Achèteriez-vous une centrale nucléaire russe?

Vladimir Poutine veut prendre 30% du marché mondial du nucléaire civil. En pratique, la concurrence avec les occidentaux comme Areva reste limitée … géographiquement. Le Premier Ministre russe Vladimir Poutine a déclaré jeudi soir que l’objectif de RosAtom, le géant nucléaire russe, était d’atteindre 30% du marché mondial contre 16% aujourd’hui. Un effort qui démarre à domicile, avec un investissement public de 6 milliards de dollars cette année dans le secteur, impliquant des alliances avec des partenaires étrangers comme Toshiba, EDF, Alstom et Siemens.

Côté construction, 26 centrales seront construites en Russie. A l’international, RosAtom fonde ses espoirs principalement sur les marchés Indien, chinois, turc et vietnamien, où il a déjà avancé ses pions.

A l’heure actuelle, le monopole d’Etat russe construit 5 réacteurs dans 3 centrales (Busher en Iran, Koudankoulam en Inde et Belene en Bulgarie). La construction de deux réacteurs supplémentaires devrait commencer cette année à la centrale chinoise de Tianvan.

Et Vladimir Poutine revient tout juste d’Inde où il a vendu pas moins de 12 réacteurs supplémentaires « dans les prochaines années ».

Selon l’expert Sergueï Kondratiev, la Russie est à deux doigts de prendre entièrement le futur marché vietnamien.

« Ce n’est que le premier pas vers le très prometteur marché sud-asiatique, comprenant la Thaïlande, la Malaisie et l’Indonésie, qui envisagent tous de se doter de centrales nucléaires » poursuit l’expert.

  • Offensive sur tous les fronts…
  • Terres réservées…
  • Sûreté moins sophistiquée…
  • Alliance stratégique…

suite article : http://www.latribune.fr/journal/edition-du-2003/industrie-et-services/388318/acheteriez-vous-une-centrale-nucleaire-russe.html

et vous , vous en pensez quoi ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.