Discrimination à CRUAS / MEYSSE « article actualisé »

L’association MZC appelle à soutenir notre collègue.

 

Nouveau:

pétition et brèves de Cruas/Meysse en bas de l’article

Pour la défense de nos droits et pour refuser l’attaque contre le CHSCT qui menace la dignité d’Yann.

La CGT appelle tous les salariés du site à se mobiliser le 20 août à partir de 5h.

Un casse-croute est prévu à midi au rond-point de la solidarité.

Tous ensemble et déterminé(e)s, nous avons déjà gagné «notre dignité»!

LA DÉMOCRATIE EN DANGER ?

Le secrétaire du C.H.S.C.T de CRUAS / MEYSSE mis en cause injustement. 

Il est convoqué le 20/08/2013, à un entretien préalable à sanction pouvant aller jusqu’au licenciement !

img046

Clic pour agrandir

Cette convocation, fait suite au dernier conflit sur le site EDF, voir nos éditions précedentes  , avec l’entreprise sous-traitante PROSEGUR

 Rappel des faits : 

3 juin , 2eme jour de grève de l’ensemble des salariés de PROSEGUR  

Nota bene : PROSEGUR est entreprise sous traitante en charge du gardiennage-de la surveillance et du contrôle de tous les accès sur le site. Des remplaçants des grévistes (principalement des cadres travaillant dans des aéroports de la région) arrivent ce même jour.

Nos collègue membre du C.H.S.C.T qui enquête sur la situation, demandent à chacun d’eux,  leur titre d’habilitation…ils ne les ont pas en leur possession ! Y a que le chef de poste qui est habilité et seul à connaitre les diverses procédures  !!!! 

Alors, comment être sûr qu’ils ont bien tous suivis, une formation en radioprotection (sûreté nucléaire-propreté radiologique) pour avoir une autorisation de travail ?

N’ayant donc , aucune formation spécifique et obligatoire pour travailler sur une installation Nucléaire , les cadres remplaçants, cumulent les écarts dans les procédures de contrôle des véhicules , procédure d’accès du personnel et ne portent pas d’EPI !

Face à  cette situation ubuesque , le C.H.S.C.T EDF dépose un droit d’alerte pour Danger Grave et Imminent . 

Un membre du CHSCT coupe les postes RX , le temps d’obtenir des réponses à leurs nombreux questionnements.

8 jours après le début du conflit, l’inspecteur du travail statut en l’absence de Danger Grave et Imminent ( à lire dans le PV ci-dessous) 

La direction de CRUAS / MEYSSE  donne au salarié du CHSCT de ce fait, une convocation à un entretien préalable du fait de l’absence de la vérification du Danger Grave et Imminent, et de sa volonté de nuire à l’installation !!!

ceci est un petit résumé de la situation…

Ci après le  PV CHSCT 17.07.2013 , et la réponse Réponse ASN DGI alors chers collègues , chers amis visiteurs , vous en pensez quoi maintenant , qui est le + DANGEREUX dans cette affaire ? 

separateur2

Des actions à venir , suivez et soutenez nous ici…

images

petition yann

 

brèves cgt cruas N°8

 

A vos claviers

Nos amitiés aux uns, nôtres respects aux autres, bises à toutes et tous

40 comments for “Discrimination à CRUAS / MEYSSE « article actualisé »

  1. BEGEY
    29 octobre 2014 at 23 h 32 min

    Bonjour
    Si vous avez l’idée d’un reportage sur un licenciement chez EDF Cruas, je suis votre homme.

    • Redaction MZC
      30 octobre 2014 at 18 h 29 min

      Bonjour BEGEY,
      nous ne comprenons pas bien ta demande!
      Est-ce que tu souhaites avoir des témoignages de salariés de Cruas, ou alors, souhaites-tu en faire un te concernant?
      Dans le deuxième cas, il faut que tu saches que ce site est aussi fait pour ça et cela, que tu sois EDF ou prestataire.
      Pour le premier cas, il vaudrait mieux le repréciser.
      MZC te remercie de ta visite et de l’intérêt qu tu lui portes.
      Cordialement

  2. Céline
    23 septembre 2013 at 19 h 59 min

    Il est beau le monde dans lequel nous vivons !

    Censure de la loi du silence, l’hypocrisie de la part de nos administrations !

    Il faut et vous devez savoir qu’il y un grand nombre d’ouvriers atteints de LLC (lymphome B petites et grandes cellules) notamment chez les prestataires (sous-traitants) du nucléaire, et plus précisément chez ceux qu’on appelle « les nomades du nucléaire ». Plus facile à dissimuler! D’ailleurs, on ne les appelle pas « les invisibles » pour rien !

    De nos jours,
    Beaucoup se battent en reconnaissance de maladie professionnelle, d’autres, bien plus nombreux, sont ceux qui à force d’être refoulés par nos propres administrations, finissent par abandonner et se dispersent dans la nature pour finir par mourir dans l’indifférence totale.

    Sans compter, ces personnes, ces ouvriers qui travaillent avec ce cancer mais, qui se taisent de la peur des conséquences, voir, de perdre leurs emplois !

    Il faut savoir qu’une personne malade d’un lymphome B (petite ou grande cellule) est d’office découragée par nos services sociaux, ceci afin de permettre qu’ils n’entrent pas en compte dans les statistiques d’épidémiologies ! Où, si vous préférez! L’estimation des risques des faibles doses d’irradiation est complètement tabou !

    Mais sachez que nos administration savent pertinemment ce qui se passe et oh combien il y a de malades atteint de ce fichu mal.

    Alors, un bon conseil, surtout ne tombez pas malade, ne contractez pas une LLC ou plus précisément un lymphome B (petites ou grandes cellules), parce que l’on vous mettra vite de côté dans un sac, comme un simple déchet !

    • fusion
      23 septembre 2013 at 21 h 47 min

      Merci Céline pour cette véritable analyse des conséquences de la faible et forte dose irradiante de nos industries nucléaires.

      Tu parles comme un livre sur le sujet! Je ressens le poids de tes mots et donc, je lis la souffrance de quelqu’un qui t’est cher!

      Oui, effectivement, de plus en plus d’informations sur cette saloperie de lymphome, nous arrivent régulièrement de la part de salarié(e)s de l’industrie nucléaire.

      Moi même, j’ai mangé à midi avec un bon copain qui me parlait de son problème qui est en relation directe avec ce que tu soulèves dans ton commentaire.

      Il me semble que nous sommes face à quelque chose d’énorme et bien plus morbide que les effets de l’amiante.

      Soyons vigilants!

      N’hésitons pas de laisser des messages sur ce site pour qu’enfin, la vérité éclate au grand jour.

      Si nous ne le faisons pas pour nous! Faisons-le les les générations futures du nucléaire.

      Merci Céline, pour ton message.

    • hollowman of ardeche
      24 septembre 2013 at 9 h 25 min

      hello

      il devient urgent de vraiment se reveiller, notre santé est bafouée depuis des lustres dans l’industrie quelque soit le domaine, il faut absolument reunir tous les chsct de tous les sous-traitants (pas evident, mais avec un peu de bonne volonté, on peut)
      il est venu le temps ou il ne faut plus baisser la tete et accepter n’importe quoi comme conditions de travail pour gagner quoi!!!
      il est temps de revoir, ce que j’ai deja parlé, le suivi medical à vie de tous les salarie(e)s qui de pres ou de loin ont eu à intervenir dans ce milieu et ne plus attendre que le mal sournois de ce petit « crabe » nous pourrisse la vie
      on travaille pour gagner sa vie pas pour la perdre

      courage à toutes et tous, à ceux qui souffrent…montrez-vous ne restez plus isolé(e)s et surtout venez grossir les rangs de cette association de taille humaine

      fraternellement

  3. andré
    16 septembre 2013 at 18 h 50 min

    Que c’est beau la concurrence loyale et non faussée !!

    Electricité, gaz : faut-il changer de fournisseur d’énergie ?

    Publié le Jeudi 12 septembre 2013

    Les hausses récurrentes des prix de l’énergie peuvent inciter à passer chez un autre fournisseur. Mais ce qui peut être vrai pour le gaz, ne se confirme pas pour l’électricité, dont les opérateurs alternatifs ne parviennent pas à concurrencer les tarifs réglementés.

    Aujourd’hui, alors que les prix du gaz ne cessent d’augmenter et qu’une hausse des prix de l’électricité semble inéluctable, certaines offres du marché peuvent s’avérer plus économiques.

    Pourtant, près de six ans après l’ouverture à la concurrence des marchés du gaz naturel et de l’électricité, la plupart des consommateurs peinent toujours à s’y retrouver. Seuls 48 % savent qu’ils peuvent changer de fournisseur et 65 % n’ont jamais entendu parler des tarifs réglementés (6e baromètre Énergie-Info d’octobre 2012).
    Le tarif réglementé du gaz et de l’électricité

    En matière de fourniture d’énergie, il existe deux….

    http://www.dossierfamilial.com/electricite-gaz-faut-il-changer-de-fournisseur-d-energie-12175.html

  4. Camélito
    2 septembre 2013 at 22 h 02 min

    Les brèves du CCE d’EDF SA

    NUCLÉAIRE

    Aux Etats-Unis, le fournisseur d’électricité Entergy va fermer une de ses centrales nucléaires, évoquant des raisons économiques dont notamment le bas coût du gaz naturel résultant de l’exploitation du gaz de schiste.

    Le 26 août dernier, le p-dg de Tepco a indiqué qu’il allait prendre des « mesures d’urgence radicales » pour endiguer le grave problème d’eau contaminée contenue dans des réservoirs de la centrale de Fukushima. Une cellule spéciale va être ainsi mise en place et les équipes sur le terrain vont être renforcées.

    Toshiba et Tepco vont créer une coentreprise, T.T.Network, qui proposera l’ingénierie, l’installation, la maintenance et l’exploitation des réseaux de distribution d’électricité à l’étranger.

    L’Ukraine et le Japon vont lancer un projet commun de surveillance satellitaire de leurs centrales nucléaires de Tchernobyl et de Fukushima. Le projet prévoit notamment la mise en orbite de huit satellites miniatures d’ici à 2014 pour recueillir des informations sur les effets de la fuite radioactive sur les zones voisines de ces deux centrales accidentées.

    ÉLECTRICITÉ

    E.ON vient d’inaugurer un site pilote de conversion d’électricité en gaz en vue de stocker les surplus d’énergie issus des renouvelables. D’une capacité de 2 MW, cette installation, baptisée « power-to-gas », pourra produire 360 m3 de gaz par heure.

    Selon le rapport développement durable d’EDF Energy, le bilan carbone de la filiale d’EDF s’est dégradé en 2012, après avoir produit plus d’électricité à partir du charbon qu’en 2011.

    Selon une étude de Bloomberg New Energy Finance, la Chine va inaugurer annuellement, d’ici 2030, 88 GW de capacité de production électrique, soit chaque année l’équivalent du parc existant du Royaume-Uni et 40 % de plus que toutes les centrales nucléaires françaises.

    GAZ

    L’Union européenne serait sur le point de déposer une plainte antitrust contre Gazprom, qui fournit un quart du gaz naturel consommé dans l’UE.

    L’Iran et le sultanat d’Oman ont signé un protocole d’accord pour la construction d’un gazoduc sous-marin entre les deux pays pour l’exportation de gaz iranien. Selon le ministre iranien du Pétrole, ces exportations pourraient rapporter à Téhéran 60 milliards de dollars sur 25 ans.

    La Roumanie estime qu’elle devrait recevoir une compensation après « l’abandon » du projet de gazoduc « Nabucco ». Le président roumain a évoqué la possibilité de recevoir des fonds européens supplémentaires pour la construction de routes, de chemins de fer ou d’infrastructures Internet.

    ÉNERGIES RENOUVELABLES

    Les autorités suisses ont décidé de reprendre le forage géothermique à Saint-Gall malgré le séisme qu’il a provoqué en juillet dernier. Une pause sera cependant marquée fin octobre après la première phase des travaux en cours, afin d’en tirer des conclusions.

  5. Sylver
    2 septembre 2013 at 21 h 01 min

    Appel de la FNME-CGT pour le 10 Septembre 2013

    Emplois – Salaires – Retraites :

    Toutes les raisons d’être dans l’action le 10 Septembre 2013

    Pour la FNME-CGT, les salariés de l’Energie et des Mines ont bien toutes les raisons d’être dans l’action le 10 septembre prochain pour porter leurs légitimes revendications en matière d’Emplois, de Salaires et de Retraites et de Conditions de Travail.

    La « cure d’austérité », imposée aux salaires depuis de très nombreuses années, pèse sur le pouvoir d’achat alors même que les entreprises réalisent des profits mirobolants avec pour seuls bénéficiaires les actionnaires.

    La perspective de la journée d’action du 10 septembre, à l’initiative de la CGT, FO, FSU, Solidaire, a déjà fait bouger les lignes, mais ce n’est pas suffisant, il faut « transformer l’essai » pour que les salariés et les jeunes ne soient pas les grands perdants de cette énième réforme de notre système de retraite.

    La problématique du modèle social français n’est pas les dépenses….mais les recettes !

    C’est tout le modèle social français qui se trouve mis en difficulté depuis plusieurs années car il est financé par les cotisations « dites patronales » et salariales. En substituant aux salaires des indemnités périphériques (primes et autres), le patronat s’en exonère reportant aux seuls salariés la solidarité nationale. C’est inacceptable !

    La recrudescence de plans d’économies dans les entreprises, la compression des organisations de travail pour diminuer les emplois et augmenter « la productivité », conduisent les salariés à un mal être au travail et mettent aussi en péril notre modèle social basé sur la solidarité intergénérationnelle : moins nous sommes à cotiser, moins il y a de moyens !

    Il faut rétablir l’ouverture des droits à 60 ans et le taux plein à 65 ans de 75% minimum, pas de pension inférieure au SMIC revendiquée par la CGT, soit 1700 €, revenir aux 10 meilleures années pour le privé, intégrer toutes les primes, intéressement et participation pour tous les régimes, prévoir des départs anticipés pour réparer la pénibilité de nombreux métiers.

