Les limites de la transparence à Areva D&S !

Suite au menace de sanction et d’action en justice des services RH d’Areva 26/10 contre le Président de l’Association MZC,nous avons retiré du site internet le 31/10,le rapport d’expertise du cabinet CATEIS sur le projet de fusion D&S Areva des entités STMI / POLINORSUD / MSIS Assistance et Amalis.

Nous avions publié un article le 23/10 intitulé : D&S une fusion socialement inacceptable dans l’état ! avec l’accès au rapport d’expertise du cabinet CATEIS.  L’impact du projet est ACCABLANT sur les conditions de travail,la santé des salariés et DÉGRADE le niveau de sécurité et sûreté des installations.

Avant notre réponse à cette menace, une mise au point s’impose !

Nous regrettons d’avoir à vous dire aujourd’hui, que certains élus d’organisations syndicales colportent le bruit sournois, aux noms des salariés,que l’acceptabilité de cette fusion par les salariés de D&S est de savoir avant tout,si ces mêmes élus auront encore leurs mandats au 01/01/2018 !!!

Apparemment maintenant,ils souhaiteraient tous,peser dans les prochaines négociations à venir  🙂

Nous trouvons cela très lamentable et devons vous le faire savoir,la transparence ici, nous oblige à cela  🙂

L’enjeu de cette fusion imposé par la direction,ne peut pas être une régression sociale,l’ensemble des élus CFDT et CGT D&S, l’ont tous très bien assimilé.

Ainsi,quelques tartufes sont aujourd’hui, prêts à tout pour valider le choix unilatéral de la direction dans l’état, pour sauver leurs culs et propres intérêts principalement !

Ils souhaitent rapidement des élections professionnelles,dans l’intérêt des salariés de D&S, mais quand nous regardons objectivement à la loupe le travail réaliser par ces mêmes personnes en placent, il n’y a RIEN, absolument RIEN,le vide,le néant total koi !

Comprenez par ce message,que ces charlatans ne désirent surtout pas froisser les exceptionnelles relations entretenues avec la direction et autres managers, pour l’intérêt général de chacun… ceci dit,vous savez à présent l’essentiel,pour agir individuellement demain avec celles et ceux qui réclament mieux et plus, que du mépris  🙂

Voici notre analyse à la louche, de ce rapport brûlant : Les préfigurateurs et services RH des 4 entités font preuves,d’amateurismes et d’incompétences dans la réflexion,projection de ce projet ! Voilà un fait très lisible dans ce rapport,le ton est donné (ps:nous ne sommes ici catégoriquement et donc absolument pour rien,tout comme l’ensemble des élus CGT et CFDT de D&S des 342 propos tenus par les salariés audités). A bon entendeur  

Ce projet donc,n’améliorerait en rien une situation déjà fortement dégradé dans ces 4 entités à date.

Le rapport a était diffusé aux salariés concernés 😉  Transmis aux autorités compétentes 🙂  réseaux divers parallèles 🙂 pour alerter de cette situation dramatique,mais néanmoins,bien réelle.

(Madame Élise LUCET onglet « nous contacter » en haut de la page, nous vous dirons précisément qui de ces éminents gestionnaires modernes,interviewer   🙂  )

Les pilotes fou de ce projet en route pour 2020,n’ont pas d’autre carotte à proposer, que de vouloir se positionner au niveau de la concurrence « LOW-COST » en vigueur.

Il faut être honnête,nous vous devons la transparence 🙂 . Tous les challengers du marché sont, sans exception en bien meilleur santé économique que AREVA et ED, en soin intensif sous perfusion eux !

La faiblesse d’innovation,d’audace  nécessaire dans cette industrie, conduits les responsables de ce  projet, à vouloir engager essentiellement une très sérieuse réduction des coûts du travail.

Les éléments variables (primes) qui constituent à 40% le salaire total des  opérationnels,l’enjeu est bien là pour eux. Les taux horaires pratiqués sont bougrement minables pour l’ensemble des qualifications des uns et autres.

Oseront-ils faire le coup du chantage aux travailleurs détachés,pour faire encore plus de profit et rembourser l’ardoise le plus rapidement ?

Le Ministre Bruno LE MAIRE déclare : il n’y aura plus de renflouement de l’état, les erreurs du passées sont inadmissibles. La gestion indigente d’AREVA !

Si non et en dernier recours,il y aurait pourquoi pas,le bénévolat à proposer aux salariés, pour sauver leur propre emploi et vous faisons confiance pour ne jamais avouer aux salariés,que ce projet vous garantir avant tout rien qu’à vous,vos salaires !

