Centrale nucléaire de CHOOZ incident 2009

Après l’incident à la centrale

Expertise en cours.

Jeudi soir, un salarié de l’entreprise Endel a fait une fausse manœuvre dans le bâtiment réacteur de la tranche 2 du centre nucléaire de production d’électricité de Chooz (cette unité est à l’arrêt depuis le 14 mars en raison de sa première visite décennale).
Au cours d’une opération de manipulation, un outil de manutention des internes (OMI) a heurté un mur en béton. L’outil a été endommagé de même que des rambardes, échelle… (voir notre édition du 21 juin). Cette fausse manœuvre devrait avoir des conséquences sur la date de redémarrage de l’unité 2 qui devait intervenir dans quelques jours.
« Nous sommes en cours d’expertise », indique le service communication de la centrale.
En ce qui concerne les rumeurs sur l’état d’ébriété de l’employé de maintenance, auteur de cette fausse manœuvre, aucune confirmation n’a été, pour l’heure, avancée.

http://www.lunion.presse.fr/index.php/cms/13/article/316656/CHOOZ__Apres_l_incident_a_la_centrale__Expertise_en_cours

Mon opinion :
Il faut un responsable et le malheureux pontier polaire déguste …
L’alcool , la drogue dans l’industrie nucléaire ,tient tient comme c’est bizarre …
Une opération chirurgicale qui tourne mal n’est JAMAIS de la faute du chirurgien , c’est la faute du patient !
La souffrance , le mal être au travail est un fléau et non comme cela a était dit par un grand dirigeant d’entreprise ,une mode dans l’air du temps .
La pression , le stress , les délais lors d’un arrêt de tranche son ÉNORME .
Merci au Comité d’Organisation et de Préparation de l’Arrêt de Tranche (COPAT).
Qui n’a qu’un et unique objectif gagner du temps sur la durée de l’arrêt .
ps:
Millepertuis vendu en pharmacie et magasin bio rayon phytothérapie .

1 comment for “Centrale nucléaire de CHOOZ incident 2009

  1. 8 novembre 2009 at 20 h 57 min

    Attention au canard et à la rumeur anisée ! Un fléau de la sous-traitance dans le nucléaire, "l'alcool et la drogue" Posez-vous les bonnes questions "Et si cela les aidait" Des suicidés n'ont jamais bu, des alcoliques ne se suicideront JAMAIS, ils attendent…. et si ils souffraient en silence ? La je suis loin de chez moi, demain je travaille sur le CNPE de St Alban.Je vais me servir encore un pastis….et demain je serais invisible.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.