    Pour cela, l’argent existe, la seule mise en œuvre de l’égalité salariale Homme/Femme générerait 10 Milliards d’euros de cotisations supplémentaires pour le financement de la protection sociale.

    Il est important de rappeler que le nouvel allongement de la durée de cotisation à l’horizon 2035 concerne tous les régimes, y compris les régimes spéciaux.

    Tous les salariés sont donc concernés malgré les annonces rassurantes du gouvernement qui vise à opposer les salariés entre eux et désamorcer la mobilisation.

    Les réformes successives depuis 20 ans ont mis en œuvre cette fausse bonne solution d’allongement de la durée de cotisation, elle ne règle rien si ce n’est d’avoir pour conséquence une réduction des pensions.

    Les séniors sont mis à la porte des entreprises à 55 ans et les jeunes peinent à trouver un travail à la fin de leurs études et rentrent de plus en plus tard sur le marché de l’emploi.

    A qui va-t-on faire croire qu’il sera possible de cotiser 43 années pour obtenir une retraite décente à taux plein !!!

    La CGT le réaffirme, la solution réside dans une plus juste répartition des richesses créées par le seul travail des salariés:

    * avec le plein emploi de qualité et des garanties collectives de haut niveau

    * avec le smic à 1 700 €

    * avec le respect de l’égalité salariale Homme/Femme

    * avec une contribution sur les revenus financiers des entreprises

    * avec la suppression des exonérations des entreprises…

    Le financement de la protection sociale, des retraites et des droits sociaux est assuré pour les décennies à venir !

    La FNME-CGT appelle les salariés et retraités à s’investir dans toutes les initiatives (rassemblements, Assemblées générales, prises de parole, interpellation des employeurs…) en amont des initiatives interprofessionnelles CGT, FO, FSU, Solidaire, du 10 septembre et à participer, dans le cadre d’un arrêt de travail, aux nombreuses manifestations organisées sur tout le territoire national.

  6. Sylver
    31 août 2013 at 15 h 28 min

    Lobby : ces élus de la République qui marchent à l’énergie nucléaire

    Partant d’un rapport de Greenpeace, Libération livre une enquête sur le poids du lobby pro-atome auprès des membres du gouvernement ou bien des élus locaux. Un dossier électrique!

    http://www.challenges.fr/revue-de-presse/20130829.CHA3476/lobby-ces-elus-de-la-republique-qui-marchent-a-l-energie-nucleaire.html

  7. vie
    25 août 2013 at 11 h 17 min
    • hollowman of ardeche
      25 août 2013 at 18 h 40 min

      hello Vie

      ton article est reservé aux abonnés, et puis c’est rare d’aborder ce sujet alors je me permets de joindre un autre article et dieu sait qu’il y en a d’autres qui traitent ce sujet, mais curieusement les medias nous le font oublier, mais des veilleurs restent aux aguets pour reveiller les consciences

      http://french.ruvr.ru/2013_08_22/Fukushima-contamine-l-ocean-et-provoque-le-cancer-1930/

      et surtout ne pas se voiler la face,, c’est une catastrophe sans nom qui est pire que tous les autres accidents nucleaires majeurs revelés ou non depuis le debut de l’aire du nucleaire

      fraternellement

  8. Sylver
    24 août 2013 at 1 h 38 min

    Le Medef met la pression sur le gouvernement avant la rentrée

    A quelques jours de la rentrée, Pierre Gattaz, le nouveau patron des patrons, a montré les muscles en mettant la pression sur le gouvernement. Selon lui, il n’y a pas de reprise en France et il reste opposé à toute augmentation de la pression fiscale, notamment pour financer la réforme des retraites.

    Recul de l’âge de départ à la retraite et allongement de la durée de cotisation

    Il préconise d’augmenter « un peu la durée des cotisations de 41 à 43 annuités » et d' »augmenter l’âge légal de 62 à 63 à l’horizon 2020″.

    http://www.latribune.fr/actualites/economie/france/20130823trib000781388/le-medef-met-la-pression-sur-le-gouvernement-avant-la-rentree.html

  9. Sylver
    23 août 2013 at 23 h 51 min

    Cattenom : arrêt d’une unité de production
    LOR’Actu.fr

    Le vendredi 16 août 2013, les ingénieurs et techniciens de la centrale de Cattenom avaient procédé au redémarrage de l’unité de production n°4 qui était à l’arrêt depuis le jeudi 15 août. Les unités de production n°2 et n°3 sont également en …

    http://www.loractu.fr/thionville/4868-cattenom-arret-d-une-unite-de-production.html

  10. hubert
    23 août 2013 at 22 h 07 min

    voici l’information que le personne de la centrale nucléaire de cruas/meysse a reçu dans l’après-midi.

    Est-ce le grand calme ou la tempête qui va reigner la semaine prochaine sur place?

