Ca fait mal ( bis)…

Dernières nouvelles !

Retour sur l’accident de Melox du 09/02 (article de presse dans blog)

Le patient va bien .

Ces proches aussi !!!

Il récupère doucement les fonctionnalités de son bras.

Il est à l’hôpital de l’instruction des armés ilots Percy dans le service CTBRC centre de traitement du personnel militaire , oulala …

Il faudra plusieurs mois aux personnels soignants pour calculer la dose intégrer !

ALORS ,

Il ressort de l’arbre des causes :

Analyse de risque erroné (comme souvent )

La disposition d’un coffret de commande au sous-sol pour la machine qui ce trouve au premier étage !!!

L’opérateur se trompe de coffret et de bouton pour mettre la machine en mode figé !!!

Par contre :

A signaler l’efficacité des acteurs de la chaine santé et médical …(heureusement ?)

Nous souhaitons un prompt rétablissement à la victime. (à suivre)

Le 01/04 Gravelines (article de presse dans blog)…

Un salarié calorifugeur prestataire anormalement contaminé interne > au seuil de l’anthropogammamétre .

Là aussi il s’agit d’une contamination interne mais de l’ordre du quarantième de la dose annuel …tiens c’est exactement le même discours auquel nous avons eu droit 07/2008 suite au contaminé interne intervenant dans le BR de la tranche 4 à TRICASTIN …

La aussi le salarié n’a pas à s’inquiéter puisque le service médical d’EDF le lui dit !

Aujourd’hui…

Un copain atteint d’un cancer au poumon ce voit malgré la demande du médecin du travail d’une reconnaissance en maladie professionnelle refuser celle-ci par la CPAM !

Il a une dosimètrie de 16 Msv en 7 mois de traitement …

Moi, ce qui me révolte dans cette affaire c’est qu’un médecin du travail qui en connaissance du dossier soit contredit par la CPAM .

Nous avons là un triste exemple d’injustice et moi ca m’énerve (vous connaissez la suite de la chanson ? sic)

Affaire à suivre…

Merci à toutes et tous pour les infos …

Et vous , vous en pensez quoi ?

1 comment for “Ca fait mal ( bis)…

  1. 5 avril 2010 at 18 h 10 min

    Salut, je pense pour le collègue en questin, il faudrait qu'il fasse appel à des experts.Pensons aux salariés qui à droite où à gauche sont malades et se battent avec la CPAM pour être recnnus en maladie proffesionnelle?Ces messieurs inspecteurs sont eux dans des fauteuils en or, la maladie qu'ils pourraient attraper c'est des escarts au cul.Salariés l'heure de la révolte sonne alors: approchez vous de vos CHSCT qui eux travaillent pour faire avancer tout cela.Sans vous ils ne peuvent rien faire.ALLEZ A LEURS RENCONTRES

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.