Discrimination à Orano pour un ex-POLINORSUD ?

 

Article proposé par le Réseau « Sortir du nucléaire »

Nos organisations apportent leur soutien à Patrice GIRARDIER, salarié de la sous-traitance nucléaire pour EDF depuis 2013. Son cas serait-il la preuve que l’on discrimine sciemment les salariés devenus malades après expositions aux rayonnements ionisants ?

Soutien à un sous-traitant de l’industrie nucléaire

Patrice GIRARDIER a contracté un cancer de la thyroïde. Sa maladie, en attente de reconnaissance comme Maladie Professionnelle, ne lui permet plus à présent de travailler en zone contrôlée et zone surveillée.

Son ancien employeur, la société STMI NEW CO DS , ex POLINORSUD, ancienne filiale du groupe AREVA devenu aujourd’hui ORANO, ne compte pas le conserver dans ses effectifs car le 12 avril 2018, il le convoque à une procédure de licenciement pour inaptitude partielle.

Pourquoi inaptitude partielle ? Le médecin du travail en charge de son suivi médical professionnel a constaté des inaptitudes aux travaux en zone contrôlée et zone surveillée mais a surtout validé qu’il était apte pour tout autres travaux où il n’y a pas une exposition aux rayonnements ionisants.

Se pourrait-il qu’un groupe comme ORANO n’ait pas de poste pour un de ses salariés qu’elle a rendu malade par un manquement à sa probable obligation de sécurité ?

Ou se pourrait-il que ce nouveau groupe ORANO DISCRIMINE ses salariés malades de leurs expositions par la sentence finale : LICENCIEMENT… et hop, dossier classé !!!

Nous ne pouvons pas accepter que ce jeune salarié de 33 ans, père de famille, subisse les manquements de son employeur par un licenciement discriminatoire.

De plus, Patrice GIRARDIER est reconnu travailleur handicapé et se voit de fait discriminé par une procédure de licenciement.

L’Association Ma Zone Contrôlée, l’Association Henri Pézerat, le Réseau “Sortir du nucléaire“ et le syndicat Sud-Rail dénoncent cette procédure discriminatoire et demandent à la société ORANO de maintenir ce salarié dans ses effectifs et de respecter les restrictions médicales du médecin du travail.

Contacts presse :

Pour le Réseau “Sortir du nucléaire“ : Laure Barthelemy – 06 58 02 87 22

Pour Ma Zone Contrôlée : Gilles Reynaud – 06 34 21 15 68

Source : Discrimination à Orano pour les ex-POLINORSUD ? Soutien à un sous-traitant de l’industrie nucléaire

Voir le rapport accablant de l’expertise CATEIS sur le sujet : ÉVALUATION DES IMPACTS POTENTIELS DU PROJET DE REFONTE DE L’ORGANISATION OPÉRATIONNELLE DES ACTIVITÉS DE LA BU D&S ET DU PROJET DE FUSIONS DES SOCIÉTÉS AMALIS, MSIS ASSISTANCE ET POLINORSUD AU SEIN DE STMI SUR LA SANTE, LA SÉCURITÉ ET LES CONDITIONS DE TRAVAIL DES SALARIES DE STMI SA, AMALIS SA, POLINORSUD SAS ET MSIS ASSISTANCE SAS

Les limites de la transparence à Areva D&S !

1 comment for “Discrimination à Orano pour un ex-POLINORSUD ?

  1. Patrice Girardier
    13 avril 2018 at 21 h 16 min

    Je remercie l’organisation Ma Zone Contrôlée ainsi le syndicat Sud-RAIL, Henri Pézerat et le réseau Sortir du Nucléaire , avec leurs soutien je peut continué ce combat et ne plus laissé de tel agissement à continué en toute impunité. Si des lecteurs veulent connaitre un peu plus de la situation je les invites a lire sur la page témoignage mon commentaire du 10 novembre 2017.

    Je remercie par avance a toute les personnes qui soutiendront cette action.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.