Nous le redisons,la régression sociale et l’augmentation de la précarité ne ce négocie pas,elle se combat au quotidien tout simplement ! L’industrie nucléaire n’est pas une industrie comme une autre. C’est pour cela que l’Association MZC milite pour la mise en place d’un socle social plancher attribuable à l’ensemble des salariés de la filière(si des directions respectueuses elles de leurs salariés, veulent faire mieux 😉 ) surtout, n’hésitez pas !

Info en vrac: le groupe ALTRAN reprend les salariés de COMI service (échafaudage) et supprime dans la foulée,l’indemnité de petit déplacement ! C’est pour la compétitivité,qui leurs ont dit…. Au dernière nouvelle,nos collègues pissent tous dans leurs bagnoles,beaucoup beaucoup arriveraient en retard 😉 .

Après l’affaire du générateur de vapeur tombé à Paluel « 31/03/2015 » et la photo diffusé ici du GV sur la dalle 20m du BR , ils continuent de nous reprocher notre transparence sur cette réelle tragique et fâcheuse situation, sur l’ensemble du parc.

Les hautes directions suivent notre actualité et ont bien raison.Lorsque on veut savoir ce qui se passe franchement et sans tabou sur le terrain,c’est bien ici que cela se passe.Vous en apprendrez forcement plus ici aujourd’hui sur ce qui vous sera remonté demain par certaines de vos sources, il ne faudrait surtout pas que vous les preniez à défaut !

Alors, ils gambergent toutes et tous simultanément,au possible business de demain.Toutes fois,nous devons bien admettre qu’ils sont au bon niveau, voir dispose même d’une certaine avance, sur quelques concurrents pour tout ce qui touche aux « méthodes managériales modernes » ! Le D.G d’Areva dit le 27/10/17 dans l’usine nouvelle  :

L’arrivée du lean semble être vécue dans les usines comme une petite révolution…

Le nucléaire est la troisième industrie française. Elle doit se transformer comme l’ont fait l’automobile et l’aéronautique, avec ses spécificités.Le lean n’était pas dans notre ADN, or il doit être dans la colonne vertébrale… » Philippe Knoche,la révolution du passage au lean dans l’industrie nucléaire »

Ouhlala ouhlala, comparer l’industrie automobile,aéronautique avec l’industrie nucléaire c’est plutôt bizarre,voir même inquiétant non ? Quelles similitudes ? Le risque ??? Probabilité d’accident ? Défaillance ? Le low-cost ?

Le rapport,le rapport,le rapport,ok,ok voilà sa vient : Donc nous apprenons par le biais de ce bouillonnant rapport d’expertise, que sur plusieurs sites et en particulier celui du Tricastin, que les barbelés aux abords du site,servent surtout aux exploitants nucléaire comme de partout ailleurs,cacher aux riverains la misère sociale organisés par les dirigeants d’entreprises extérieurs avec l’ignoble complicité de ces préfigurateurs-directeurs-directrices réformateurs. A Tricastin « Areva » donc, les responsables irresponsables de D&S, font l’objet de très sérieuses critiques de la part de beaucoup de salariés et même ceux pas audités !!! ouhlala ouhlala mais c’est quoi encore ce truc ?

Harcèlement,discrimination,chantage,menace,sanction et humiliation sont monnaies courantes ! Les actions aux prudhommes attestent des pratiques critiquables de ces nouveaux managers aux comportement préjudiciable pour la vitrine publique, d’une entreprise (responsable) en route vers 2020…croisons les doigts afin d’éviter le pire à tous !

L’organisation du travail, appartient évidement comme de partout, à la direction.Cependant,dans ce projet que vous défendez becs et ongles devant les représentants du personnels,personne oui,personne autour de vous, n’aborde raisonnablement l’aspect du travail et encore moins la spécificité de chacun de nos métiers,alors qu’il devrait être le sujet central à nos yeux.

Votre parie de transformation,vous oblige manifestement d’acquérir une connaissance technique de base et des contraintes « sanitaires » de l’ensemble des métiers exercer.Cela nous apparait radicalement indispensable,à la bonne réalisation dans les règles de l’art, de toutes activités.N’oubliez jamais,que la sûreté et sécurité nucléaire n’est pas votre seule jouissance d’expert,exploitant nucléaire,mais au contraire,notre bien commun à tous,donc le notre aussi 🙂

Vous attendez à présent des Organisations Syndicales des 4 entités,quelles (négocient) le poids de vos lourdes chaines,pour les salariés au 01/01/2018 !

