Des news déroutantes des CLI Cadarache / Tricastin / Cruas !

Les dérives avec les travailleurs détachés sur le chantier ITER Cadarache.Le collectif MZC s’est joint au communiqué de la CGT du CEA sur ce sujet sensible pour les médias et l’opinion publique.

Ce matin à Valence se tient une réunion sur la VD4 de Tricastin. Nous avons transmis au bureau nos questions liées à la sous-traitance…au fait, des salarié-es d’entreprises extérieures de nettoyage sur le site, se retrouvent avec de forte valeur de concentration de plomb dans leurs analyses de sang…affaire à suivre 😉

Nous vous avons déjà exposé ici l’incident (chute d’un colis) survenu à la STD en octobre 2017 et déclaré à l’ASN seulement le 11 juillet 2018 (cherchez l’erreur)…presque 1 an de silence de l’exploitant mais aussi de l’entreprise sous-traitante réalisant l’activité…que s’est-il bien passé pendant tout ce temps ? Comment est-il encore possible de nos jours, de cacher pareil incident ? pour l’intérêt de qui ? La transparence et la démocratie dans le nucléaire à Cadarache aussi est mis à mal par ces cocasses premiers de cordées ! Jusqu’à quand ?

En cette période de fête de fin d’année,une bonne nouvelle chers visiteurs,chers collègues,(le smic augmente !!!) non on déconne…après nos nombreuses demande nous allons enfin intégrer la CLI de Cadarache.Nous aurons prochainement, l’opportunité de requérir l’avis des membres de cet instance,sur les conditions de la sous-traitance et les extravagantes dérives managériales sans scrupules,de certaines (grande) sociétés ! Seb / J-C tenez-vous prêts, nous comptons sur vous 😉   

Lire le  CLIC INFO numero 65

La CRIIRAD démissionne de la CLI de la centrale nucléaire de Cruas-Meysse (Ardèche)

La Criirad a décidé de démissionner de la CLI de la centrale de Cruas, en Ardèche. Cette commission locale d’information se tient régulièrement pour informer les riverains. Le laboratoire indépendant entend dénoncer la multiplication et l’opacité d’incidents récents sur le site nucléaire.

Par Dolores Mazzola

Des incidents enregistrés à la centrale nucléaire de Cruas-Meysse, située dans le département de l’Ardèche. Ainsi, en mai 2018, une fuite de tritium, un élément radioactif, avait été détectée par EDF. Trois mois plus tard, c’est une fuite d’hydrocarbures qui était repérée, dans une nappe d’eau sous la centrale. Ce genre d’incident doit être communiqué aux membres de la CLI,  Commission Locale d’Information. Sa mission : renforcer la Sûreté nucléaire et apporter des informations aux citoyens et aux riverains. La Criirad, laboratoire indépendant installé à Valence, faisait partie de cette commission mais a récemment démissionné. Elle entend ainsi dénoncer le manque de communication sur ces incidents. Mais le malaise est plus profond …  « C’est de la communication mais pas de l’information, » déplore l’administrateur de la Criirad, Roland Desbordes, « cela n’offre aucune garantie aux citoyens sur l’état de l’installation… »

Le président de la CLI de la centrale de Cruas, Pascal Terrasse, lui aussi évoque un manque de communication de l’exploitant. Mais pour autant la Commission reste nécessaire selon lui.
Pour l’instant la Criirad reste présente dans les autres commissions locales de Rhône-Alpes, en se gardant la possibilité de démissionner également de toutes ces instances.

https://france3-regions.francetvinfo.fr/auvergne-rhone-alpes/drome/valence/criirad-demissionne-cli-centrale-nucleaire-cruas-meysse-ardeche-1593631.html

Notre association vit principalement grâce aux forces vives que représentent ses adhérents et ses membres.La cotisation est un acte majeur de la vie associative,car elle est pour nous un moyen capital de mettre concrètement nos idées en pratique et vous invitons à adhérer directement en ligne. «Paiements PayPal Sécurisés» 

😉BANZAÏ 😉

♡☺ Grâce à votre adhésion/don nous pouvons avoir de l’ambition pour l’ensemble des petites mains invisibles de cette industrie  ♡☺

 

2 comments for “Des news déroutantes des CLI Cadarache / Tricastin / Cruas !

  1. clignancourt
    20 décembre 2018 at 20 h 00 min

    clignancourt, mais que reste t il des puces ? de là à dire que c’est devenu une mascarade comme d’autres choses ça serait gros. Les puces ne font pas vraiment courrir de risques pour autrui ?!

    L’atome, un noyau et des électrons qui gravitent autour ? et l’industrie de l’atome dans son ensemble ? est-il permis de faire part de ce qui gravite autour de ce truc là ? Pas vraiment, ça coûte chere ! mais les éléctrons à côté c’est peut être bien ?

    En tout cas, la réaction de la CRIIRAD est en fait très noble comme la CRIIRAD l’est dans sa globalité ! Le refus d’être complice de ce qui s’apparente peut-être à une mascarade semble être des plus à propos …

    Le carton finira par arriver ? Les ingrédients semblent réunis, la recette pourrait prendre ? On saura peut être quel goût ont les comprimés d’iode un de ces 4 ?

    • cli gnotant
      22 décembre 2018 at 19 h 59 min

      presque comme le clignotant, un coup ça marche un coup ça marche pas sauf que là, ça marche pas, tout le temps
      mais dans 1 cas c’est volontaire puisque c’est le principe du clignotant et dans l’autre c’est peut être le principe de la cli … mais dans CLI y a quand même 2 lettres intéressantes, remis dans l’ordre avec un C devant, ça fait un bon RIC,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.