Cancers : pénurie de tests diagnostics …


Le monde entier s’inquiète de l’arrêt de la production de certains marqueurs radioactifs des cancers.

Au cours des cinq prochaines années, le nombre d’examens scintigraphiques pourrait bientôt être drastiquement limité dans le monde.

Les deux principaux réacteurs fabriquant les isotopes radioactifs utilisés par cette technique d’imagerie sont à l’arrêt…


Le réacteur canadien qui fournissait plus de 40 % de la consommation mondiale est en panne depuis le mois de mai dernier à la suite d’une fuite d’eau lourde.

Le réacteur hollandais vient d’être arrêté à son tour.

Ils fournissaient tous les deux près de 70 % des isotopes utilisés en scintigraphie dans le monde.

L’ensemble des autres appareils ont plus de quarante ans d’activité.

Mis à part le «petit» réacteur australien terminé il y trois ans, ils sont tous vieillissants.

Leurs successeurs n’entreront pas en production avant 2015.

Selon la revue Nature, il y a 70 000 scintigraphies par jour dans le monde.

  • Dossier complexe…
  • Comment fabriquer du technétium 99 ?…

et vous , vous en pensez quoi ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.