CPF / VAE / VAP 85

 

Le CPF (compte personnel de formation), comment ça marche ?

L’objectif
C’est un dispositif « qui contribue (pour le salarié) à l’acquisition d’un premier niveau de qualification ou au développement de ses compétences et de ses qualifications en lui permettant, à son initiative, de bénéficier de formations ». Les salariés prioritaires sont ceux exposés à des pénibilités ou menacés par les évolutions économiques ou technologiques et les salariés à temps partiel.

Son alimentation
À partir du 1er janvier 2015, un CPF sera attribué à toute personne de 16 ans minimum en emploi, à la recherche d’un emploi ou en projet d’insertion, ou dans un centre d’aide au travail. Il se substitue au DIF (droit individuel de formation) et intègre au démarrage les heures non utilisées du DIF.
Chaque année pendant 5 ans, l’entreprise alimente 24 heures CFP au salarié, puis pendant 2 ans et demi 12 heures par an, au moins au prorata pour les personnes en temps partiel, le maximum du compte CPF étant de 150 heures. Le CPF suit jusqu’à la retraite. Un système dématérialisé permettra de connaître en permanence son nombre d’heures.

Des heures complémentaires
Il peut être abondé, pour pouvoir faire une formation plus longue :
- par l’employeur,
- par accord d’entreprise ou de branche,
- un accord des partenaires sociaux dans un OPCA (organisme paritaire collecteur agréé) interprofessionnel,
- par un Fongecif,
- par l’organisme chargé de la gestion du compte personnel pénibilité,
- par l’État,
- par une Région,
- par Pôle emploi,
- par le fonds handicapés,
- ou par la personne elle-même.
Les heures abondées ne sont pas comptées dans le maximum de 150 heures.

Dans une entreprise d’au moins 50 salariés, toute personne à temps plein n’ayant pas bénéficié pendant 6 ans d’entretien professionnel, ou n’ayant bénéficié de 2 des mesures suivantes, – formation, acquisition d’éléments de certification ou progression salariale ou professionnelle -, se voit ajouter 100 heures pour lesquelles l’entreprise doit verser une somme forfaitaire à son OPCA et qui ne sont pas comptées dans les 150 heures. Pour les salariés à temps partiel, ce sera 130 heures.

Le financement du CPF
À partir de 10 salariés, au moins 0,2 % des 1 % versés par l’entreprise à son OPCA sont consacrés au financement du CPF.

Partir en formation

http://www.clesdusocial.com/formation-professionnelle-la-loi-ouvre-de-nouveaux-droits-aux-salaries

separateur2

Guide Pratique propose une méthode pour réussir sa Validation des Acquis de l’Expérience 

Chers candidats à la VAE,

VAE Guide Pratique est conçu comme une méthode et un outil de travail en libre accès.
Il est dédié aux candidats à la Validation des Acquis de l’Expérience.
Nous sommes des spécialistes de la VAE. Nous publions dans ce guide nos expériences pratiques dans le but de vous aider à :
– Sélectionner le diplôme à valider,
– Remplir le dossier de recevabilité,
– Rédiger le dossier de validation pour des diplômes de niveau 5 à niveau 1.
Nous proposons aussi des services complémentaires :
– la LECTURE et l’évaluation du livret de validation, clé de votre réussite,
– la préparation à l’entretien du jury,
– l’entretien méthodologique, rédiger son dossier est plus simple qu’il ne parait si l’on a une marche à suivre,
– l’entretien d’explicitation,
– un répertoire des adresses utiles.

Nos voeux de réussite vous accompagnent.

source : http://www.vaeguidepratique.fr/

Consultez le Répertoire national des certifications professionnelles

Le classement des fiches par domaine professionnel et par métier est maintenant opérationnel selon la nouvelle version du code Rome.

source : http://www.cncp.gouv.fr/

separateur2

Validation des Acquis Professionnels (décret de 1985)

Une VAP 85 peut être engagée si le candidat ne possède pas le(s) diplôme(s) requis pour s’inscrire à une formation de l’Intec mais qu’il peut faire valoir des études, une expérience professionnelle, des acquis personnels dans les domaines de la comptabilité, du contrôle, de la finance et ceci, du niveau exigé à l’entrée de la formation….
La commission, si elle est favorable, peut décider d’un accès direct ou d’un accès sous réserve de l’obtention d’unités de valeur permettant la mise à niveau.
separateur2

Sous traitant OUI . Esclave NON . CITOYEN !

Nous vous souhaitons une bonne visite

Réagissez aux différents sujets en haut de page et mots clés à droite…

7 comments for “CPF / VAE / VAP 85

  1. Redaction MZC
    7 novembre 2015 at 9 h 20 min

    Entretien professionnel : bien plus qu’une obligation

    Comme chaque fin d’année, la période des entretiens d’évaluation commence dans de nombreuses entreprises. Cette année, s’ajoute l’entretien professionnel inscrit au code du travail et donc rendu obligatoire par la réforme de la formation professionnelle. Il s’adresse à tous les salariés, quels que soit le contrat de travail et la taille de l’entreprise.

    Renforcer le dialogue social entre l’employeur et ses salariés, permettre à chaque collaborateur de développer ses compétences, concevoir ensemble des projets communs pour l’entreprise… sont autant d’objectifs à atteindre. Instaurés par la loi du 5 mars 2014, les deux entretiens professionnels doivent être différenciés :

    Tous les deux ans : le salarié et l’employeur doivent définir conjointement l’évolution professionnelle envisageable en termes de qualification et d’emploi.

    Tous les six ans : un état des lieux récapitulatif du parcours du salarié doit être réalisé afin de vérifier s’il a suivi au moins une action de formation, acquis des éléments de certification par la formation ou par une validation des acquis de son expérience, bénéficié d’une progression salariale ou professionnelle.

    Dans les entreprises de plus de 50 salariés, si, au cours de ces six années, deux de ces trois critères ne sont pas respectés, le compte personnel de formation du salarié devra alors être abondé par l’employeur d’un crédit de 100 heures supplémentaires s’il travaille à temps plein et de 130 heures s’il travaille à temps partiel.

    De plus, une sanction financière de 30 euros de l’heure sera appliquée à l’entreprise. Elle devra alors verser à l’OPCA 3 000 euros pour un plein temps et 3 900 euros pour un temps partiel. L’entreprise se voit donc contrainte à une obligation de résultat et non de moyens.

    Mais en dehors de toutes obligations légales, cet entretien professionnel peut être un vrai atout pour l’employeur comme pour le collaborateur. En identifiant clairement les perspectives d’évolution de chacun mais aussi les besoins de l’entreprise, il favorise une démarche de gestion prévisionnelle de l’emploi et des compétences, bénéfique pour tous.

    Cependant, mener un entretien n’est pas forcément intuitif. Il est important de bien le préparer. Apprendre à clarifier les enjeux, à différencier entretien d’évaluation et entretien professionnel, à structurer sa pensée, savoir décoder les attitudes et réussir à enlever certains blocages… Autant de points qui nécessitent souvent un besoin en formation.

    Pour vous accompagner le GNFA a mis en place un stage d’une journée. Des dates sont prévus prochainement partout en France. N’hésitez pas à contacter le service relation clientèle au 0 971 010 211.

    http://auto-infos.fr/Entretien-professionnel-Bien-plus,7289

  2. Redaction MZC
    24 octobre 2014 at 5 h 29 min

    Félicitations à toutes celles et à ceux qui ont Validé dernièrement leur Acquis d’Expérience et obtenu un diplôme de l’Éducation Nationale .
    Il ne vous reste qu’à faire reconnaitre cette nouvelle qualification à votre employeur, soyez sûr et certain que lui,il sera mettre en avant cela pour ces divers appels d’offres…


    Formation professionnelle: le CPF remplace le DIF, qu’est-ce que ça change ?


    Votée en mars, la réforme de la formation professionnelle doit s’appliquer au 1er janvier. Parmi les changements, la suppression du DIF (droit individuel de formation) au profit du compte personnel de formation. Une chance pour tous, salariés, chômeurs, de continuer de se former, après l’école.

    Ce n’est qu’un volet de la réforme de la formation professionnelle votée en mars. Mais il touche tout le monde, dès lors qu’on a quitté les bancs de l’école pour mettre un pied dans la vie active.

    En deux mots : dès janvier, salariés, chômeurs, auront un compte ouvert (le CPF) sur lequel seront automatiquement créditées chaque année des heures de formation (lire par ailleurs le détail).

    Un droit que chacun, de l’ouvrier à l’ingénieur, pourra utiliser pour continuer de se former, passer un diplôme, enrichir ses compétences pour pouvoir, pourquoi pas, au cours de sa carrière, prétendre à un poste plus qualifié.

    Du chômage en moins à l’arrivée ?….

    http://www.lavoixdunord.fr/economie/formation-professionnelle-le-cpf-remplace-le-dif-ia0b0n2450308

    Les entreprises qui ne forment pas vont le payer (cher)

    Certains experts tirent la sonnette d’alarme: une mauvaise lecture de la nouvelle loi sur la formation pourrait pénaliser les entreprises.

    Selon la loi sur la formation professionnelle, les entreprises de plus de 50 salariés qui ne mettront rien en place pour veiller à la formation de leurs salariés seront contraintes de le payer en espèces sonnantes et trébuchantes.

    L’entretien professionnel, totalement rénové, est la pierre angulaire des nouvelles obligations des entreprises vis-à-vis de leurs salariés, et devra focaliser l’attention de PME qui l’avaient mis en place de manière plus ou moins formelle… et pas toujours suivies d’effet. Organisé tous les deux ans, il devra obligatoirement être suivi d’actes, dont trois ont été définis par la loi: avoir permis au salarié d’avoir suivi au moins une action de formation, ou d’avoir bénéficié d’une progression salariale ou professionnelle, ou d’avoir acquis des éléments de certifications (formation, validation des acquis de l’expérience).

    L’entreprise doit donc, en plus d’organiser l’entretien professionnel, avoir proposé au salarié deux de ses trois actions, qui devront être obligatoirement mises en place au cours de ses six ans de présence.

    En savoir plus sur http://lentreprise.lexpress.fr/rh-management/formation/les-entreprises-qui-ne-forment-pas-vont-le-payer-cher_1612845.html?xtor=EPR-5015-%5B20141023_43_camp_edito_lentreprise_entreprise_pas_former_payer_000T3O%5D-20141023-%5BLes_entreprises_qui_ne_forment_pas_vont_le_payer__cher__002GGVT%5D-%5BRB2D106H001EB6MW%5D-20141023042600#IKcISwDoEqOjGgDc.99

  3. Redaction MZC
    4 février 2014 at 16 h 46 min

  4. Jérôme
    7 décembre 2011 at 20 h 48 min

    Il y a 4 ans j’ai passé un PCR (Personne Compétente en Radioprotection) par le DIF avant de changer d’entreprise car ensuite les heures cumulées sont perdues en 4 ans dans cette société (la durée du contrat avec EDF) j’ai obtenu un droit à 80 heures de formation…
    Pensez à utiliser ce droit qui vous donnera de nouvelles armes pour faire la différence dans votre parcours…

  5. romu
    18 juillet 2011 at 19 h 06 min

    je viens d’envoyer mon livret 2

    • 18 juillet 2011 at 19 h 09 min

      ah Salut Romu ,
      Bien Bien et très Bien …
      Tu va te friser les moustaches mêmes si tu en a pas !!!
      à ton service si je peux , n’hésite pas ,
      Bisous Romu à tes proches et ta princesse …
      @+

  6. 22 juillet 2010 at 18 h 42 min

    La VAE moi j’y crois,
    j’ai réalisé deux démarches en deux ans et obtenu deux diplômes.
    Mais le plus important est surtout d’avoir validé mon expérience du nucléaire (d’invisible) en un cursus apprécié des recruteurs…

    Lancez vous, je vous propose de l’aide.

    Faites un pied de nez à vos hiérarchiques qui vous rabaissent et se prennent pour des dieux…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.