    Un petit signe local nous fait croire que le syndicat CGT a pris cette décision comme une déclaration de guerre, puisque le chapiteau n’a pas bougé.

    « Bonjour,

    petit point sur la situation de Yann Montiel…

    Après avoir pris tout son temps, le Directeur a fait connaître sa décision, il « inflige un avertissement » au Secrétaire du CHSCT.

    Même si cet avertissement est la plus petite des sanctions possibles, il reste néanmoins qu’elle est inadmissible et inacceptable dans le cadre d’une démarche CHSCT!

    La CGT vous tiendra informés rapidement des décisions qui seront prises pour la suite de ce dossier qui est loin d’être terminé…

    Merci à toutes et à tous pour votre soutien massif, avec plus de 1000 signatures obtenues, refusant une quelconque sanction, même si le patron n’ a pas respecté votre choix.

    Bon week-end! »

    • 23 août 2013 at 23 h 47 min

      Les secrétaires des CHSCT d’entreprise esclavagiste, ne pourront supporter un avertissement de ces patrons voyous.
      ATTENTION MESSIEURS, LES VACANCES VONT FINIR ET IL VA Y AVOIR DU MONDE DÉTERMINÉ A CE ROND POINT DE LA CENTRALE DE CRUAS.

      • L'artiste.
        25 août 2013 at 14 h 16 min

        Cela nous fera une petite révision pour la fin d’année si d’aventure EDF Cruas avait envie de foutre dehors l’entreprise ESSOR; Monsieur le directeur nos revendications c’est comme l’année dernière en juillet.

  11. l'abeille social
    21 août 2013 at 16 h 55 min

    Union Départementale CGT (07)

    Forte mobilisation devant le site du CNPE de Cruas le mardi 20 août 2013 à l’appel de la CGT

    De nombreux salariés d’EDF, sous-traitants, retraités, etc… d’ici et d’ailleurs se sont déplacés hier pour apporter leur soutien à notre camarade Yann Montiel, Secrétaire du CHSCT et menacé de sanction disciplinaire par la direction du CNPE pour être intervenu afin de faire respecter les consignes de sécurité lors du conflit de juillet dernier des salariés de l’entreprise sous-traitante PROSEGUR (en charge de la sécurité de la centrale nucléaire), en grève à 100 % contre les diminutions de salaire projeté par leur direction.

    Sous pression d’EDF et pour ne pas répondre aux revendications la direction de PROSEGUR avait envoyé des salariés extérieurs au site, venant de Lyon ou de Béziers, non formés au nucléaire, pour remplacer les salariés grévistes embauchés localement.

    Yann était convoqué ce mardi 20 août pour un entretien préalable à sanction et c’est avec près de 900 pétitions signées en seulement 24 h. par les salariés du CNPE de Cruas, que la délégation CGT constituée des différents responsables de sites EDF de la région Rhône-Alpes, de la Fédération Mines-Energie et de l’Union Départementale, s’est rendue à cette rencontre avec EDF.
    Nous avons porté l’exigence qu’aucune sanction ne soit prononcée à l’encontre de Yann.

    Nous avons pointé la responsabilité de la direction, en remettant en cause le droit de grève et en remplaçant les grévistes de PROSEGUR par des salariés extérieurs, non habilités à la sécurité nucléaire et ne connaissant pas le site de Cruas.

    La remise en cause du droit de grève, le non-respect des consignes de sécurité dans un secteur sensible comme le nucléaire et l’attaque contre les militants de la CGT, sont inacceptables.

    Nous avons réaffirmé que l’intervention de Yann Montiel entre bien dans les prérogatives de son mandat de CHSCT compte tenu que les procédures de sécurité n’étaient pas respectées.
    Nous en voulons pour preuve que plusieurs incidents se sont déroulés, dont la constatation qu’un salarié de la société PROSEGUR, extérieur au site de Cruas-Meysse, s’est introduit sur la centrale sans aucun respect des contrôles d’accès.

    Dans les jours qui ont suivi sur le site de Tricastin cette fois-ci, ce sont des militants de Greenpeace qui ont pu pénétrer dans la centrale nucléaire.

    Cela pose la question de la sécurité, de la sureté et des moyens qui sont mis en place pour l’assurer.

    Bien évidemment les salariés sont concernés, notamment par les conditions de travail, mais aussi la population qui est en droit d’exiger un service public de qualité et sans danger.

    Aussi, l’Union Départementale CGT va demander une rencontre avec le Préfet de l’Ardèche.

    Une fois de plus, force est de constater que la mise en concurrence des salariés d’EDF et de la sous-traitance, pour aller vers le moins disant contribue au dysfonctionnement des centrales nucléaires, du service public.

    Plus que jamais, il y a urgence d’une réappropriation publique et une maitrise de l’ensemble des installations.
    Cela suppose de ré internaliser les taches permanentes, notamment ayant trait à la sureté de donner le même niveau de garanties sociales aux salariés du secteur que les personnels statutaires.

    Concernant la sanction éventuelle que pourrait subir Yann, la direction d’EDF devrait donner sa réponse d’ici 48 h.
    Dès à présent, la CGT a reconduit le préavis de grève et prépare l’action dans la durée si par aventure la direction s’obstinait dans sa volonté de sanctionner Yann.
    La CGT ne laissera pas faire. Cela la direction l’a bien compris.

  12. ZE
    20 août 2013 at 21 h 53 min

    Nous l’avions prouvé il y a quelques semaines, au travers du conflit de PROSEGUR et de bien d’autres, que les valeurs de solidarité et de combativité de la CGT de Cruas pouvaient l’emporter sur la recherche inhumaine du profit.

    Hélas, dans le cadre de ce combat social et politique , notre camarade Yann (secrétaire du CHSCT DE SITE sur le CNPE de Cruas-Meysse) avait été convoqué pour une réunion préalable par la direction EDF du site de cruas-meysse suite à une action ne portant pas préjudice à la sécurité et à la sûreté du site.

    Remarquons que dans le même temps, les directions EDF et PROSEGUR avaient multiplié les écarts dans le cadre de leur gestion du conflit et avaient par là même fait courir de grands risques au site … et ce, sans mesures disciplinaires a posteriori.

    Là encore, 2 poids, 2 mesures.

    Aussi, de nombreux salariés ont observé une journée de grève ce jour de convocation pour notre camarade et ont tenu la tente de la solidarité dans un esprit à la fois festif et vigilant.

    La direction EDF devrait faire connaitre sa décision disciplinaire sous 48 h.

    Restons vigilants.

    Face à un acte qui dépasse le cadre syndical et se veut clairement politique notamment en direction de la nouvelle génération d’agents (Fermez vos bouches sinon on vous broie , en substance …) , il faut une réponse du même ordre et une intransigeance totale.

    Restons forts et déterminés !

  13. l'abeille social
    20 août 2013 at 19 h 41 min

    Tract CGT CRUAS-MEYSSE

    Le grand calme avant la tempête !

    Au-delà de la convocation de notre secrétaire CHSCT, menacé de licenciement, la Direction du CNPE de Cruas joue sa carte politique.

    La démarche semble singulière mais le sens de leur attaque est beaucoup plus profond !

    Il leur fallait un exemple afin d’écraser la grande vague revendicative des jeunes embauché(e)s et assurer l’Omerta sur le Nucléaire.

    C’est fait au travers de Yann MONTIEL, la chape de plomb est en place !

    A l’avenir, qui osera bouger sur les terres de l’atome si nous «toutes et tous » les laissons faire ?

    Non, vous ne voulez pas de leur oppression et vous l’avez démontré hier matin avec vos nombreuses signatures (en 2 heures, plus de 700 sur les 850 entrées).

    Dans la continuité de nos actions contre l’acharnement caractérisé de la Direction du CNPE auquel les membres CGT du CHSCT font face, nous nous devons de répondre présents aujourd’hui, pendant son entretien.

    Soyons nombreux à l’extérieur de ce tribunal qui n’ose pas porter son nom, afin que notre collègue sente les vibrations de tous ceux qui le soutiennent dans cette épreuve ravageuse et déstabilisatrice.

    Restons vigilants sur le résultat de cet entretien et refusons toute sanction, blâme, avertissement et encore plus un licenciement.

    Notre détermination reste intacte et toute sanction connaîtra une réponse adéquate.

    Rendez-vous aujourd’hui devant la fée à partir de 9h30.

    Cruas le 20 aout 2013

    • 20 août 2013 at 20 h 51 min

      il est grand temps de brûler les palettes, sur tous les sites.

  14. Jean louis
    20 août 2013 at 19 h 31 min

    FNME-CGT
    20 août 2013

    Des méthodes d’un autre temps au CNPE de Cruas Meysse… Suite

    Ce Mardi 20 Août 2013, notre Camarade YANN MONTIEL de Cruas Meysse était convoqué en entretien préalable suite à son action dans le cadre de son mandat d’élu CGT de CHSCT.

    A l’appel du Syndicat de Cruas, un rassemblement était organisé avec plus de 100 participants représentant nombre de syndicats de la région Rhône Alpes, plus de 850 pétitions ont été signées à Cruas et de nombreuses motions venant de toute la France sont parvenues aux Directions.

    Yann a été accompagné à l’entretien par un représentant de la Fédération.

    La Direction du Site va faire connaître les suites sous 48H. Aussi, la Fédération demande à ses syndicats et sections de continuer à envoyer des motions de soutien à la DPN d’EDF.

    Cette journée d’action, les motions envoyées par les syndicats et sections CGT sont pour la FNME-CGT un formidable soutien dans le combat contre les tentatives des Directions d’entreprises de minimiser et museler les prérogatives des représentants syndicaux.

    La FNME-CGT portera à la connaissance de ces instances les suites données par la Direction dans les 48H.

  15. Paul
    12 août 2013 at 18 h 41 min

    Lettre info FNME-CGT

    12 août 2013

    Dans les Industries Électriques et Gazières, pas de trêve estivale pour sanctionner !

    La période estivale semble ne pas arrêter les employeurs quant à leur action en direction des salariés pour sanctionner à tout va.

    Le premier à en avoir fait les frais, c’est un jeune gazier de Savigny le Temple (77) dont la Direction de l’URG Ile de France Est a décidé de le licencier pour des motifs qui n’en valent pas l’effet.

    Le deuxième sur la sellette qui a reçu un courrier pour un entretien préalable à un éventuel licenciement le 20 Août prochain, c’est notre Camarade Yann MONTIEL, de la Centrale Nucléaire EDF de Cruas Meysse, Secrétaire du CHSCT de Site, pour des motifs liés à ses mandats.

    Face à cela, la FNME-CGT et ses syndicats ne peuvent rester insensibles et inactifs.

    S’organiser pour contrer les Directions, c’est primordial ! Toutes les formes d’action pèseront sur les choix des employeurs, nous ne pouvons pas les négliger, même durant l’été.

    La FNME-CGT exige des employeurs des IEG de cesser leurs menaces et actes de licenciement dans les plus brefs délais.

    Ceci ne peut plus durer, cette période doit être révolue !

    La FNME-CGT demande aux salariés de s’engager dans toutes les actions possibles à l’appel de la CGT afin de défendre les salariés, les militants, menacés ou licenciés.

    La FNME-CGT appelle à envoyer la Motion

    STOP aux licenciements et menaces de licenciement !

    • daniel
      12 août 2013 at 21 h 44 min

      OUI Paul faut des actions dures de la FNME-CGT, a sa place dans les combats ,nous ne devons pas laisser nos camarades a la merci de ces criminels.

  16. maurice
    11 août 2013 at 9 h 53 min

    Salariés sous surveillance : des entreprises embauchent des détectives privés

    En Seine-Maritime, comme ailleurs, de plus en plus d’entreprises font appel à des détectives privés pour surveiller les faits et gestes de certains de leurs salariés.
    Explications.

    http://www.76actu.fr/seine-maritime-salaries-sous-surveillance-des-entreprises-embauchent-des-detectives-prives_46952/?utm_source=dlvr.it&utm_medium=facebook

  17. fée clochette
    29 juillet 2013 at 9 h 28 min

    Je soutiens totalement les membres du CHSCT, soyez fort !!!!
    Une secrétaire de CHSCT

    • GEIST
      30 juillet 2013 at 7 h 52 min

      EDF et AREVA sont des tauliers sans scrupules, laissant les salariés sur le bord de la route, dans le grand mépris, tout en se remplissant les poches.

      Soutien total à notre camarade du CHSCT de CRUAS qui n’a fait que son devoir

      • sylver
        30 juillet 2013 at 23 h 57 min

        Il est urgent de refléhir à une journèe d’action devant le cnpe de cruas le jour de la convocation et cela avec la présence du plus grand nombre et au delà de la cgt, pour leur faire comprendre notre soutien et notre detemination à rien lâcher sur les questions du chsct.
        Si c’est vrai que cette même direction a été trés comphénsive avec les carences de la direction de prosegur, elle semble déterminée à exploser notre camarade.
        On ne lâche rien et ils vont regreter de l’avoir convoqué
        Les méthodes du MEDEF semblent efficaces mais cette fois-ci ils vont bouffer la poussière.

  18. ESSOR révolution COLLECTIF 2014
    27 juillet 2013 at 15 h 27 min

    Ceux qui devraient être sanctionné se sont tous les jaunes (briseurs de grève) qui sont venu remplacé les grévistes.
    Honte à ces individus.

    Soutien total à notre camarade du C.H.S.C.T

  19. Gilles Reynaud PNS
    27 juillet 2013 at 14 h 45 min

    Soutient total et inconditionnel à tous les membres et au secrétaire du C.H.S.C.T de Cruas / Meysse visé dans cette affaire

    Ancien secrétaire du C.H.S.C.T POLINORSUD , délégué syndical C.F.D.T

  20. theron daniel
    27 juillet 2013 at 13 h 58 min

    J’apporte tout mon soutien à notre camarade,
    que dis-je notre MENTOR il a était de présent tous les instants des grands mouvements, des grandes victoires que notre syndicat a eu sur le secteur du TEIl (cartonagesGIRARD, ESSOR, PROSEGUR), et j’en passe il a était très précieux et présent à toutes heures ce camarade ne le laissons pas tomber , soyons tous avec lui tous syndicats confondus.

    CAMARADE on est avec toi, sur cette affaire là tu as fait ton boulot de membre de CHSCT.
    Tous ensemble encore nous gagnerons

    • daniel
      27 juillet 2013 at 14 h 14 min

      Etant moi même secrétaire du C.H.S.C.T d’une entreprise prestataire,je soutiens notre camarade,le vrai danger vient des direction EDF,nous surveillerons avec une très grande attention la suite de cette affaire,notre sécurité dépend bien de ces C.H.S.C.T ET NON PAS DES directions.
      si il le faut nous déposerons un droit d’alerte général sur tous les sites.

      HONTE A CETTE DIRECTION

      • Daniel Fasciotto
        27 juillet 2013 at 15 h 34 min

        Membre du CHSCT d’une entreprise prestataire

        J’apporte mon total soutient au camarade de Cruas.

        • Sylver
          27 juillet 2013 at 18 h 42 min

          Aucune sanction ne sera acceptee.

          Si la direction EDF insiste, elle connaîtra la foudre de notre détermination la plus totale.

          A la guerre comme a la guerre.

          Aucun cadeau ne sera fait a cette direction qui nous exploite sans vergogne.

  21. Déglingos
    27 juillet 2013 at 13 h 51 min

    Centrale de Cruas-Meysse : un salarié a-t-il manqué aux règles de sécurité ?

    Un salarié de la centrale nucléaire de Cruas-Meysse va être convoqué dans le cadre d’une procédure disciplinaire. Le motif ? Un manquement à des règles de sécurité. « Nous ne sommes pas au stade du licenciement », a précisé la centrale qui n’a pas souhaité donner, hier, plus d’éléments d’information….

    http://www.ledauphine.com/ardeche/2013/07/26/un-salarie-a-t-il-manque-aux-regles-de-securite#jimage=2845773F-1A34-4031-B264-7ED2494C0B02

  22. Ponson
    27 juillet 2013 at 12 h 44 min

    Inacceptable !
    A vos côtés, ça suffit ! L’HUMAIN D’ABORD !
    Merci Didier, pour ton communiqué !
    Soutien au camarade, soutien à vous tous !
    Tous ensemble, on lâche rien !!!

  23. Piel gerard
    27 juillet 2013 at 11 h 27 min

    J’apporte le soutien du Groupe Front de Gauche PACA.

    • 27 juillet 2013 at 12 h 44 min

      Merci Gerard bienvenue parmi nous
      Merci pour votre soutient 🙂

  24. Rédaction MZC
    27 juillet 2013 at 9 h 18 min

    Quand le sage montre la lune, le sot regarde le doigt

    Il y a quelques jours plus d’une dizaine de militants de Greenpeace pénétraient sur le Centre nucléaire de production d’électricité du Tricastin (CNPE) avec une aisance déconcertante. Ils avaient déjà réussi la même opération sur le CNPE de Cruas-Meysse en 2011.

    Est-ce un hasard ?

    Alors que les salariés de l’Unité de protection de la matière et du site (UPMS) d’Areva Tricastin observaient un mouvement de grève fin mai 2013 pour dénoncer des réductions d’effectifs ne leur permettant plus d’assurer leurs missions de sécurité,alors que 100% de salariés de la société PROSEGUR, prestataire en charge de la sécurité sur la centrale de Cruas-Meysse sont actuellement en grève depuis le 2 juillet 2013 pour dénoncer des conditions de travail au rabais et la pression insupportable que la rentabilité à tout prix leur impose,la direction d’EDF et le gouvernement Ayrault ne proposent rien de mieux que de condamner plus lourdement les lanceurs d’alertes et les hommes et les femmes qui se battent au quotidien pour protéger la sécurité et la santé des employés et des riverains des sites nucléaires.

    C’est dans cette stratégie du déni de réalité que la direction du CNPE de Cruas-Meysse vient de signifier au secrétaire de son Comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT) sa convocation devant une commission de discipline, première phase avant un possible licenciement.

    Cet agent est utilisé comme fusible du dysfonctionnement général des procédures de sécurité à la centrale du Cruas à cause du recours systématique à des entreprises sous-traitantes pour des raisons d’économies….

    http://lepartidegauche.fr/actualites/communique/securite-nucleaire-quand-le-sage-montre-la-lune-le-sot-regarde-le-doigt-24298

    • tontondavid
      30 juillet 2013 at 13 h 56 min

      salut a tous et voila encore un bonne exemple du manque de solidarité entre nous.
      et pourquoi pas une journée de grève de tous les prestataires sur le parc national « un coup de point sur la table » juste pour faire voire que là il pousse le bouchons un peu loin.
      mais bon temps qu’ils nous sente divisé ils en profitent à nous de parler d’une seule et unique voix

      « NON AU NUCLEAIRE DE BAS DE GAMME »

      N’oublions pas que c’est notre vie que l’on risque pas la leur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.