Droit d’alerte CIVAUX

Au sommaire :

Droit d’alerte Civaux… Bouygues et l’EPR Flamanville…  

Au secrétaire du CHSCT EDF du CNPE de Civaux

Aux membres du CHSCT du CNPE de Civaux

Aux CHSCT et membres CHSCT des CNPE EDF

Au secrétaire du CHSCT national EDF

 

LAURENT Yvon

Membre CGT du CHSCT ENDEL CSO

Le secrétaire du CHSCT ENDEL SCO

Les membres du CHSCT ENDEL CSO

Objet : Obligations légales du repérage amiante

Camarades,

Lors d’une formation/information sur le risque amiante, réalisée en interne, par les membres du CHSCT ENDEL Centre Sud Ouest, nous avons eu, avec nos collègues animateurs de prévention /sécurité et nos RQPE, un débat sur les chantiers à risque amiante que nous réalisons sur divers CNPE.

Nous sommes confrontés à une problématique qui engage, outre les problèmes organisationnels et financiers, un risque très important sur la santé des intervenants ENDEL et des autres salariés sous traitants.

En effet, lors des opérations de maintenance de robinetterie, effectuées sur les CNPE, EDF ne répond pas à ses obligations légales de repérage amiante suivant les arrêtés suivants :

Cela se traduit sur la préparation du chantier par une absence totale d’information, d’EDF ,sur la présence ou non d’un quelconque risque amiante ! Parfois,le client se déresponsabilise totalement en placardant des panneaux signalétiques « Danger Amiante ».

Lors, par exemple, d’une opération de démontage d’un clapet ou d’un robinet, le service de prévention et de sécurité de la société ENDEL doit mettre en place une procédure de protection qui prend en compte la présence éventuelle d’amiante sur ce matériel… La mise en place des protections individuelles sont des contraintes supplémentaires aux conditions de travail, déjà difficiles des intervenants robinetier ! Rappelons que sur un contrat de maintenance robinetterie réalisé sur le CNPE de Chinon, un chantier a du être arrêté de par la présence de joints amiante, non signalée par le client EDF !

Et si cela peut paraître aléatoire, pour nous syndicalistes, nous nous devons pour préserver la santé de nos entreprises, faire remarquer que le client EDF ne permet aucune facturation supplémentaire, relative à la mise en place de la procédure particulière en cas de présence d’amiante, avérée…ou pas !!

Nous demandons que le client EDF satisfasse à ses obligations légales de repérage et fournisse les DTA (Dossier Technique Amiante) lors de chaque opération de maintenance, suivant l’annexe 1 NF X 46-020

Nous demandons que le client EDF prenne en compte le coût et les délais de préparation pour les chantiers à risque amiante.

Nous demandons la mise à disposition par le client, d’aspirateur T.H.E sur les chantiers « présence amiante » en zone contrôlée.

Nous demandons que le client EDF assume ses obligations et responsabilités de donneur d’ordre concernant la santé et la sécurité des salariés sous-traitants du nucléaire et celles, d’employeur pour les salariés statutaires.

Nous, membres CHSCT ENDEL CSO, demandons, aux CHSCT EDF d’interpeller rapidement, les direction EDF sur cette situation. Ceci constitue un droit d’alerte.

Fraternellement

Pour le CHSCT ENDEL CSO

LAURENT Yvon, membre CHSCT ENDEL CSO

LAURENT Yvon :

Tel personnel : 06.29.62.97.41

Tel syndical :   06.78.26.76.03

Email : laurentgina@hotmail.fr

Le Canard enchaîné du 26/06/2013  

img032

(Ici nous respectons la loi sur les droits d’auteur et le travail de la presse et des journalistes professionnels)

Et vous…qu’en pensez vous ? 

Tous à vos claviers !

Nos amitiés aux uns, nôtres respects aux autres, bises à toutes et tous

15 comments for “Droit d’alerte CIVAUX

  1. silver price
    10 juillet 2013 at 20 h 28 min

    Un an après l’entrée en vigueur de la nouvelle réglementation sur la formation pour les travailleurs exposés à l’amiante, la filière est toujours mobilisée autour de la prévention contre le risque amiante. A l’occasion de la relance de sa campagne de communication dédiée, l’OPPBTP a dressé un premier bilan plutôt encourageant.

  2. Lynn F. Olsen
    8 juillet 2013 at 0 h 34 min

    La société est condamnée pour infraction à la réglementation sur la sécurité des travailleurs. Il lui est reproché de ne pas avoir fait, en contradiction avec les dispositions de l’article R 4512-6 du code du travail, une analyse suffisante des risques lors de l’établissement du plan de prévention. De même sont pointées les lacunes du plan en ce qui concerne les mesures à prendre, pour le cas où de l’amiante serait découverte, puisqu’il a fallu attendre une heure avant l’arrêt des travaux.

  3. gold price
    5 juillet 2013 at 3 h 39 min

    En décembre 2009, un arrêté modifié en 2011 a fixé les modalités de la formation des travailleurs exposés ou susceptibles d’être exposés à l’amiante.

  4. Marsha Gallegos
    3 juillet 2013 at 7 h 11 min

    Un arrêté du ministre du Travail , publié le 17 avril, précise les règles techniques et les moyens de protection collective à mettre en œuvre par les entreprises lors d’opérations comportant un risque d’exposition à l’amiante.

  5. Sylver
    2 juillet 2013 at 0 h 13 min

    L’image des irradiés qu’on nous cache

    En une seule image, OWNI propose un état des lieux global des contaminations provoquées par les installations nucléaires françaises au cours des dix dernières années. La France, par tradition, dissimule ces données chiffrées. Derrière lesquelles tentent de vivre, ou survivre, les fantômes de la contamination. Sur OWNI, aujourd’hui, plusieurs articles sont consacrés à cette maladie honteuse, bien de chez nous.

    http://owni.fr/2012/04/27/limage-des-irradies-quon-nous-cache/

  6. Camélito
    2 juillet 2013 at 0 h 03 min

    Les brèves du CCE d’EDF sa

    NUCLÉAIRE

    Le 25 juin, des centaines de salariés d’Euriware, la filiale informatique d’Areva, ont débrayé sur plusieurs sites et ont organisé des actions de protestation contre un projet de cession. Euriware, dont le chiffre d’affaires et de 288 millions d’euros, emploie 2 100 salariés. Selon les syndicats, seuls 265 d’entre eux travaillant sur le contrôle « commande nucléaire » seront réincorporés dans le groupe après la cession.

    Le gouvernement japonais va verser une avance supplémentaire de 5 milliards d’euros à Tepco, portant ainsi à 30 milliards d’euros la facture provisoire de la catastrophe de Fukushima pour le contribuable. Le gestionnaire du site avait expliqué en mai dernier avoir besoin de fonds supplémentaires pour indemniser les victimes de l’accident.

    Tepco a établi un nouveau calendrier du démantèlement du site de Fukushima qui prévoit une accélération du retrait du combustible fondu des réacteurs 1 à 3. Cette opération ne devrait cependant pas débuter avant 2020.

    ÉLECTRICITÉ

    Le groupe helvético-suédois ABB a remporté un contrat de 20 millions de dollars auprès du gestionnaire de réseau italien Terna pour l’amélioration de l’approvisionnement électrique en Sardaigne.

    ÉNERGIE

    En Allemagne, E.ON a vendu ses parts dans l’opérateur régional de réseaux électriques et gaziers E.ON WestfalenWeser à des communes, dans le cadre de la réorganisation de ses filiales en région.

    GAZ

    Invitée du Grand Rendez-Vous Europe1/i.télé/Le Parisien, Laurence Parisot s’est dite prête à diriger une entreprise qui exploitera le gaz de schiste en France.

    Au Royaume-Uni, selon l’organisme de lobbying Shale Gas Europe, un nouveau rapport du British Geological Survey laisserait entendre que le Bassin de Bowland renfermerait des ressources en matière de gaz de schiste plus importantes que prévues.

    Le Commissaire européen en charge de l’Elargissement et de la politique européenne de voisinage a affirmé devant la presse que l’Ukraine était un partenaire fiable de l’Union européenne dans le secteur énergétique, notamment pour le transport et le stockage de gaz. Il estime également que le pays pourrait devenir la plate-forme énergétique de l’Europe.

    Le porte-parole de Gazprom a annoncé que le groupe n’était pas prêt à développer en l’état l’exploitation du vaste gisement gazier de Shtokman, dans l’Arctique russe. Il attend que soit développées ou des technologies moins coûteuses, ou des conditions de marché plus favorables.

