Blocage ? « 49-3 citoyen » inévitablement

La crise c’est EUX , la solution c’est NOUS !CaptureÉlectricité : La CGT-énergie appelle à un mouvement « le plus fort possible » jeudi

La CGT-Energie a appelé mardi à un mouvement d’action, notamment dans la centrale nucléaire de Nogent-sur-Seine, où les salariés ont voté la grève et l’arrêt de la production à partir de jeudi.

La CGT-Energie a appelé mardi à un mouvement d’action, notamment dans ses centrales nucléaires, « le plus fort possible » jeudi contre la loi Travail et la dégradation de la filière, n’excluant pas « des baisses de charges » électriques.

« Nous appelons à un mouvement le plus fort possible ». « C’est le moment d’accentuer la mobilisation. Nous appelons à un mouvement le plus fort possible », a déclaré la porte-parole de la fédération nationale mines-énergie (FNME-CGT) Marie-Claire Cailletaud. « Des coupures électriques ont déjà eu lieu aujourd’hui (mardi) dans plusieurs quartiers de Nantes ainsi que dans le plus grand centre commercial d’Europe à Marseille, mais les baisses de charge pourraient être plus importantes jeudi », prédit-elle. Jeudi, les syndicats opposés à la loi El Khomri, la CGT et FO en tête, appellent à une huitième journée de grèves et de manifestations partout en France pour réclamer le retrait du texte.

« Cela pourrait entraîner des baisses de charge ». Interrogé par l’AFP, un porte-parole d’EDF a déclaré qu’il était « ‘difficile » de prévoir les conséquences sur la production électrique. « Cela pourrait entraîner des baisses de charge » en cas de forte mobilisation sur les sites, tout dépendra de l’ampleur de la grève, a-t-il ajouté.

La centrale de Nogent-sur-Seine à l’arrêt à partir de jeudi. Les salariés de la centrale nucléaire de Nogent-sur-Seine, dans l’Aube, ont voté la grève et l’arrêt de la production d’électricité, à partir de jeudi. « Il a été décidé d’un blocage du site à la centrale de Nogent et d’une baisse de charge lors d’une assemblée générale du personnel où étaient présents une centaine de salariés », a expliqué Arnaud Pacot, secrétaire général CGT-Energie Aube. La centrale de Nogent-sur-Seine, situé dans l’Aube, à une centaine de km sud-est de Paris, possède deux réacteurs. Selon le syndicaliste, un des deux réacteurs est à l’arrêt depuis mardi « en raison d’un problème technique ». « On fera en sorte de ne pas le redémarrer, quant au réacteur n°2, il y aura une baisse de charge, avec l’idée de l’arrêter totalement », a ajouté Arnaud Pacot, précisant que la centrale avait déjà connu des baisses de charge « de l’ordre de 15 à 30% » lors des précédentes journées d’action.

L’Etat s’est engagé en avril à renflouer le groupe EDF, endetté et plombé par des prix de l’électricité en berne en Europe et des d’investissements à venir, notamment le projet controversé Hinkley Point. Quelques mois plus tôt, c’est au secours du groupe nucléaire Areva qu’il était intervenu. Un plan d’économies prévoyant la suppression de 6.000 postes d’ici à 2017 avait entre autres été décidé.

http://www.europe1.fr/economie/la-centrale-nucleaire-de-nogent-sur-seine-vote-larret-de-la-production-delectricite-2753872

L’eau bouT à 100°C Nous à 49-3 😉

chewbaccaARCHIVES – D’une grogne sociale à l’autre. Fin 2010, confronté -lui aussi- à des mouvements sociaux dans les raffineries de pétrole et à des blocages de dépôts de carburant, le gouvernement de François Fillon avait mené jusqu’au bout sa réforme des retraites prévoyant notamment le relèvement à 62 ans de l’âge légal de départ à la retraite. Malgré une forte contestation syndicale et de nombreuses manifestations de grande ampleur, l’exécutif n’avait rien lâché. Un « passage en force » dénoncé vigoureusement à l’époque par un certain… Manuel Valls qui doit aujourd’hui se défendre des mêmes accusations sur la loi Travail.

http://www.huffingtonpost.fr/2016/05/24/video-2010-valls-carburant-syndicat-penurie_n_10114954.html?utm_hp_ref=france

haut_accueil

Accord collectif

Accord collectif interentreprises pour les salariés du nucléaire Je suis heureuse de vous présenter, au nom de la Fédération Mines-Energie CGT, ce projet d’accord collectif interentreprises. Il s’adresse à tous les salariés et toutes les salariées travaillant sur des sites ou pour des sites compor­tant des installations nucléaires, quelle que soit l’entreprise qui les emploie….

11428569_999863376715193_8380334533958574898_n[1]

Alba la Romaine 120 ans de la CGT nous y étions en très bonne compagnie du Secrétaire National de La CGT 🙂

11403258_999951436706387_7013555502293014883_n[1]

P.Martinez dédicace L’Accord collectif interentreprises pour les salariés du nucléaire 🙂

4jour

separateur2Notre association vit principalement grâce aux forces vives que représentent ses adhérents et ses membres.La cotisation est un acte majeur de la vie associative,car elle est pour nous un moyen capital de mettre concrètement nos idées en pratique alors, nous vous invitons,à adhérer directement en ligne. «Paiements PayPal Sécurisés»  ⇒

à bon entendeur BANZAÏ 😉

http://www.ma-zone-controlee.com/wp-content/uploads/2012/11/separateur2.jpg

Pour assurer des échangent de qualités, un maître-mot : le respect des participants. Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne. La suppression d’un commentaire peut s’accompagner du blocage du compte de son auteur.

Nos amitiés aux uns, notre respect aux autres, bises à toutes et tous.

Et vous, qu’en pensez vous ? Poster votre commentaire pour tous ensemble trouver collectivement une alternative durablement viable et d’intérêt général

Votre commentaire est susceptible d’être modéré, nous vous prions d’être patients.

39 comments for “Blocage ? « 49-3 citoyen » inévitablement

  1. Désintox
    11 juin 2016 at 16 h 11 min

  2. Sandokan
    10 juin 2016 at 20 h 05 min

    HELLO LES CAMARAAAAADES!!!!

    https://www.facebook.com/photo.php?fbid=10209805763843152&set=a.1284361831500.194271.1303762695&type=3

    pour toutes et tous qui sont sponsorisé(e)s par les colles ultra fortes, les pros de l’immobilisme et des « j’en ai marre des grevistes, font chier »

  3. 49,3
    10 juin 2016 at 2 h 12 min

    Tout tremble, mais rien ne bouge !

    Communiqué commun CGT, FO, FSU, Solidaires, UNEF, UNL et FIDL
    jeudi 9 juin 2016

    Les organisations syndicales en lutte contre la loi travail affirment avec force leur détermination à défendre l’intérêt de tous les salarié-es actuel-les et futur-es. Elles relèvent avec intérêt l’évolution de certaines organisations syndicales qui ne sont pas dans l’action mais qui expriment leur désaccord avec le projet de loi.

    Les organisations syndicales et de jeunesse, conscientes de leurs responsabilités, en appellent encore une fois au gouvernement et aux parlementaires pour qu’ils assument les leurs en matière de protection des salarié-es. Elles rappellent que ce texte n’est pas acceptable, notamment sur l’inversion de la hiérarchie des normes, les accords de développement et de maintien dans l’emploi, l’assouplissement des licenciements économiques, le référendum et la médecine du travail, facteurs de destruction des garanties collectives et favorisant la précarité.

    De ce fait, elles jugent incompréhensible et inadmissible, pour un gouvernement qui prône le dialogue social, que le Président de la République ne réponde toujours pas au courrier des sept organisations qui demandent à être reçues afin de faire valoir leurs propositions.

    Ce n’est pas en menaçant, en discréditant le mouvement social et en essayant de diviser, sans succès, les organisations syndicales et de jeunesse que le règlement du conflit contre le projet de loi travail sera trouvé. Elles restent unies et déterminées pour gagner.

    La mobilisation demeure importante et la votation citoyenne remporte un grand succès. Les organisations soutiennent les salarié-es en lutte et ceux et celles qui les rejoignent et appellent à amplifier les grèves et les actions.

    Si le gouvernement s’entête, les organisations syndicales et de jeunesse engagent l’ensemble des salarié-es actif-ve-s, privé-es d’emploi et retraité-es, les étudiant-es et lycéen-nes à poursuivre les actions revendicatives sous les formes décidées localement particulièrement les :

    – 23 juin 2016 : date du vote au Sénat (grèves, interpellations des parlementaires, rassemblements, manifestations, conférences de presse …).

    – 28 juin 2016 : remise de la votation citoyenne auprès des préfectures et à la Présidence de la République pour la région parisienne en organisant des grèves et des manifestations.

    D’ores et déjà le 14 juin s’annonce fort et verra la participation, l’appui et le soutien de délégations syndicales européennes et internationales qui chaque jour témoignent de leur solidarité.

    Pour ne pas se laisser impressionner, pour résister, les organisations syndicales invitent à voter pour le retrait du projet de loi travail et l’obtention de nouveaux droits. Elles appellent à participer massivement à la grève et à la manifestation du 14 juin à Paris.

    Les organisations décident de se retrouver le 15 juin.

    Paris, le 8 juin 2016

  4. 49,3
    9 juin 2016 at 21 h 52 min

    Message de la confédération CGT :

    Cher(e)s Camarades,

    Nous venons d’être contactés par le Ministère du Travail qui sollicite une rencontre avec la CGT, le vendredi 17 juin 2016.

    Après plus de trois mois de mobilisation, la Ministre du Travail daigne enfin contacter la première organisation syndicale du pays ; il était temps !

    Nous vous tiendrons évidemment au courant.

    Plus que jamais la lutte continue !

    Fraternellement,

  5. 49,3
    9 juin 2016 at 10 h 05 min

    Jeudi 9 juin 17h (aujourd’hui).

    Rassemblement devant le théâtre de Montélimar contre la loi travail

    Soyons nombreux à dire NON à la loi accélératrice de précarité au travail et dans la vie.

  6. Sandokan
    8 juin 2016 at 19 h 12 min

    HELLO LES CAMARAAAADES

    http://www.ledauphine.com/ardeche/2016/06/08/deux-pont-bloques-par-des-manifestants-contre-la-loi-travail

    l’heure est grave, comme peu ou prou d’entre vous, vous ne vous donnez aucun temps sur votre journée de labeur pour venir gonfler le mouvement…vous savez tres bien que dans le cas ou cette loi scelerate est retirée vous nous devez du RESPECT, ce respect que vous recevez aux points de blocages ou on vous distribue avec le sourire les tracts

    a bientot et n’oubliez de venir le 14/06 dans la rue

  7. Calaméo
    8 juin 2016 at 16 h 25 min

    Communiqué de presse CGT, CFE-CGC et FO du 08 juin 2016

    L’intersyndicale demande une mission sur l’avenir de la filière nucléaire actualisant les travaux de la « mission Roussely » de 2010.

    Depuis plusieurs mois, l’intersyndicale CGT, CFE-CGC et FO n’a de cesse d’alerter le gouvernement et les parlementaires sur la situation de la filière nucléaire française alors que celle-ci fait face à des enjeux aussi nombreux que cruciaux. C’est parce qu’elle est inquiète de la situation et des perspectives d’une filière pourtant au cœur de la sécurité énergétique, de la politique industrielle et de la souveraineté de la Nation, que l’intersyndicale vient d’écrire au gouvernement pour lui demander de lancer une mission sur l’avenir de la filière nucléaire qui actualiserait les travaux de la « mission Roussely » de 2010….

  8. Gus
    8 juin 2016 at 10 h 31 min

    Tout est très clair !
    A bon entendeur
    😉

  9. Deglingos
    7 juin 2016 at 0 h 36 min


    C’est les luttes qui on fais les lois social…
    Maurice Thorez (1936) : « Il faut savoir arrêter une grève….dès que satisfaction a été obtenue »

    • D&S Amalis CGT
      7 juin 2016 at 6 h 19 min

  10. 49,3
    4 juin 2016 at 0 h 04 min

    Cette semaine, la pluie s’est abattu sur la France en même temps qu’une pluie de mensonges médiatiques sur la CGT.

    Heureusement pour nous, le beau temps revient ce week-end et va nous permettre de faire une pause festive dans notre combat contre la loi Travail.

    Rien ne vaut la convivialité et la fraternité pour continuer la lutte pour le beau temps social, c’est aussi ça la force de la CGT !

    Alors rendez-vous samedi dès 9h à Alba-la-Romaine pour une belle journée festive, militante et fraternelle.

    A samedi !

  11. webmaster MZC
    3 juin 2016 at 7 h 31 min

    Qui est le plus légitime ? Un président qui veut imposer des lois pour lesquelles il n’a pas été élu ? Un gouvernement qui a recourt au 49.3 faute de majorité dans ses propres rangs ?

    Sans aucune hésitation la Loi Travail c’est NON NON et NON…
    Le 14/06 soyez dans l’action .
    Portez enfin vos couilles (clitos) les mougeons du nucléaire pour ne pas finir à l’abattoir !

  12. Sellig
    2 juin 2016 at 5 h 59 min

    Loi Travail : c’est BRUXELLES qui la veut !

  13. 49,3
    1 juin 2016 at 19 h 38 min

    Le mouvement de grève autour d’Amazon semble avoir contribué à créer, ici à Montélimar, un lieu de cristallisation du ressentiment social pour l’ensemble de la Drôme et de l’Ardèche – et même au delà ?

    Bonjour à toutes et à tous,

    Lors de la CE exceptionnelle du Lundi 30 mai 2016 sur le site d’Amazon Montélimar, il a été décidé l’organisation d’une manifestation différente contre la LOI EL KHOMRI et en soutien aux salariés grévistes d’AMAZON :

    1 – Date de la manifestation : JEUDI 2 JUIN 2016

    2 – Heure et lieu de rassemblement :

    17H AMAZON Zone Artisanale Portes de Provence 26200 Montélimar

    Début de la rue JOSEPH LAGARDE

    3 – Itinéraire du cortège :

    17H DEPART DE L’ENTREPRISE AMAZON/ROND POINT DECATHLON/ROND POINT MACDO / ROND POINT LAFARGE/ROND POINT SAMSE

    ARRIVEE DEVANT L’ENTREPRISE AMAZON

    -Demain matin, des membres de l’UL feront le tour de la ville et alentours avec le camion et la sono

    pour informer la population de cette manifestation.(Daniel, Farid, Maurice, François et Lionel)

    – Mise en place d’une buvette conviviale -La déclaration en préfecture est faite-Les médias sont informés.

    NOUS VOUS ATTENDONS NOMBREUX POUR MANIFESTER VOTRE REFUS DE LA LOI EL KHOMRI ET SOUTENIR LES SALARIES GREVISTES D’AMAZON !

    JEUDI 2 JUIN 2016 17h

    Pour la continuité de ce mouvement légitime et afin de démontrer notre détermination, demain la manifestation débutera au dépôt anti -social d’AMAZON à 17h

    Un moment festif sera organisé après la manifestation devant AMAZON autour d’une paella animé par des intermittents du spectacle que nous vous invitons à partager.

    Soyons plus nombreux que ceux qui veulent nous imposer une nouvelle précarité !

    Rassemblons-nous toutes et tous demain soir devant AMAZON.

    Faites suivre ce mail et le message pour nous soutenir, nous avons besoin de chacun d’entre vous.

    Tous ensemble !

    Ci-joint le lien pour le soutien financier des grévistes d’AMAZON.

    http://www.lepotcommun.fr/pot/c1qdv84x

    Merci d’avance

    • Sandokan
      3 juin 2016 at 6 h 15 min

      hello les camaraaaaades!

      meme pas peur de la pluie, environ 300 nous etions en soutien fraternel au personnel greviste d’Amazon !
      une belle energie de determination de ce petit groupe pour vous montrez (les pro de l’immobilisme) que tout est possible contre le patronat et cette loi scelerate qu’est la loi travail mad’in elkhomri !

      tous ensemble nous ne lacherons rien
      ceux qui ne luttent pas ont dejà perdu, pour les autres on CONTINUE la lutte, les blocus et les petites manif ce qui perturbent aussi bien qu’un mouvement de masse
      quelle autre entreprise rentre dans la fete????

      a bientot dans la rue, c’est là que ça ce passe pour que ça casse et qu’ils se cassent tous

  14. Calaméo
    1 juin 2016 at 16 h 49 min
  15. 49,3
    1 juin 2016 at 16 h 08 min

    Il faudrait s’attendre à une manifestation monstre demain, jeudi 2 juin

    Le mouvement de grève autour d’Amazon semble avoir contribué à créer, ici à Montélimar, un lieu de cristallisation du ressentiment social pour l’ensemble de la Drôme et de l’Ardèche – et même au delà.

    L’entreprise américaine serait-elle en train de devenir un symbole des dérives supposées découler du fameux article 2 de la loi ? Toujours est-il que la CGT a décidé de rassembler ici, demain jeudi 2 juin à 17 heures, le plus possible de ses forces départementales. Les autres syndicats suivent ainsi que les organisations politiques qui partagent le combat contre la loi El Khomry : PC, PG, NPA, déçus do PS, sans appartenance politique, FO, déçus de la CFDT dans ce dossier, etc, etc, etc.

    Autres participants ayant une certaine capacité de mobilisation: les sections Nuit Debout de Drôme et d’Ardèche ainsi que les intermittents du spectacle, qui appellent eux aussi à participer à cette manifestation. En ce qui concerne les intermittents, leur coordination, la CODA, précise toutefois que leurs forces seront réparties entre Montélimar et Lyon, où Emmanuel Macron est attendu.

    En conséquence, le mot d’ordre se répand comme traînée de poudre sur les réseaux sociaux.
    Le cortège partira d’Amazon et devrait rejoindre la nationale 7 avant de remonter en direction de Montélimar, jusqu’au rond-point des Présidents (à proximité de MacDo). Que fera-t-il après? Il est question de tourner dans l’avenue de Gournier et de revenir vers le site d’Amazon. A moins de poursuivre en direction de Montélimar ? Pour le moment nous ne le savons pas avec certitude. Quoi qu’il en soit, étant donnée l’heure choisie il faut s’attendre à de sérieuses perturbations de la circulation.

    http://www.montelimar-news.fr/article/il-faudrait-s-attendre-a-une-manifestation-monstre-demain-jeudi-2-juin-publie-le-1-Juin-2016/1/5790.html

  16. Les Amazon(es)insousmis(es)
    1 juin 2016 at 14 h 41 min

  17. Paluel
    30 mai 2016 at 18 h 45 min

    • Sandokan
      30 mai 2016 at 22 h 03 min

      hello les camaraaades!

      bis repetita, on prend les memes et on recommence, palettes et pneus aux carrefours et aux acces et filtrages aux abords des centrales!
      demontrer à la haute sphere que nous les gens d’en bas, nous ne LACHERONS RIEN et ce mouvement durera le temps qu’il faudra et franchement je me fous de l’EURO et de l’image que les merdiatiques diffusent à l’etranger.
      d’ailleurs sachez que les belges sont avec nous et d’autres voisins vont se joindre à nous
      solidarité quand tu nous tiens

  18. Sandokan
    29 mai 2016 at 20 h 50 min

    hello les camaraaaades!

    blocus ou pas des acces aux centrales, la semaine prochaine promet de nombreuses actions contre la loi-travail
    http://www.lejdd.fr/Economie/Industrie/Les-centrales-nucleaires-en-sous-regime-cette-semaine-788167

    on continue le blocus, on veut le retrait total du texte…parce qu’il est anti-social, et c’est un retour à une precarité sans commune mesure
    a moins que c’est celà que vous voulez, alors on ne peut rien pour vous et pour vos enfants, par contre l’aveuglement et la surdité de ceux (le pouvoir en place) qui bloquent le pays est en net progression fulgurante, voire contagieuse.

    a bon entendeur

    http://www.ledauphine.com/france-monde/2016/05/29/philippe-martinez-(cgt)-annonce-un-pic-de-mobilisation

    pas de relachement, les sans chemises, les sans costard les sans dents et tous les autres seront là pour amplifier le mouvement d’un seul tenant et d’une seule volonté: LE RETRAIT TOTAL DE LA LOI TRAVAIL

    non ça ne sera pas une partie de plaisir mais ils nous cherchent donc ils nous trouvent dans la rue
    juste une petite question, qui de vous a le planing des prochaines mouvements et blocus ?
    merci d’avance

  19. St Laurent
    29 mai 2016 at 7 h 44 min

    La CGT Amalis et la CGT FNME 41 remercie l’ensembles des salariés métallerie Amalis du CNPE St Laurent de leurs participations au mouvement contre  » la Loi travail  » du 26 mai à Blois.

  20. D&S Amalis
    27 mai 2016 at 9 h 35 min

  21. Sandokan
    26 mai 2016 at 20 h 27 min

    hello les camaraaades!!

    http://mm1.cgt.fr/fnme/upload/page/document/accord-collectif-interentreprises-1.pdf

    dans cette periode de crise sociale sans commune mesure, il serait intelligent de ne pas l’oublier, cet ACCORD INTERENTREPRISES
    il serait encore plus intelligent de le soumettre à lecture à certain(e)s elu(e)s et de n’attendre que leur approbation, ça serait un geste fort à l’ouverture du dialogue social que fustige les pieds nickeles du gouvernement!

    allez, on ne lachera rien et on durcit le mouvement de la contestation pour obtenir le retrait total de cette loi travail…cette loi esclavagiste !

    a bon entendeur, les elu(e)s qui me lirons, soit vous reculez, soit on vous poussera dehors!
    que la greve soit

    sans coller une étiquette de pro ou anti nucléaire, nous serons TOUS impacté(e)s par un probable accident nucléaire majeur, type Fukushima, alors lisez, et diffusez

    http://www.sortirdunucleaire.org/Nucleaire-arretons-les-frais?origine_sujet=LI201605#sign

  22. Sylver
    26 mai 2016 at 20 h 04 min

    Mouvement social du 26 mai : la totalité des centrales nucléaires a voté la grève, selon la CGT

    Ce jeudi 26 mai marque la huitième journée de mouvement social contre le projet de loi Travail. Après le blocage des raffineries et des dépôts de carburant, selon la CGT, seize sites de centrales nucléaires sur dix-neuf ont voté la grève, dont les quatre centrales nucléaires de la région

    8e journée de mobilisation contre le projet de loi Travail
    Au moins 16 des 19 centrales nucléaires de l’Hexagone ont voté la grève pour ce jeudi, a indiqué mercredi soir la CGT.
    « Dans toutes les centrales où la CGT est majoritaire, soit 16 sur 19, il y a eu des assemblées générales et la grève a été votée », a affirmé à l’AFP un porte-parole de la CGT Energie.
    Par ailleurs, selon lui, trois centrales thermiques sont déjà à l’arrêt : Cordemais (Loire-Atlantique), Gardanne (Bouches-du-Rhône) et Porcheville (Yvelynes). Pour autant, « cela ne veut pas dire qu’il y aura des baisses de charge », a-t-il ajouté.

    « Il y aura des baisses de charges où ce sera possible en fonction des impératifs de sécurité », a de son côté précisé Philippe Rancelli, le secrétaire régional CGT EDF du Centre-Val de Loire, où les quatre centrales nucléaires ont voté la grève de mercredi 21h00 à jeudi 21h00.

    Une éventuelle baisse d’électricité
    Une éventuelle baisse d’électricité dépendra du nombre de grévistes et de la phase de production, qui permet ou non des baisses de charge, avait précédemment expliqué à l’AFP Jean-Luc Daganaud, délégué syndical CGT de la centrale nucléaire de Civaux (Vienne) qui a également voté la grève à partir de mercredi 21h00. Un porte-parole de Force ouvrière a lui indiqué mercredi soir ne pas encore avoir de décompte des centrales nucléaires en grève. La fédération FO Energie et Mines a annoncé mercredi « s’associer » aux journées de grèves et de manifestations prévues jeudi et le 14 juin contre le projet de loi travail. Elle a « proposé aux électriciens et gaziers de marquer encore plus ouvertement leur demande de retrait de la loi » et de « mettre en débat », lors d’assemblées générales, « les modalités d’actions ».

    La fédération CGT Mines-Energie, première force syndicale du secteur, avait déjà appelé la veille à un mouvement « le plus fort possible » dans le secteur. Chez EDF, les taux de grévistes pour les différentes journées de mobilisation contre le projet de loi travail vont de 2% à 17%, selon les chiffres fournis par l’entreprise, le plus fort taux ayant été enregistré le 31 mars. Des chiffres supérieurs de participation ont été enregistrés lors de journées d’action propres à EDF, notamment le 21 janvier (21,12%), lorsque des suppressions d’emplois avaient été annoncées en comité central d’entreprise. Selon la CGT, le 21 janvier, la grève avait entraîné des tensions sur le réseau, avec une baisse de charge de « 12.000 MW » dans la nuit, soit environ 20% de la production d’électricité.

    Pour rappel
    •La région Centre-Val de Loire possède quatre centrales nucléaires : Belleville-sur-Loire (Cher), Dampierre-en-Burly (Loiret), Saint-Laurent-des-Eaux (Loir-et-Cher) et Chinon (Indre-et-Loire). Les grévistes de Chinon manifesteront à Tours et un piquet de grève a été dressé à Dampierre-en-Burly.

    Les raffineries toujours perturbées
    Cinq raffineries sur les huit du pays étaient toujours au ralenti ou à l’arrêt, mercredi. Les stations-service en rupture de stock d’un ou plusieurs carburants restent nombreuses : plus de 4.000, jeudi matin, selon la carte collaborative de l’application Essence.

    http://france3-regions.francetvinfo.fr/centre/mouvement-social-du-26-mai-la-totalite-des-centrales-nucleaires-ont-vote-la-greve-selon-la-cgt-1006589.html

  23. 49,3
    26 mai 2016 at 19 h 31 min

    Risques de coupures d’électricité jeudi autour de la centrale nucléaire de Belleville-sur-Loire (Cher) en grève.

    par Rédaction de France Info mercredi 25 mai 2016 18:44

    « Si jamais il y avait des coupures de courant, ce serait la conséquence de l’acharnement du gouvernement » a averti sur France Bleu Berry le secrétaire départemental de la CGT dans le Cher Sébastien Martineau, à la veille d’une grève à la centrale nucléaire de Belleville-sur-Loire.

    « L’appel national à la grève ne porte pas sur des coupures de courant », a précisé le responsable syndical. « C’est une grève comme les autres, sauf que là c’est à la centrale de Belleville, a-t’il expliqué: « Il y a des arrêts de travail qui ont été déposés, il y a toute une série de procédures qui font qu’il y aura une baisse de charge », ce qui créera donc des risques de rupture localisées d’approvisionnement en électricité sur le réseau.

    « Le mouvement [contre la loi Travail] s’élargit, prend de l’ampleur, et les salariés du nucléaire sont dedans » a résumé Sébastien Martineau. Il a également constaté les inquiétudes plus larges des salariés de la filière nucléaire:  » François Hollande a quand même annoncé qu’il y aurait 50% du parc nucléaire qui serait fermé à terme, et qu’on passerait à des énergies renouvelables. Ces salariés-là sont inquiets » a déclaré le responsable CGT.

    http://www.franceinfo.fr/fil-info/article/risques-de-coupures-d-electricite-jeudi-autour-de-la-centrale-nucl-eaire-de-belleville-sur-loire-792517

  24. Sentinelle26
    26 mai 2016 at 6 h 58 min

  25. CGT Amalis
    26 mai 2016 at 5 h 51 min

    Qu’on se le dise !

  26. SDN 26/07
    26 mai 2016 at 2 h 44 min

    Communiqué de presse : STOP nucléaire Drôme – Ardèche
    25 mai 2016
    Avec l’annonce de mouvement de grève dans les centrales nucléaires dans le cadre de la lutte contre la loi travail et l’utilisation du 49-63, les militant-e-s antinucléaires sont directement interpellés.
    STOP nucléaire Drôme Ardèche affirme son soutien total aux grévistes des centrales pour plusieurs raisons :

    – La loi travail prévoit, entre autres, de simplifier les licenciements économiques. Cela aura des conséquences graves dans toutes les entreprises sous-traitantes du nucléaire. Ainsi le groupe VINCI pourra demain licencier plus facilement chez NUVIA (une des entreprises du groupe qui a connu un long conflit à CRUAS ces derniers mois) aggravant la précarité, dégradant encore un peu plus les conditions de travail et la sécurité de l’emploi dans un secteur extrêmement sensible de la sécurité des centrales

    – La grève dans les centrales ne met pas en cause la sécurité des installations à laquelle tiennent autant que nous les salariés du nucléaire mais la distribution de l’électricité. En ce sens les grévistes ne font qu’appliquer leur droit de grève constitutionnel. Dans une entreprise aussi peu démocratique et pratiquant l’opacité sur les informations , il est bon et souhaitable que les salariés puissent s’exprimer et défendre leurs conditions de travail.

    – Les opposants résolus à l’industrie nucléaire civile et militaire que nous sommes, qui réclamons l’arrêt immédiat de tous les réacteurs de plus de 30 ans (soit près de 70% des réacteurs en fonctionnement) , ne peuvent qu’être favorables au débat qu’imposera dans l’opinion publique cette grève et l’arrêt de la production d’électricité nucléaire.

  27. jean-claude
    26 mai 2016 at 1 h 41 min

    Loi Travail : après les carburants, l’électricité. La centrale nucléaire de Chinon en grève

    Mardi soir, les salariés de la centrale nucléaire de Nogent-sur-Seine (Aube) ont voté la grève et l’arrêt de la production d’électricité pour jeudi. La région Centre-Val de Loire dispose de quatre centrales nucléaires. La grève a été votée à la centrale de Chinon dès ce mercredi soir 21h00

    E.C/AFP/Francetv info
    Publié le 25 mai 2016 à 09:59, mis à jour le 25 mai 2016 à 17:35

    Après les carburants, l’électricité : Chinon vote la grève
    Dans le sillage des blocages de raffineries et de dépôts de carburants, qui provoquent un début de pénurie dans les stations-service, les salariés de la centrale nucléaire de Nogent-sur-Seine (Aube), réunis en assemblée générale mardi 24 mai, ont voté la grève et l’arrêt de la production d’électricité, selon les informations de France 2 et de francetv info. Le réacteur numéro 1 de ce site de l’Aube est déjà à l’arrêt pour un problème technique. Le réacteur numéro 2 devrait, lui, être arrêté jeudi. A l’instar de Nogent-sur-Seine, la grève a également été votée à la centrale de Chinon (Loir-et-Cher) dès ce mercredi soir 21h00. Une baisse de production est à prévoir.

    Quatre centrales nucléaires en région Centre-Val de Loire
    Au plan national, la CGT-Energie a appelé, mardi, à un mouvement d’action, jeudi, notamment dans ses centrales nucléaires, « le plus fort possible ». Elle n’exclut pas « des baisses de charges » électriques. « On sent clairement que le mouvement de contestation monte », a assuré la CGT à l’AFP. Le syndicat souhaite « le retrait de la loi travail », mais entend également réitérer ses inquiétudes quant à l’avenir de la branche énergétique.

    Interrogé par l’AFP, un porte-parole d’EDF a déclaré qu’il était « ‘difficile » de prévoir les conséquences sur la production électrique : « Cela pourrait entraîner des baisses de charge » en cas de forte mobilisation sur les sites, tout dépendra de l’ampleur de la grève, a-t-il ajouté.

    •La région Centre-Val de Loire possède quatre centrales nucléaires : Belleville-sur-Loire (Cher), Dampierre-en-Burly (Loiret), Saint-Laurent-des-Eaux (Loir-et-Cher) et Chinon (Indre-et-Loire).

    Que se passerait-il si la production des centrales baissait ?

    http://france3-regions.francetvinfo.fr/centre/greve-contre-la-loi-travail-apres-les-carburants-l-electricite-1005665.html

  28. gaël
    26 mai 2016 at 1 h 30 min

    Tarn-et-Garonne : la CGT de la centrale nucléaire de Golfech appelle à une baisse de production d’électricité

    Alors que le conflit autour de la loi Travail s’est cristallisé autour des sites pétroliers, la CGT tente d’étendre la contestation aux centrales nucléaires, appelant notamment à Golfech à une baisse de la production d’électricité et à un mouvement d’action « le plus fort possible ».

    Alors que le bras de fer syndical engagé pour parvenir au retrait de la loi El Khomri s’était cristallisé autour des sites pétroliers – six raffineries sur huit au total en France sont toujours au ralenti ou à l’arrêt – la CGT-Energie tente d’étendre la contestation aux centrales nucléaires, appelant à un mouvement d’action « le plus fort possible » jeudi.

    Dans le Tarn-et-Garonne, le secrétaire général du syndicat CGT de Golfech, Jean-Marie Selva, a annoncé que la production de cette centrale pourrait baisser dès mercredi soir à 21 heures dans le cadre de la huitième journée de grèves et de manifestations qui aura lieu partout en France jeudi pour réclamer le retrait de la loi Travail.
    « Nous appelons tous les gens qui travaillent dans la centrale et tous les prestataires à se mettre en grève, explique-t-il. Car tous ont besoin de travailler en toute sérenité et en toute sécurité, sans qu’on leur détruise le code du travail ».

    Lhttp://france3-regions.francetvinfo.fr/midi-pyrenees/tarn-et-garonne/tarn-et-garonne-la-cgt-de-la-centrale-nucleaire-de-golfech-appelle-une-baisse-de-production-d-electricite-1006035.htmla centrale de Golfech, dont un réacteur connaît déjà un arrêt de tranche pour recharger son combustible, pourrait, selon la CGT de l’entreprise, voir sa capacité passer de 1300 Mégawatts/heure à 200 Mégawatts/heure.

  29. Relvys
    26 mai 2016 at 1 h 25 min

    Les salariés de la centrale nucléaire de Cattenom votent officiellement la grève

    LORACTU.fr La Rédaction

    La CGT Énergie a officiellement annoncé ce mercredi soir le vote de la grève dès jeudi dans les 19 centrales nucléaires que comptent la France, dont celle de Cattenom en Moselle.

    Pour protester contre la Loi travail, c’est donc un mouvement inédit qui touchera toutes les centrales du pays, représentant 76% de la production totale d’énergie.

    Le syndicat avait déjà annoncé un blocage physique du site prévu jeudi matin en installant des barrages filtrants. C’est désormais l’activité de la centrale qui est impactée.

    http://loractu.fr/flash/details/f1739-les-salaries-de-la-centrale-nucleaire-de-cattenom-votent-officiellement-la-greve.html

  30. 49,3
    26 mai 2016 at 1 h 18 min

    Loi travail : des actions prévues sur les sites nucléaires de Cruas et du Tricastin

    Par Tommy Cattaneo, France Bleu Drôme-Ardèche
    mercredi 25 mai 2016 à 19:42
    Mis à jour le mercredi 25 mai 2016 à 19:52

    Huitième journée de mobilisation contre la loi travail, ce jeudi. Elle touche aussi les centrales nucléaires de Cruas et du Tricastin. Au Tricastin, les grévistes font baisser la production de la centrale, et donc la production d’électricité. Pas de panique, il ne devrait pas y avoir de coupures.

    La CGT Energie appellent depuis mardi le personnel des centrales nucléaires à se mobiliser contre la loi travail. Plusieurs centrales vont être impactées par des baisses de production. Ça commence dès ce jeudi, pour la huitième journée de mobilisation. En Drôme-Ardèche, des actions sont prévues sur les sites du Tricastin et de Cruas.

    Baisse de la production d’électricité…

    Au Tricastin, la CGT appellent les salariés à se mettre en grève à partir de mercredi soir 21 heures, et pour une durée de 24 heures. Les salariés ne vont pas stopper le travail, mais ils vont faire en sorte de faire baisser la production d’électricité de la centrale, en intervenant sur 3 des 4 unités de production (l’une d’entre elles est en maintenance). Le site du Tricastin va donc fournir moins d’électricité au réseau.

    … Mais pas de coupures à prévoir

    Pour autant pas de panique, il ne doit pas y avoir de coupures d’électricité, ni dans nos départements ni ailleurs en France. C’est le RTE, le Réseau de transport d’électricité, qui assure l’approvisionnement de courant dans l’hexagone. Si les centrales n’en produisent pas suffisamment, l’entreprise ira simplement chercher ce qui manque chez nos voisins. Le réseau français est en effet connecté au réseau européen, ce qui permet en théorie à chaque pays de ne jamais manquer d’électricité. Les grévistes du Tricastin doivent aussi se rassembler sur le site ce jeudi matin dès 7 heures. Ils y retrouveront les salariés d’autres entreprises de la zone, comme par exemple Areva.

    Du côté de la centrale de Cruas, les installations devraient fonctionner normalement ce jeudi. Mais la CGT va mettre en place un barrage filtrant à l’entrée du site dès 6h30. Le syndicat espère que la mobilisation contre la loi travail permettra aussi de faire avancer ses revendications, propres au groupe EDF.

    https://www.francebleu.fr/infos/economie-social/loi-travail-des-actions-prevues-sur-les-sites-nucleaires-de-cruas-et-du-tricastin-1464193058

  31. PG26/07
    25 mai 2016 at 11 h 17 min

  32. Deglingos
    25 mai 2016 at 10 h 06 min

    Vous les détracteur des grèves, vous les gens qui se disent pas concerné et évidemment vous la droite, demain prenez votre courage à deux mains comme vous le faites sur Facebook.
    Passez a l’acte, honorez votre gouvernement chéri, imprimez ce bon et rendez le signé à votre employeur.

  33. Sentinelle26
    25 mai 2016 at 9 h 48 min

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *