C’est unis que nous gagnerons !

Nous sommes satisfaits et très enthousiastes de voir que sur le site FBFC de Romans une organisation syndicale aide les salariés sous-traitants à s’organiser pour réclamer le 09/04/2015, lors de cette journée d’action nationale, la mise en application du statut unique. De plus, elle affiche fièrement et clairement son soutien à l’Association MZC.

Cette journée d’action sur l’ensemble du parc nucléaire,sera donc évidement pour nous ici, l’occasion de mettre en lumière ceux qui se battent réellement pour les sous-traitants du nucléaire. 🙂

Ci-dessous, le tract de nos copains qui appel à l’union pour gagner le RESPECT 🙂

SSTT09-04Ci-dessous le tract de nos copains de Cruas/Meysse

2015-04-04_16h00_50Cruas/Meysse Salariés Du Nucléaire Action Du 9 Avril 2015

La morale d’EDF « une main sur l’épaule et un doigt dans le c– »

€-thique €-toc

Avançons tous ensemble d’un front unis pour gagner !
Rendez vous le 09/04 devant tous les sites nucléaire du parc,
faisons entendre notre revendication principale ,
UN STATUT UNIQUE
Le 09/04 refusons de nous taire.

Les petites mains du nucléaire arrivent à Paluel

«Dossier réalisé par CHARLY Le Gal»

Sous-traitance. Le grand chantier de la centrale nucléaire de Paluel va nécessiter l’intervention de milliers de salariés extérieurs. Des professionnels aux conditions de travail parfois précaires…

http://www.ma-zone-controlee.com/wp-content/uploads/2012/11/separateur2.jpg(Ici nous respectons la loi sur les droits d’auteur et le travail de la presse et des journalistes professionnels)

Nos amitiés aux uns, notre respect aux autres, bises à toutes et tous.

Et vous…qu’en pensez vous ?

CRITIQUEZ ou APPROUVEZ

Laisser nous un commentaire, onglet en bas de cette page

32 comments for “C’est unis que nous gagnerons !

  1. lUDIVINE
    10 avril 2015 at 12 h 02 min

    Projet de loi « Dialogue social »

    La démocratie sociale doit encore progresser
    mardi 7 avril 2015

    Le gouvernement a transmis aux organisations syndicales son projet de loi « Dialogue social et soutien à l’activité des salariés ».

    Ce projet de loi comporte de nombreuses dispositions modifiant le code du travail, nécessitant une analyse approfondie.

    La CGT a fait de nombreuses propositions d’abord dans la négociation « Dialogue social » qui n’a pas aboutie, ensuite dans le cadre de la concertation avec le gouvernement.

    La CGT saura reconnaître les points positifs de ce projet de loi : l’émergence d’une représentation collective des salariés des TPE, la reconnaissance amorcée des parcours militants dans l’entreprise. Ce sont des revendications que la CGT porte depuis des années.

    Mais elle saura aussi combattre les points négatifs, notamment la fragilisation des instances représentatives du personnel (DP, CE, CHSCT). En outre la possibilité d’organiser la fusion des instances par accord d’entreprise majoritaire dans les entreprises de plus de 300 salariés répond à une revendication forte du MEDEF.

    Pour la CGT, le débat parlementaire doit permettre aux salariés et à leurs organisations syndicales de peser et de modifier le projet de loi dans le sens d’une démocratie sociale affirmant la citoyenneté au travail.

    Montreuil, le 7 avril 2015

  2. Redaction MZC
    9 avril 2015 at 23 h 29 min

    Bravo aux salarié(e)s sous-traitants des entreprises extérieurs Val-Enérgie – ONET – Polinorsud – VIAL – AMALIS – ASSYSTHEME du site de romans pour leurs mobilisations…ce n’est que le début de ce légitime combat

    Question : Est-ce que d’autres syndicats , d’autres salariés d’entreprises extérieurs ce joindrons la prochaine fois à vos côtés pour l’obtention du statut… à suivre 🙂

    merci à toutes et tous pour les infos 🙂

  3. Laurent
    9 avril 2015 at 22 h 03 min

    Magnifique journée d’action sur le site nucléaire de cruas meysse où les couleurs de la CGT flottaient sur le mat d’accueil des grands événements.

    Les sous-traitants et les agents actifs et inactifs ensemble, mains dans la main, pour faire front à la précarité. Filtrage des accès à partir de 5h45 et diffusion du film du CCE d’EDF SA sur grand écran à l’entrée du site pour accompagner le café et les gâteaux servis par la CGT du site. Fin de l’action locale vers 9h pour aller à Privas. Forte présence d’agents EDF et salariés prestataires à la manif.

    On va l’avoir ce statut unique tant souhaité et mérité par et pour les souillés du nucléaire.

