Appel à l’action nationale du 9 avril

Après plusieurs rencontres, réunions, discussions, simulations de l’impact d’une action collective sur les sites nucléaire CEA/EDF/AREVA,nous y voilà enfin 

Isn-t-it-time-to-take-action

Cher collègue, il est venu le temps pour tous, de passer à l’action afin de ne plus subir.

Ci-dessous : Compte rendu de la réunion des représentants syndicaux CGT des entreprises sous-traitantes et donneuses d’ordre, intervenant sur les sites EDF / AREVA / CEA

IMG_20150320_0005

Les salariés du nucléaire dans l’action le 09 Avril dans toute la France pour obtenir leur statut social.

2015-03-21_20h55_26

Une partie de la salle lors de la dernière réunion des délégués centraux de la sous-traitance nucléaire à la CGT. Ordre du jour: Validation du projet de statut CGT pour le personnel de la sous-traitance de l’industrie nucléaire et plan de travail des luttes à venir. Une belle journée très constructive et pleine d’avenir. Toutes les branches CGT concernées étaient présentes.

20141211_141246

Nous te supplions de partager massivement cette information majeur, dans tous tes réseaux sociaux favoris et bien-sur, de te joindre à toutes les actions futures qui nous aideront «c’est une certitude», à aller chercher ce statut unique qui nous tends les bras à présent 🙂

L’Association MZC souhaite un joyeux anniversaire (120 ans de la CGT) à tous ces membres et adhérents. L’ensemble des adhérent et sympathisants de notre Association sont invités à participer le 06/06/2015 à Alba la Romaine pour célébrer cet anniversaire un débat sur la transition énergétique sera organisé. Un moment de détente et de loisir bien mérité pour nous toutes et tous.

Nous y serons et ce statut qui devrait être obtenu pour l’ensemble des salariés de l’industrie nucléaire, sera l’occasion d’un mémorable moment de fraternité.

http://www.ma-zone-controlee.com/wp-content/uploads/2012/11/separateur2.jpg(Ici nous respectons la loi sur les droits d’auteur et le travail de la presse et des journalistes professionnels)

Nos amitiés aux uns, notre respect aux autres, bises à toutes et tous.

Et vous…qu’en pensez vous ?

CRITIQUEZ ou APPROUVEZ

Laisser nous un commentaire, onglet en bas de cette page

 

36 comments for “Appel à l’action nationale du 9 avril

  1. Cadarache
    27 mars 2015 at 19 h 38 min

    Les salariés de STMI Cadarache dans l’action le 09/04/2015 🙂

    • tessier
      27 mars 2015 at 21 h 51 min

      Bonjour
      ce préavis couvre l ensemble des salariés STMI
      il nous reste à organiser les appels à la mobilisation

      amicalement

      Yannick tessier
      FO/STMI

      • webmaster MZC
        27 mars 2015 at 22 h 06 min

        Bonsoir Yannick et bienvenu parmi nous
        très très bonne nouvelle tout ça
        nous espérons et invitons toutes les Organisations Syndicales du site de Cadarache à vous aider à organiser cette journée d’action sachant qu’aujourd’hui il y a beaucoup de salariés d’autres entreprises qui n’attendent que ça ÊTRE REPRÉSENTER ET DÉFENDU AFIN D’OBTENIR UN HAUT STATUT SOCIAL

        Tiens nous informer Yannick des suites de cette annonce , nous reprendrons ici évidement les actions des sur tous les sites nucléaire du parc
        Fais passer l’info 😉

  2. Sentinelle26
    27 mars 2015 at 19 h 30 min

  3. Sentinelle26
    26 mars 2015 at 20 h 29 min

  4. Redaction MZC
    26 mars 2015 at 19 h 24 min

    Jean-Claude Mailly accuse Laurent Berger d’être « complice » de la montée du FN

    La CFDT ne dénonce pas assez « l’austérité », au goût du secrétaire général de FO Jean-Claude Mailly. Ce qui expliquerait les scores élevés du Front national aux élections départementales.

    A J-4 du deuxième tour des élections départementales, les syndicats s’écharpent au sujet de l’austérité, réelle ou supposée en France, et de ses effets sur les électeurs. Dans l’éditorial de FO Hebdo, le numéro un de Force ouvrière, Jean-Claude Mailly, lance ce mercredi une charge contre son homologue de la CFDT Laurent Berger, accusé de ne pas dénoncer la politique d’« austérité » ce qui le rendrait, « de facto, complice » de la montée du Front national.

    « Complice » de la montée du FN

    Dans une interview aux Echos la semaine dernière, le secrétaire général de la CFDT avait estimé qu’« il y a de la rigueur, des gens en bavent, mais il n’y a pas d’austérité en France ».

    « A ne pas qualifier d’austère la politique économique menée, à se couler dans le moule du conformisme économique libéral, à jouer les appoints des dirigeants, on est de facto complice de la montée des mouvements de rejet de l’autre », écrit Jean-Claude Mailly. « Nul besoin d’être historien pour s’en rendre compte. Il suffit simplement d’être syndicaliste », lance le leader de FO, après le premier tour des élections départementales marqué par un score élevé du FN.

    « S’agissant du qualificatif d’austérité réfuté par le secrétaire général de la CFDT, le gouvernement a trouvé en la matière un nouveau porte-parole », affirme Jean-Claude Mailly, à deux semaines d’une grève contre l’austérité appelée par FO, la CGT, FSU et Solidaires, et à laquelle ne se joint pas la CFDT. « Ce n’est pas parce que le secrétaire général de la CFDT voit tout en rose que, par miracle, tout va bien », raille-t-il.

    Austérité, ou pas?

    De son côté, le secrétaire général de la CGT, Philippe Martinez, avait répliqué à Laurent Berger estimant qu’en France on est « sur la route » de l’austérité. Une nuance syndicale supplémentaire.

    En savoir plus sur http://lexpansion.lexpress.fr/actualite-economique/jean-claude-mailly-accuse-laurent-berger-d-etre-complice-de-la-montee-du-fn_1664959.html#dbmyk4lq5k8C3S95.99

  5. Sentinelle26
    26 mars 2015 at 6 h 14 min

  6. Galien
    26 mars 2015 at 0 h 21 min

    VIDEOS. Mondial au Qatar : Vinci accusé de travail forcé

    Une plainte a été déposée hier par l’ONG Sherpa contre la filiale du groupe français travaillant dans l’émirat sur divers chantiers du Mondial 2022.

    Une accusation lourde et rare. Contre les pratiques d’une entreprise à part. Dans un pays unique en son genre. L’association de défense des victimes de crimes économiques, Sherpa, accuse le géant du BTP français Vinci de pratiquer une forme « d’esclavage moderne » au détriment des ouvriers travaillant sur les gigantesques chantiers qu’il pilote au Qatar.

    Stades, transports publics, hôtels… Ces derniers mois, les médias britanniques avaient déjà révélé les conditions de travail déplorables sur les chantiers liés à la Coupe du monde de football 2022. Mais, pour la première fois, un champion français, coté au CAC 40, est mis en cause.

    Un dossier sensible

    Dans une plainte très documentée (plusieurs dizaines de pages) qui a été transmise hier au parquet de Nanterre (Vinci a son siège social dans les Hauts-de-Seine), l’association Sherpa dénonce des faits de « travail forcé » et de « réduction en servitude ». Des termes graves, …

    http://www.leparisien.fr/faits-divers/videos-vinci-accuse-de-travail-force-au-qatar-24-03-2015-4632195.php?utm_content=buffer251a8&utm_medium=social&utm_source=twitter.com&utm_campaign=buffer

  7. CGT ESSOR NUVIA SUPORT (Groupe VINCI)
    25 mars 2015 at 23 h 45 min

    AG du personnel sur la centrale nucléaire de Dampierre-En-Burly (photo- une partie de la salle)

    Magnifique participation où les salariés présents se prononcent à plus de 80% pour le conflit qui débutera lundi matin sur tous les sites nucléaires ou l’entreprise intervient.

    Demain une autre AG est prévue sur le site de Penly .

    Forte détermination du personnel qui est déterminé à ne plus subir le foutage de gueule des NAO et le non respect des accords d’entreprise.

    On lâche rien

    • Gérard
      31 mars 2015 at 9 h 23 min

      Bonjour,

      où en êtes vous de ce mouvement anoncé pour hier sur vos sites ?

      Si ça prend bien d’autres suivron, mais il faut nous tenir informé.

      Amicalement,
      Gérard

  8. Redaction MZC
    25 mars 2015 at 7 h 57 min

    Areva pourrait s’orienter vers un accord de compétitivité
    Pour améliorer la compétitivité du groupe, Areva compte ouvrir des négociations sur un « pacte social » relatif à l’emploi, aux rémunérations et au temps de travail. Le point avec François Nogué, DRH de l’entreprise.

    Les 44 000 collaborateurs du spécialiste français du nucléaire devront patienter un peu… Après l’annonce du plan de transformation, prévoyant un milliard d’euros d’économies, annoncé début mars, Areva compte « ouvrir en avril une phase de concertation sur un projet d’accord structurant le dialogue social, prévient François Nogué, le nouveau DRH de l’entreprise (ex-DRH de la SNCF). L’objectif de cet accord de méthode sera de définir les thèmes de négociation et d’en organiser les modalités et le calendrier ».

    Rémunération et temps de travail au menu des discussions…

    Des syndicats divisés
    A charge donc pour la DRH de justifier, site par site, des mesures envisagées. « Il va falloir faire des efforts pour sauver le groupe », concède ainsi Jean-Pierre Bachman. Mais tous les syndicats ne sont pas sur cette longueur d’onde. « Ce n’est pas aux salariés de payer les pots cassés et les erreurs stratégiques des anciennes gouvernances, affirme Philippe Launay, délégué syndical central de FO pour Areva. D’ores et déjà, les gels de salaire survenus en 2012 et 2014 ont été peu appréciés ». De plus, les suppressions de postes impactent directement l’emploi des sous-traitants. « A la Hague, par exemple, un emploi statutaire équivaut à un emploi de sous-traitant », poursuit le syndicaliste. Et ce, sans compter sur l’emploi indirect… D’où la difficulté de boucler des négociations et de valider des accords non majoritaires… La CGT et de FO, bien représentées dans certains sites, n’hésiteront pas à faire jouer leur droit d’opposition….

    http://www.actuel-rh.fr/ressources-humaines/conventions-collectives/a-352633/areva-pourrait-s-orienter-vers-un-accord-de-competitivite.html

  9. webmaster MZC
    25 mars 2015 at 7 h 37 min

    Journée d’échanges Enseignement supérieur « Mieux vivre au travail » organisée le 26 mars par le CNES&ST, l’INRS et la CNAMTS, en partenariat avec l’IESF, la CTI, la CDEFI, la CGE, la CPU, le BNEI

    Dans la société de ce début du XXIe siècle la question de la maîtrise des risques est de plus en plus prégnante

    Dans quel cadre situez-vous les questions liées à la Santé et à la Sécurité au travail ?
    Dans la société de ce début du XXIe siècle la question de la maîtrise des risques est de plus en plus prégnante et elle adresse des défis à trois « univers » que l’honnête homme d’aujourd’hui, l’honnête ingénieur de demain, doit être en mesure d’interpeller de façon synchrone et continue : l’univers de la science pour se saisir à bon escient des possibilités ouvertes par les avancées de la recherche ; l’univers de la société pour en entendre et comprendre les aspirations et les besoins, les peurs, les idées neuves, l’éthique et l’esthétique ; l’univers socioéconomique et professionnel pour le rendre à même d’ajuster ou d’innover dans ses réponses en termes de produits, de services, de normes, d’usages.
    L’ingénieur a majoritairement vocation à être immergé dans l’univers socioéconomique et c’est là qu’il doit démontrer sa capacité à bien situer son activité dans ce « dialogue » sciences – société. Il en va de sa crédibilité. Les concepts du développement durable et de la responsabilité sociale des entreprises sont en toile de fond de la maîtrise des risques….

    …Faciliter l’intégration de notions liées à la prévention des risques professionnels dans les programmes des formations de l’enseignement professionnel

    Vous êtes membre du Conseil National pour l’Enseignement de la Santé et de la Sécurité au Travail (CNES&ST). Quelle est la mission de ce conseil ?
    Claudine Tacquard : Le CNES&ST1 est un organe d’expertise et de proposition. Sa création fait suite à la Directive-Cadre européenne 89/391/CEE qui impose « la mise en œuvre de mesures visant à promouvoir l’amélioration de la sécurité et de la santé des travailleurs au travail ». Sa création répond alors au constat que l’acquisition de compétences nécessaires en santé et sécurité au travail doit se faire au plus tôt, durant la formation initiale.
    La mission première du CNES&ST, avec l’appui de l’INRS, est donc de faciliter l’intégration de notions liées à la prévention des risques professionnels dans les programmes des formations de l’enseignement professionnel. Le CNES&ST se compose de seize membres : huit représentants de l’Éducation nationale et de l’enseignement supérieur et huit représentants du réseau prévention des risques professionnels de la Sécurité sociale (Cnamts, INRS, réseau Assurance maladie-risques professionnels…). La diversité des profils des membres du CNES&ST et des personnes invitées à participer à nos commissions nous permet d’apporter des points de vue différents sur un même sujet, ce qui évidemment enrichit nos débats. J’ai rejoint le CNES&ST en 2011 et depuis l’automne j’anime les travaux de sa commission « enseignement supérieur »….

    http://www.cge-news.com/main.php?p=1227

  10. CGT ESSOR NUVIA SUPORT (Groupe VINCI)
    24 mars 2015 at 21 h 37 min

    Assemblée Générale sur le site nucléaire de Cruas-Meysse, organisée par le syndicat CGT ESSOR (NUVIA SUPPORT) du groupe VINCI.

    Grosse participation du personnel de ce chantier (environ 120 personnes sur un total de 150).

    Incompréhension totale sur la non application de l’accord d’entreprise sur le temps de travail, sur le foutage de gueule du déroulement des NAO, sur les frais de fonctionnement de l’entreprise, etc.

    Le débrayage d’un conflit à partir de lundi prochain à été voté à une grande majorité des salariés présents.

    Ce conflit national devrait débuter après d’autres Assemblées du personnel déjà prévues sur les autres chantiers de l’entreprise.

    On ne vous cache pas que la fièvre monte et que ce conflit sera aussi suivi et aussi intense que tous les autres que l’entreprise a connue auparavant.

    Ah c’est vrai, un arrêt de tranche commence le même jour! comme c’est étonnant.

    On ne lâche rien.

    • Sandokan
      24 mars 2015 at 22 h 21 min

      HELLO

      faites de bruit et qui sait si d’autres entendront tout ce malaise que subissent les collègues et quelque soit le secteur d’activité!

      un arrêt de tranche, ça va leur couter cher…à eux de voir si le jeu en vaut la chandelle, malheureusement nous « les sous-traitants » nous ne jouons plus

      même pas peur…on ne lâchera rien

      • Camélito
        24 mars 2015 at 22 h 59 min

        D’autres syndicats CGT des sociétés de la sous-traitance se concertent déjà et il n’est pas exclu qu’ils partent avec ESSOR/VINCI.

        Effectivement, nous avons tous assez que ce soit aux salariés de faire l’amortisseur de la baisse des marchés alors que les entreprises augmentent constamment les dividendes de leurs actionnaires.

        C’est peut-être le moment de partir pour que l’on soit chaud le 9 Avril.

        De toute façon, à force qu’ils se foutent de nous avec les NAO à zéro, il nous reste qu’à nous battre pour notre statut unique pour tous.

        Tous ensemble.

      • Sa va barder.
        25 mars 2015 at 21 h 57 min

        AG de Dampierre ce soir. Grosse affluence et tout plein de gréviste lundi matin. Pas le temps de souffler et ont monte demain sur Penly à l’AG Normande ou nous sommes attendu. La révolte gronde.

  11. MZC Facebook
    24 mars 2015 at 19 h 07 min

  12. Sentinelle26
    24 mars 2015 at 6 h 48 min

    • Percy
      24 mars 2015 at 23 h 17 min

      On comprend mieux pourquoi essor-vinci va rentrer en conflit dans le nucléaire. Les patrons voudraient peut-être que les salariés en France soient traités au même niveau que leurs collègues travaillant au Qatar. Quelle honte pour l’humanité. Il n’y a plus de limites pour provoquer la souffrance au travail.

  13. Redaction MZC
    24 mars 2015 at 6 h 36 min

    La situation financière d’Areva passée au crible

    Hervé Mariton et Marc Goua, respectivement député UMP de la Drôme et député PS du Maine-et-Loire, ont demandé l’ouverture d’une mission d’information sur la situation financière du groupe Areva.

    « C’est un enjeu important, économique et social. Dans la Drôme, comme dans l’ensemble du territoire, il y a de nombreux salariés Areva », explique Hervé Mariton.
    Le rapport devrait être livré avant l’été 2015. Rappelons-le, Hervé Mariton a été nommé rapporteur spécial, au sein de la commission des finances, du budget écologie et prévention des risques. Marc Goua est chargé de celui de l’énergie….

    http://acteursdeleconomie.latribune.fr/en-bref/2015-03-23/la-situation-financiere-d-areva-passee-au-crible.html

  14. Areva Pierrelatte
    24 mars 2015 at 5 h 31 min
  15. l'abeille sociale
    23 mars 2015 at 22 h 31 min

    Transition énergétique : que ce cache-t-il derrière cette loi ?

    Nous l’avons écrit à de nombreuses reprises, pour la CGT, la loi Transition Energétique passe à côté de l’objectif assigné : répondre aux besoins énergétiques des usagers et des industriels, tout en luttant contre le réchauffement climatique. Pourquoi ?

    Parce qu’elle n’est pas à la hauteur sur la question des transports, premier secteur émetteur de Gaz à Effet de Serre et deuxième secteur consommateur d’énergies fossiles ;

    Parce qu’elle ouvre à la concurrence les concessions hydrauliques et qu’elle diminue de manière dogmatique la production électronucléaire, qui sont pourtant les deux sources de production électrique qui n’émettent pas de Gaz à Effet de Serre ;

    Parce que le financement des mesures annoncées n’est pas acquis : isolation des bâtiments et chèque énergie. Si les objectifs sur l’efficacité énergétique, particulièrement dans le bâtiment, peuvent être séduisants, rien n’est dit non plus sur la filière professionnelle mise en place pour les atteindre ;

    Parce qu’elle n’indique rien sur ce qui est fixé en termes d’objectifs industriels alors que la crise s’aggrave, que la population a besoin de revenus directs et indirects (protection sociale) décents pour vivre dignement tout au long de la vie.

    Face à ce constat, les Fédérations des Transports, de l’Equipement, des Mines et de l’Energie, des Cheminots, de la Métallurgie CGT ont décidé, ensemble, de s’adresser aux usagers, citoyens pour les alerter sur ce qui se cache derrière cette loi, à savoir :

    Plus de libéralisation avec ses conséquences sur les prix et les garanties collectives des salariés ;

    Plus de transports routiers des marchandises et des voyageurs alors qu’ils sont les principaux responsables des Gaz à Effet de Serre ;

    Moins de production électrique non émettrice de GES ;

    Insuffisance de perspectives gazières ;

    Pas d’objectifs en termes de recherche et développement industriel.

    La FNME-CGT invite tous ses syndicats, ses militants et militantes à s’emparer de la plaquette interfédérale pour rencontrer les usagers, les agents statutaires, les salariés prestataires et intérimaires afin de les sensibiliser sur les risques à l’encontre de leur situation de salarié et de leur statut, mais également d’usager et de citoyen vis-à-vis de leur droit d’usage et de la qualité des services rendus, sans omettre les nuisances accrues pour l’environnement.

    La CGT entend mobiliser les salariés et les usagers des transports, de l’énergie, deux secteurs qui sont le socle de la réindustrialisation du pays.

    http://www.fnme-cgt.fr/index.php/page/energies-industries/parlons-d-energie/transition-energetique-que-ce-cache-t-il-derriere-cette-loi-1

  16. webmaster MZC
    23 mars 2015 at 19 h 01 min

  17. moise
    22 mars 2015 at 22 h 36 min

    Monsieur le directeur de NUVIA SUPPORT arretez de prendre les élus pour des lapins de 3 semaines. NAO vous voulez un nouvel accord des 35 h ,mais votre proposition est inférieure à ce que l’on a actuellement, pour ce qui est des augmentations de salaire, de petits coefficients, des IPD et GD, des paniers vous ne voulez pas en entendre parler. BRUNO, HERVE, MAXIME par contre vous allez entendre parler des sans dents ils vont vous mettre la misère sur les sites, on va vous renvoyer à vos chères études vous qui vous qui vous êtes bien servis de prime de fin d’année, les bas salaires n’ont pas pu acheter un paquet de bonbons alors que vous vous avez pu changer de voiture. N’oubliez pas que si vous êtes à votre poste actuellement c’est grace aux sans dents avec leur lutte de Juilet 2012. Alors mettons leur la misère, faisons leur cracher leur dents car eux ils en ont 32,. TOUS ENSEMBLE on vaincra. ON LACHE RIEN

    • Très petit directeur en carton
      23 mars 2015 at 21 h 26 min

      Mr le directeur des ressources humaines VINCI, sera informé demain du non respect des accord d’entreprise de la sas Nuvia support, et du comportement inacceptable de son directeur qui bafoue les droits des salariés sur les sites EDF.

  18. le Furet
    22 mars 2015 at 22 h 25 min

    Le patron de la CFDT ne vit pas dans le même monde que nous !

    Selon les dernières déclarations du patron de la CFDT, il faut « arrêter de nourrir la désespérance sociale ». Berger en rajoute en déclarant « les gens en bavent mais il n’y a pas d’austérité en France » et le taux de chômage a baissé le mois dernier !

    Selon ses dires, la CFDT aurait obtenu une hausse des minima sociaux et les salaires n’ont pas baissé …

    La vision du progrès social prôné par Berger vient du fait, selon lui, qu’il ne faut surtout pas nourrir le désespoir des salariés.

    De plus en plus la population de notre pays rejette la politique de collaboration de classe que Berger défend et les salariés subissent de plein fouet les accords néfastes qu’il signe (ANI, pacte de responsabilité, crédits d’impôts, loi Macron avec la réforme des Prud’hommes, le travail du dimanche, abattement sur les pensions de retraites entre 62 et 67 ans, allongement de la durée des cotisations, projet de loi sur la santé, bradage des retraites complémentaires AGIRC et ARCCO, etc…)

    L’heure n’est pas à la collaboration mais à la lutte. Face à l’antagonisme de classe qui s’aiguise de jour en jour et dont les populations de notre pays continuent de faire les frais, les luttes seules peuvent inverser le cours des prétentions capitalistes. La coordination des actions en cours (retraites, pouvoir d’achat, défense de l’emploi) pourra faire infléchir les prétentions des grands groupes capitalistes aidés par le gouvernement socialiste.

    Une unification de toutes les luttes le 9 avril 2015 doit être un tremplin sur un objectif de classe et pour en finir de cette société.

    « COMMUNISTES » appelle résolument à lutter pour changer cette société qui a fait son temps et dont il devient primordial de récupérer les moyens que le capital et les gouvernants à sa solde nous volent depuis trop longtemps.

    http://www.communcommune.com/2015/03/le-patron-de-la-cfdt-ne-vit-pas-dans-le-meme-monde-que-nous.html

  19. webmaster MZC
    22 mars 2015 at 19 h 43 min

    «La CFE-CGC se révolte contre ces assassinats industriels programmés sur des fleurons du pays. Elle exige du gouvernement une politique digne de la cinquième puissance économique mondiale qu’est la France»

    Quand la CFE-CGC compare Valls et Macron à… des tueurs en série

    Dans un communiqué aux termes ravageurs, la centrale des cadres accuse le gouvernement de programmer l’assassinat des fleurons industriels de la nation. Un ton volontairement provocateur et sciemment outrancier pour provoquer une réaction de l’exécutif.

    On pensait que la CFE-CGC, le syndicat de l’encadrement, était gentil et réformiste. Mais ce jeudi matin, la centrale présidée par Carole Couvert a envoyé un communiqué de presse, intitulé «la loi Macron va mettre l’industrie française KO!», qui la ferait presque passer pour une organisation révolutionnaire. A côté, la CGT serait même pacifiste. Ainsi, à en croire la CFE-CGC, le projet de loi du ministre de l’Économie mettrait en péril rien de moins que des fleurons tricolores comme Alstom, Airbus, EDF, AREVA… Morceaux choisis….

    http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2015/03/19/20002-20150319ARTFIG00254-quand-la-cfe-cgc-compare-valls-et-macron-a8230-des-tueurs-en-serie.php