Nous remercions pour leur engagement les O-S (CGT-CFDT) qui œuvre courageusement face à vous,à la reconnaissance de nos métiers et expositions professionnelles.Sans une réelle justice sociale,l’attractivité demain pour la filière sera nul et compliquera les enjeux et risques communs, qui nous attendent tous dorénavant. (En bas de l’article voir le communiqué de la CFDT STMI « les méchants » hahaha).

C’est avec une certitude glaçante que vous vous soumettez à tout bradé,bazardé.Objectif,satisfaire un marché de clients dans le rouge vif écarlate. Mais qui, va bien vouloir accepter de prendre la route vers 2020 dans pareil condition ? Votre spirale spéculatrice est dévastatrice,humainement,socialement ?. Allez vous faire des salariés D&S,les sous-traitants de nos principaux sous-traitants rivaux ?

Si l’obsession très tendance par les temps qui courent, est à la réduction des coûts,qui à priori vous permettrez d’améliorer rapidement votre marge opérationnelle,il réapparaitra immanquablement et très rapidement demain,ces effets déjà visibles, nuisibles, écrit dans le rapport comme une incontournable dégradation du niveau de qualité,de sécurité,sûreté avec cerise sur le gâteau,une démotivation déjà établi, des opérationnels.

Devant le nombres croissants d’accident du travail (non déclaré,certification MASE pourtant, si si ),de multiples demandes de mutations internes et/ou démissions, il est pour notre collectif clair,que la perte interne des savoirs et savoir-faire n’est pas la preuve, d’une réorganisation suffisamment réfléchie et partagé.

Ce manque d’ambition d’innovation,de création de valeur de nos jobs et reconnaissance de compétences acquises, restent pour beaucoup aujourd’hui et tout ceux à venir peut-être demain,la seule vraie stratégie sérieusement durable.

Pour l’Association MZC,c’est avec l’aide et soutien de grand média,des Commissions Locales d’Informations,les institutions de surveillances,que l’opinion publique en connaissance de cause tranchera ! La CGT Marcoule interpelle les élus lors de la CLI , la prochaine CLIGEET ne manquera pas non plus de piquant 🙂

L’avarice et mœurs de certains,sera lourdement engagé,si il venait à arrivé un événement majeur.

Les divers exploitants,ne sachant plus faire les métiers sur leur propre installation et surveiller correctement leurs sous-traitants,ils attendent principalement de toutes les entreprises extérieures surtout et avant tout,par dessus tout,des prix aux rabais,des remises,du LOW-COST  !

Le rapport CATEIS que nous avons « très » attentivement lu, est clair sur ce projet : Une aggravation de la dégradation du niveau de sûreté et sécurité des installations est INCONTESTABLE présentement ! Nous appelons les salariés des 4 entités de ne pas consentir à faire des sacrifices qui spoliera la dignité de chacun !

Face à cette régression sociale en route vers 2020,d’une violence inouïe,il va falloir chers collègues,résister,pour ne pas regretter d’avoir rien fait,quand il le fallait.

La précarité,n’est pas un projet de vie !

Les difficultés financières d’EDF et Areva posent un « problème de sûreté nucléaire » estime l’ASN

Auditionné par le Parlement le mercredi 8 novembre, Pierre-Franck Chevet, le président de l’ASN, a indiqué que « les difficultés économiques et budgétaires » des géants français du nucléaire étaient « préoccupantes au niveau de la sûreté ».

Mercredi 8 novembre 2017
Auditions sur la sûreté des centrales nucléaires :

– À 9 heures 30 : audition de M. Yannick Rousselet, chargé de campagne nucléaire auprès de Greenpeace France (Question de Mathilde PANOT sur le projet D&S)

– À 10 heures 30 : audition de M. Pierre-Franck Chevet, président de l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN)

– À 11 heures 30 : audition de M. Dominique Miniere, directeur exécutif du Groupe EDF, en charge de la Direction du parc nucléaire et thermique…

La CGT de Marcoule profite de la réunion publique de la Cli pour alerter “l’opinion publique » et donc le public présent dans la salle sur “ses inquiétudes fortes sur la sûreté et la sécurité du site ».

Pour le syndicat, le recours aux sous-traitants menace la sûreté du site de Marcoule.

Alexandre Pissas leur avait promis avant le début de la réunion, il a tenu parole.

L’emploi en cause

Le syndicat a remis en cause “la sous-traitance effrénée ayant pour but une diminution des coûts mais plus une réduction des effectifs. Une politique qui s’exerce au détriment de la sûreté des personnes et des installations ». Il a dénoncé “ce désengagement d’Areva NC sur le site au profit des filiales d’Areva qui entraîne la perte de compétences, de connaissances ainsi que l’historique des installations nucléaires. Il fait courir des risques non seulement aux salariés du site mais également aux populations avoisinantes ».

Pour la CGT, la sauvegarde et le maintien des compétences et connaissances sont essentiels à la réalisation et au respect des objectifs d’exploitation, d’assainissement et démantèlement des installations. “Les difficultés pour tenir les engagements sont déjà visibles avec des retards sur les prévisions qui continuent de s’accroître », ont expliqué les syndicalistes.

Optimiser la sécurité

La CGT a déclaré “ne pas vouloir faire peur aux populations mais plutôt réveiller les consciences et ainsi engager les politiques à intervenir pour que la sûreté et la sécurité du site de Marcoule soient optimales. C’est notre priorité comme celle des salariés et des populations environnantes ». Les politiques présents lors de la réunion ont bien entendu le message…

 

Mise au point de la CFDT STMI concernant la fusion et enjeux,cela a aussi le mérite d’être clair…

La précarité et régression sociale ne se négocie pas !

Je voudrais vous parler de ce continent invisible des travailleurs du nucléaire,ceux qui font le travail et qui supportent les conséquences également invisibles d’un travail radioactif…

Annie THEBAUD-MONY sociologue de la santé et spécialiste des maladies professionnelles .

Voici le nouveau bureau du conseil d’administration de l’ANCCLI élu pour 6 ans  🙂

Les conditions et suivis des salariés de la sous-traitance au sein de l’ANCCLI + 35 CLI 🙂

L’association MZC vit principalement grâce aux forces vives que représentent ses adhérents,ses membres actifs et soutien. La cotisation est un acte majeur de la vie associative,elle est pour nous, un moyen capital de mettre concrètement nos idées en pratique ! Adhérer directement en ligne « Paypal ».

Grâce à votre adhésion, nous aurons de l’ambition pour tous !

7 comments for “Les limites de la transparence à Areva D&S !

  1. CLI Cadarache
    27 novembre 2017 at 20 h 17 min

    CONNAISSEZ-VOUS L’ANCCLI ? dossier pages 7 & 8… 🙂
    L’ATPu, un chantier de démantèlement bien avancé… 🙂
    ITER doit mieux surveiller ses sous-traitants… 🙁
    La surveillance de la chaîne de sous-traitance doit encore être améliorée… 🙁
    Les objectifs de l’ANCCLI… 🙂
    ALAIN CHAMPARNAUD ET PHILIPPE BRUGUERA Représentants titulaire et suppléant de la CGT à la CLI… 🙂

  2. 26 novembre 2017 at 15 h 49 min

  3. 24 novembre 2017 at 5 h 41 min

  4. FI Sous-traitant
    20 novembre 2017 at 7 h 14 min

  5. Redaction MZC
    19 novembre 2017 at 17 h 14 min

    29ème conférence des CLI

  6. Bruno RESSE
    14 novembre 2017 at 21 h 32 min

    Que de vérités dans cet énoncé de la situation !
    Mais il manque encore certaines choses, l’égo sans communes mesures des préfigurateurs sortis d’un monde digne du macronisme annoncé et méprisant les salariés de la future New société composée à leurs yeux de serfs corvéables à merci et surtout toujours à leurs yeux ignares et incultes, juste bon à de simples taches de servitudes !!!!
    Les méprisants ,au point d’investir les lieux ou on leur accorde un certain pouvoir sans daigner saluer et se présenter aux occupant actuel de ces lieux!!!!!!
    Je crois que qu’il s’agit d’une arme managériale enseignée dans leur formation en cercle restreint qui s’appelle le DÉDAIN !!!!!!!!!
    Ne soyez pas dupe, vous les salariés que l’on dit prestataires (presqu’à terre en définition préfigurateur !!!) la consigne est de vous vendre du rêve par peur de votre réaction sociale légitime !!!!!!!!
    Le CHEVALIER NORMAND

  7. 14 novembre 2017 at 18 h 14 min

    New Areva Holding la casse sociale s’organise….personnes n’y échappera !

    Communique CFDT STMI œuvre sociale C-E

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *