. Autrement dit, la nôtre…

    Un processus de désignation très démocratique

    Avant que les candidats ne s’expriment, Gilbert Vanel, directeur de campagne, a insisté sur le processus de désignation employé, le plus démocratique qui soit, selon lui. En effet tout le monde pouvait présenter sa candidature sur le site de JLM, quel que soit son propre parcours. Ce sont ensuite les militants des groupes d’appui qui choisissaient parmi les volontaires.
    « Méluche » a donc renoncé au tirage au sort parmi les militants, solution évoquée il y a quelques mois, mais pas à l’idée de favoriser des candidats issus de la société civile et si possible plus jeunes que d’habitude. La méthode traduit bien la méfiance du candidat envers les appareils des partis traditionnels ; et en particulier de celui du PC, que Mélenchon a pris systématiquement à rebrousse-poils depuis qu’il s’est lancé. C’est sans doute l’une des raisons qui expliquent que, tout en soutenant Mélenchon à la présidentielle, les communistes montiliens auront leur propre candidat à la législative de juin prochain.

    Localement il y a eu peu de candidats et pas d’affrontement pour la désignation, a indiqué Gilbert Vanel qui a précisé que des volontaires ont fait machine arrière, « devant l’ampleur de la tâche ». Deux personnes se sont imposées: Rachel Mahé, titulaire, et Gilles Reynaud, suppléant.

    Dans toute la France, environ 450 binômes ont déjà été choisis. La moyenne d’âge des candidats est de 43 ans, ce qui traduit un certain rajeunissement, et seulement 13% d’entre-eux sont déjà des élus. Ils viennent de tous horizons, mais Martine Billard, secrétaire nationale du mouvement, présente pour le meeting, a reconnu qu’il est difficile d’avoir parmi eux des candidats salariés du privé ; non par désintérêt mais parce la plupart ont peur de brider leur carrière dans l’entreprise ou même pour leur emploi…

    Rachel Mahé, jeune, sympathique… et très marquée à gauche

    Cette jeune et sympathique ostéopathe de 32 ans s’est fait remarquer par son verbe haut et sa voix forte lors des manifestations contre la loi El Khomri. Elle travaille à Cléon-d’Andran et à Dieulefit, mi en libérale mi en salariée. Militante de la Gauche Révolutionnaire depuis qu’elle a 18 ans, très présente dans le collectif Nuit Debout, elle a naturellement rejoint La France Insoumise de Mélenchon. Si on la pousse un peu dans ses retranchements, elle tient volontiers un discours très anti-capitaliste et n’hésite pas à affirmer qu’elle prône son remplacement par un socialisme démocratique. Mais ses camarades du groupe d’appui de Montélimar, la plupart moins radicaux, s’en amusent plus qu’il ne le déplore. « Elle est très respectueuse des opinions des autres et elle s’est fondue sans difficulté parmi les militants de la France Insoumise »…

    Le premier point sur lequel elle insiste, proposition effectivement majeure de JLM, est la nécessité d’organiser après l’élection une assemblée constituante chargée de mettre sur pied une sixième république. Les militants de la France Insoumise sont convaincus que la Vème République a cessé de fonctionner, aboutissant a une forme de suffrage censitaire qui écarte de la vie politique une grande partie de la population.
    Quel serait le trait principal de cette constitution? Elle renoncerait à tout système majoritaire au profit de la proportionnelle intégrale.

    Son autre sujet de prédilection est la défense des services publics et en particulier de celui qui la concerne le plus de par son métier: la santé et l’hôpital. « Il faut partir des besoins locaux et adapter les budgets en conséquence et non l’inverse ». Elle plaide pour le renforcement des grands pôles hospitaliers régionaux, sans pour autant sacrifier les équipements de proximité. C’est pourquoi par exemple elle défend la maternité de Die, menacée de fermeture.

    Gilles Reynaud, le quinca, professionnel du nucléaire

    Suppléant de Rachel Mahé, Gilles Reynaud est un choix assez malin, pour porter les couleurs de la France Insoumise. En effet il ne sera sans doute pas facile de faire oublier que Mélenchon est pour la sortie du nucléaire et pour le 100% énergie renouvelable, alors que nous vivons dans la seule circonscription de France qui a dans son voisinage deux centrales nucléaires. Car ce quinquagénaire habitant Donzère est justement un professionnel du secteur nucléaire – qui prône une sortie du nucléaire, mais de façon progressive et raisonnable. Travaillant pour une filiale d’Areva, il connaît de l’intérieur les risques pour le personnel et pour les riverains des installations. Raison pour laquelle il anime l’association Ma Zone Contrôlée. Il n’est pas partisan du « grand carénage », c’est-à-dire du prolongement de la vie des réacteurs nucléaires au delà de 40 ans. « Ce serait dangereux et cela coûterait 100 milliards d’euros* », explique-t-il. Pour lui, « il vaudrait mieux commencer à investir dès maintenant dans le démantèlement ». Il cite l’exemple du démantèlement d’Eurodif, à Pierrelatte, qui « occupera 300 personnes pendant 30 ans ». Et c’est un savoir-faire qui peut s’exporter…

    Gilles Reynaud déplore la généralisation de la sous-traitance dans le nucléaire, qui a entraîné au fil des ans une perte importante de compétence des agents d’EDF. Il propose, avec la France Insoumise, de créer un « grand pole publique de l’énergie » en nationalisant les sous-traitants. Une manière de préserver de précieux savoir-faire.
    Le mot « radioactivité » ne déclenche pas chez lui de peur irraisonnée. Le démantèlement laissera de grande quantités de déchets dont certains, très faiblement radioactifs, pourraient être réutilisés, explique-t-il en s’éloignant résolument des écologistes sur ce point. Il prend pour exemple le cuivre, métal coûteux que le démantèlement produira par centaines de tonnes. « Beaucoup de ces déchets ont une radioactivité résiduelle extrêmement faible, à peine supérieure à la radioactivité naturelle de l’environnement. Actuellement la législation interdit de les réutiliser. il y a sûrement une réflexion à mener sur ce point »…

    *EDF estime pour sa part qu’il coûterait 55 mds d’euros.
    http://www.montelimar-news.fr/article/rachel-mahe-et-gilles-reynaud-candidats-de-la-legislative-de-juin-pour-la-france-insoumise/1/7491.html

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *