AREVA : l’intérêt général ou l’intérêt particulier ?

Ce n’est pas en s’attaquant aux salariés et aux outils de production que l’on sortira AREVA de l’ornière !… L’état doit assumer l’entière gouvernance de la filière électronucléaire, d’EDF à l’ANDRA en passant par AREVA et l’ASN, en incluant dans cette filière tous les salariés des entreprises sous-traitantes… La direction d’AREVA entend faire du nucléaire Low-Cost pour sauver l’entreprise ! …

Vers un recentrage des activités !

06-11-12-tous-ensemble-poissonsVeuillez trouver ci-dessous,une synthèse totale des différentes entrevues « ÉTAT – AREVA -Organisations Syndicales  » depuis les 1ére rencontres…

Situation AREVA :

    1 – Topo au 9 février 2015

    2 – Rencontre DIR/coordinateur 11 février 2015

    3 – Compte Rendu Rencontre avec Matignon 11/02/15

4 – Compte rendu de la réunion de la COMECO au sujet du droit d’alerte sur COMURHEX 18/02/15

5 – Entrevue Avec Monsieur Loïc ROCARD 18/02/15

6 – Rencontre bilatérale CGT/DIRECTION – ANC 20/02/15

7 – CCE Extra du 20/02/15 La direction d’AREVA accuse les salariés d’être responsables de la déroute du groupe.

8 – Compte rendu de la réunion du 20/02/15 entre les OS d’AREVA et le cabinet d’Emmanuel MACRON

9 – Actualités La Hague Marcoule

* Rencontre avec Mr VARIN à La Hague 23/02/2015 16h00

* Rencontre OS / Président de l’agglomération Bagnolaise.

* Agence Participative de l’État (A-P-E) 21/01/15

Merci Jean-Pierre S pour toutes ces précieuses informations 😉

militantengagé

http://www.ma-zone-controlee.com/wp-content/uploads/2012/11/separateur2.jpg(Ici nous respectons la loi sur les droits d’auteur et le travail de la presse et des journalistes professionnels)

Nos amitiés aux uns, notre respect aux autres, bises à toutes et tous.

Et vous…qu’en pensez vous ?

CRITIQUEZ ou APPROUVEZ

Laisser nous un commentaire, onglet en bas de cette page

 

 

25 comments for “AREVA : l’intérêt général ou l’intérêt particulier ?

  1. MZC Facebook
    3 mars 2015 at 5 h 54 min

  2. D&S CGT AREVA
    2 mars 2015 at 18 h 24 min
  3. LA BUSE
    1 mars 2015 at 22 h 14 min

    Areva: Cgt énergies

    CGT Energie: « Il faut un travail en commun pour préserver la sûreté »

    Responsable de la branche atomique de la CGT énergie, Bruno Blanchon accuse la direction et le gouvernement d’être responsables de la situation financière catastrophique d’Areva. Et plaide contre le cloisonnement de l’activité, facteur de dysfonctionnements.

    HD. 8 % du chiffre d’affaires en moins, pertes de 5 milliards d’euros, 2014 a été catastrophique pour Areva. Comment en est-il arrivé là ?

    BRUNO BLANCHON. Areva est un groupe assez jeune, né en 2001 du mariage de Framatome, de Cogema et de CEA Industrie. Depuis, il fait l’objet d’une gestion chaotique. Les directions successives se sont lancées dans des politiques d’acquisitions ou d’investissements pas très heureuses. Le rachat d’UraMin (voir encadré page 13) bien sûr, mais pas seulement. Les profits attendus des investissements dans les énergies renouvelables n’ont pas non plus été au rendez-vous. L’organisation interne n’a pas cessé d’être modifiée. Par exemple, l’ingénierie qui était propre à chaque activité comme l’extraction, le traitement et le retraitement du combustible, ou la conception et la fabrication de réacteurs nucléaires, a été centralisée au niveau du siège. Plus récemment, l’informatique avec la vente d’Euriware à Cap Gemini a été externalisée. Tout cela a désorganisé le travail et généré des dysfonctionnements qui peuvent au final être préjudiciables. Le nucléaire est un domaine d’activité de pointe qui nécessite que, d’amont en aval, les salariés travaillent ensemble, coopèrent en permanence. Tout ce qui cloisonne l’activité est facteur d’inefficacité et même de r isque en matière de sûreté nucléaire. La coopération est indispensable à l’intérieur des groupes mais également entre les groupes. Les déboires d’Areva tiennent aussi à sa mise en concurrence avec EDF. Si les deux groupes avaient travaillé ensemble à la construction de l’EPR finlandais d’Olkiluoto, les retards, et les pénalités qui vont avec, ne se seraient pas autant accumulés.

    HD. Mettez-vous en cause l’État ?

    B. B. Si Areva en est arrivé là, ce n’est pas de la seule faute des directions successives. C’est aussi la responsabilité de l’État et des gouvernements successifs qui, depuis 2001, leur ont laissé le champ libre. En raison des enjeux de sûreté mais aussi de transition énergétique, l’avenir de la filière nucléaire ne peut …

    http://www.humanite.fr/cgt-energie-il-faut-un-travail-en-commun-pour-preserver-la-surete-566925

  4. P.Bismuth
    1 mars 2015 at 19 h 44 min

    Aréva : faillite et corruption bientôt à la charge du contribuable français

    …Le plus gros scandale qui ressemble bien à une escroquerie en bande organisée s’appelle Uramin. En 2007, Areva rachète pour 2,5 milliards de dollars une société minière canadienne qui exploite des mines inexploitables. Quand le pot aux roses est découvert, on a le droit à un rapport de la cour des comptes, un signalement au procureur, une enquête de la brigade financière, la totale. Avec les commissions versées aux différents intermédiaires évaporés dans la nature, on atteint 3 milliards d’euros. Cette opération géniale a été montée par Anne Lauvergeon, ancienne sherpa de Mitterand, proche des socialistes et de Holland au point d’avoir failli entrer dans le gouvernement Valls. Rien qu’en 2011, elle touche 2 271 154 € d’indemnités pour l’ensemble de son œuvre à la tête d’Areva qu’elle quitte, virée par Sarkozy…

    C’est bien le socialo-capitalisme. On peut aussi décider des cours de bourse pour gonfler artificiellement les ventes d’actifs et entuber tout le monde. Le 12 décembre 2014, le petit Macron signe un décret (2) autorisant le CEA (Commissariat à l’Energie Atomique) à vendre à l’état, 27 millions d’actions Areva pour un total de 334 millions d’euros, soit un prix unitaire de 12,2 €. Autrement dit, les français, les moutons, les pigeons, appelez-les comme vous voulez, on acheté des actions 12,2 € alors que le même jour, elles cotaient 8,9 € soit leur plus bas annuel… La surfacturation de 37% représente la bagatelle de 90 millions d’euros.

    Il faudrait regarder combien de gardes du corps et de trajets professionnels cela représente pour Julie Gayet, la maîtresse du moment de Dominique Hollande, mais c’est sur, avec cette somme, il va pouvoir lui faire voir du pays à nos frais.

    Magouilles en tous genres…

    En savoir plus sur http://lagauchematuer.fr/2015/02/28/areva-faillite-et-corruption-bientot-a-la-charge-du-contribuable-francais/#UmV9uLJRh65FRXpZ.99

  5. MZC Facebook
    1 mars 2015 at 17 h 50 min

  6. Dominique
    1 mars 2015 at 17 h 36 min

    Les salariés en grève de CMS, entreprise de maintenance génie civil de sites industriels et nucléaires, leader français du désamiantage, basée à Saint-Valéry-en-Caux (Seine-Maritime), alertent sur la situation délicate dans laquelle leur société se trouve actuellement.

    Le vendredi 20 février, les élus CGT de l’entreprise ont rencontré les salariés avec l’assistance de la Fédération de la Construction CGT. A l’issue de cette assemblée générale, le personnel a pris la décision de débrayer hier lundi à partir de 14h00.

    Communiqué de la section CGT de CMS (syndicat CGT de la Construction)

    lundi 23 février 2015.
    Les Salariés en grève de CMS basée à Saint-Valéry-en-Caux tiennent à alerter les médias sur la situation délicate où leur société se trouve actuellement.

    En effet, leur direction a décidé de réorganiser la société CMS, qui appartient à la Branche Vinci Construction France, en l’absorbant dans une société dénommée ARENE et basée en Région parisienne, elle-même absorbant DELAIR CFD basée près de Bordeaux, toutes 2 appartenant également à Vinci Construction.

    La société qui engloberait les 3 sociétés se dénommerait NEOM. En les fusionnant, elle veut selon elle créer un socle commun qui permettrait de mettre en synergie et en réseau ces 3 sociétés qui sont déjà regroupées dans des métiers identiques…

    http://www.cgt-dieppe.fr/2015/02/saint-valery-en-caux-greve-chez-cms.html

  7. Sylver
    28 février 2015 at 23 h 20 min

    Les précaires du nucléaire ont leur dose

    Ils sont robinetiers, calorifugeurs, décontamineurs et assurent en tant que sous-traitants 80 % des travaux de maintenance dans les centrales nucléaires d’EDF. Enquête sur ces  » nomades de l’atome « , premiers exposés aux doses de rayonnements ionisants.

    La dose de rayonnements ionisants absorbés par l’ensemble des travailleurs du nucléaire a atteint l’an passé son  » plus bas niveau annuel historique « , indique Jean Tandonnet dans son rapport 2010 adressé au président d’EDF. L’inspecteur général pour la sûreté nucléaire et la radioprotection du groupe note même une amélioration de la dose individuelle  » pour les métiers les plus exposés : calorifugeurs, échafaudeurs, soudeurs, mécaniciens « . Mais sur le terrain, l’enquête que nous avons menée auprès d’entreprises sous-traitantes et de syndicalistes révèle une situation plus inquiétante.

     » La dosimétrie collective a bien été divisée par deux depuis quinze ans « , assure un syndicaliste. Mais le nombre de salariés exposés à plus de 6 millisieverts (mSv) (voir  » Repère « )  » est en constante augmentation « , déplore-t-il, citant un rapport de l’Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire (IRSN). Pour lui, cela est ….

    http://www.sante-et-travail.fr/les-precaires-du-nucleaire-ont-leur-dose_fr_art_1098_54939.html

  8. Sylvie
    28 février 2015 at 18 h 07 min

    Mes chers amis, il ne faut pas se sentir responsables de leurs propres erreurs. Ces entreprises malhonnêtes nous ont opprimés depuis des années dans le nucléaire pendant que les gros actionnaires se gavaient. Aujourd’hui ils veulent nous faire payer leurs gavages financiers pour se gaver encore plus. La loi sur la transition énergétique, la loi macron et le dialogue social n’est que la continuité et l’aggravation de se qu’ils nous ont fait subir depuis que le nucléaire civil existe. Il faut avoir le courage de dire NON, STOP, vous n’irez pas plus loin avec notre souffrance. Avertissez vous camarades de travail que ça va partir partout et ils peuvent se mettre au cul leur NAO foireuses et leur merde de dialogue social. En avant toutes pour la reconnaissance des femmes et des hommes du nucléaire.

  9. COMURHEX Malvesi
    28 février 2015 at 16 h 13 min

    Ça gronde de plus en plus …

  10. mathieu
    28 février 2015 at 13 h 57 min

    Le bruit fait se fait persistant sur plusieurs sites nucléaire sur un éventuel conflit des sous-traitants du nucléaire au niveau national. Il serait imminent. Avez-vous des infos?

    • claude
      28 février 2015 at 16 h 03 min

      Tout porte a croire que c’est bon pour les prochains jours. Tous disent être prêts pour partir enfin.

  11. Sentinelle26
    28 février 2015 at 12 h 26 min

  12. Redaction MZC
    28 février 2015 at 7 h 55 min

    Le risque nucléaire : une affaire d’Etat, pas celle des collectivités ?

    Le premier exercice de crise nucléaire de l’année 2015, qui s’est tenu le 10 février à Gravelines (Nord), a mis en lumière la faible place accordée au monde local par l’Etat. Des élus de communes concernées, faisant valoir qu’ils seraient les premiers sollicités par la population si un accident survenait, s’en sont émus et inquiétés. La Gazette a pu suivre cet exercice depuis le siège de l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN), ainsi que la réunion plénière de la commission locale d’information (CLI), une semaine plus tard…

    http://www.lagazettedescommunes.com/331199/le-risque-nucleaire-une-affaire-detat-pas-celle-des-collectivites/#.VPDEy6X775Y.twitter

  13. FO Areva
    28 février 2015 at 7 h 03 min

    CFDT, CFTC et UNSA ont signé !

    « programmer l’arrêt du nucléaire » alors qu’ils prétendent défendre Areva et les emplois, les syndicats CFDT, CFTC et UNSA ont signé un APPEL pour la TRANSITION ENERGETIQUE qui propose entre autres d’ARRETER LE NUCLEAIRE !

    Cet appel (http://transitionenergetique.org/les-signataires/), CFDT, CFTC et UNSA l’ont signé en compagnie de Greenpeace, Négawatt,Global chance, ou Bruno Rebelle, Edmond Maire etc.

    Bref une belle brochette d’antinucléaires.

    Pas étonnant alors que la proposition n°7 sur 14 soit de « programmer l’arrêt du nucléaire » (http://transitionenergetique.org/propositions/mesure-7-programmer-larret-du-nucleaire/)

    de quoi faire réfléchir sur l’organisation de la défense des salariés du nucléaire…

    http://nucleaire.force-ouvriere.org/programmer-l-arret-du-nucleaire

    • UNSA/Redaction MZC
      20 mars 2015 at 14 h 45 min

      Clic sur l’image pour l’agrandir

      Clic sur l’image pour l’agrandir


      Clic pour agrandir l’image

  14. Sylver
    27 février 2015 at 20 h 32 min

    « le bonheur au travail » Film vu sur arté mardi 24 février à 20h50

    a voir et revoir

    http://www.tv-replay.fr/redirection/24-02-15/le-bonheur-au-travail-arte-11008056.html