  20. michel
    22 mars 2015 at 16 h 57 min

    solidaire aussi

  21. Gérard
    22 mars 2015 at 16 h 52 min

    Les gars, FO se joint à nous le 9 avril. Regardez

  22. Dominique
    22 mars 2015 at 16 h 36 min

    Si on fait le tours des NAO dans les entreprises du nucléaire on peut s’apercevoir que ce fut un grand foutage de gueule pour les ouvriers qui prennent 80% des doses de cette industrie. Au même temps, nous pouvons remarquer que les versements pour les actionnaires ont considérablement augmentés. Du côté d’Areva c’est encore pire, il gaspillent l’argent de l’entreprise pour justifier son éclatement et faire rentrer les chinois dans la société. EDF, c’est des plans de privatisation à la DSP, hydraulique, ETC et la tentative de sonner la fin du tarif agent.
    Alors le constat est fait!
    Tous en gréve le 9 Avril pour l’obtention du statut pour les sous-traitants et sécuriser celui de ceux qui l’ont déjà.

  23. Redaction MZC
    22 mars 2015 at 16 h 32 min

    Philippe Martinez : “ Toute la CGT est tournée vers l’action”

    Un mois et demi après son élection au poste de Secrétaire général de la CGT, Philippe Martinez a accordé au Journal du dimanche (JDD).

    Interrogé ce dimanche sur la santé du syndicat, par le JDD, Philippe Martinez, le secrétaire général de la confédération rappelle que “La CGT ne s’est pas arrêtée de vivre parce qu’il y a eu un problème au niveau de sa direction. Elle a continué et continue d’agir au quotidien, auprès des salariés. Aujourd’hui il y a une nouvelle équipe à sa tête, toute la CGT est tournée vers l’action. On réoccupe notre terrain, celui du social, de la contestation, de la proposition. Je suis assez content de retrouver des militants enthousiastes.”

    Ainsi, la CGT, ainsi que FO, appelle les salariés a une journée de grève le 9 avril prochain car, explique Philippe Martinez, “de nombreuses luttes pour les salaires, les retraites, les services publics ne sont pas médiatisées. Or il faut de la visibilité. La notion de rapport de force perdure pour la CGT, et elle va durer encore longtemps. La grève n’est pas une spécificité française. Dans tous les pays du monde, c’est la meilleure façon d’être entendu en cas de blocage des discussions….

    http://www.humanite.fr/philippe-martinez-toute-la-cgt-est-tournee-vers-laction-569011

  24. InterAREVA
    22 mars 2015 at 11 h 48 min

    Plan de transformation d’Areva: les représentants du personnel dénoncent la légèreté de la direction

    Paris – Faute d’informations détaillées, les représentants du personnel au comité de groupe France d’Areva ont levé la séance prévue vendredi pour protester contre la légèreté manifeste de la direction dans la présentation de son plan de transformation du groupe, en grande difficulté financière.

    De son côté, la direction d’Areva a mis en avant l’important travail de préparation qu’avaient nécessité ces documents, et souligné que le comité de groupe européen s’était lui déroulé normalement.

    Dans un communiqué commun, les représentants CGT, CFE-CGC, CFDT, FO et Unsa indiquent qu’ils ont renvoyé la direction à l’étude de son projet afin d’obtenir des informations détaillées sur les nouvelles orientations stratégiques du spécialiste français du nucléaire, qui a annoncé début mars une perte record de près de 5 milliards d’euros et un plan d’économies d’un milliard d’euros.

    Ils se disent aussi interpellés par le manque de maturité de ce projet élaboré à la demande de l’Etat actionnaire.

    Lors d’une réunion le 6 mars, les représentants avaient refusé d’en faire, contrairement au vœu de la direction, la première séance d’une procédure d’information-consultation du comité de groupe, déjà parce qu’ils expliquaient ne pas disposer d’informations sur la stratégie d’Areva. Ils avaient alors relevé l’absence de présentation détaillée de ces orientations. Même chose vendredi avec des documents qui n’ont été transmis que ce (vendredi) matin et n’apportaient pas de réponses concrètes, a expliqué à l’AFP Pascal Evariste, coordinateur CGT.

    Les documents ne répondent pas aux questions stratégiques. Est-ce qu’on vend des actifs’ Pas de réponse. Q’est-ce qu’on réorganise? Pas de réponse. Sur l’ingéniérie, qu’est-ce qui est impacté par rapport à EDF? Pas de réponse. Est-ce qu’on va vendre des sites’ Pas de réponse. Donc on ne peut pas dire qu’il y ait une stratégie, a observé Jean-Pierre Bachmann, coordinateur CFDT.

    Il y a trop d’inconnues, a-t-il poursuivi, en soulignant aussi que le groupe agit dans le cadre d’une gouvernance dans laquelle l’Etat est majoritaire.

    Nous voulons un réel contenu, sérieux, et avoir le temps d’étudier les documents avec nos experts, a ajouté Pascal Evariste.

    Reconnaissant que les documents n’étaient arrivés, pour certains, que dans la matinée, le directeur des ressources humaines d’Areva, François Nogué, a souligné qu’ils avaient nécessité un travail de préparation important de la part de l’entreprise.

    Il a également observé que le comité de groupe européen s’était lui tenu normalement, vendredi matin. Une documentation abondante ayant été transmise aux élus (du comité de groupe européen), ceux-ci auraient souhaité disposer d’encore plus de temps pour échanger avec la direction, a-t-il ajouté, au cours d’un entretien téléphonique avec l’AFP.

    Une prochaine réunion du comité de groupe France est fixée le 3 avril.

    M. Nogué a précisé qu’Areva et les experts du comité de groupe étaient convenus de se voir en amont de cette réunion, pour examiner avec eux les questions qui leur paraissent devoir être affinées.

    Il a par ailleurs souligné que ces réunions ne s’inscrivaient pas, formellement, dans le cadre du plan de compétitivité annoncé début mars, mais dans celui de l’information-consultation annuelle sur la stratégie du groupe, rendue obligatoire depuis 2013 par la loi sur la sécurisation de l’emploi.

    Évidemment, ce travail , cette année, se fait dans le contexte de l’annonce du plan de compétitivité, et c’est ce qui rend les élus plus exigeants sur la nature des informations qui sont apportées, a toutefois reconnu le dirigeant.

    Areva a annoncé la semaine dernière qu’il prévoyait la suppression de 1.500 postes en Allemagne. En France, les négociations de méthode sur l’accord de groupe devraient s’ouvrir courant avril et durer jusqu’à fin mai.

    http://www.romandie.com/news/Plan-de-transformation-dAreva-les-representants-du-personnel-denoncent-la-/576939.rom

  25. JPS
    22 mars 2015 at 11 h 36 min

    A nous élus CGT et autres du Tricastin de tout mettre en œuvre pour que cette journée d’action pour qu’il y est un véritable statut du nucléaire pour tous les salariés sous traitants des grands donneurs d’ordre. ( EDF-AREVA-CEA)

  26. Sandokan
    21 mars 2015 at 21 h 19 min

    hello

    en esperant que ce mouvement en appelle d’autres sur tous les sites et que cela dure!
    assez de se serrer la ceinture pour que d’autres puissent jouir des retombées financieres et que des miettes (quand il en reste apres que les vautours soient passés)

    brasero, sono et apero…et de l’echo dans le mouvement
    toutes et tous debout, meme pas peur et vivant

  27. Redaction MZC
    21 mars 2015 at 20 h 44 min

    C’était hier jour de grève à Malvesi

    Aude – Areva-Comurhex

    Plus de 95 % des employés de la production de la Comurhex-Malvesi étaient, hier, en grève de vingt-quatre heures suivant en cela le préavis de vingt-quatre heures reconductible lancé par le syndicat CGT. Le syndicat exige du gouvernement (l’État est majoritaire à 87 % d’Areva-Comurhex) et de la direction d’Areva qu’ils retirent le plan social de casse de la filière énergétique et qu’il soit alloué des moyens suffisants pour le développement dans la sécurité du site narbonnais. «Les agents ne sont pas responsables des investissements hasardeux du conseil d’administration du groupe, commente sèchement le syndicaliste Fabrice Péréa. Alors, on montre notre mécontentement». Pour les grévistes, l’avenir même de l’usine de Comurhex Malvesi est engagé. Le site narbonnais compte 260 emplois statutaires et 260 emplois de sous-traitance soit au final plus de 520 familles (soit pratiquement 2 000 personnes). Des pertes d’emplois dans le secteur seraient considérables pour l’économie locale.

    Le syndicat CGT appelle l’ensemble des salariés à participer massivement à une journée nationale de manifestation et de grève le jeudi 9 avril à Narbonne.
    La Dépêche du Midi

    http://www.ladepeche.fr/article/2015/03/20/2070332-c-etait-hier-jour-de-greve-a-malvesi.html

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.