    Le consortium gazier azerbaïdjanais Shah Deniz II a choisi le projet de gazoduc TAP (Trans Adriatic Pipeline) pour ses livraisons de gaz vers l’Europe.

  7. Sylver
    1 juillet 2013 at 0 h 54 min

    Allez les amis, notre compteur explose….

    4 045 148 visiteurs au total et 3717 visiteurs aujourd’hui en sachant qu’il faut multiplier par 5 le chiffre du jour pour prendre en compte les connections faites avec les téléphones portables. Au total, rien qu’aujourd’hui, 18585 personnes sont venus nous faire un petit coucou et prendre la température de l’atome sous-traité.

    Bravo à vous tous pour cette belle réussite humaine des invisibles du nucléaire.

  8. sentinelle Civaux
    30 juin 2013 at 9 h 35 min

    Un flash de radioactivité touche six ouvriers à Civaux

    Six prestataires d’EDF ont été légèrement touchés hier, par un mystérieux
    flash de radioactivité à la centrale nucléaire de Civaux, dans la Vienne.

    http://www.centre-presse.fr/article-242936-un-flash-de-radioactivite-br-touche-six-ouvriers-a-civaux.html

    La centrale de Civaux traque la poussière radioactive

    Le travail a repris normalement dans le bâtiment du réacteur n° 1 après le flash de radioactivité. Les techniciens traquent la poussière radioactive.

    A Civaux, c’est un peu l’heure du grand ménage et la chasse à la poussière radioactive après l’incident survenu jeudi matin.

    Six salariés d’une entreprise prestataire d’EDF ont été touchés par un flash de radioactivité. Une émission fugace de l’ordre de quatre minutes enregistrées par les appareils individuels de mesure porté par toute personne circulant dans le bâtiment du réacteur.

    Des matelas en plomb placés pour éviter tout rayonnement…

    http://www.lanouvellerepublique.fr/Vienne/Actualite/Faits-divers-justice/n/Contenus/Articles/2013/06/29/La-centrale-de-Civaux-traque-la-poussiere-radioactive-1529975

    Message d’une sentinelle de Civaux
    L’eau de la piscine est verte !!!
    Qu’est-ce que c’est ce bins ?

    • hollowman of ardeche
      30 juin 2013 at 11 h 26 min

      salut camarades !

      il existe un formulaire, le registre Danger Grave Imminent qui doit etre obligatoirement accessible au menbre du chsct et de la direction de toute entreprise
      alors ne pas hesiter à le demander et dans le cas du refus de la direction c’est un delit d’entrave au fonctionnement du chsct

      un homme averti en vaut deux

      RIEN N’EST A EUX, TOUT EST A NOUS !!!!

      ON NE LACHERA RIEN

      fraternellement

  9. eric
    29 juin 2013 at 22 h 34 min
  10. Dumping & Social
    29 juin 2013 at 18 h 17 min

    QUAND L’EUROPE ÉTRANGLE SA MAIN-D’OEUVRE

    Faute d’harmonisation sociale dans l’Union européenne, le recours à des «travailleurs détachés» menace des pans entiers de l’économie, s’alarme un rapport parlementaire rendu public fin mai. Le «détachement» consiste, pour un patron, à envoyer ses employés exercer temporairement leurs fonctions dans un autre Etat membre de l’Union.
    La manip ?
    Les charges sociales appliquées restant celles du pays d’origine, ces travailleurs low cost venus d’Europe de l’Est ou du Sud triment pour 3 à 6 € l’heure. Vive le dumping social made in Europe !….

    http://www.marianne.net/A-saisir–Esclaves-europeens-en-solde_a229642.html

  11. Sylver
    29 juin 2013 at 13 h 48 min

    Nucléaire : Cattenom zone politique sensible
    Allemands et Luxembourgeois ont utilisé, hier, la conférence de presse finale du triple exercice nucléaire en cours depuis un an dans la Grande Région pour redire leur espoir… que Cattenom ferme !

    http://www.republicain-lorrain.fr/actualite/2013/06/29/nucleaire-cattenom-zone-politique-sensible

  12. Gus
    28 juin 2013 at 16 h 25 min

    Explosion sociale : 70 % des Français pensent qu’elle pourrait avoir lieu dans les prochains mois

    Un sondage Ifop pour Dimanche Ouest France révèle que 7 Français sur 10 estiment aujourd’hui que la France pourrait connaître une explosion sociale au cours des prochains mois. Une proportion en hausse de 4 points en quatre ans.

    Dimanche Ouest France a réalisé en partenariat avec l’Ifop une enquête sur “Les Français et le risque d’explosion sociale au cours des prochains mois”. 70 % pensent qu’elle pourrait avoir lieu.

    Écart entre ouvriers et cadres supérieurs

    Les ouvriers sont plus nombreux que la moyenne à s’attendre à une explosion sociale (81 %). Les professions libérales et cadres supérieurs semblent quant à eux plus dubitatifs quant à la survenue d’un tel évènement (seuls 57 % le redoutent dans les prochains mois).
    Un écart qui s’est creusé par rapport à 2009. En effet, l’anticipation d’une telle chose est demeurée stable parmi les cadres (55 % en 2009) alors qu’elle a progressé chez les ouvriers (70 % en 2009).

    La droite plus préoccupée que la gauche ….

    http://www.courriercadres.com/emploi/politique-de-l-emploi/explosion-sociale-70-des-francais-pensent-qu-elle-pourrait-avoir-lieu

  13. 28 juin 2013 at 9 h 41 min

    le blog de corinne morel darleux
    (là où les petits pois sont rouges…)

    Sous-traitance dans le nucléaire : le cri d’alarme du Parti de Gauche (contribution au DNTE)…

    Depuis 2011, nous sommes avec mes camarades de la Commission Écologie Mathieu Agostini et Didier Thévenieau, en liens étroits avec le collectif des employés sous-traitants du nucléaire de « Ma Zone Contrôlée va mal » (MZC) situé sur les sites du Tricastin et Cruas.
    Il y a parmi eux des syndiqués de la CGT et de la CFDT et beaucoup de non-syndiqués. Ce collectif, qui bénéficie d’un écho certain chez les sous-traitants, n’a quasiment aucune place (comme tous les sous-traitants) dans le débat national sur la transition énergétique (DNTE).
    Pourtant, la situation qu’ils décrivent est assez inquiétante et ils évoquent de multiples incidents qui ont lieu dans les centrales mais qui ne sont pas mis en avant à cause de la dilution des responsabilités entre différentes entreprises et la pression mise sur les sous-traitants qui préfèrent ne rien dire. Nous avons donc souhaité approfondir ces questions et élargir nos consultations sur le sujet….

    http://www.lespetitspoissontrouges.org/index.php?post/2013/06/26/Sous-traitance-dans-le-nucleaire—le-cri-d-alarme-du-Parti-de-Gauche–contribution-au-DNTE-

  14. Rédaction MZC
    28 juin 2013 at 9 h 23 min

    EPR : Bouygues fortement soupçonné de travail illégal

    Des « charges sérieuses » de travail illégal pèsent contre Bouygues sur le chantier du réacteur nucléaire EPR à Flamanville (Manche) après deux ans d’enquête préliminaire. C’est ce qu’a indiqué jeudi le procureur de la République de Cherbourg, Eric Bouillard, qui décidera d’ici à la fin de l’année d’engager ou non des poursuites.

    Une source judiciaire proche de l’enquête a par ailleurs assuré qu’il y avait « beaucoup » de probabilité que l’enquête aboutisse à un procès en correctionnelle, sans doute début 2014. Des dirigeants de Bouygues, d’EDF – dont le directeur du chantier, Antoine Ménager – avaient été placés en garde à vue en novembre dans le cadre de cette enquête, mais ils sont ressortis sans poursuite.

    « Dans le procès-verbal qui m’est remis par les enquêteurs, ils [Bouygues] sont mis en cause en leur qualité de donneur d’ordre. Ce n’est pas le cas d’EDF », a confirmé M. Bouillard qui avait annoncé en juillet 2011 l’ouverture d’une enquête préliminaire pour travail dissimulé visant notamment le groupe de BTP.

    DIX MILLIONS D’EUROS DE DETTES À L’URSAFF….

    http://www.lemonde.fr/societe/article/2013/06/27/epr-bouygues-fortement-soupconne-de-travail-illegal_3437942_3224.html

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.