EDF licencie un militant SUD Énergie avec l’aide de la ministre du Travail, contre l’avis de toute l’administration…

La transparence,

l’exemplarité (Responsabilité Sociale des Entreprises) ,

et traçabilité des travaux de l’EPR pour EDF , c’est pas pour demain…

Éthique et toc !

« Si vous pensez que la conformité coûte cher, essayez la non-conformité…! »Paul Mc Nulty

Communiqué de presse SUD Énergie

À EDF, on n’aime pas SUD énergie et on INTERDIT L’ACCÈS À UN SITE NUCLÉAIRE À UN CANDIDAT AUX ÉLECTIONS QUI AURONT LIEU DANS 3 SEMAINES.

SYLVAIN a commencé sa carrière à CHINON comme apprenti, jusqu’à obtenir son BTS et être embauché. Il travaille à la centrale de Chinon depuis 19 ans.

Il est technicien d’exploitation intégré à une équipe de conduite (équipe chargée du pilotage des installations en temps réel et de la gestion d’éventuelle crise, accident ou incident)

1) Cachez ce TRAVAILLEUR handicapé qu’EDF ne saurait voir !

EDF licencie ce travailleur reconnu handicapé. Pourtant EDF aime communiquer sur ses accords  “handicap” pour donner l’illusion  d’une entreprise à visage humain. La réalité est toute autre.
Sylvain, un peu plus lent que les autres puisqu’il n’y voit que d’un oeil, a tout de même fait ses preuves malgré qu’EDF n’ait jamais voulu aménager son poste, comme il en est de sa responsabilité.
En réalité, depuis que Sylvain est à SUD énergie, ils font passer sa lenteur (liée à sa vision incomplète et son absence de perception des reliefs) pour de l’incompétence.

Un travailleur handicapé qui gêne puisqu’il a saisi les Prud’hommes pour obtenir l’aménagement de son poste de travail.

L’actualité judiciaire démontre qu’EDF ne fait que peu de cas des travailleurs en difficulté, vous trouverez sur ce lien, un exemple de la façon dont EDF traite les travailleurs handicapés et l’arrêt associé: http://www.sudenergie.org/site/2015/06/fabien-deux-ans-apres-enfin-une-audience/
Dans cet exemple, sur la centrale de Gravelines,  EDF est lourdement condamnée pour harcèlement discriminatoire.

2) LA TRANSPARENCE QU’EDF NE SUPPORTE PAS

Sylvain s’est même vu convoqué par sa hiérarchie à la suite d’une inspection nucléaire durant laquelle il fût transparent et a refusé de mentir sur un problème de sécurité (un indicateur de température important pour la sûreté nucléaire posé à l’envers, donc illisible). C’est pourtant son métier que d’être transparent, en tout cas dans la communication officielle d’EDF. Pour SUD énergie, il s’agit là d’une preuve de professionnalisme.
SYLVAIN est aujourd’hui candidat aux élections professionnelles du mois de novembre. Son licenciement tombe à pic pour EDF, la direction l’a interdit de site comme s’il était un terroriste.

3) Une lutte sans merci contre les militants de SUD énergie, un enjeu national.

Les affaires judiciaires ne manquent pas. Les cas de répressions non plus.
Vous pourrez trouver dans ce lien (http://www.sudenergie.org/site/2019/09/sud-le-syndicat-a-combattre/) ,  une vidéo explicative sur les méthodes de management établies par EDF (nous tenons à votre disposition des exemplaires originaux).
Sur les centrales nucléaires de St Alban, de Dampierre en Burly, de Chinon, de Cruas, mais aussi sur l’unité hydraulique d’ingénierie de Grenoble, etc……. les affaires de répression se multiplient.
SUD énergie prend énormément de temps à la préparation des dossiers judiciaires, car les directions, partout, font acte de répression au quotidien et nos avocats ont du mal à suivre tellement le rythme est soutenu pour intégrer chaque évènement.

Dans l’affaire de Sylvain, pour la première fois, un rapport de l’administration parle du pilotage national de l’affaire. Ce licenciement semble donc attaché à un objectif national.

À plusieurs reprises nous avons alerté la direction nationale et le PDG, de soucis graves. Nous alertons également sur la tournure dramatique que la direction risque d’engendrer avec ses méthodes déjà éprouvées par les autres ex-services publics (France-Telecom par exemple).

Il est donc raisonnable de faire le constat que SUD énergie est victime d’une haine aveugle, orchestrée par la direction nationale directement, car les choses se sont accélérées depuis que sud énergie a relayé des faits sur la gestion du projet d’Hinkley Point (http://www.sudenergie.org/site/2016/08/jean-bernard-levy-annonce-quil-attaque-sud-energie-en-justice/) ….et plus encore depuis que nos militants ont fait un travail fantastique sur les barrages hydrauliques dont vous trouverez les différents liens ici:  http://www.sudenergie.org/site/barrages/

Nous continuerons malgré tout, coute que coute, à défendre le service public de l’énergie et ses salariés

Source : EDF licencie un militant SUD énergie avec l’aide de la ministre du Travail, contre l’avis de toute l’administration – SUD Energie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.