    Bravo aussi aux équipes de la conduite qui se sont déclarés en gréve à la quasi unanimité dans nombreuses équipes. Tous les services EDF et des nombreuses entreprises présentes. ça fait vraiment plaisir et ça donne envie de recommencer très prochainement.

    Film magnifique que je conseille à toutes et tous pour comprendre comment ils tentent nous faire devenir des petits moutons bien serviables et corrigeables. Pour les entreprises, il suffit de remplacer EDF par le non de la société et tout devient très clair dans ce film.

    https://www.youtube.com/watch?v=pai9wTGOlgc

    • hollowman of ardeche
      10 avril 2015 at 5 h 50 min

      HELLO LES CAMARAAADES

      en effet ce fut une journée à ne pas oublier, et les autres qui se preparent n’en seront que plus mobilisatrices.
      il faut vraiment que le statut unique ne soit pas considiré comme une utopie, il devient urgent que la CONSCIENCE de toutes et tous s’ouvre et que par cette lucidité d’esprit la lutte syndicale et de chacun s’intensifie et c’est en etant UNI(E)S QUE NOUS SERONT PLUS FORT(E)S CONTRE CE ROULEAU COMPRESSEUR qu’est cette loi abjecte qui ecrase tout sans ecouter ce que TOI le citoyen espere pour un mieux-vivre

      a bientot, qui sait sur les barricades!!

  4. Seb Romans
    9 avril 2015 at 17 h 13 min

    Intersyndicale AREVA au niveau National vu la gravité de la situation , bravo

    mais alors sur les sites c’est pas du tout la même chose 🙁

    Romans FBFC seul la CGT aujourd’hui à soutenue le mouvement des salariés sous-traitants 🙁 POURQUOI ?

    Drôle d’image donner au monde ouvrier 🙁

  5. hollowman of ardeche
    9 avril 2015 at 16 h 15 min

    hello!

    constat amer malgre toute la com qui fut diffusée pour cette journée pour toutes et tous puisque NOUS VOUS TOI…CA NOUS CONCERNE
    oui TOI qui lira ces quelques lignes à la condition de te REVEILLER!
    je n’ai vu que de gentils ouvriers en file indienne sans bruit…conditionné(e)s pour prendre son poste avec l’hypnotique main sur l’epaule et le doigt dans leur fondement comme des pantins!

    peu d’entre vous ont pris conscience que nous nous dirigeons droit dans la situation comme la Grece…mais oui, mon gars, la destruction de ton outil de travail, ton cdi, tes acquis ce n’est que le debut de la descente, là la pilulle Macron elle fait et fera son effet dans le cas ou des gars comme j’ai observé ne se REVEILLENT pas

    rien ne se passe, dormez tranquille Macron s’occupe de tout

    a bon entendeur, salut

  6. ZE
    9 avril 2015 at 1 h 27 min

    Mes chers collègues, vous le savez, le Premier ministre martèle dans tous ses discours et affirmant:
    « Nous allons poursuivre la modernisation du travail en ouvrant de nouveaux chantiers. »

    Parmi eux, il y a l’attaque contre le CDI qui protège encore 87 % des salariés du privé !

    Le dernier rapport de l’OCDE, un des organismes des capitalistes, l’a brutalement ciblé en disant:
    « La réglementation du CDI est un frein à la mobilité de la main-d’œuvre. »

    Le Medef enchaîne à son tour en précisant: Qu’Il faut aller
    « Beaucoup plus loin pour réformer le travail ». Il se prononce pour que soient facilités les licenciements des salariés en CDI.

    La loi Macron — imposée par l’article 49-3 à l’Assemblée nationale — s’attaque à 70 articles du Code du travail. Eh bien, cela ne leur suffit plus !

    • Travail du dimanche (demain il n’y aura plus de majoration) et ce jour sera banalisé et payé comme les autres de la semaine.
    • Les retraites seront fixées à 67 ans, voir 72 comme dans certains pays.
    • Le droit aux soins sera le privilège des fortunés avec la casse de la sécurité sociale.
    • La médecine du travail ne sera qu’un vague souvenir sous-prétexte que la profession n’attire plus des vocations. Etc, etc, etc

    Surprise! Macron et le capital veulent encore l’aggraver en deuxième lecture !

    Déjà, des sénateurs proposent de créer, à la place du CDI, un « contrat de mission qui se terminerai de plein droit à la fin d’une mission, comme dans le BTP »

    Les mêmes n’hésitent plus à mettre en cause le tarif agent et le statut comme celui d’EDF sous prétexte qu’il faut en finir avec les privilèges. Comme c’est bizarre, ils ne parlent jamais de leurs privilèges bien gras!

    C’est au cours de cet harmonieux dialogue que le président du groupe UMP a déclaré :
    « Nous allons écrire la vraie loi dont rêve Macron et nous la voterons. »

    Macron depuis jubile et annonce :
    « Avant l’été, il y aura une nouvelle loi avec des mesures de simplifications juridiques et réglementaires»

    Vous l’avez compris, il y a aujourd’hui un France un vaste consensus politique pour s’attaquer aux garanties collectives conquises par les travailleurs !

