CHOOZ / Incident à la centrale . Du vernis dans la Meuse

Un incident rarissime s’est produit à la centrale nucléaire de Chooz, jeudi, en fin de journée, sans aucun rapport avec la nature particulière des lieux.
Il est survenu vers 18 h 10, après le nettoyage du bâtiment réacteur de l’unité n°2. L’entreprise qui intervenait sur le site a appliqué directement sur le béton un vernis de finition, répulsif de mousses. Les averses violentes qui ont suivi ont en partie lessivé ce vernis qui a été entraîné dans le réseau d’eaux pluviales. Des traces visibles ont été constatées sur la Meuse à l’endroit du rejet. Les sapeurs pompiers ont été appelés pour effectuer un pompage de précaution.
Des moyens importants ont été mis en œuvre avec la cellule matières dangereuses basée à Charleville-Mézières et des hommes de permanence formés spécialement pour ce type d’intervention sont venus de plusieurs endroits du département. La quantité de produits déversés dans le fleuve a été heureusement peu importante. Une retenue a été installée et des prélèvements ont été réalisés pour analyser les produits écoulés et le «PH» de l’eau.
L’intervention principale s’est achevée vers 3 h 50. En début de matinée, les sapeurs-pompiers ont réalisé de nouveaux prélevements et des analyses pour s’assurer que l’incident n’avait pas affecté durablement la qualité de l’eau.
Mirko SPASIC

Article paru le : 5 septembre 2009

http://www.lunion.presse.fr/index.php/cms/13/article/347075/CHOOZ__Incident_a_la_centrale__Du_vernis_dans_la_Meuse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.