  15. koko
    27 février 2015 at 20 h 09 min

    Bettel veut parler «nucléaire» avec Hollande

    LUXEMBOURG – Le Premier ministre compte utiliser la visite d’État du président français, le 6 mars, pour évoquer la fermeture de la centrale nucléaire de Cattenom.

    http://www.lessentiel.lu/fr/news/luxembourg/story/Bettel-veut-parler-nucleaire-avec-Hollande-25759401

  16. MZC Facebook
    27 février 2015 at 17 h 39 min

  17. Gilles Ex DS CFDT
    27 février 2015 at 17 h 22 min


    Moi j’ai quitter dernièrement la CFDT,
    j’estime que ce syndicat ne s’occupe pas assez des sous-traitants de l’industrie nucléaire
    MAIS,
    j’ai adhérer pour 10€ à l’Association MZC car,
    Elle soutient le projet d’accord interprofessionnel pour l’ensemble des salariés de l’industrie nucléaire 😉

    • el manifico
      15 mars 2015 at 10 h 07 min

      SALUT KOMRAD

      alors mon Gilou toujours prêt à dégainer.
      Le jeudi 19/03/2015 5h00 du mat devant AREVA NC Marcoule avec les copains.
      Ensuite tout le monde à Bagnols/cèse..
      J’ai vu qu’il y avait une annonce de mouvement sur Romans.
      IL FAUT LA PRESENCE DE MZC ET DES COPAINS SOUS-TRAITANTS
      je serai ce matin à Marcoule et te propose avec ton accord de diffuser un max d’infos concernant le site internet qui me parait devenir plus à même de représenter les sous traitants que certains de nos syndicats trop soucieux de conserver leurs confort.
      Bien qu’aujourd’hui ,actif à la CGT, je suis partisan du rassemblement intersyndical
      Cependant je suis témoin de trop de discours sans fonds ,sans engagements, sans convictions.
      J’en suis à me dire que pour certains mandats de représentants syndicaux il faudrait
      établir un carnet de prérequis. Du genre tiens voila un drapeau CGT et tu vas seul ,un jour de marché , dans un village quelconque distribuer et apporter tes revendications. Pourquoi tes revendications PARCE QUE SEUL TU REPRÉSENTES DÉJÀ UNE SYMBOLIQUE ,UNE DYNAMIQUE ET PUIS TU MONTRES QUE T AS DES COUILLES.
      Je sais certains en lisant ce petit mot se diront et toi tu fais quoi?
      Et bien moi je me suis mis tout seul devant le CNPE de CRUAS en 2010 sans aucune étiquette et j’ai vu les flics arrivés j’ai pas fait le malin .Mais après avoir expliqué les raisons de ma présence ils ont finis par s’en aller comprenant et me rappelant que le droit de grève et de manifester étaient encore de mise sur notre territoire OUF j’ai desserré mes petites fesses lâché deux grosses bulles d’angoisse.
      Puis je suis retourné à ma distribution de tracts.
      C’est alors que j’ai vu mes collègues de ma boite arrivés ,prendre des tracts et finir par s’unir et cela sans aucune étiquette
      Pour conclure Les syndicats dont je fais parti ont un rôle social avéré dans toutes. Les industries et pour tout les camarades travailleurs exploités spoliés(ARLETTE SORS DE CE CORPS) . Ceci dit la seule force est celle de l’unité vers un seul cap
      LE CAHIER CGT POUR LE STATUT UNIQUE DES SOUS-TRAITANTS
      Et toi mon Gilou tu sais l’avancée sociale qu’il représente.
      bordel prenez vous en main L’ HEURE EST GRAVE!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

      EL MANIFICO RS CGT

      TCHAO LES KOMRADS

  18. Redaction MZC
    27 février 2015 at 16 h 54 min

    Elle rejoint le Front national et doit quitter la CGT

    Martiale Huyghe, élue CGT du personnel chez Thalès, vient d’être invitée à quitter le syndicat. Elle est candidate “ Bleu Marine ” en mars dans le Loiret.

    Quand j’ai vu son nom dans le journal, je ne voulais pas y croire… Armelle Bruant, représentante syndicale CGT au comité d’entreprise de TDA (groupe Thalès) à La Ferté-Saint-Aubin (Loiret) n’en revient pas : son amie, Martiale Huyghe, 56 ans, cégétiste depuis dix ans, élue représentante du personnel en janvier dernier, est candidate aux élections départementales à Olivet, sous la bannière du Rassemblement Bleu Marine, autrement dit le Front national.

    «  On fait tout pour les sans-papiers et rien pour les ouvriers  »…

    http://www.lanouvellerepublique.fr/Toute-zone/Actualite/Politique/n/Contenus/Articles/2015/02/26/Elle-rejoint-le-Front-national-et-doit-quitter-la-CGT-2238096

    • webmaster MZC
      27 février 2015 at 17 h 54 min

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.