    Aujourd’hui, comme vous, des centaines de milliers de salariés, répondent à l’appel de la CGT, de FO, de la FSU et de Solidaires, par la grève et la manifestation, et disent :

    1. Nous exigeons le retrait du pacte de responsabilité et le retrait de la loi Macron.

    2. Les sous-traitants exigent un statut unique pour tous les prestataires du nucléaire

    3. Les agents EDF et tous les autres salariés exigent le maintien du statut sans aucune concession et la non fermeture de nos sites nucléaires.

    4. La CGT exige un front social de tous les salariés prestataires et EDF pour arrêter l’hémorragie de nos acquis sociaux.

    La politique du gouvernement au service des patrons, des spéculateurs et de l’Union européenne, est rejetée dans tout le pays. Pourquoi pas chez nous.

    La CGT appelle tous les salariés à manifester avec vos casques pour qu’ils comprennent que la totalité des salariés du nucléaire refusent leur loi et toutes les remises en cause de nos acquis sociaux.

    Mes chers camarades, si nous sommes ensemble ! Ils ont déjà perdu

  7. Redaction MZC
    8 avril 2015 at 16 h 53 min

    Tricastin, la radioactivité est à la sauce amiantée. 🙁
    Le Canard enchainé 08/04.

    Les avantages (mal) acquis d’un syndicaliste FO 🙁
    Le canard enchainé 08/04

  8. ZE
    7 avril 2015 at 22 h 51 min

    La lutte, la lutte, encore la lutte! Elle seule a porté ses fruits, elle seule permet la victoire, elle seule apporte les avancées sociales. Luttez de toutes vos forces, les preuves du passé sont la preuve de notre présent et de ce qu’il faut encore gagner pour l’avenir. Jeudi! on lâche rien camarades! La crise c’est eux! La solution c’est nous! toutes et tous dans la rue le 9 avril et s’il le faut, les jours suivants!

  9. françois
    7 avril 2015 at 21 h 49 min

    video

    Une promenade lumineuse dans la facture d’électricité. Les informations générales, le calcul de la facture, la différence entre estimation et consommation, les tarifs, la puissance, les différentes taxes, l’évolution de la consommation d’électricité et sa provenance, autant d’éléments expliqués au consommateur pour lui donner des outils de décryptage de sa facture.

    http://public.cceedfsa.fr/page-0-3-0.html

  10. Redaction MZC
    7 avril 2015 at 16 h 05 min

    Anomalies de fabrication de la cuve de l’EPR de Flamanville

    L’ASN a été informée par AREVA d’une anomalie de la composition de l’acier dans certaines zones du couvercle et du fond de la cuve du réacteur de l’EPR de Flamanville.

    La réglementation relative aux équipements sous pression nucléaires impose au fabricant de maîtriser les risques d’hétérogénéité des matériaux utilisés pour fabriquer les composants les plus importants pour la sûreté. Pour répondre à cette exigence technique, AREVA a mené des essais chimiques et mécaniques sur un couvercle de cuve similaire à celui du réacteur EPR de Flamanville. Les résultats de ces essais ont montré, fin 2014, la présence d’une zone présentant une concentration importante en carbone et conduisant à des valeurs de résilience mécanique1 plus faibles qu’attendues. Des premières mesures ont confirmé la présence de cette anomalie dans le couvercle et le fond de la cuve de l’EPR de Flamanville. AREVA a proposé à l’ASN de réaliser à partir d’avril 2015 une nouvelle campagne d’essais approfondie sur un couvercle représentatif pour connaître précisément la localisation de la zone concernée ainsi que ses propriétés mécaniques.

    L’ASN se prononcera sur le programme d’essais, contrôlera sa bonne réalisation et instruira le dossier que présentera AREVA pour démontrer la résistance de la cuve du réacteur EPR de Flamanville. Elle fera notamment appel à son appui technique, l’IRSN, et au Groupe permanent d’experts dédié aux équipements sous pression nucléaires.

    L’ASN a informé ses homologues étrangères concernées par la construction d’un réacteur EPR.

    La cuve d’un réacteur à eau sous pression est un équipement particulièrement important pour la sûreté. Elle contient le combustible et participe à la seconde barrière de confinement de la radioactivité.

    Le couvercle et le fond de la cuve de l’EPR de Flamanville sont des pièces forgées de forme partiellement sphérique et réalisées en acier.

    1. La résilience est un indicateur de la capacité d’un matériau à résister à la propagation de fissures. Dans le cas de la cuve d’un réacteur, cette propriété est notamment importante en cas de choc thermique, par exemple à la suite d’une injection d’eau froide dans le circuit primaire du réacteur.

    http://www.asn.fr/Informer/Actualites/EPR-de-Flamanville-anomalies-de-fabrication-de-la-cuve

    • hollowman of ardeche
      7 avril 2015 at 18 h 43 min

      hello les camarades!

      rien ne va plus pour AREVA encore une « boulette » de taille qui pourrait et qui va generer encore une serie d’enquetes et certainement de la credibilité de l’entreprise et qui retarder le demarrage, non!
      Et qui va encore payer la note…?
      question…et les cuves de notre parc dans quel etat sont -elles depuis toutes ces années de bombardement neuronique??
      je dis ça je dis rien…mais c’est quand meme pas rassurant si du neuf presente des defauts
      a bientot

  11. FBFC Romans CGT
    7 avril 2015 at 15 h 49 min

    Areva NP : Mobilisation le 9 avril à Romans-sur-Isère

    La CGT appelle les salariés présents sur le site Areva NP, à Romans-sur-Isère (Drôme), à se mobiliser le jeudi 9 avril.

    La CGT, présente sur le site d’Areva NP (ex FBFC) à Romans-sur-Isère, appelle les salariés du site, des filiales ainsi que des sous-traitants à observer une heure de débrayage minimum ce jeudi 9 avril.

    Début mars, le leader mondial du nucléaire Areva a annoncé une perte de 4,8 milliards d’euros en 2014. Un plan d’économie d’1 milliard d’euros va être mis en place d’ici 2017. La CGT veut ainsi montrer son inquiétude quant à l’avenir du site. Elle demande également « la mise en application d’un statut unique et spécifique au nucléaire pour l’ensemble des salariés sous-traitants » ainsi que « le maintien des compétences et des emplois ».

    http://acteursdeleconomie.latribune.fr/en-bref/2015-04-07/areva-np-mobilisation-le-9-avril-a-romans-sur-isere.html

  12. webmaster MZC
    7 avril 2015 at 5 h 21 min

    Martinez: « la CGT a un discours à contre-courant et c’est une fierté! »

    Venu de chez Renault et de la fédération de la métallurgie, Philippe Martinez est secrétaire général de la CGT depuis le 3 février dernier. Face à la montée des idées d’extrême droite, il réaffirme la volonté de son organisation de lutter contre ce poison. Et dit envisager avec confiance la journée de grève interprofessionnelle du 9 avril, à l’appel de la CGT, de FO, de la FSU et de Solidaires, alors que se multiplient les luttes pour les hausses de salaires. Revendiquant la semaine de 32 heures, il assume sa position à contre-courant.

    HD. Depuis 5 ans, la CGT mène le combat contre la montée des idées d’extrême droite. Sans succès si l’on en croit le résultat des départementales ?

    PHILIPPE MARTINEZ. Nous ne sommes pas les responsables! Ni les seuls acteurs de cette bataille. Nous agissons par le prisme du syndicalisme en travaillant sur deux idées fortes. D’abord, dévoiler la duperie du discours du Front national, qui n’hésite pas à s’appuyer sur les désarrois pour tenter de se faire passer pour un parti soucieux de répondre à des aspirations sociales. Or dans le programme du FN, parti foncièrement anti-syndicats et particulièrement anti-CGT, il y a peu d’attaques contre le capital. Et la réalité éclate dans les municipalités gérées par ce parti: remise en cause des emplois pour baisser les dépenses publiques, des subventions aux associations à caractère social, baisse des budgets pour tout ce qui dans une ville contribue à l’amélioration de la situation des citoyens. Le 6 mai à Béziers, nous appelons d’ailleurs avec plusieurs syndicats et des organisations de jeunesse à une manifestation pour dénoncer la réalité concrète du Front national. D’autre part, nous combattons ce vieux discours de l’extrême droite qui veut faire croire que ce que vivent les citoyens de notre pays serait de la faute de ceux qui viennent d’ailleurs pour travailler ici. Toutes les générations d’immigrés, et je sais de quoi je parle, y ont été confrontées. Or, on voit bien toute la richesse qu’elles ont apportée à notre pays, sur les plans économique et culturel. Désigner les étrangers comme des boucs émissaires, c’est nier la réalité de la crise.

    HD. Qui sont les responsables ?

    P. M. Quand on fait des promesses électorales – s’attaquer à la finance, donner plus de pouvoir aux salariés … – puis qu’on mène des politiques identiques aux précédentes, beaucoup se disent: droite et gauche c’est la même chose! Et donc malheureusement un certain nombre de salariés, de retraités, de privés d’emploi considèrent que le vote Front national peut être la solution à la crise. Les politiques et le patronat ont une responsabilité.
    Notre responsabilité syndicale c’est de condamner les politiques d’austérité et de montrer qu’il y a des alternatives en répondant aux revendications du monde du travail: par l’augmentation des salaires, des pensions, la réduction du temps de travail … Sur ce point, nous sommes assez satisfaits de voir que la campagne que nous avons lancée depuis plus d’un an sur le coût du capital commence à porter ses fruits.

    HD. C’est-à-dire ?…

    http://www.humanite.fr/martinez-la-cgt-un-discours-contre-courant-et-cest-une-fierte-570351

  13. Docs ad Hoc LCP
    6 avril 2015 at 19 h 11 min

    Vendredi 10/04 à 20h40 LCP
    Nucléaire, l’exception française

  14. Monique Sené
    6 avril 2015 at 18 h 57 min

    Je souhaite que ce combat se termine bien car c’est la sûreté des travailleurs et des population qui est en jeu ainsi que la sécurité

    A trop négliger les humains on ne fait plus réaliser les maintenances faute d’effectifs et en + on a des problèmes d’approvisionnements en pièces détachés

    EDF a moins décroché que AREVA mais il est temps de reformer des équipes

    Amitiés
    `MS

  15. Médias Nationaux
    6 avril 2015 at 9 h 58 min

    Bonjour,

    Le 09 AVRIL 2015 aura lieu un mouvement de Gréve au CNPE de Cruas-Meysse, comme dans toute la France, afin de protester contre l’ austérité et le libéralisme imposés par les technocrates de Bruxelles qui conduit à la privatisation et l’éclatement d’EDF, à une nouvelle augmentation des tarifs, à la perte de la péréquation tarifaire, à des risques majorés dans le Nucléaire et plus particuliérement pour Cruas, à sa fermeture d’ici dix ans, sans aucun plan de création d’entreprises pour remplacer les 5000 emplois directs et induits détruits !

    Cela agravé par les lois libérales Macron1 en cours et Macron 2 pour cet été, en accord avec l’injonction de l’Europe, comme en Espagne, au Portugal et en Gréce !

    Celles ci détruisent le code du travail, imposent le travail du dimanche banalisé comme un jour de semaine, remettent en cause le travail de nuit au niveau de sa rémunération, vendent les bijoux de famille au profit du privé ( aéroports et barrages).

    NOUS VOUS INVITONS A VENIR NOUS RENCONTRER LE 09 AVRIL A PARTIR DE 6 HEURES POUR UN RASSEMBLEMENT DEVANT LE SITE DE CRUAS, AVANT LE DEPART POUR LA MANIFESTATION DE PRIVAS A 10H30 .

  16. Grégori
    5 avril 2015 at 20 h 16 min

    Je viens de regarder le film que vous avez publié dans cet article

    La morale d’EDF (zizanie éthique EDF- €-thique €-toc) «une main sur l’épaule et un doigt dans le c–»

    Cela explique très bien la naissance du désarrois social dans nos installations nucléaires.

    Cette méthode très bien éclairée dans cette bande dessinée type star wars, nous fait comprendre l’inexplicable, l’invisible, et la manipulation de l’Homme comme l’effet d’une manipulation de l’esprit issue d’une secte secrète.

    Elle n’est pas appliquée que chez EDF puisque d’autres adaptations ont déjà fait des ravages sur d’autres Hommes dans d’autres entreprises.

    Rappelez-vous: Après les suicides des ouvriers dans un silence total parce que c’était normal que les pauvres craquent, des dizaines des cadres se détruisent après avoir épuisé leur capital moral à l’intérieur d’entreprises Françaises bien connues.

    D’après mon ressentiment mais pas que! Nous sommes aujourd’hui, au début de quelque chose de semblable dans le nucléaire.

    C’est dur de constater que tous les burn out et ils sont nombreux, continuent à être traités comme des cas individuels et des échecs personnels sans que des organismes comme les CHSCT puissent être pris au sérieux.

    C’est dur de constater que les lanceurs d’alerte soient stigmatisés comme des fouteurs de trouble par tous, y compris par les victimes, parce que la méthode est bien travaillée par les services centraux et donc, invisible.

    J’adore votre expression « une main sur l’épaule et un doigt dans le cul » qui résume très bien la situation où ils nous font bouger la tête pour dire « oui chef », et cela, avec un seul petit doigt et sans effort.

    Réagissons ensemble avant qu’il soit trop tard.

    • Michel
      5 avril 2015 at 21 h 56 min

      Travail : ce qui nous pousse au zèle (puis au burn out)

      Un management par la culpabilisation

      A force de chercher, Yoan pense avoir trouvé une première explication :

      « Chez EDF, des objectifs d’équipe nous étaient fixés. Du coup, les autres commençaient à me regarder d’un mauvais œil, je plombais le résultat global en ne vendant pas. »

      Pour le conseiller clientèle, c’est le résultat d’un « management par la culpabilisation », qui « fonctionne très bien » : le manager n’a rien à demander, il compte sur le fait que les salariés ne veulent pas pénaliser les collègues.

      « On se met à faire la police nous-mêmes en fait, à nous autoréguler. »

      Avoir la prime, garder son poste

      Autre situation, constate le sociologue Stéphane Le Lay : la mise en concurrence entre salariés, qui incite à faire mieux que le collègue et, donc, à rester plus tard le soir, à décrocher plus de contrats, à vendre plus de produits, à abattre toujours plus d’ouvrage.

      Pour le chercheur, dans les deux cas, les motivations sont les mêmes :

      la peur de perdre son emploi ;
      la volonté de toucher la prime ou d’être promu ;
      la peur d’être sanctionné ;
      la peur d’être disqualifié, d’être en échec personnel, de « ne pas être à la hauteur à ses propres yeux ou aux yeux de son entourage ».

      http://rue89.nouvelobs.com/rue89-eco/2012/11/22/travail-ce-qui-nous-pousse-au-zele-puis-au-burn-out-237221

    • Aurélie
      5 avril 2015 at 22 h 19 min

      Nucléaire: EDF reconnaît aussi des problèmes
      Le 07 mars 2014 par Valéry Laramée de Tannenberg

      Dans un rapport interne, l’électricien confirme la grande fatigue des personnels des centrales nucléaires françaises. Avec la clé: un moindre rendement économique et de piètres performances en termes de sécurité.

      EDF n’en finit pas de payer la note des sous-investissements des années 2000. Durant cette décennie glorieuse, les gouvernements avaient ordonné à l’électricien historique de conquérir le monde électrique. A coups d’acquisitions, EDF s’était implanté en Allemagne, en Suède, en Italie, au Brésil, aux états-Unis, en Chine, au Royaume-Uni, en Suisse, en Belgique. Seule l’Espagne avait su résister à l’envahisseur.

      Tout le monde d’accord

      Bien qu’il s’en soit longtemps défendu, le groupe présidé par Henri Proglio a réduit la voilure en France, dans les réseaux et dans la maintenance de son parc de production, nucléaire notamment. Une situation dont les conséquences ont été récemment dénoncées par les responsables de l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN), auditionnés par une commission parlementaire.

      Aujourd’hui, l’industriel ne se voile plus la face. Mis en ligne le 6 mars, le rapport annuel de l’inspecteur général pour la sûreté nucléaire et la radioprotection du groupe EDF (IGSNR) n’est pas des plus rassurants. Jean Tandonnet reprend d’ailleurs à son compte nombre d’observations formulées par les experts de l’ASN. L’ex-amiral s’alarme ainsi des «trop nombreux événements liés aux activités de maintenance ainsi qu’au non-respect des spécifications techniques d’exploitation».

      Moindre disponibilité

      L’ancien sous-marinier explique aussi que les arrêts de tranche sont insuffisamment préparés. à mesure de l’avancée des opérations, on découvre des travaux imprévus à réaliser d’urgence. Ce qui allonge de près d’un mois la durée de l’arrêt d’un réacteur (à un million d’euros de manque à gagner par jour). Dit autrement, la disponibilité de ses réacteurs français est de 78%, (7 points de moins que l’objectif visé), contre 94,4% pour ses tranches nord-américaines.

      Les techniciens paient le prix fort de ces impréparations. Dans le parc français d’EDF, la dosimétrie collective a été trois fois plus importante, l’an passé, que dans les réacteurs américains du groupe (0,23 homme/Sievert). Les accidents du travail sont plus nombreux dans les centrales françaises qu’ailleurs. Par million d’heures travaillées, le rapport de l’IGSNR dénombre 3,3 accidents du travail avec arrêt dans les installations hexagonales, contre 0,7 dans les 8 réacteurs d’EDF Energy (Royaume-Uni) et 0,2 dans les 3 tranches américaines de CENG.

      Le burn-out menace

      Ces piètres performances ne laissent pas d’inquiéter les responsables du groupe. Elles révèlent d’abord la situation difficile dans laquelle évolue le management des centrales françaises. De plus en plus, les patrons de centrales doivent intégrer des règles qui changent fréquemment, faire tourner à plein leur centrale, gérer leur équipe, tout en préparant les travaux à venir. Le burn-out menace. «Les managers de proximité rencontrés ont besoin d’être soutenus pour retrouver leur pleine confiance», souligne l’ancien préfet maritime.

      Un accroissement de la dosimétrie?

      Touchée par la pyramide des âges, la division Production et ingénierie d’EDF doit aussi embaucher 10.000 techniciens et ingénieurs d’ici 2020. Pourtant, les candidats risquent de ne pas se presser au portillon. En effet, dans l’hypothèse du lancement en 2015 du Grand carénage, EDF va engager une importante modernisation de son parc nucléaire français, avec de nombreuses interventions lourdes en zone contrôlée. Or, si les pratiques actuelles n’évoluent pas, il y a fort à parier qu’un nombre croissant de travailleurs prendront des doses de radioactivité plus fortes qu’aujourd’hui. Datée d’octobre 2013, une note de l’électricien montre que la dosimétrie collective pourrait augmenter de 30% à 40%, d’ici 2019. Pas très rassurant.

      http://www.journaldelenvironnement.net/article/nucleaire-edf-reconnait-aussi-des-problemes,43715

  17. FO Eurodif
    5 avril 2015 at 8 h 08 min

    Non à la loi macron

    L’AUSTÉRITÉ CA SUFFIT : LE 9 AVRIL ,TOUS EN GREVE pour aller manifester !

    Ça suffit la modération salariale ! Le bilan salarial est catastrophique, 8 cts d’euros d’augmentation du SMIC, des minima des branche du commerce en dessous du SMIC. Des augmentations de salaire tellement faibles qu’elles sont sans effet car elles ne couvrent pas les pertes de pouvoir d’achat.

    En janvier, La Tribune titrait : « Austérité : le pouvoir d’achat retombé à son niveau de 2002 ». Ça suffit la précarité et le travail qui empiètent sur nos vies personnelles ! La loi sur la flexisécurité permet aux branches et aux entreprises de faire des contrats en dessous de 24h. Nous avons vu des propositions de 3h hebdomadaires. Que peut-on faire avec une douzaine d’heures payées au SMIC pour vivre le mois ? Le projet de loi Macron augmente la remise en cause de notre repos dominical. Par endroit, c’est tous les dimanches qui pourront être travaillés et même le travail de nuit jusqu’à 24h. Tout ceci vient s’ajouter à la modulation du temps de travail et pour certains un travail 6 jours sur 7. Ce projet Macron, c’est aussi une remise en cause des Prud’hommes, de l’Inspection du travail, de la Médecine du travail… sans oublier la pire des mesures, c’est d’exclure des salariés pour les renvoyer sur le code civil. ça suffit ! Grève le 9 avril Ça suffit ! Nous ne voulons pas retourner au 19ème siècle L’ensemble des reculs mis en œuvre et programmé par le gouvernement est suffisamment sérieux et dangereux pour réagir.
    L’austérité, c’est nous, les salariés, qui la subissons de plein fouet. Ça suffit !
    Nous n’avons pas d’autre choix que de résister et porter des revendications claires Pour l’abrogation de l’amendement Debré, de la loi Mallié et le rejet du projet de loi Macron qui visent à généraliser le travail du dimanche ; Pour l’arrêt du travail de nuit et des temps partiels subis ; Pour le retour des deux jours de repos consécutifs dont le dimanche ; Un temps de travail non modulé ; Pour l’augmentation générale des salaires avec un 1er niveau à 1 780 €. Pour cela, il faut organiser la mobilisation et se mettre en grève le 9 avril 🙂

    http://www.eurodif-fo.com/2015/04/edf-areva-l-inquietude-monte-chez-les-syndicats.html

  18. Aubin
    4 avril 2015 at 23 h 55 min

    Nucléaire: et si Areva explosait..

    Deux scénarios se profilent pour sauver la filiale réacteurs d’Areva. L’un comme l’autre, ils pourraient faire exploser Areva..

    La reprise par EDF de l’activité réacteurs d’Areva, qui compte près de 20.000 personnes dans le monde, serait une véritable bombe dans le paysage nucléaire français. Elle mettrait un terme à une aventure de près de 15 ans.

    Explosion du « Nespresso »

    http://www.challenges.fr/entreprise/20150403.CHA4595/nucleaire-et-si-areva-explosait.html

  19. webmaster MZC
    4 avril 2015 at 18 h 57 min

    La CFDT ferme la porte d’une réforme du contrat de travail

    La CFDT a fermé, ce vendredi, la porte à une réforme du contrat de travail, demandée par le patronat et évoquée ces derniers temps par le Premier ministre, Manuel Valls, et par son ministre de l’Economie, Emmanuel Macron.

    « Le débat sur le contrat de travail est un débat qu’il faut arrêter tout de suite », a déclaré Laurent Berger, secrétaire général de la CFDT, à son arrivée à une conférence sociale au ministère du Travail. « Il n’y aucune justification, en termes de création d’emplois, à assouplir le contrat de travail. La CFDT est contre », a-t-il ajouté.
    Le Medef souhaite notamment la mise en place d’un contrat de travail à durée indéterminée (CDI) « sécurisé », qui limiterait notamment les risques de contentieux en cas de licenciement en prévoyant des motifs « incontestables » de rupture. Dans un entretien au magazine Challenges, Manuel Valls a notamment dit vouloir « ouvrir le chantier de l’emploi dans les PME » via une réforme du contrat de travail….

    http://www.humanite.fr/la-cfdt-ferme-la-porte-dune-reforme-du-contrat-de-travail-570371

  20. Sentinelle26
    4 avril 2015 at 17 h 30 min

  21. Redaction MZC
    4 avril 2015 at 17 h 10 min

    Montée du Front national : le patronat aussi a sa part de responsabilité

    Philippe Martinez , Secrétaire général de la CGT, donne le regard de son syndicat sur la situation de la société, le résultat des élections, les mobilisations… Retrouvez l’intégralité de ce grand entretien dans l’Humanité Dimanche daté du 2 au 8 avril.Réalisation : Abrahim Saravaki

  22. Abdel pns
    4 avril 2015 at 16 h 31 min

    Pourquoi la distribution du « projet » sur le site EDF de Tricastin n’a pas été faite par la section CGT ?

    Je crois savoir qu’il s’agit pourtant d’une consigne générale de la Fédération et donc nationale destiner à toutes les sections CGT !

    Sommes nous le seul site où la distribution n’est pas faite ?

    Pourquoi la CGT EDF du site de Tricastin méprise autant les sous-traitants ?

    • Julie CDD
      4 avril 2015 at 20 h 08 min

      Aux OS du site EDF de Tricastin

      Merci à tous 🙁

    • daniel
      5 avril 2015 at 17 h 59 min

      TRICASTIN : Le soutient des sous traitants de la CGT n’as jamais été son point fort.

  23. Sellig
    4 avril 2015 at 12 h 10 min

    Areva : Les syndicats d’Areva opposés à une cession des réacteurs à EDF

    La cession totale ou partielle à EDF des activités d’Areva dans les réacteurs nucléaires représenterait un démantèlement du groupe et ne répondrait pas à ses besoins financiers, ont estimé vendredi les syndicats du spécialiste public du nucléaire.

    La direction d’Areva a présenté jeudi un projet de vente à EDF de l’ensemble des activités du groupe dans les réacteurs nucléaires (Areva NP), mais aussi des scénarios alternatifs incluant notamment un transfert à l’électricien public de l’ingénierie des grands projets, selon des sources syndicales.

    « Les membres du comité de groupe France sont opposés au démantèlement du groupe par cession totale ou partielle d’Areva NP vers EDF. Ce scénario n’a rien d’industriel et nous rappelle les erreurs du passé (…) », ont indiqué vendredi la CFDT, la CGT, le CFE-CGC, FO et l’UNSA dans un communiqué commun.

    « Les incidences catastrophiques n’ont visiblement pas été étudiées. Le scénario ne résiste pas à une analyse fine des impacts commerciaux, sociaux et réglementaires et ne répond nullement aux besoins financiers à moyen terme du groupe », ajoutent-ils.

    http://www.zonebourse.com/AREVA-8084917/actualite/Areva–Les-syndicats-dAreva-opposes-a-une-cession-des-reacteurs-a-EDF-20138011/

  24. FO Energie / CGT FNME
    4 avril 2015 at 11 h 46 min
  25. Redaction MZC
    4 avril 2015 at 11 h 12 min

    Éloge des syndicats

    Puisque chacun prétend se soucier de l’envol des inégalités, pourquoi cette analyse du Fonds monétaire international (FMI) est-elle passée à ce point inaperçue (1) ? En raison de ses conclusions ? Dans une étude présentée en mars dernier, deux économistes issues de ce temple du libéralisme relèvent « l’existence d’un lien entre la baisse du taux de syndicalisation et l’augmentation de la part des revenus les plus élevés dans les pays avancés durant la période 1980-2010 ». Comment expliquent-elles ce lien ? « En réduisant l’influence des salariés sur les décisions des entreprises », l’affaiblissement des syndicats a permis d’« augmenter la part des revenus constitués par les rémunérations de la haute direction et des actionnaires ».

    Selon ces économistes du FMI, « une moitié environ » du creusement des inégalités que les libéraux préfèrent traditionnellement attribuer à des facteurs impersonnels (mondialisation, technologies, etc.) découlerait du déclin des organisations de salariés. Doit-on s’en étonner ? Quand le syndicalisme, point d’appui historique de la plupart des avancées émancipatrices, s’efface, tout se dégrade, tout se déplace. Son anémie ne peut qu’aiguiser l’appétit des détenteurs du capital. Et son absence, libérer une place qu’envahissent aussitôt l’extrême droite et l’intégrisme religieux, s’employant l’une comme l’autre à diviser des groupes sociaux dont l’intérêt serait de se montrer solidaires….

    …En bonne logique, l’étude du FMI aurait dû insister sur l’urgence sociale et politique de renforcer les organisations de salariés. Elle estime plutôt qu’« il reste à déterminer si l’accroissement des inégalités dû à l’affaiblissement des syndicats est bon ou mauvais pour la société »… Ceux qui ont déjà une petite idée de la réponse en tireront sans effort la conclusion qui s’impose…

    http://www.monde-diplomatique.fr/2015/04/HALIMI/52834

Répondre à Julie CDD Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.